Témoignages

À la demande de certains des lecteurs et pour faciliter leur consultation, les témoignages démontrant l’efficacité du régime hypotoxique sont maintenant regroupés  sous le titre « Témoignages ». C’est pourquoi, l’administrateur de mon blogue a regroupé les commentaires parus en 2011 et leur a accolé la date de 2012/01/03. Pour les commentaires ainsi classés,  j’ai sélectionné  uniquement les parties qui témoignaient des effets positifs du régime. Il va s’en dire que les commentaires complets apparaissent toujours dans leur forme originale et sous la date de leur envoi dans les parties inscrites sous le terme « Commentaires, questions, ou autres".  Par contre, à partir de  janvier 2012, les gens ont pu  livrer directement leur témoignage dans la partie Témoignages" identifiée comme telle en haut de la page d’accueil  du blogue.

Il existe également sur ce blogue une partie intitulée "Témoignage spécial".  Cette section peut être consultée à partir de la classification "Catégories"  placée à gauche de l’écran; vous trouverez ces témoignages  en descendant au 16 ième item/17 items. En fait, il s’agit de témoignages que je trouvais  importants et que je désirais mettre plus facilement à la portée des gens intéressés particulièrement par les témoignages.  Ces témoignages sont toujours visibles également dans les sections où ils avaient été  envoyés originellement par leurs auteurs:  questions,  commentaires ou autres.
Jacqueline Lagacé

Juillet 2012

Je fais parfois un ménage dans les témoignages pour enlever les commentaires qui n’ont  aucun lien avec un témoignage.  Je me suis assurée d’introduire sous forme d’un article ou d’un commentaire les informations qui n’étaient  pas déjà présentes ailleurs sur le blogue.

N.B.: pour lire les témoignages, il faut dérouler le texte.

408 réponses à “Témoignages

  1. Hélène

    bonjour Jacqueline,
    après avoir lu vos livres je me suis dis que je n’avais rien à perdre.
    après 2½ mois de votre régime que je suis à environ90%. le prurit que j’avais est parti sans oublier les maux de hanches. quelle merveille de dormir sans douleur. par contre si je triche trop le prurit revient, alors je trouve merveilleux ce régime à fait des miracle pour moi. Je ne dormais presque plus à cause de la douleur.
    Un gros merci!

  2. Bonjour Mme Lagacé,

    Malheureusement, je vous partage mon expérience négative de l’application du régime hypotoxique. Cela fait suite à votre dernière publication que vous avez envoyée "Le régime hypotoxique ne fonctionne pas pour vous?"

    Je suis une personne atteinte d’un diabète de type LADA (Latent Autoimmune Diabetes of Adults) depuis ma grossesse en 2010. C’est une forme de diabète de type 1 qui progresse plus lentement et plus tardivement. J’avais 37 ans au moment du diagnostic. Je souffrais déjà d’hypothyroïdie depuis l’âge de 18 ans, une autre maladie autoimmune. Je prends du synthroïd et de l’insuline (depuis janvier 2011) de façon quotidienne pour traiter mes maladies. Je suis la seule de la famille à souffrir de diabète, mais pas la seule à faire de l’hypothyroïdie. Les maladies autoimmunes ne sont pas très courantes dans notre famille. En passant, j’ai des ascendances nord-africaines du côté des deux parents.

    En juillet 2011, j’ai lu votre livre et en août 2011, j’ai commencé à suivre le régime hypotoxique. J’ai fait un travail rigoureux de recherche et de lecture des listes d’ingrédients. Heureusement, au même moment, les supermarchés commençaient à introduire davantage de produits sans gluten, sans produits laitiers et sans autres ingrédients hypotoxiques.
    Au moment de l’application de la diète hypotoxique en août 2011, je souffrais très souvent d’étourdissements, de manque d’énergie et de concentration, d’épuisement, de douleurs aux ganglions cervicaux et de rhumes, de douleurs à la nuque et de troubles visuels. Ma capacité de récupération à l’effort était très faible. Cela faisait près d’un an que j’endurais cela. En août 2011, mon diabète était encore en stabilisation et j’avais des hémoglobines glyquées près de 7%. Après une batterie de tests s’avérant tous négatifs, mon médecin a conclu que mes symptômes étaient liés à de l’épuisement, mes symptômes étant tous non spécifiques. J’ai dû arrêter le travail, je devais réduire mes activités et je faisais plusieurs siestes par jour. Je cherchais en vain des moyens pour améliorer ma condition (ostéo, masso, acupuncture, chiro, physio, yoga, suppléments alimentaires, etc.) et j’avais espoir en la diète. En lisant votre livre, je trouvais intéressantes les explications concernant le développement des phénomènes inflammatoires versus les maladies autoimmunes. Je me disais que mon système immunitaire était probablement affaibli et que la diète pouvait m’aider. Pendant cinq mois (de août 2011 à décembre 2011), j’ai appliqué le régime en commettant quelques écarts à l’occasion. Je n’ai pas vu d’améliorations notables à mon état pendant cette période

    Par la suite, j’ai réappliqué la diète pendant trois mois (de janvier à mars 2012) de façon encore plus rigoureuse, i.e. avec de rares écarts. Résultat: je me sentais toujours aussi épuisée, j’avais encore beaucoup de fluctuations de glycémies, j’attrappais des rhumes et j’avais encore les ganglions sensibles, j’avais toujours des étourdissements, des troubles visuels et des douleurs à la nuque et par-dessus tout, j’étais démoralisée. Plusieurs aliments me manquaient, je ne trouvais pas très bons les pains que j’essayais (j’en ai essayé plusieurs, j’en ai préparé moi-même aussi). Je trouvais épuisant de courrir plusieurs supermarchés et magasins d’aliments naturels, de faire deux listes épiceries: une pour moi et une pour mon conjoint et pour mon garçon. Mon conjoint n’était pas prêt à intégrer le régime hypotoxique à son mode de vie.

    En avril 2012, j’ai abandonné le régime hypotoxique avec l’intention de vous écrire. Vous allez sans doute me dire que les écarts que j’ai faits ont été en cause ou que j’étais peut-être intolérante à un ou certains aliment(s) Peut-être. Mais j’en avais assez de cette diète que je trouvais fastidieuse et qui ne me donnait pas de résultats tangibles. Je me disais que j’avais dépensé suffisamment d’argent et d’énergie à me documenter et à chercher des ingrédients et des aliments adaptés. Le seul aspect positif que je retire de cette diète, est que j’ai diminué ma consommation de céréales de blé et cie. Nous avons intégré de nouvelles céréales à notre alimentation: sarrasin, millet, quinoa, tapioca, en plus des farines de pois chiche et de châtaigne. Nous consommions déjà des laits végétaux, du tofu, du riz entier, beaucoup de fruits et légumes, du poisson et de moins en moins de viandes rouges.

    Depuis l’arrêt de la diète, certains symptômes (fatigue et manque de concentration) se sont atténués avec l’introduction d’une nouvelle médication prescrite par mon médecin. Mes douleurs à la nuque ont pratiquement disparu après avoir été consulter un chiro "spécifique". J’ai trouvé un supplément alimentaire (Immunocal ou HMS 90) qui, selon certaines littératures, aiderait à renforcer le système immunitaire. L’immunocal est non conforme au régime hypotoxique car il contient de la caséine et du lactose. Ce supplément m’a aidée à me remettre d’un vilain rhume en juillet dernier et à augmenter mon énergie. Même si je n’ai pas retrouvé la pleine forme et que certains symptômes persistent, je vais mieux que durant les huit mois où j’ai tenté d’appliquer le régime hypotoxique.

    Dorénavant, je considère l’alimentation comme une question de gros bon sens. Nous mangeons le moins possible d’aliments transformés ou contenant des additifs alimentaires. Nous évitons la cuisson des viandes et poissons à haute température. Nous varions notre alimentation avec différentes sortes de grains et céréales, des légumineuses, des poissons, des noix et graines, une variété de fruits et légumes frais le plus possible, des bons gras, peu de sels, des aromates, du tofu, des laits végétaux. Et aussi, nous nous gardons actifs et prenons le temps de pratiquer des activités plaisantes.

    Je tiens à vous dire que je continue tout de même à lire les témoignages et les nouvelles que vous publiez. Parfois, je retiens certaines recettes ou certaines informations. Je constate que le régime hypotoxique semble aider bien des gens. Je serais curieuse cependant de lire ceux et celles qui l’ont essayé sans succès. Dans le dernier cas, vaut-il vraiment la peine d’appliquer cette diète en prévention de …? Je pense souvent à mon père qui a quand même vécu jusqu’à l’âge de 81 ans avec très peu de problèmes de santé. Il était sédentaire et fumait. Il est mort d’un cancer du poumon. J’imagine qu’il aurait pu prolonger son parcours de vie, tenant compte de sa bonne hérédité et d’une alimentation équilibrée et diversifiée. Toutes ces modes alimentaires qui prêchent une pratique dogmatique et absolue m’inquiètent. Je ne suis pas totalement contre certains aspects de la diète hypotoxique, mais j’attends des résultats encore plus probants. D’ici là, pour ma part, je m’en tiens à une logique que je trouve moins harassante et plus vivifiante (pour moi) : "La modération a bien meilleure goût…".

    Bonne continuation et bon courage à tous les hypotoxistes!

    Nadine

  3. piranha

    Je continue toujours le régime hypotoxique, cependant mes problèmes cutanés empiraient (peau très sèche qui craque au sang). Je n’ai consommé que du pain de riz et tapioca pendant quelques semaines. Je ne mangeait pas les autres céréales ou pseudo-céréales sous toute forme et ca allait mieux. D’instinct, mes deux principaux suspects étaient le sarrasin mais surtout le quinoa. Ce dernier, je le consommais non seulement dans le pain à plusieurs céréales mais aussi parfois au déjeuner ou en remplacement du riz. J’en ai re-mangé 2 fois et ma peau s’est dégradé, j’ai arrêté et c’est parti encore.

    Je suis donc intolérant au quinoa. Pas grand chose sur internet là-dessus. Dommage… Je dois le remplacer dans les recettes de pain par du riz et/ou sarrasin (voir page 26 du livre de recettes)

    Je dois tester encore le chia. La seule fois que je l’ai essayé, j’ai eu par après un genre de très légère crise d’asthme.

    Soyez attentifs à vos réactions avec les nouveaux aliments.

  4. Doris Perron

    Une semaine seulement après avoir commencé et j’ai déjà du résultat. Je n’en reviens juste pas! Merci merci merci!

    • Jacqueline

      C’est une grande chance de faire partie de ceux qui répondent très rapidement au régime.

  5. Johanne

    Chère madame Lagacé, je veux à mon tour vous remercier du fond du coeur et apporter mon témoignage sur les bienfaits inespérés que m’a apporté le régime hypotoxique. J’ai 53 ans. Il y a 12 ans, au moment où j’ai cessé de fumer, j’ai décidé de profiter de ce changement pour améliorer mon hygiène de vie, incluant plus d’exercices et une meilleure alimentation. Modestement, je peux dire que j’ai fait tout ce que je pouvais: piscine 3 fois par semaine, 40 minutes minimum de marche chaque jour , de 1 à 2 séances de yoga par semaine. Pour l’alimentation, même si je mangeais déjà relativement bien, j’ai décidé de devenir complètement végétarienne, bio le plus souvent, et j’ai pratiquement éliminer le sucre ainsi que presque tous les aliments préparés. J’ai donc augmenté un peu les céréales, les grains entiers évidemment, mais surtout les produits laitiers car je voulais m’assurer de conserver une part de produit animal (pour la vitamine B12 ?)

    Mais voilà malgré toutes ces bonnes habitudes que j’ai suivies avec discipline, mon état de santé n’a cessé de se dégrader, et ceci de manière encore plus significative ces 3 ou 4 dernières années: ballonnement, rétention d’eau, douleurs articulaires aux hanches et aux genoux, pieds affaissés nécessitant des orthèses plantaires, orteils marteaux, douleurs aux mains et aux épaules, raideurs musculaires. Mon état de fatigue grandissante m’a amené a cessé toute activité après le travail, alors que jusqu’à 45 ans je suivais régulièrement des cours 2 soirs par semaine, en plus de travailler à temps plein. J’en étais rendu à devoir absolument me coucher à 9:00 le soir et trouvais néanmoins pénible de me lever à 6:30, j’étais de plus très irritable. La chaleur m’accablait au point de me rendre totalement léthargique. J’étais à vrai dire assez déprimée de cet état de fait et j’ai cherché ce qui pourrait m’aider. Pour la fatigue mon médecin m’a répondu une première fois "dans 90 % des cas c’est psychologique" et m’a proposé une autre fois d’essayer des suppléments de fer – mais j’ai cessé d’en prendre quand j’ai appris que le fer était associé à la maladie de Parkinson. Quant aux 2 diététistes que j’ai consultées elles ne trouvaient rien à redire sur mon alimentation – bien que malgré l’exercice j’ais pris 15 Kg en 7 ans ! Elles m’ont toutes deux conseillé d’augmenter les protéines et de prendre des collations – surtout protéinées – pour contrer la fatigue et les fringales incontrôlables qui survenaient au moment de l’arrivée à la maison, après le travail. Cela ne m’a pas aidé, mais j’ai poursuivi en espérant que cela ralentisse la détérioration de mon état. Avant de lire votre livre, je m’étais résignée à penser que c’était cela "vieillir", que c’était à cause de la ménopause et que mon hérédité ne jouait tout simplement pas en ma faveur. Je pensais qu’il n’y avait rien à faire et qu’à moins d’un miracle, je ne pourrais rien pour la douleur articulaire et musculaire, que je ne pourrais jamais maigrir non plus et que je devais me résigner à restreindre mes activités parce que j’avais besoin de beaucoup de sommeil.

    Tout cela j’en parle maintenant au passé . Le changement dans mon cas est si radical que si ce n’était des multiples témoignages, je penserais être victime d’une hallucination ! Je n’ai plus aucune douleur articulaire, ni de raideur musculaire, je n’ai plus besoin d’orthèses dans mes chaussures (j’en portais depuis 2003), je dors de 10:30 à 5:30 et jamais je n’ai été aussi alerte et en forme. Cette semaine, je suis allée faire des courses après le travail et j’ai marché 2 heures sous le soleil et une température de près de 30 degrés sans problème ce qui aurait été impensable avant . Je n’ai plus aucun moment de compulsion alimentaire, je me sens très bien avec peut-être la moitié des protéines que je me forçais à avaler et il va sans dire que je n’éprouve que rarement le besoin de collation (j’ai perdu 7 livres à date, en 3 semaines). Tout s’est amélioré très rapidement, en moins d’une semaine, après que j’ai complètement arrêté le lait, le blé et les céréales apparentées au blé. Il est certain que c’était très facile pour moi de m’adapter à ce régime car à 90 % c’était déjà ce que je faisais et je crois aussi que mes autres bonnes habitudes ont contribué à cette transformation spectaculaire. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, on pourrait dire que malgré mon état calamiteux j’avais une santé extraordinaire et je ne le savais pas! Ayant moi-même une formation scientifique, j’ai été impressionnée par la rigueur et la clarté de ce que vous exposez dans votre livre ainsi que par les multiples références aux articles scientifiques, c’est pourquoi je n’ai pas hésité une seconde à "essayer ça". J’espère que la lecture de mon témoignage encouragera des personnes qui n’ont pas nécessairement de diagnostic médical précis et qui pensent simplement que la fatigue et toutes ces douleurs sont "normales" quand on passe la cinquantaine. Le livre sur les effets néfastes du blé que je viens tout juste de lire démontre également que plusieurs personnes ont, comme moi, connu un résultat qui peut être rapide et complètement époustouflant. Je vous remercie encore et encore !!!
    Johanne

  6. Simon

    Bonjour madame Lagacé,

    j’ai été victime en avril 2008 du syndrôme de mort subite. Probablement à cause des boissons énergisantes (Red Bull et compagnie) que je prenais abusivement à l’époque pour me maintenir éveillé et me permettre de terminer ma session universitaire. J’ai fait un peu comme une victime d’AVC, ayant manqué d’air pendant près de 7 minutes, j’ai du réaprendre à marcher, presqu’à tout faire. Aujourd’hui, j’ai 27 ans et je mène une vie normale avec ma copine. J’ai cependant depuis l’accident des problèmes de spasticité du côté gauche, à la main, au bras et au pied. Je continue de m’entraîner pour les combattre aussi fort que je peux et je vois un accupuncteur aux 2 semaines. On m’avait dit que je ne finirais pas mes études et que je ne travaillerais pas. Que je ne skierais plus, que je ne monterais plus à vélo, etc… Que des mensonges pour me décourager! On m’a parlé de votre régime ce midi et je m’empresse de vous écrire pour en savoir plus et pour savoir s’il pourrait avoir des effets positifs sur mon état de santé.

    Je vous remercie à l’avance!

  7. Bonjour,
    De passage à Montréal, j’ai trouvé le livre "Cuisiner pour vaincre la douleur", posé sur la table dans la maison de mes hôtes.
    J’ai commencé à feuilleter.
    Nous creusons tous notre tombe avec nos dents; trop souvent sans le savoir. J’ai appris la leçon. J’ai été morte en 2005, dans un pays où la médecine a tous les moyens.
    La vie m’a offerte une seconde chance. J’ai reappris à cuisiner.
    Je dois mon retour à la vie à deux chercheurs, Peter d’Adamo et Mikhail Tombak

  8. Bianka

    Je suis le régime depuis novembre 2011. J’ai eu plusieurs résultats positifs sur ma santé mais j’avais toujours de vives douleurs dans les muscles et les articulations. Il y a un mois, j’ai décidé de relire le 1er livre pour voir si j’avais oublié quelque chose et c’est là que j’ai accroché sur les oeufs!!! Après seulement 5 jours, tout est disparu. Si j’en reprend, les douleurs et l’impatience se font ressentir. J’ai enfin trouvé après 14 ans à tout essayer. Yesssssssssss ;o)))

    Bianka

  9. Lynda Vallée de la Matapédia

    Bonjour, j’ai 50 ans et après la lecture du livre de Madame Lagacé en janvier, j’ai d’abord éliminé les produits laitiers. Après 48 heures, j’ai eu des selles normales pour la première fois en 4 ans. De plus, mes bouffées de chaleurs de la ménopause sont disparues à 98% et ne sont pas revenues depuis. Il m’a été facile d’éliminer tous les produits laitiers de mon alimentation.
    Mais pour ce qui est du gluten, céréales, cuisson à haute température, il m’est plus difficile car je déteste cuisiner.
    Ma soeur suit le régime et aime cuisiner. Je lui ai suggéré de regrouper quelques personnes et de faire de la cuisine collective. Une fois aux 2 semaines ou 1 fois par mois, on se réunirait chez l’une d’entre nous pour mijoter des plats selon le régime. Ce serait merveilleux pour moi. À suivre…

  10. Vero

    Bonjour Madame Lagacé,
    Je ne sais pas comment vous remercier… vos livres ont COMPLETEMENT changé ma vie!
    En 2008 (à 27 ans) j’ai été diagnostiqué avec la spondylarthrite ankylosante. De 2008 à 2011, j’ai vécu l’enfer : douleur extrême, fatigue extrême, prise d’une tonne de médicaments. Comme aucun médicament fonctionnait chez moi, mon rhumatologue m’a donc proposé le traitement par injection; HUMIRA. Désastre! J’étais encore plus fatiguée, et la douleur s’aggravait. Je n’avais plus aucune qualité de vie, je n’en pouvais plus!
    Je me suis procurée votre livre le 1er jour de sa sortie en librairie, et je l’ai lu dans la même journée. J’ai donc fait des changements majeurs dans mon alimentation, et ma condition s’était amélioré d’environ 50 à 60 %.
    Mais, en Janvier dernier, je me suis mise à appliquer le régime à la lettre, et me voilà rétablie a plus de 90%; j’ai plein d’énergie, pratiquement plus de douleur, j’ai repris le gout de vivre, et je ne prends plus AUCUN médicament (même pas tylenol ou advil).
    Question pour vous : même si la douleur n’est rien à comparer ce qu’elle était avant, je ressens des raideur lors de mes menstruations et ovulations chaque mois… avez-vous une suggestion à ce sujet?
    Encore une fois, MILLES MERCI, vous m’avez sauvé la vie!
    Véronique

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Merci pour ce témoignage et aussi d’indiquer la différence d’efficacité du régime selon qu’il est suivi partiellement ou pratiquement complètement. Pour vos problèmes de raideur durant vos périodes de menstruation et ovulation, vous auriez peut-être intérêt à faire attention de ne pas consommer certains aliments plus critiques tels: les oeufs, le chocolat, les tomates, les noix, et le café.

  11. linda

    Bonjour Je m appelle Linda.
    moi j ai une maladie tres rare HPN (hemoglubinurie paroxistiquue nocturne ) depuis 14 ans . nous sommes 7 dans tout le quebec et dans tout le canada nous sommes 100. presentement je prends un medicament qui coute 63milles dollards par mois (SOLIRIS) . Je suis une personne qui prends soin d elle depuis l age de 28 ans (premier cancer meduloblastome au cerveau suivi d une courte remission et une recidive en 2002 . maintenant en remission depuis 8 ans . Le HPN , je crois ne se guerit pas . c est une maladie degenerative de la moelle osseuse et des organes vitaux . Depuis que je prends le soliris tous mes laboratoires sont normaux . sauf que j ai des douleurs articulaires et musculaires assez doulloureuses . passez plusieurs tests . resultats inflamation du au traitement .
    C EST MA TROISIEME JOURNNE SANS GLUTEN ET SANS PRODUIT LAITIER (JE SUIS VEGETARIENNE PRESQUE VEGETALIENNE . J AI VOS DEUX LIVRES ET J AI DEJA ACHETE TOUT CE QUI FAUT POUR MANGER SANS GLUTEN .
    AU BOUT DE 3 JOURS JE PEUX VOUS DIRE QUE JE N AI PLUS MAL AU VENTRE CAR JE TRAVAILLE DE SOIR ET A TOUS LES SOIRS QUE JE TRAVAILLAIS J AVAIS MAL AU VENTRE .
    VOTRE MODE DE VIE QUI DEVIENDRA DE JOURS EN JOURS MON MODE DE VIE EST MON SEULE ESPOIR POUR RETROUVER LE FORME PHYSIQUE AFIN QUE JE PUISSE ME REMETTRE AU JOGGING .CAR C EST MA PASSION . JE SAIS QUE C EST PAS AUTOMATIQUE MAIS JE PEUX VOUS DIRE QUE JE SUIS SUPER EMBALLER PAR CE MODE DE VIE .
    J AI DEJA PLUS DE FACILITE A DIGERE CAR LE H P N ET LE SYSTEME DIGESTIF NE VONT PAS DE PAIRE .J AI HATE DE VOIR LES RESULTATS APRES 3 SEMAINES , 3 MOIS ET PLUS . .

    • Linda

      Bonjour Mme Lagace
      Maintenant un mois avec ce nouveau mode de vie et voila quelques résultats
      Premièrement mon système digestif est revenu normale . plus de douleur abdominales . C est vraiment merveilleux .je n ai plus de fatigue . seulement fatigué après une journée de travaille et de jogging . He oui j ai recommence a courir et je me suis inscrite au 5 km du lac brome . en plus au printemps je prenais un pompe de ventolin pour aller courir et la plus besoin :):) .. je peux courir plus vite et plus longtemps sans en avoir de besoin . je n ai plus de migraine et ça c est vraiment super car j avais des migraines 3a 4 fois semaine . ma qualité de vie est presque revenue a la normale . il me reste juste une douleur a la hanche droite qui j espère disparaitera bientôt . je travaille dans le domaine hospitalier et j en parle a vraiment beaucoup de monde et comme je suis une preuve vivante que ça fonctionne bien alors les gens sont très curieux , je les envoient chez Cosco pour acheter vos deux livres . vous savez il faut beaucoup de volonté pour changer mais comme je veux manger pour vivre alors j ai choisis de bien m alimente pour rester en sante le plus longtemps possible . et en bonus j ai perdue un beau 6 lbs FANTASTIQUE .
      .je me suis choisis . je vous donnes d autres nouvelles très bientôt.
      P.S. personne ne peux dire que c est de la foutaise car je suis une preuve vivante que ca fonctionne super bien . il faut juste de la volonter a vouloir changer.

  12. Salut Jacqueline,

    je prends qq minutes pour offrir mon témoignage.

    je suis la diète hypotoxique depuis la mi-février 2012. Par instinct, j’avais déjà arrêté ma grosse consommation de dessert et de sucre depuis plus d’un an au moins auparavant. Je n’ai presque plus de douleurs de fibromyalgie. J’ai compris pourquoi en lisant votre livre, le sucre est un des nombreux "poisons" qui sont dommageables pour beaucoup d’entre nous.

    Je prends aussi de la cortisone par inhalation nasale pour des polypes chroniques dans les sinus depuis environ 30 ans, au moins. C’était la seule facon d’éviter les polypectomies au sinus que j’ai eu plusieurs fois. Ca revient toujours. Ca m’a beaucoup motivé de voir dans des sites sur le docteur Seignalet que ce problême pouvait être du à mon alimentation.

    Malheureusement, j’ai commencé un nouveau inhalateur nasal de cortisone, l’autre marque ne me soulageait plus, presque en même temps que la diète hypotoxique alors je ne peux affirmer avec certitude ce qui fait que je respire mieux, le médicament ou la diète ? J’ai essayé de m’en passer et je ne peux pas, j’ai du reprendre. Cependant, la plupart du temps, je peux prendre la moitié de la dose suggérée et je respire mieux. C’est très encourageant et j’espère qu’à moyen ou long terme, je pourrai m’en passer complètement.

    Je veux surtout témoigner de ma dernière visite jeudi dernier chez mon acupunctrice qui me suit depuis 20 ans pour ma fibromyalgie. C’est aussi elle qui m’a conseillé d’essayer votre diète pcq d’autres de ses patients semblaient y réagir favorablement. Un vrai acupuncteur prend le pouls chinois sur les deux poignets. Je compare ca à brancher un automobile sur un ordinateur diagnostic. C’est assez incroyable ce qu’elle peut savoir avec son pouls chinois que j’oublie parfois de lui dire : prise d’un nouveau médicament, prise d’alcool, forte émotion ou stress récent, ou trop de chocolat, etc.

    En médecine chinoise, un foie surchargé et/ou un corps trop acide égale inflammation en tout genre.

    J’avais bien hâte d’avoir ce "test" objectif de ma condition environ 6 semaine après le début de ma diète. Et bien, le résultat est positif !! Mon gros intestin, mon estomac, vésicule biliaire et le foie sont presque normaux maintenant. Ce qu’ils étaient loin d’être depuis longtemps. Effectivement, j’ai beaucoup moins de gaz intestinaux et pas eu d’acidité gastrique récemment. Ca me motive à continuer. Surtout, ma nouvelle alimentation m’ouvre d’autres possibilités de traitement en acupuncture maintenant que la fibromyalgie recule juste en mangeant mieux. Et je n’y manquerai pas, l’approche globale de l’acupuncture m’a toujours moins décu que de me faire soigner par ti boutte par différents médecins tout aussi limités et bornés les uns que les autres.

    Merci encore pour vos travaux, vos livre, votre site web et bonne continuité

    Michel

  13. Ginette Bédard

    Bonjour,

    Depuis plusieurs années je souffre de fibromyalgie, de l’inflammation chronique et des problèmes de dos. Depuis presque trois semaines j’ai commencé le régime. Cela va bien, le plus important changement c’est au niveau de mes intestins, enfin plus de diarrhées après les repos. Je mange des légumes comme cela fait des années que je ne pouvais me permettre. Cependant 2 petits effets que je ne comprends pas trop, de fais au moins deux fois semaine des crises assez forte d’hypoglycémie et depuis deux jours des maux de ventre. Pour le ventre si c’est à cause du changement de farine pourquoi je n’ai pas eu de malaises avant?

    Félicatations pour vos livres et merci de nous faire partager vos expériences et recherches.

    Ginette

  14. Brigitte

    Bonjour,
    Il y a plus de 13 ans, j’ai commencé à avoir des problèmes d’intestins, diarrhées et constipations en alternance. J’ai passé des tests, mais rien, à part de constater une digestion lente, est ressorti de ces tests. J’ai donc, continué à vivre avec des douleurs terribles au ventre. Par contre, à chaque année, j’ai la chance de voyager à l’extérieur du pays pour une période de un mois. Durant ces voyages, je change, malgré moi, mon alimentation. Je me suis mise à réaliser, il y a au moins 10 ans, que lorsque je revenais d’un voyage je me sentais bien. J’ai vite compris que ce changement venait de mon alimentation. Qu’en effet, en voyage je ne bois pas de lait et que je ne mange peu ou pas de pain et de céréales. J’ai donc, depuis 10 ans au moins, constaté qu’en enlevant les produits laitiers et céréaliers de mon alimentation, je me sentais bien.

    Mais, autour de moi, on me disait qu’il était important que je prenne ces deux groupes alimentaires là, pour que je puisse suivre un régime équilibré et en santé, tel que mentionné par Santé Canada. C’est ce que j’ai fait mais en ayant un sentiment que ce bon régime n’était pas bon pour moi jusqu’au jour ou ma santé s’est détériorée. J’ai passé des tests plus poussés, examen endoscopique du côlon, et le médecin spécialiste m’a annoncé que j’avais la maladie de Chron, mais légère. Je lui ai mentionné que lorsque je coupais de mon alimentation les produits laitiers et certaines céréales, je me sentais mieux. Le médecin m’a répondu que je pouvais manger ce que je voulais et que ce n’était pas prouvé que l’alimentation pouvait faire partir la maladie.

    À l’automne 2011, je suis partie 8 semaines en Asie et j’ai effectivement coupé les produits laitiers et pratiquement toutes les céréales sauf le riz. À mon retour, je me suis jamais sentie aussi bien, en plus de perdre du poids, je n’avais plus de douleur au ventre. On m’a recommandé de lire votre livre et lorsque j’ai lu vos pages, avec grand intérêt, je me suis enfin sentis comprise. Que je n’étais pas folle de vouloir couper ces deux groupes alimentaires. J’ai changé mon alimentation et je consomme quand même des céréales, riz, sarrasin et nous mangeons plus souvent des rouleaux printanniers fait maison au plaisir de mes enfants.

    Depuis 10 ans, que je savais mais sans pouvoir le justifier que je devais couper tous les produits laitiers et toutes les céréales. Maintenant, je peux dire merci madame Lagacé. Enfin, je vais pouvoir manger selon mon propre régime sans avoir des regards réprobateurs. Mon entourage aussi, en bénificie et tous sont heureux pour moi que j’ai trouvé une solution à mes maux de ventre.
    PS: Mon dernier test d’endoscopie était négatif et je n’ai plus d’asthme, à la grande surprise de mon pneumologue qui me suit depuis 2003.

  15. Luc

    Diane,
    Tout comme vous, je me suis trainé dans les hôpitaux pendant des années parce que je souffrais de sinusites à répétition. Nettoyages, opérations, antibiotique, Sinus Rince, vaporisateurs… J’ai depuis cessé tous les produits laitiers, du moins presque complètement. Jusqu’à ce que je suive la diète hypotoxique il m’arrivait de manger du fromage à l’occasion et à chaque fois je le regrettais. La congestion nasale revenait me hanter… J’ai en principe cessé tout traitement que je jugeais inefficace depuis que j’ai cessé les produits laitiers et je n’ai plus jamais souffert de sinusite depuis

    • carolepepin

      Bonjour,
      Pareillement pour moi, je souffrais de sinusite et d’otites à répétition depuis plusieurs années. J’ai rencontré médecins, spécialiste en ORL, Scan des sinus, du nez, opération pour poser des tubes et rien à faire. La seule solution qu’ils ont trouvé à mon mal, était que je devais prendre quantitée d’antihystaminiques, décongestionnants et lubrifiant nasal.
      Après la lecture du livre, j’ai dans un premier temps coupé tout, oui tout les produits laitiers pour voir. Quelle ne fut pas ma surprise de remarquer que je n’avais plus rendez-vous avec la boite de papier mouchoir tous les matins comme depuis très longtemps. J’ai même cesser tout les médicaments depuis 5 mois et pas une sinusite en vue. Cela a alors piqué ma curiosité concernant le blé et les céréales, et j’ai donc entrepris de changer mon alimentation. J’ai depuis 5 mois une amélioration concernant mon sommeil et j’ai plus d’énergie et moins d’inflamation.
      J’ai bonne espérence qu’avec le temps cela ne fasse que s’améliorer.
      Merci pour votre beau travail Mme Lagacé

  16. Jacqueline

    Submitted on 28/03/2012 at 22:17

    Bonjour,
    Je n’ai pas lu votre livre, mais je vous ai entendue à la radio cette semaine (le 26 mars) à l’émission d’Isabelle Maréchal. Je voulais vous remercier, car je souffre de sinusite depuis un an. J’utilise le sinus rince tous les jours et les pompes à la cortisone depuis neuf mois. Cela fait seulement deux jours que j’ai éliminé le lait de vache de mon alimentation, et je me sens beaucoup mieux. Vous m’avez probablement évité la corticothérapie ou la prise d’antibiotiques. De plus, j’en ai tellement souffert que je pensais repousser une deuxième grossesse.
    Encore une fois, merci.
    Véronique

  17. Jacqueline

    Submitted on 26/03/2012 at 11:58

    Bonjour,
    j’ai 33 ans et j’ai eu une hémicolectomie droite à l’âge de 25 ans car j’ai une tumeur cancéreuse… mon chirurgien m’a dit que le colon gauche allait prendre le relai en ce qui concerne la réabsoption des eaux mais 7ans plus tard rien avait changé, j’allais aux toilettes en diarhée 6 à 10 fois par jour, c’était vraiment un handicap…. je ne prenais plus beaucoup de produit laitier depuis un moment mais sans faire vraiment attention, puis ma mère souffrant d’une fibromyalgie et ma grande soeur souffrant de colite aigüe et faisant le régime hypotoxique du dr seignalet, me parlaient souvent du gluten mais j’y croyais pas vraiment mais je suis tombée sur votre livre et ça m’a convaincu d’essayer. J’ai compris le pourquoi du comment… Merci… Aujourd’hui ma vie de maman de 2 jeunes enfants à changer, malgré les contraintes dûes aux régimes mais je ne changerais pour rien au monde MERCI
    Agnès

  18. Céline Lebire

    Bonjour Madame Lagacé,

    Et.. bonjour à tous celles et ceux qui me liront.

    J’ai maintenant 60 ans. Il y a 2.5 ans, j’ai commencé soudainement à avoir des problèmes d’arthrose (ma mère et ma jumelle en souffrent également) qui m’ont même menée à marcher sporadiquement avec la canne de ma maman de 90 ans! Le diagnostic : pincement de l’axe coxo-fémoral dû à l’arthrose et écrasement des vertèbres L4-L5. Par moment, les douleurs étaient si intenses (hanche droite, nerf sciatique, chevilles) que j’envisageais une retraite bien tranquille et bien platte. Peu de médicaments soulageaient mes maux. Les Tylénol Arthrite ne m’aidaient pas, la physio presque pas, l’orthothérapie, la massothérapie les anti-inflammatoires, et j’en passe, . Les résultats n’étaient pas constants et les vives douleurs reprenaient le dessus.

    Mon cadeau de 60 ans que je voulais m’offrir était d’aller en Asie, mais comment faire en ayant beaucoup de difficultés à marcher dans ces moments de vives douleurs. Et puis… j’ai eu vent de ce régime hypotoxique à l’automne dernier (Entrevues avec D. Lévesque à TVA). J’y ai cru, j’ai acheté le livre explicatif et ensuite le livre de recettes, et j’ai vite commencé à changer mon alimentation. Je me suis donc préparée à concrétiser mon grand rêve de visiter le Vietnam (je le souhaitais tellement) en prenant soin de suivre les indications contenues dans le livre de Mme Lagacé et je puis vous assurer que les douleurs ne m’habitent plus depuis. Nous avons quitté le 27 décembre pour revenir le 19 janvier dernier. Le Vietnam fut mon plus beau voyage à vie, et j’ai même réussi à faire un 12 km de trekking en une journée dans les montagnes au nord (Sapa), et le lendemain un 6 km, pour visiter des peuples indigènes. Que je suis heureuse!!!!! J’envisageais les voyages à l’automne de ma vie, et j’étais à y renoncer, bien désespérée de tout ça.

    Les résultats sont vraiment concluants. Je me sers beaucoup plus de ma mijoteuse et les céréales comme les produits laitiers, je n’y touche pratiquement plus. Si, par gourmandise, je me laisse tenter… hé oui, comme tous ceux(celles) qui l’ont témoigné, les douleurs reprennent dès le lendemain. Je comprends que ça ne guérit pas mais que la maladie n’évolue pas dans ce temps-là et je ne m’en porte que BEAUCOUP MIEUX. J’ai trouvé dans quelques magasins en Montérégie, où je vis, et à Trois-Rivières, où je visite régulièrement mes parents, des endroits pour le pain de riz et les aliments sans gluten, de même que le yogourt au soya (maintenant, j’adore).

    Voilà…. Un grand Merci à Mme Lagacé et à tous ces témoignages qui m’ont aidée à changer de cap pour adopter une alimentation plus saine et une retraite qui s’annonce heureuse pour poursuivre mes rêves de découvrir le monde en voyage, avec mon amoreux! :-))))

    Céline Lebire

  19. Luc

    J’avais très envie de boire une bière et comme j’habite à 2 pas du plus gros dépanneur de bières artisanales de Montréal je m’y suis rendu avec l’intention de m’acheter n’importe quelle bière… Une fois sur place, j’ai bien vu que oui ils offrent également des bières sans gluten. Il y a peu de choix mais celle que j’ai choisie était tout à fait sublime. Il s’agit de la Brasserie BSG, brasseurs sans gluten. La Belge de saison aux citrons Meyer et aux oranges sanguines tombe tout à fait dans ma palette de saveurs.

  20. Marie-France

    Bonjour,
    J’ai pris le temps de lire tout les témoignages qui pour certains, m’ont arrachés quelques larmes.
    Mon Ostéopathe ma suggéré votre livre car ses traitements n’avaient pas d’effaits satisfaisants sur moi. J’était suivi pour le syndrôme du canal carpien qui me faisait souffir et m’empêchait parfoit de travailler (cuisinière) depuis plus de 7 ans.
    Je suis le régime depuis le 1 janvier 2012 et les résultats sont plus que satisfaisants. Je me rend compte que j’avais plus de problèmes que je ne le constatais, je tournais au lit toute la nuit, j’avais des champignons à la base de la nuque dans les cheveux, je commençais à faire de l’arthrite dans les mains, tendinites à répétition, j’était souvent courbaturée, fatiquée, en manque d’énergie, hyppoglicémie que je contrôlais tant bien que mal et j’en passe..je m’étais habitué malgré moi à tout ces problèmes.
    J’ai rejeunit de 10 ans, mes malaises du canal carpien ont disparus à 90%, pour tout les autres symptômes, c’est terminé!!!! En prime, j’ai perdu 5 kg. Je sens que je renaît et que je peut maintenant accomplir tout ce don j’ai envie, je joue avec mes enfants sans me forcer, je suis de bonne humeur et j’entreprend mes journée avec beaucoup d’entrain.
    J’ai recommencé à faire du sport sans que se soit une tâche difficile à accomplir.
    Merci beaucoup Mme Lagacé pour votre magnifique travail, vous avez changer la vie de bien des gens et ça continue, je parle de vous tout les jours et je fais de nouveaux adeptes.
    Merci encore!!!
    Marie-France
    40 ans

    • Marie Roy

      C’est plus ou moins ce que je vis, j’ai commencé le régime le 25 octobre 2011. N’ai plus aucune inflammatin aux chevilles, ni aux pieds, ni à l’articulation du gros orteil. L’hématologue ne comprend pas comment mon manque de plaquettes s’est résorbé et j’ai maintenant un indice normal de 250 quand, depuis 1999 j’oscillais entre 55 et autour de 69. En février c’était 98. Je vais continuer à surveiller cet indice. Nul besoin de dire que je me sens énergique et que toutes mes activités physiques: marche, ménage, yoga, jeux sont facilités.

      Quand j’ai parlé au spécialiste de mon changement alimentaire et de Jacqueline Lagacé, il m’a dit: Oui, oui, ma femme m’en parle…. en souriant.

      Quand je vois des gens de mon âge ou plus jeunes qui souffrent de douleurs arthritiques ou arthrose, je me retiens de les aborder et de leur vanter le régime hypotoxique de Mme Lagacé. Mais je me rends compte que l’information circule et que les gens intéressés et surtout, ceux qui souffrent sont plus qu’ouverts à l’information.

  21. Diane Montréal

    bonjour Madame Lagacé,

    je suis une ex-infirmière avec une maîtrise en administration de la santé maintenant à la retraite après 36 ans d’expérience, donc j’en ai vu autant en clinique qu’en gestion…

    je veux à mon tour témoigner de la disparition en 6 jours de mes douleurs aux articulations (poignet, hanche, genou, bas du dos) et l’inflammation dans ma hanche droite disparue en 2 mois ainsi que de l’expérience du bien-être d’une digestion facile…

    tellement heureuse de retrouver une mobilité souple, je me suis permise quelques écarts de diète pour constater le retour des douleurs dès le lendemain parfois le jour même…et même l’inflammation dans ma hanche a amorcé un retour mais j’en ai identifié la cause: le pain Ézékiel, je croyais moi aussi que les céréales germées étaient non toxiques…erreur que je corrige depuis 3 jours et je sens déjà une différence…

    y a-t-il plus belle preuve de l’efficacité de ce régime?

    j’ajoute que l’activité physique au rythme de 3 fois par semaine fait aussi partie de mes habitudes de vie, tout aussi bénéfique que la saine alimentation.

    je termine avec cette anecdote pour montrer la résistance du monde médical, lors d’une visite chez un rhumatologue, qui ne m’avait rien diagnostiqué et fait faire une résonance magnétique de ma hanche, je lui mentionne que je vais très bien, plus de douleurs, plus d’inflammation de ma hanche à la suite du régime non toxique de Jacqueline Lagacé, sa réponse a jailli avant que je ne termine ma phrase, "ELLE fait plus de tort que de bien, les patients arrêtent leur médication…" "ELLE dit s’être guérie de l’arthrite rhumatoïde…impossible…" aucune ouverture à prolonger le discussion, la visite a duré 5 minutes.

    Mais avons-nous besoin d’une autorisation médicale pour cesser de manger des produits laitiers et des céréales entières??? Que non !!!

    Diane Montréal

  22. Bonjour Jacqueline,
    J’aimerais partager un court témoignage. J’ai reçu un diagnostic de maladie cœliaque en juin 2011 à l’âge de 50 ans. Ce serait trop long de décrire ici les problèmes de santé complexes et chroniques que j’ai eus au cours des 16 dernières années. J’aimerais simplement mentionner que je perdais du poids progressivement au point de peser 10 livres en deçà de mon poids santé minimal. Après 2 mois du régime hypotoxique, j’ai retrouvé mon poids santé minimal et je le maintiens.
    Après 3 mois du régime, j’ai complètement cessé l’utilisation des médicaments pour l’asthme allergique (cortisone et bronchodilatateur) que je prenais quotidiennement, à fortes doses, depuis 16 ans. Comme les produits laitiers ne faisaient plus partie de mon alimentation depuis plusieurs années, j’attribue les bienfaits du régime hypotoxique dans son intégralité à l’amélioration de mon état de santé respiratoire.
    Pour moi, ce n’est qu’un début. Je continue de respecter le régime afin de me donner la chance de retrouver la santé progressivement. Merci pour votre travail.
    Sylvie Groulx

  23. Jacqueline

    Envoyé le 16/02/2012 à 12:20

    Bonjour à tous,
    je sais que je suis atteinte de la maladie de crohn depuis 1997. J’ai essayer tout la médication jusqu’à humira par injection et j’ai quand même du subir une opération en 2010 suivi de 2 autres en lien avec celle-ci. Malheureusement même après mes opérations, bien que mon gastrologue me considérait en rémision, la fatigue, selle semi-lique et douleur étaient souvent au rendez-vous mais plus de grosse crise. Je travail dans le domaine de la santé et je devais composer avec ces problèmes à mon travail comme à la maison.
    Je me suis procuré les deux livres, je les ai étudié. Je me suis lancé dans cette aventure au début janvier 2012. Enfin !!! Plus de douleur, de moins en moins de selle semi-lique et que dire de la fatigue… Elle reviens que lorsque que je triche… Bien que j’apprend doucement et que je n’ai pas completement intégré tout le régime, une étape à la fois, je vais de mieux en mieux.
    Merci enfin, c’est un cadeau inestimable que la vie m’a faite de tomber par harsard sur votre entretien avec Denis Lévesque J’ai retrouver une vie
    Merci
    Karine

  24. Jacqueline

    Envoyé le 13/02/2012 à 21:40

    Réponse à Lisette
    Ce n’est pas facile de couper tous les produits laitiers , et les pains non permis , mais çà en vaut la peine , je vous assure.
    J’ai 82 ans. Problèmes de thyroide depuis l’âge de 24 ans.Mais toujours suivie et controlée aux 4 mois.J’avais des douleurs aux mains , aux doigts , élancements surtout la nuit .L’enfer !!!
    Depuis que je suis le régime en juin dernier, J’ai une amélioration surprenante. , à 80 pour cent et même plus..
    J’en suis convaincue parce que , dès que je fais un écart surtout en produit laitier ,j’ai des élancements dans les mains ou bien les chevilles, ou l’épaule dans l’heure ou les heures qui suivent.
    Je vous encourage et soyez persévérante pour améliorer votre qualité de vie. La vie est si courte !!!.
    Bonjour,
    Marie-Paule

  25. Paola

    Depuis des années, je ne touchais plus aux produits Laitiers et très peu aux sucreries qui empiraient la Douleurs aux poignets (arthrose des pouces)Par contre je consommais beaucoup de délicieux
    Pain aux noix , blé entier. Depuis une bonne semaine,
    j’ai éliminé ce pain de mon alimentation. J’ai l’impres-
    sion d’etre en sevrage. Hier soir c’était la déprime en
    plus de douleurs intenses aux poignets. Aujourd’hui,
    seule la douleur demeurait intense et ca continue.
    Est-ce normal Merci

  26. Christine

    Ce message m’a été envoyé sur mon courriel de la part de la sœur d’une connaissance avec la permission de le publier. Merci à Carol et Christine

    Bonjour Jacqueline,



    Je suis la sœur de Carol. Depuis plusieurs années, je
prends des anti-inflammatoires parce que je souffre d’arthrite. En
2005 et 2008, j’ai été opérée pour faire remplacer ma hanche gauche et ma hanche droite respectivement. La douleur dans les hanches est
partie mais j’avais toujours une douleur arthritique au poignet
gauche. J’ai essayé l’alternative de la médecine naturelle mais sans beaucoup de succès.



    En juillet 2010, j’ai fait une chute et depuis ce temps, j’ai de la
douleur dans mon genou droit. Le médecin a fait prendre une radio et
m’a dit que mon genou était en bonne condition mais que les tendons
étaient enflammés et c’est ce qui me causait de la douleur. J’étais
incapable de marcher sans boiter et ne pouvais monter ni descendre les escaliers normalement. Je devais les faire une marche à la fois. J’ai
essayé de la glace, un coussin chauffant, de la physiothérapie mais
rien ne soulageait ma douleur au genou. J’avais du mal à dormir parce
que la douleur me réveillait la nuit et j’étais inconfortable.

    

Au mois de décembre, ma sœur Carol m’a parlé de votre premier livre.
Elle m’a suggéré de le lire et m’a offert à Noël votre deuxième livre
contenant les recettes pour suivre un régime hypotoxique. Comme je
n’avais rien à perdre et tout à gagner, j’ai préparé du pain au riz
brun, des soupes, des salades, etc., tel que suggéré dans votre livre.
Graduellement, la douleur est devenue de moins en moins intense et
maintenant – seulement 3 semaines plus tard – je n’ai aucune douleur
au genou et je peux marcher, monter et descendre les escaliers
normalement. J’appelle ça " le miracle de Noel "!



    Je tiens à vous remercier pour toutes vos heures de recherche et de
rédaction pour publier ces 2 livres. Excellent!! Je suis guérie et je
me dis que tout le monde devrait profiter de vos connaissances et
ainsi profiter pleinement de la vie.

Merci, merci!

    

Christine

  27. Luc

    Bonjour à tous,
    Je crois avoir une intolérance au lactose et au gluten mais une intolérance légère. Pour ce qui est du lactose, je m’en suis aperçu il y a une quinzaine d’années lors d’un voyage au Guatémala alors que pendant plusieurs semaines je n’avais pas mangé ni bu de produits laitiers. Au bout de 5 ou 6 semaines d’abstinence sans produit laitier, j’avais bu un berlingot de lait. Mon corps avait alors fortement mal réagi et j’avais été pris de crampes abdominales intenses. J’avais alors cru à un quelconque dérèglement intestinal et n’en avais pas fait trop de cas. Un mois plus tard et passé encore une fois sans aucun produit laitier, j’avais fait une autre tentative de boire du lait. Le même scénario s’était produit à nouveau. De retour de voyage je m’étais questionné sur cet événement et petit à petit j’avais abandonné les produits laitiers mais surtout et avant tout le yogourt et le lait pour n’en mettre que dans mon café seulement. Mon système digestif fonctionne depuis avec un minimum de produits laitiers, bien qu’il m’arrive parfois de consommer des fromages, ce qui entretient mon seuil de tolérance au lactose. Il suffirait que j’élimine au complet tout produit laitier pendant un certain temps et que je recommence à en manger pour constater le problème. C’est à ce moment-là que notre corps réagit le plus fortement au choc. Si on l’entretien avec un minimum de produits laitiers et qu’il nous arrive parfois d’en consommer un peu plus ou un peu moins, il est difficile alors de se rendre compte de l’inconfort et des troubles que cela peut nous provoquer. Il est donc nécessaire de cesser toute consommation de produit laitier et ou de tout produit contenant du gluten pour savoir si on est intolérant à l’un ou l’autre de ces produits.
    J’ai commencé à éliminer le gluten de mon alimentation depuis environs 2-3 semaines et je ne déroge que très peu à la règle sinon que pour tester ma réaction et celle de mon corps. Par le fait même, j’ai éliminé le lait. Il n’en entre plus dans la maison depuis environ une semaine. Il me reste par contre encore des pâtes de blé et justement, je viens d’en manger et c’est la deuxième fois depuis environ 3 semaines. La semaine dernière j’ai également mangé un petit gâteau à la farine blanche. Je constate à chaque fois, qu’une heure à peine après avoir mangé des produits contenant du gluten, je me mets à avoir des flatulences et des crampes abdominales. De déjà faire ce constat en si peu de temps, me laisse croire qu’effectivement il semble y avoir une certaine incompatibilité entre le gluten et moi et ceci m’encourage vraiment à poursuivre dans ce sens. Quand, pendant toute notre vie on a eu des flatulences et des ballonnements au niveau de l’abdomen et qu’on s’est habitué à une telle réaction et il est évident qu’on ne se questionne pas pour en trouver les causes et on fait avec. C’est toujours comme ça que ça s’est passé. Le jour où tous ces symptômes disparaissent et qu’on se sent mieux, c’est là qu’on voit qu’il y avait un problème et d’où venait ce problème.
    Bonne chance à vous tous qui vous lancez sérieusement ou pas dans cette expérience.

    fois e plus sans produit laitierde nouveau sans produit laitier

  28. June Tweddell

    Bonjour,

    Merci Jacqueline, grâce à vous j’ai retrouvé ma santé, depuis fin mai qu’on a commencé le régime Seignalet mon chum et moi, lui avait un peu d’arthrite et tout est disparu, moi j’avais des douleurs et des raideurs un peu partout et tout est disparu depuis plusieurs semaines. En plus mon asthme et mes allergies ont diminué de 75%. Je prends des synthroid pour ma glande thyroide et mon médecin a baissé ma dose de 200mg par jour à 125mg et je dois avoir une autre prise de sang prochainement.
    En plus mon chum et moi avons beaucoup plus d’énergie qu’avant, et en prime on a perdu chacun 30 livres. Merci d’avoir changé notre vie.

  29. Sébastien

    Bonjour,

    Je voulais vous donner une mise à jour de mon cas. J’ai commencé en août le régime hypotoxique, que j’ai respecté à 100% durant 6 mois maintenant, dans l’espoir que cela aiderait à améliorer le syndrome de fatigue chronique dont je souffre depuis quelques années. Je savais que Seignalet ne voyait pas de bénéfices dans ces cas mais je me suis dit que ça ne nuirait pas de toute façon.

    Malheureusement, aucun changement au niveau des symptômes. Ce qui prouve une fois de plus que la fibromyalgie et le SFC sont des entités différentes même si les symptômes se ressemblent. Dommage pour moi! Je crois quand même aux vertus du régime et je vais continuer de l’appliquer la plupart du temps, mais probablement plus à la lettre. Le blé et les produits laitiers ne manquent pas honnêtement, à part le fromage.

    Je me dis qu’un témoignage est important peu importe le résultat.

    Sébastien

    • Sebastien

      J’ai oublié de mentionner que mes tryglicérides étaient limite élevés avant le régime et ils sont maintenant aisément dans la tranche optimale.

      Ce n’est pas négligeable, je mangeais pourtant santé avant, je ne mangeais pas plus gras ou sucré que maintenant, Appliquer les règles du régime hypotoxique ont eu cet effet bénéfique.

  30. Michel Mathieu

    Témoignage,

    À la mi-décembre dernier, mon épouse m’a convaincu d’essayer d’arrêter le gluten. Elle avait entendu parlé du livre de Mme Lagacé par une naturopathe. Je m’y suis mis tout de suite en me disant : "on verra ben" !!!. Je suis du genre à foncer à 100%.
    Pourquoi j’ai accepté? j’avais des problèmes de constipation, le colon irritable (et moi aussi par ailleurs), les jointures des mains et des orteils douloureuses au point de plus plus être capable de tenir un jeton de Scrabble entre le pouce et l’index, des maux de dos chroniques, des maux de têtes, peu d’énergie, des maux de ventre, des ballonnements, et parfois des maux de coeur après avoir manger. Évidemment, j’adore tous les pains.

    Toute ma vie j’ai accusé mon foie, mon estomac, etc. Depuis plus de 35 ans, j’ai tout essayé sauf retirer le gluten de mon alimentation !

    Après 6 semaines de cette diète, je constate que presque tous mes maux sont soit disparus soit négligeables. J’espère bien qu’ils vont finir par disparaître.
    J’ai commencé à retirer les produits laitiers il y a à peine quelques jours. On verra ben !!!

    Merci Madame Lagacé

    Michel

  31. Lyne

    Bonjour,
    Je trouve important de vous relater l’expérience que ma famille vit actuellement depuis que ma mère, une femme de 86 ans particulièrement vive et alerte, a adopté le régime hypotoxique le 03 juillet 2011. Elle a fait également suivre ce régime alimentaire à mon père en se disant que cela ne pouvait pas lui faire de tort. Ce dernier, qui est âgé de 87 ans a reçu, suite à des examens réalisés au département de gérontologie de l’Hôpital Cité de la Santé, un diagnostic d’Alzheimer en janvier 2006. Depuis ce temps, sa maladie a évolué progressivement avec le résultat qu’il se renfermait sur lui même et était souvent confus au point d’être incapable, à plusieurs occasions, de trouver la cuisine et la salle de toilette dans un petit appartement de 3 pièces. Lui qui avait toujours été très attentionné envers les membres de sa famille interagissait de moins en moins avec nous. Lorsqu’il a été victime d’un infarctus en janvier 2011 et pendant son hospitalisation, il s’est comporté à l’hôpital de façon incohérente et même à plusieurs reprises assez agressive. Ils ont dû l’attacher.
    À la fin du mois d’août 2011, soit environ un mois et demi après le début du régime hypotoxique, mon père a recommencé lentement à parler et à dire à ma mère que la mémoire lui revenait, il disait que ses souvenirs se replaçaient dans sa tête, des souvenirs qu’il croyait avoir oublié.
    Alors que moi sa fille, quand je lui parlais au téléphone, il me semblait de plus en plus confus. Nos conversations étaient de plus en plus limitées. Maintenant, j’ai l’impression d’avoir retrouvé mon père au bout du fil; il fait même des blagues.
    Lorsque je l’ai reçu à dîner dernièrement, il m’a dit en riant, alors que j’étais occupée à servir les invités, « assis-toi, je suis venu pour jaser avec toi ». Son sens de l’humour est même revenu.
    À l’automne dernier, ma mère a eu une véritable surprise lorsque pour la première fois il a quitté par lui-même la salle à dîner de la résidence pour personnes âgés qu’ils habitent pour se rendre sans aide à la salle de toilette et revenir sans problème.
    Un autre élément de surprise est qu’ alors qu’il était très courbé et marchait à petits pas avec difficulté, il s’est beaucoup redressé et marche maintenant presque normalement pour un homme de son âge.
    Le 05 janvier dernier, il a fait une autre crise cardiaque et là encore, son attitude positive et cohérente, a surpris toute la famille comparativement à ce qui s’était passé à la même période l’an dernier. En fait, mon père s’est soucié davantage de la santé de ma mère et il nous a fait rire aux larmes. La cardiologue qui l’a soigné a dit à ma sœur que si on ne l’avait pas informée que mon père souffrait d’Alzheimer, elle ne s’en serait pas rendu compte.
    Autre chose que j’aimerais ajouter. Nous ne voulions plus laisser mon père seul. Quand ma mère avait des activités extérieurs qui pouvaient se prolonger, nous avions commencé à prendre l’habitude de venir à tour de rôle tenir compagnie à mon père. De cette façon ma mère pouvait se divertir en toute quiétude. Maintenant, elle le laisse seul. Il va même la rejoindre et la retrouve dans la complexité des lieux de la résidence, et ce, après avoir fait sa toilette, s’être habillé et choisi des vêtements adéquat…chose qu’il ne faisant plus sans de forts encouragements de la part de ma mère.
    Nous ne pouvons affirmer que notre père est à nouveau l’homme qu’il était avant sa maladie, mais tous les membres de notre famille ont constaté les progrès incroyables qu’il a faits au cours de l’année 2011, depuis que ma mère lui fait suivre le régime hypotoxique. Par contre, je tiens à préciser qu’il n’a jamais arrêté de prendre les médicaments. Mais la maladie n’a pas progressé comme on nous l’avait prédit.
    En prime, ma mère qui ne pouvait plus fermer les mains en raison d’une arthrose sévère, en est maintenant capable et elle en est très fière. Je peux vous dire qu’elle fait activement la promotion de vos livres dans la résidence.
    Pour finir, j’aimerais aussi vous parler de ma belle sœur Suzanne. Elle était affligée de grosses migraines. Depuis qu’elle suit le régime hypotoxique ses maux de têtes ont disparu. Si pour une raison ou une autre elle mange autre chose non-recommandé, les migraines reviennent. Dès qu’elle revient au régime elle va bien. Voici une autre férue du régime hypotoxique.

    • Jacqueline

      Merci infiniment Lyne pour ce témoignage si bouleversant et fantastique qui peut redonner l’espoir à tellement de gens aux prises avec des malades atteints d’Alzheimer.

  32. Micheline Romanelli

    Mon prénom est Micheline.

    J’aimerais bien avoir des commentaires et témoignages de personnes souffrant d’eczéma et ayant commencés à suivre le régime de Jacqueline Lagacée.

    Merci pour tout témoignage.

    • Sandra P

      Bonjour Micheline,
      Nous avons commencé le régime hypotoxique le 9 janvier 2012, le livre m’ayant été recommandé par une connaissance de mon père (pour lui). Ma fille de 4 ans était couverte d’eczéma et je devais l’enduire de cortisone tous les soirs, éviter les parfums, acheter des crèmes hydratantes dispendieuses, etc. Pour lui faciliter les choses, j’ai impliqué toute la famille et nous avons entamé tous les 5 le régime hypotoxique pour une durée de 4 semaines (pour le tester d’abord). Pour ce qui est de ma fille, elle est méconnaissable. Même à sa pré-maternelle, les enseignantes ont vu le changement. Mais, en plus, comme sa peau est claire, je peux voir plus rapidement si les aliments la font réagir. À date, les pommes vertes, les tomates en conserve et le SOYA ont eu cet effet. Avant, je n’aurais jamais pu le remarquer. Aussi, comme elle va chez son père une fin de semaine sur deux, je vois tout de suite l’effet à son retour. C’est tout à fait tolérable de le faire, les enfants ne m’ont pas demandé quand on arrêtait. Et ma fille refuse d’elle-même les aliments auquel elle n’a pas droit, étant consciente que sa peau est belle et ne pique plus. J’ai retrouvé de bonnes nuits de sommeil, et je me contente de l’hydrater. Pour la cortisone, je l’utilise seulement quand elle revient de chez son père ou qu’elle réagit à un aliment.
      Pour mon eczéma à moi, je crois qu’il est plus relié au stress, alors je ne perçois pas d’effet, mais sur mon humeur, OUI! :D
      Sandra, Trois-Rivières

    • Jacqueline

      Merci pour ce témoignage concernant un enfant.

    • Sandra Pronovost

      Ma fille de 4 ans avait de l’eczéma sur tout son corps depuis ses premiers mois, (malgré un allaitement exclusif les 6 premiers mois, supplémenté et continué jusqu’à 2 ans). Nous avons commencé le régime hypotoxique le 9 janvier 2012, en famille. Amélioration d’au moins 80%. Je continue de l’hydrater et la cortisone au besoin (environ une fois pas semaine, comparé à tous les soirs auparavant). Le fait de voir sa peau aussi claire me permet d’identifier plus facilement ses intolérances. À date, elle réagit aux pommes vertes, aux tomates en conserve et au soya. Sinon, elle dort enfin bien (ne se gratte plus toute la nuit) et même à sa pré-maternelle, ils ont vu une différence. Mon eczéma à moi est dû au stress, donc, il ne réagit pas vraiment, cependant, j’ai réglé mon problème de tendinites aux chevilles (!) et mon humeur s’est beaucoup améliorée! Nous avions décidé en famille d’essayer le régime 1 mois. Après 2 semaines, même les enfants ont compris que l’effet valait l’effort et nous trouvons d’autres façons de nous gâter. :)
      Sandra, Trois-Rivières

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Même si votre eczéma a un lien avec votre stress, les chances que vous le mettiez en rémission sont très grande si vous suivez bien le régime hypotoxique. Je connais personnellement une personne qui s’est débarrassé de problèmes de peau très importants avec kystes internes et cela a pris un peu plus d’un an pour qu,elle retrouve une peau parfaite. Merci pour votre témoignage très encourageant pour les mères dont les jeunes enfants souffrent d’eczéma.

  33. Bon matin,

    Je m’appelle Marie, 66 ans, en forme, pratiquant le yoga, la marche, bonne alimentation, c’est-à-dire, beaucoup de produits laitiers le plus possible sans gras, céréales traditionnelles, pain, viandes maigres incluant boeuf barbecue, poulet, etc. Jusqu’à cet été.
    
Depuis Juillet 2011, j’ai commencé sans raison apparrente à éprouver à la cheville droite, comme une entorse avec enflure et douleur, rondes de consultation, Tylenol, bandages, attelle, repos, tentatives de retour à la marche avec mauvais résultats. Ma cheville droite a guéri mais la douleur et l’enflure ont commencé dans la cheville gauche. Je ne pouvais plus marcher sans douleur insupportable, nuits à essayer de trouver mes Tylenol, pour douleurs arthritiques. J’en étais venus à déprimer, privée d’activités physiques. Après examen complet à l’hôpital, l’orthopédiste me dit que ce n’est rien de grave, que ça va partir, Prescription de Celebrex qui contrôlent la douleur. La douleur revient après arrêt de Celebrex qui me cause des douleurs abdominales et dérangement intestinal.

    Un soir j’écoute votre interview avec Denis Lévesque, j’étais rivée à l’écran, j’ai acheté votre livre, ai commencé le 25 octobre à manger selon votre régime anti-inflammtoire. L’enflure a commencé à se résorber, début décembre, je n’avais que le gros orteil gauche encore enflé. Aujourd’hui, 3 mois après, l’enflure, la douleur ont complèment disparus. Mon conjoint et moi avons repris nos marches avec un grand plaisir , J’aime beaucoup ma nouvelle alimentation, nous aimions déjà les fruits et légumes mais maintenant ils prennent beaucoup plus de place dans le menu. J’ai perdu plus ou moins 3 kilos. J’ai retrouvé mon érnegie et même plus.

    Mon entourage était très sceptique, mais force est de constater que ça marche et moi aussi. Je n’en reviens pas de me voir capable de sautiller.

    Merci Jacqueline Lagacé d’avoir plongé comme vous l’avez fait dans la recherche de solution à votre problème et d’avoir mis tant de passion dans le partage des résultats de vos recherches.

    J’en étais venue à déprimer, je ne pouvais plus marcher normalement sans retomber dans la douleur.

  34. Rachel

    Bonjour,

    J’ai suivi le régime à la lettre durant six mois (régime Seignalet), puis après la sortie de votre livre une autre fois durant trois mois. Je ne prends aucun médicament. Dans les deux cas, ma santé s’est détériorée : maux de ventre aigus, baisse de moral (proche de la dépression d’après la psychologue qui me suivait durant la deuxième tentative). De plus, aucune amélioration des douleurs articulaires (j’ai de l’arthrose depuis l’âge de 20 ans+ fibromyalgie). Je dois donc faire partie des personnes pour qui ce régime ne convient pas.

    L’exercice doux et régulier par contre m’aide beaucoup (Tai Chi, marche, raquette, etc.).

    Rachel

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Respectez-vous en tous points le régime: évitement total des produits laitiers animaux, des céréales de blé et apparentées interdites? Respectez-vous la cuisson des viandes, et consommez-vous beaucoup de légumes, quelques fruits? Évitez-vous le sucre et le sel raffiné et êtes raisonnable avec la quantité de viandes consommées? Évitez-vousla nourriture industrielle le plus possible? Si votre réponse est "oui" alors il est vrai que le régime hypotoxique de vous convient pas.

  35. Marie France

    Bonjour Mme Lagacé !

    Enfin je me dois de prendre ce moment pour vous partager le bien-être qui m’habite depuis que j’ai adopté votre nouvelle alimentation.

    Je m’appelle Marie-France, j’ai 56 ans et je souffrais de douleurs et d’inconforts physiques à tout moment depuis une quinzaine d’année. J’avais mal au nerf sciatique, j’avais de la difficulté à rester assise et je souffrais de constipation chronique, de maux de ventre et d’insomnie. J’avais de la difficulté à engraisser même avec une bonne alimentation (selon le guide alimentaire canadien). Mon mari et moi avions fait plusieurs recherches dans tous les domaines pour tenter de trouver une solution pour soulager ces maux.

    Un jour de juin 2011, je me lève le matin avec les deux mains qui me brûlent comme du feu. Je devais les mettre dans l’eau froide pour me soulager et cela a duré trois jours. C’est alors que je me suis dit que je n’avais plus rien à perdre. Une amie m’avais prêté votre livre et après l’avoir lu, j’ai commencé ce régime avec l’énergie du dernier recours. Grâce à internet et les sites qui parlent d’alimentation sans gluten, cela a pris deux semaines pour tout changer dans le garde-manger et dans mes recettes. Au bout de dix jours seulement, mes douleurs ont commencé à s’estomper. Mes intestins ont recommencé à fonctionner enfin normalement.

    Je n’y croyais pas, tellement cela s’améliorait rapidement. Avant cela, je croyais que j’allais passer le reste de ma vie comme cela. J’étais devenue très tolérante à la douleur, mais cela causait beaucoup de dommages à ma vie de tous les jours.

    Aujourd’hui, après six mois et demi, je suis une femme sans douleurs avec des intestins neufs. Je fais du conditionnement physique trois fois par semaine et je me sens neuve. À tous les jours, je me rappelle que j’avais ces douleurs et que je pensais que j’allais vivre le reste de ma vie comme cela.

    Merci Mme Lagacé ! Cette lettre, je l’ai écrite pour vous et surtout pour vos lecteurs afin d’aider et de donner espoir.

    • Jacqueline

      Merci au nom de mes lecteurs et de moi-même pour ce témoignage tellement éloquent!

  36. Yucca

    Bonjour,
    je souffre de la maladie de crohn depuis environ 3 ans.
    Je ne mange presque plus de viande, outre le poulet et un peu de jambon.
    Je prends de l’ail le matin et des probiotiques.
    Je fais environ 12 heures de sports par semaine (karaté, boxe et jiu jitsu).
    J’ai de bons résultats. Avez-vous autre chose à me conseiller?
    merci beaucoup Yucca

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Manger le plus possible les quelques légumes que vous pouvez tolérer en les faisant cuire à la vapeur. Avez-vous essayé les jus de légumes maison. Bravo pour votre courage et vos initiatives.

  37. Claude Frigon

    Bonjour à vous Mme Lagacé ainsi qu’à tous ceux qui affectionnent déjà le Régime Seignalet et à tous ceux qui l’entreprendrons bientôt … ! Je fête aujourd’hui mon 7 ème mois à bord du Régime Seignalet et je n’ai que des bonnes choses à en dire . De mois en mois je ressent UNE GRANDE AMÉLIORATION. Une baisse d’au moins 80 % de mes Douleurs / Raideurs arthritiques ( arthrose DOS et Hanches ) et mon épaule gauche a retrouvée une presque totale flexibilité. Je marche maintenant tous les matins, chose à laquelle il m’était IMPOSSIBLE l’hiver dernier . Je pourrais en écrire beaucoup plus, mais je résume tout simplement en disant que j’entreprend positivement une SECONDE ÉTAPE dans ma VIE . "" BRAVO "" et "" MERCI "" à vous Jacqueline .

  38. Pierre

    Merci madame Lagacé d’avoir rendu accessible en français et en langage clair une montagne d’information scientifique généralement peu facile à trouver et à comprendre.

    Je suis content de voir que votre livre est maintenant disponible pour aider les gens à lutter contre toute une panoplie de maladies chronique. J’aurais bien aimé que ce livre soit déjà disponible il y a trois ans lorsque ma santé à commencer à péricliter.

    Début trentaine, j’ai découvert que je souffrais de diabète de type 1, puis un an plus tard ce fut la maladie coeliaque, rapidement suivie par de nombreux symptômes de dégénérescence de mon système nerveux central. Devant la lenteur du système médical québécois et l’impossibilité d’y trouver solution à mes problèmes (exception faite de l’insuline), j’ai alors mise à profit ma formation de biologiste et ma compréhension des articles scientifiques anglophones pour essayer de trouver un moyen d’atténuer mes souffrances grandissantes. L’option la plus facile m’a semblé être un changement de régime et j’ai donc alors cessez de consommer du gluten et des produits laitiers.

    Après quelques semaines, j’ai pu constater avec bonheur que mes problèmes intestinaux avaient disparus et que mes symptômes neurologiques avaient commencés à s’estomper, douleur inclue. Un an plus tard, je dirais que 90% de mes symptômes avaient complètement disparus, bien que certains reviennent parfois après de petits écarts au régime.

    Bref, je croyais déjà aux vertus thérapeutiques d’un régime hypotoxique avant même de lire votre livre récemment. Toutefois, j’ai fait de nouvelles découvertes en lisant le livre que je compte bien mettre à l’essai. Mais je crois que ce que j’ai le plus apprécié, c’est de voir que je n’étais pas le seul dans ma situation et qu’il y a maintenant un espace sur la place publique pour rassembler autour d’une solution commune une grande diversité de gens vivant souvent de graves problèmes de santé chroniques. Merci d’avoir donné un nouvel espoir à tous ces gens!

    Pierre

  39. Esther

    Bonjour
    Merci pour vos livres qui changent nos vies.
    Mon fils fait de l’epilepsie. On m’a dit qu’il etait allergique a l’hexanone qui
    provoque ses crises.A ce jour personne n’a pu me dire avec precision quels aliments en contiennent. Pouvez-vous m’aider
    Le fait de cesser le ble et le lait animal ameliore ++ sa condition (parole, pensee, comportement, calme, peu de crises) Je suis aussi le regime et me sens rajeunir!
    Merci et Bonne Annee! xx

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Ce que je comprends de l’allergie à l’hexanone, serait la sensibilité de votre fils aux aliments qui sont cuits dans le plastique. Il s’agit donc de bannir toute cuisson dans le micro-onde dans des bols de plastique car c,est la chaleur qui entraîne une migration d’éléments du plastique dans les aliments.

  40. Carmen

    WoW… depuis plus de deux ans que je souffre et voilà qu’en un mois seulement, l’information dans votre livre me soulage comme jamais et ce n’est pas fini… 

    Merci d’avoir partagé votre expérience et vos conseils. Je vous en suis très, très reconnaissante….

  41. Marie-Claire

    Votre livre est une découverte pour moi et plusieurs personnes de mon entourage. Je le suis personnellement déjà, sauf le café du matin que je n’ai pas encore coupé avec un peu de lait,sur ce régime de vie et j’en suis très fière. Mal de sacrum qui ne me lâchait pas depuis une trentaine d’années et me donnait du fil à retordre la nuit. Je me sens comme à 20ans quand vient le temps de changer de position la nuit, ça fait vraiment beaucoup de bien. J’ai eu ces résultats en moins de deux semaines. Je finirai par lâcher mon café du matin j’en suis certaine, ou disons le remplacer par quelque chose que je peux boire sans lait. Merci encore, j’ai une soeur aux prises avec la maladie de crohn qui a débuté et voit déjà des résultats extrêmement encourageants. Dans mon entourage, beaucoup aussi de sclérose en plaques, ils vont s’y mettre aussi. Yé.Merci Merci Merci.

  42. Patrick

    Voici un excellente illustration de la loi de causalité: on récolte ce que l’on a semé. C’est tout de même extraordinaire quand on y pense que le corps réagisse si rapidement. C’est que la douleur est le signal utilisé par le corps pour nous indiquer que quelque chose ne va pas. De nos jours, au lieu d’étudier ces douleurs, on cherche à les masquer par les analgésique, ce qui fait que l’on ne reçoit plus correctement les signaux de douleur et on ne peut plus les interpréter et modifier en conséquence nos comportements. Nous récoltons ce que nous semons nous enseigne la Bhagavad Gita, une douleur au dos peut être due à une mauvaise posture ou à l’alimentation, il faut modifier nos habitudes afin de trouver la cause de ces douleurs. En ce sens, la douleur, au lieu d’être notre ennemi est plutôt notre amie, l’amie qui ne prévient que si on continu comme cela, on court au désastre.

  43. Claire

    Une expérience semblable (retour de la douleur) m’est arrivée avec seulement des pâtes de blé dans une soupe repas orientale par ailleurs très bien pour les autres ingrédients… Catastrophe car digestion pénible et douleurs aux mains dès le lendemain, diminuées dès le 3e jour de bon sens. 

    Je me sens en bien meilleure forme après seulement deux mois au régime non-toxique. C’est ma digestion qui s’améliore davantage et c’est quasi incroyable de me sentir si bien toute la journée.

  44. Marc Barrière

    Un témoignage positif et des bénéfices collatéraux. Ma conjointe suit depuis la parution de votre livre le régime hypotoxique pour une fibromyalgie qui l’a terrassée en début d’année. L’expérience est fort positive et son état s’est grandement amélioré. Récemment retraité j’ai décidé de ne pas multiplier les repas et de manger comme elle. J’ai ainsi sorti la vieille machine à pain et je me plais à faire un pain de riz bien meilleur que celui en vente dans nos épiceries. On a compris aussi qu’on absorbe beaucoup de produits laitiers et d’autres contenant du gluten sans s’en rendre compte. On en découvre régulièrement…. Faut lire les étiquettes….( par exemple on a trouvé dans une grosse épicerie asiatique de ville St-Laurent , Hawaï) plusieurs produits par cher dont une extraordinaire sauce soya (Là bô dê ) sans gluten.

    Je voulais vous parler des bénéfices collatéraux…

    En effet je soufre d’arthrose depuis plusieurs années (pied, hanche et cou). Depuis que j’accompagne ma femme dans "votre régime" je souffre moins. Mais je ne suis pas le régime d’une manière stricte. Je mange "normalement" au resto ou chez les amis. J’ai ressenti récemment une crise aiguë d’arthrose. J’avais mangé baguette, fromage, pot en potà la crème des Îles (j’en avait fait un pour ma femme à la pâte de riz et au lait d’amande pas mal non plus) , spaghetti à la viande en deux ou trois jours. 

    Je peux vous témoigner avoir fait le rapport de cause à effets. Je suis mieux de m’en tenir au régime si je ne veux pas d’arthrose…

    Je voudrais vous remercier pour ce précieux livre.

  45. Linda

    Trois semaines bientot que je suis le "regime" et ca va tres bien, merci encore!

  46. Karine

    Salut Maby,


    Oui, quand les crises reviennent c’est décourageant. Dans mon cas elles se sont espacées au fil des mois, devenant aussi de moins en moins intenses… Ca vaut vraiment la peine de persévérer.


    C’est vrai que le café a un effet inflammatoire. J’en buvais régulièrement 3 tasses par jour: au lever, dans la matinée puis après le dîner. Désormais je n’en boit qu’une tasse le matin. Il y a une chose à laquelle je souhaite te rendre attentive, si le régime est efficace pour toute les maladies liées à des douleurs chroniques, comme celles mentionnées par Seignalet, nous n’avons pas tous les mêmes sensibilités. Par exemple, une tasse de café le matin ne me fait à moi aucun mal, mais toi peut-être que ton organisme est plus sensible aux molécules inflammatoires qu’il contient… il faut être à l’écoute de son corps et tenir compte des messages qu’il envoie. Au début c’est vraiment difficile parce qu’on arrive pas vraiment à faire la part entre une réaction ou un bienfait dû à ceci ou à cela… mais au fur et à mesure des mois les réactions suite à la prise de certains aliments ou certaines boissons se feront de plus en plus évidente. J’ai moi-même, par exemple, découvert que je ne supporte pas le chocolat noir, ou que mon corps est hyper sensible à "l’aspect" inflammatoire du sucre, particulièrement du sucre raffiné et du sirop de fructose et de glucose. J’ai essayé des glaces à l’eau aussi du commerce, aussi naturelles que possible, mais avec du sucre raffiné et environ 12 heures après je ressentais des douleurs que j’espérais avoir disparu pour toujours… Je vais donc désormais tenir compte de cette information. Je précise que j’étais une personne extrêmement gourmande, plutôt épicurienne et que pendant les 6 premiers mois de régime je rêvais, la nuit, de chantilly, tartelettes au citron, pizzas riches en mozzarella… hihi… pas facile… mais maintenant ça va, je n’ai plus ces rêves et pratiquement plus ces envies puisque pour moi elles sont intimement liées à la douleur! Maintenant je trouve la vie facile et agréable en comparaison avec toutes ces dernières années!! COURAGE!! La PERSEVERANCE c’est le mot clé! : )

  47. Kat

    Salut Jacqueline,


    J’ai acheté votre livre dès sa sortie et ma famile a tout de suite essayé le régime avec moi (question de solidarité). Après 5 mois, mon père ne souffre plus de Syndrome du côlon irritable ni ‘bursitis’ et ne prends plus ses médicaments et moi je me suis complètement debarrassée des allergies saisonnières, de l’asthme et ‘bilateral sacroiliitis’ qui m’empêchait de marcher sans assistance. Aujourd’hui je suis en meilleure forme que je l’étais dans ma vingtaine. Après 5 mois, je trouve ca très facile de suivre le régime à la maison et au restaurant. On a plein de choix à Montreal, notamment mon préféré: le resto Aux Vivres sur St-Laurent.

  48. Claire Milette

    Quelle digestion facile et bienfaisante avec le régime Seignalet…
    
J’apprivoise et pour moi, la désintoxication suit son cours. Merci pour ce bon livre et j’attends le livre de recettes avec impatience

  49. France Caron

    Quel changement positif dans ma vie , c’est comme voir la lumière au bout du tunel ! Plus de produits laitiers et céréaliers depuis que j’ai vu l’émission de Denis Lévesque le 3 juin. Bientôt 5 mois !

  50. Chantal

    Quel beau message d’espoir… qui tombe à point pour moi. J’ai fait quelques écarts la semaine dernière et cette semaine les douleurs étaient de retour, tellement intense, ce matin ma douleur à la nuque…


    Ce que je retiens de ce beau témoignage est qu’il faut que je persévère et que je trouve la force de continuer… mon corps me parle en ce moment, sans plus… Merci merci merci!

Laisser un commentaire ou une question

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s