Questions

3 novembre 2016

Les commentaires sont de nouveau ouverts sur mon blogue.  Vous pouvez commenter et poser des questions.  Toutefois, j’apprécierais avant de poser une question de vérifier si la réponse se trouve déjà sur mon blogue pour la raison suivante:  mon expérience de bloqueuse  de plus de cinq ans m’a démontré que plus de 90% des réponses aux  questions posées  au cours des deux dernières années sont déjà présentes sur ce blogue.  Donc, avec un peu d’effort, il y a de fortes chances d’obtenir une réponse pertinente en précédant comme suit:  1) allez sur la page d’accueil de mon blogue; 2)  utilisez dans une première étape la fenêtre de recherche « Recherche articles » en utilisant un ou des mots clés (il est préférable d’essayer un ou deux mot clé  à la fois; 3) Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, utilisez la fenêtre de recherche « Recherche dans tout le site », là encore avec un ou deux mots clés.  Pour vous aider,  lire attentivement:  « Conseils pour utiliser efficacement les outils de recherche » vous devriez alors être en mesure de retrouver  sur ce blogue toutes les informations qui s’y trouvent, que ce soit des témoignages sur une maladie en particulier, sur un aliment, une recette, des restaurants, des appareils, etc.

Je vous rappelle qu’il y a  sur mon blogue plus de 15,000 commentaires (questions-réponses), plusieurs centaines de témoignages (surtout si vous déroulez les pages qui suivent chaque témoignage), 23 articles de fond dans « Sujets d’intérêt » que je vous conseille fortement de lire, sans oublier mes quatre  livres dans lesquels vous trouverez de l’information pertinente.

Merci de collaboration.

Jacqueline Lagacé, Ph.D.

 

 

5 825 réponses à “Questions

  1. Castanier

    Bonjour Jacqueline
    Je viens vous demander conseils. Je suis fibromyalgique depuis plus de 20 ans avec le gène de ma mère le rhumatisme rhumatoïde déformant. J’ai un mode alimentaire sans gluten et sans lactose. De temps en temps des écarts et puis grosses fatigue, douleurs dans les mains les bras etc… Cela fait 3 semaines que je me suis remise à une alimentation hypotoxique plus stricte. Je vais mieux mais j’ai des effets secondaires que je n’ai jamais eu auparavant. Des fourmillements des démangeaisons dans tout le haut du corps ainsi que dans les mains. A votre avis est-ce normal ? Je sais que pour ma santé je dois être plus strict ce n’est pas facile tout les jours mais il faut savoir ce que l’on veut, souffrir ou être en santé. J’ai trop souffert donc j’ai choisi la santé. Merci Jacqueline de prendre le temps de me répondre. Clo

    • Jacqueline

      Bonjour, Au départ, je voudrais être certaine que lorsque vous dites diète sans lactose (lactose = sucre du lait) vous évitez en réalité tous les produits laitiers animaux; ce sont les protéines du lait appelées caséines qui sont fortement pro-inflammatoires pour les gens prédisposés aux maladies inflammatoires chroniques. Les fourmillements et démangeaisons que vous ressentez depuis quelques temps pourraient être dus au fait que vous n’êtes pas assez strict avec la diète hypotoxique. Évitez-vous les aliments ultra-transformés, évitez-vous tous les sucres ajoutés, les excès de sel; les protéines animales que vous consommez sont-elles cuites à – 110°C (230°F)? Comme vous dites si bien, « il faut savoir ce que l’on veut, souffrir ou être en santé » particulièrement lorsque nos gènes nous prédisposent à développer des maladies inflammatoires chroniques.

  2. tessier

    Bonjour Mme Lagacé.Je suis le régime le plus près possible et je me sentais assez bien, mais depuis 2 mois j’ai des douleurs au 2 doigts index et poignets et sur le dessus du pied droit.J’ai lu sur santé Canada que tout se qui est noix de coco(lait,huile etc) pouvait causer de l’inflamation.Mais je dois dire aussi que depuis 1 an je vie beaucoup de stress je sais que le stress n’est pas bon,mais peut-il vraiment créer des douleurs sur l’arthrite rhumatoide? Je suis une personne tres actif et je pratique plusieurs sport.P.S je suis le régime depuis 5 ans. Merci

    • Jacqueline

      Bonjour, Effectivement, lorsqu’une personne a une prédisposition génétique à développer une maladie inflammatoire chronique, que ce soit de l’arthrite rhumatoïde ou d’autres maladies inflammatoires chroniques, le stress peut déclencher des symptômes de la maladie. Des intolérances à des aliments jouent aussi un rôle essentiel dans le déclenchement de ce type de maladies. Il serait important que vous teniez un journal quotidien pour être en mesure d’identifier avec certitude quels sont les aliments qui déclenchent ou aggravent vos symptômes. Pour mieux contrôler votre stress, il est reconnu que la méditation est particulièrement efficace. À ce propose, je vous conseille le livre de Frédéric Lenoir, intitulé « méditer à coeur ouvert ». Ce livre est accompagné d’un CD présentant des méditations guidées qui facilitent grandement l’art de méditer.

  3. Suzie

    Je viens de terminer enfin le livre « La fin de l’aizheimer  » tres impressionnant, par contre suivre ce protocole sans medecin, sans soutien donne des vertiges même avec beaucoup de volonté et de discipline. Juste convaincre un medecin de l’importance de l »hormonotherapie est le sujet de grandes batailles. Ca me parait vertigineux. Par contre les changemrnts alimentaires rejoignent pour la plupart le régime hypotoxique excepté que le riz et les pain a base de riz etc sont déconseillés. Moi jen fabrique depuis que je connais le régime hypotoxique. Je pratique déjà le jeûne nocturne. Pour ma part a moins qu’il vienne a exister un meilleur soutien avec le système medicale, pour le moment je fonctionne avec mon instinct. Il me reste a diminuer plus souvent les bon sucres tels que fruits sirop d’érable et dattes que j’adore. Étant donné mon histoire familiale jai tres peur mais je veut aussi respirer.

    • Jacqueline

      Bonjour Suzie,

      Je comprends que suivre les conseils du Dr Bredesen vous donne un peu le vertige sans l’aide d’un médecin ouvert et apte à vous aider dans la démarche présentée dans le livre « La fin de l’Alzheimer ». Malheureusement, la médecine allopathique est très en retard concernant l’importance d’une alimentation ciblée pour résoudre les problèmes de santé. L’Élément le plus important du protocole ReCODE du Dr Bredesen est l’alimentation et en second lieu l’exercice physique. Vous avez raison lorsque vous dites que les changements alimentaires proposés rejoignent en très grande partie le régime hypotoxique. Au sujet des pains sans riz, « Cuisine l’Angélique » vient tout juste de sortir un pain biologique vraiment excellent au goût, « Le Végan » (je le trouve chez IGA); ce pain ne contient pas de riz et son mélange de farine contient dans l’ordre du Sorgho, Millet, Quinoa et de la fécule de tapioca. Si en plus de respecter la diète, vous mettez un effort sur les exercices physiques, vous avez l’essentiel du protocole ReCODE et je suis très confiante que malgré une histoire familiale défavorable, en suivant ces deux règles, vous conserverez vos facultés intellectuelles intactes.

  4. Karole

    Bonjour
    Ma fille a été suivie par clinic vi pendant 1 an en passant par toutes les étapes de jeûne, de régime, d’analyses de selles, respiratoires et de produits naturels… j’y ai laissé toutes mes économies et aujourd’hui elle est encore en fatigue chronique depuis 3 ans. Depuis janvier, congestion nasale, difficulté à respirer et migraine. Elle est maintenant dangereusement déprimée. Elle a passé imagerie médicale, Scan mais rien d’apparent. Là on se tourne vers un allergologue. Avez vous une référence au privé car l’attente est trop longue et sa condition lui a fait perdre son emploi tellement elle est épuisée.
    Avez vous une recommandation quelconque ? J’espère de tout mon cœur que vous prendrez la peine de me répondre svp… merci … merci…

    • Jacqueline

      Bonjour,
      D’après votre témoignage, il semble que votre fille ait subi sans succès de nombreux tests pour tenter de diagnostiquer la cause de ses problèmes. Sachant à quel point l’alimentation et les intolérances alimentaires ont des conséquences déterminantes sur l’équilibre du microbiome intestinal, compte tenu également du fait que votre fille souffre de migraines, de congestion nasale et de problèmes respiratoires, je me demande si votre fille a essayé sérieusement, au moins pendant une période de quelques mois, une diète anti-inflammatoire de type hypotoxique (sans gluten, sans produits laitiers, sans aliments industriels ultra-transformés, etc., tel que décrit sur mon blogue). Je pense que cette démarche vaut la peine d’être essayée car elle pourrait aider véritablement votre fille.

    • Lucie

      Je suggére également de diminuer son exposition à toutes technologies sans fil et de faire vérifier la maison et en particulier sa chambre pour s’assurer qu’elle n’est pas exposée à des champs électromagnétiques élevés (ex. dormir près de la boîte électrique avec ou sans compteur intelligent – encore pire dans ce cas, fils électriques qui passent sous le lit, etc.). La fatigue chronique est reliée aux ondes, en plus de nécessiter une diète hypotoxique et faible en glucides.

    • Jacqueline

      Lucie, vous avez raison de considérer que les champs électromagnétiques élevés puissent être une cause des problèmes de Karole.
      Merci pour votre intervention.

    • A

      Bonjour Karole,
      Est ce que votre fille a été testée pour la maladie de Lyme?
      En tous cas, la diète hypotoxique aide beaucoup et améliore sensiblement la santé.
      J’ en profite pour remercier Madame Lagacé pour son blog et ses publications.

    • Lucie

      Effectivement Karole, votre fille pourrait avoir la maladie de Lyme.
      Les tests canadiens sont peu performants pour la bactérie principale de Lyme, Borrelia Burgdorferi. Par contre le test pour Bartonella, une des co-infections de Lyme est plus fiable. Tout microbiologiste pourrait ordonner ces tests. un médecin de famille aussi mais plusieurs sont moins à l’aise de les demander.
      Réduire l’exposition aux champs électromagnétiques est très important dans le cas de maladie de Lyme, Voir notamment les écrits de Dr Dietrich Klinghardt, qui recommande de les éviterle plus possible en cas de Lyme, notamment en fermant les disjoncteurs du panneau électrique la nuit (le plus de « breakers » possible et celui de la chambre où la personne malade dort ainsi que des pièces adjacentes) et bannir TOUS les appareils sans fil de la maison. Dr Klinghardt est d’avis que ces mesures sont encore plus bénéfiques que les antibiotiques..
      Dr Amir Khadir pourrait peut-être aider votre fille. Il est microbiologiste et voit beaucoup de patients ayant des symptômes semblables depuis qu’il se renseigne sur la maladie de Lyme. Par contre, plusieurs ne tolèrent pas les antibiotiques. Des co-infections virales sont souvent présentes. Des capsules de feuilles d’olivier, un excellent antiviral, peuvent être bénéfiques ainsi que de curcurma. Je recommande dans les deux cas, celles de la cie Botanica, en gelules. Le curcuma fera baisser l’inflammation mais aidera aussi à balancer le système immunitaire et est aussi antimicrobien.

  5. Freckles

    Bonsoir Madame Lagacé,souffrant de neuropathie périphérique (nevralgie d’Arnold et nevralgie du trijumeau,quel régime me conseillez vous s’il vous plaît ?d’avance merci infiniment pour votre réponse.

    • Jacqueline

      Bonjour, je connais personnellement ce problème dont j’ai discuté largement dans mon dernier livre « Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin » p. 19-27.

  6. Carol Ann Ryan

    Bonjour Madame Lagacé,
    J’ai dû avoir une intervention dans la bouche pour mes dents il y a cinq jours. Alors, à cause de la douleur et de l’oedème, j’ai pris Tylénol 325 mg – 2 comprimés presque 4 fois/jour. Je me suis sentis généralement vraiment pas bien aujourd’hui, douleur à l’estomac, diahrée et vraiment pas bien, etc. etc. En doutant que c’est le Tylénol qui a causé cet état, je lis les ingredients et il contient de la fécule de maïs. Ça fait des années que je surveille de très près la diète hypotoxique et je n’ai pas vu ça. C’est certain que j’en prenais seulement à l’occasion. Est-ce vraiment possible que la fécule ait causé ce mal-être qui me fait un peu paniqué? C’est certain que je n’en reprendrai pas prochainement. Je suis déjà intolérante à l’aspirine. Alors, je me tournerai vers le curcuma ou autre produit naturel. Il y a peut-être des versions acétaminophene qui ne contiennent pas de fécule de maïs. Dans mon cas de multiples intolerances, ça m’inquiète vraiment d’être obliger d’aller à l’hôpital éventuellement.

    Merci beaucoup de me lire,

    Carol Ann

    • Jacqueline

      En me basant sur tout ce que j’ai lu à propos du Tylénol, je suis à 95% convaincue que vous avez développé une intolérance au tylénol. Ce genre d’intolérance est loin d’être exceptionnel et l’on ne met pas suffisamment en garde contre les doses excessives de ce médicament ou même une consommation que semble raisonnable. Je suis devenue également intolérante au tylénol durant la période où j’en consommais contre mes douleurs arthritiques.

  7. Julie Rainville

    Bonjour Mme Lagacé,

    J’aimerais savoir comment le potassium est en lien avec les lipides dans notre système lymphatique. En d’autres mots, comment le potassium influence le gars dans notre corps.
    Merci beaucoup de m’éclairer sur ce sujet. J’ai déjà lu que le niveau de potassium pouvait être en lien avec un amaigrissement ou une prise de poids.
    Julie

  8. Carole

    Mon fils de 25 ans est malade… problèmes intestins, grande fatigue… m’indiquer vers où me tourner…médecin, spécialiste… j besoin à tout prix de votre aide … merci de tout cœur de prendre le temps …une maman désespérée et brisée …

  9. tessier

    Bonjour Madame Lagacé.Vous mentionnez que les pommes de terre devraient être bouillies.Un coup quelles sont bouillies pourrait -on les faire rôtir sans qu’il y est de danger. Merci.

    • Jacqueline

      Je peux seulement émettre l’hypothèse suivante: comme les protéines de la pomme de terre ont été modifiés par la cuisson, il est possible que la liaison entre les acides aminés que sont les asparagines ne puissent pas se lier avec des sucres, ce qui empêcherait la formation de glycotoxines. Ce n’est pas une certitude…

  10. Jennifer pelletier

    Bonjour
    Je me demandais si la fécule de maïs était autorisé dans le régime ?
    Je vois que la farine de maïs ne l’est pas, mais qu’en est-il de la fécule de maïs ?

    Merci

    • Jacqueline

      Une raison pour laquelle la fécule de maïs n’est pas recommandée c’est que le maïs produit maintenant est majoritairement un OGM (organisme génétiquement modifié donc qui accumule beaucoup plus de pesticides).

  11. Georges Cormier

    Bonjour madame Lagacé,j’ai de l’arthrose au niveau des mains des hanches des épaules et de la colonne qui me fait souffrir.J’ai aussi eu un diagnostic de stéatose dû foi ,de colon irritable et de sténose foraminale cervicale gauche sévère et droite modérée.J’ai 73 ans ai de la difficulté aussi à marcher avec de l’arthrose au pied. Croyez vous que votre rėgime pourrait m’aider malgrė mon âge,on me parle beaucoup du régime Kéto mais ça me semble comme une mode et ça ne me réjoint pas .Je trouve le vôtre un peu difficile par contre…Merci de me rėpondre,Jacqueline C

    • Jacqueline

      Bonjour, Je suis persuadée que si vous suivez parfaitement les règles de la diète hypotoxique, vous en retirerez des bienfaits graduels et importants. Selon mon expérience, même des gens de plus de 80 ans en retirent des bienfaits importants. Il suffit de s’y mettre.

  12. Julie Lévesque

    Bonjour,
    je viens de lire cet article (https://publications.mcgill.ca/lebulletel/2019/06/20/les-bacteries-de-lintestin-associees-pour-la-premiere-fois-a-la-douleur-chronique-diffuse/) et je suis un peu perplexe. Comment ont peut dire que des changements dans le microbiome ne sont pas causés par des facteurs comme l’alimentation en particulier?

    « Nous avons eu recours à diverses techniques, dont l’intelligence artificielle, pour confirmer que les changements observés dans le microbiome des sujets atteints de fibromyalgie n’étaient pas causés par des facteurs qui modifient le microbiome, par exemple l’alimentation, les médicaments, l’activité physique et l’âge », souligne le Dr Amir Minerbi, auteur principal de l’article. »

    • Jacqueline

      Tout d’abord, des articles très sérieux ont démontré que le fait d’éviter le gluten et dans certains cas les produits laitiers permettait de mettre en rémission la fibromyalgie (1) Rheumatol Int. 2014 Nov;34(11):1607-12. doi: 10.1007/s00296-014-2990-6. Epub 2014 Apr 12. Fibromyalgia and non-celiac gluten sensitivity: a description with remission of fibromyalgia.
      Isasi C1, Colmenero I, Casco F, Tejerina E, Fernandez N, Serrano-Vela JI, Castro MJ, Villa LF. 2) Ann Med. 2019;51(sup1):2-14. doi: 10.1080/07853890.2018.1564360.
      Dietary interventions in fibromyalgia: a systematic review.
      Silva AR1,2, Bernardo A2, Costa J3, Cardoso A2,4, Santos P5, de Mesquita MF2, Vaz Patto J4, Moreira P1,6,7, Silva ML2, Padrão P1,6. . Le fait de nier l’importance de l’alimentation, de l’activité physique et de l’âge dans le développement d’une maladie inflammatoire chronique et de leurs influences sur l’équilibre du microbiome intestinal en lien avec la santé globale de l’individu va à l’encontre de la démonstration de l’importance de ces facteurs toute la fibromyalgie va à l’entre des dernières découvertes de la science.

  13. Suzie

    Bonjour Jacqueline, je vous suit depuis 2011 et jai bien intégré le regime hypotoxique avec quelques ecarts occasionnels, je suis a l’affût et vous demande souvent des avis. Cette fois ci , je voulais vous exposer mon inquiétude avec la maladie d’Alzheimer, mon père en est décédé , son jumeau, ses freres et soeurs ainsi que ma grand mère paternel. Cest évident quil y a une prédisposition dans ma famille. Comme jai 60 ans, je panique au moindre oublie cest TERRIFIANT. Je ne veut pas consulter car jai trop peur. Je suis les règles du régime hypotoxique en prenant bien garde a la cuisson des viandes. Devrais je aller plus loin et faire les recommandations du livre « La fin de l’aizheimer? Je veut tout faire pour prevenir.

    • Jacqueline

      Suzie, je vous ai répondu dans l’article que j’ai publié aujourd’hui car votre question me semblait essentielle pour de nombreuses personnes. Merci de votre témoignage.

  14. Suzy

    Il y a un Dr François Melançon dit que le moyen de réduire l’inflammation et les maladies inflammatoires cest de cesser tout glucides car ce sont eux les coupables quest ce que cest que cette affaire ? Y a t’il un fondement serieux a cette approche?

    • Jacqueline

      Actuellement, de nombreuses personnes ne font pas la différence entre les divers groupes de glucides, pour eux les glucides contenus dans les sucres raffinés, les aliments ultra-transformés (céréales pour les petits déjeuners, junk foods, etc)sont considérés de la même façon que les glucides contenus dans les aliments non transformés, ex légumes, légumineuses, fruits, céréales complètes. Pourtant, la science a démontré que dans l’organisme les glucides ultra-transformés ne se comportent pas de la même façon que les glucides contenus dans les aliments non transformés.
      La mode actuelle de la diète cétogène a comme conséquence qu’il existe différentes façons de présenter cette diète pour plaire à plus de gens possible comme par exemple de prôner la consommation de bacon. Si les glucides non transformés sont nocifs, pourquoi les peuples qui consommaient une nourriture très riche en glucides non transformés tels les Japonais chez qui les maladies inflammatoires chroniques étaient rares, ont-ils constaté une augmentation des maladies chroniques parallèlement au fait qu’après la dernière guerre ils ont commencé à modifier une alimentation de plus en plus conforme à l’alimentation nord-américaine.
      Pour comprendre les avantages et les limites de la diète cétogène, je vous conseille de lire l’article suivant: Correction : Johanne, arthrite rhumatoïde, fibromyalgie, se questionne sur la diète cétogène

  15. Suzie Boily

    Bonjour , que pensez vous du kasha une version transformée du sarrazin?

    • Jacqueline

      le kasha désigne des graines de sarrasin décortiquées et grillées. Comme le sarrasin ne contient pas de gluten, c’est le cas également du kasha; donc il n’y a aucun problème au fait de le griller.

  16. Ginette

    Bon matin, j’ai trouvé des craquelins qui semblent conforme au régime mais j’ai un doute car ils contiennent de la poudre de maïs blanc. Cet ingrédient est-il conforme?

    Merci

    Ginette

  17. Ginette

    Bonjour Madame Lagaçé,

    Est-ce exact que l’Erythritol est préférable au sucre de canne, sirop d’érable et miel?

    Est-ce qu’il peut remplacer le miel et le sirop dans une recette? Doit on utiliser la même quantité que l’aliment qu’il remplace? Exemple: si nous devons utiliser 1/4 de tasse de miel doit on utiliser 1/4 de tasse d’Erythritol?

    Merci pour tout

    Ginette

    • Jacqueline

      Personnellement, je considère qu’il s’agit d’un édulcorant et à moins d’être diabétique, je ne l’utiliserais pas dans mes recettes.

  18. Julie Laflamme

    Bonjour, Que pensez vous de cet aliment, le Konjac…….peut-il faire parti du régime hypotoxique?? Merci

  19. Est-ce que le lait provenant de vache produisant de la béta-caséine A2 plutôt que de la A1 a le potentiel d’être moins nocif?

    • Jacqueline

      La réponse est oui selon plusieurs articles scientifiques mais cela ne veut pas dire que la bêta-caséine A2 n’est pas nocive.

  20. FLT

    Bonjour 🙂 Je découvre vos productions, et beaucoup me tenteraient. Néanmoins, je ne sais quoi choisir. Je souffre de lichen plan buccal. Je pratique l’alimentation cétogène depuis 11 mois. J’en souffrais un peu avant, et malgré l’alimentation cétogène, ça s’accentue. J’ai lu que la santé des intestins seraient en cause et qu’un taux réduit de vitamine D aussi. Je prends le vitamine D en complément depuis 3 mois, pas vu d’amélioration. Que pourrais-je faire pour ce lichen plan qui est vraiment gênant ? Je précise que je ne fume pas, que je ne consomme pas d’alcool… Autrement dit, quel ouvrage me conseilleriez-vous d’acquérir pour tenter d’enrayer ces crises s’il vous plaît ? 🙂 En vous remerciant 🙂

    • Jacqueline

      À propos de la vitamine D, avez-vous lu attentivement les pages 122 à 133 de mon dernier livre « Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l’intestin »? La diète hypotoxique bien suivie, donc bien équilibrée, est fortement anti-inflammatoire et c’est la raison de son efficacité contre les maladies inflammatoires chroniques, dont fait partie le lichen plan buccal. J’ai déjà reçu des témoignages positifs, dont d’une de mes amies, concernant ce problème de santé. Il faut être systématique et éviter tous les sucres ajoutés et limiter pour une période de temps les fruits.

    • FLT

      Merci pour votre réponse. Je n’ai pas lu votre livre et le passage sur la vitamine D, et c’était d’ailleurs l’un des objets de ma demande : quel livre me conseillez-vous ? Je sais par lequel commencer 🙂 Concernant les sucres ajoutés et les fruits, je n’en consomme pas depuis 11 mois puisque je pratique l’alimentation cétogène. Je vais me précipiter pour commander votre ouvrage et vous remercie mille fois de m’avoir répondu 🙂

    • Jacqueline

      Pour un maximum d’informations approfondies « Une alimentation ciblée…. » et pour une vue générale le premier livre « Comment j’ai vaincu la douleur… » est un incontournable à mon avis.

  21. Mélanie

    Bonjour Madame, j’ai le syndrome du nut cracker (veine rénale gauche coincée par mon aorte) qui me créé de nombreuses douleurs au ventre. En parallèle (ou à cause de je ne sais pas) j’ai des maux constants de ballonnements, diarrhée, flatulences… Que puis je faire selon vous pour aller mieux ? Aller voir un nutritionniste ? Un allergologue ? Merci de votre aide.

    • Jacqueline

      Bonjour,

      À propos de vos problèmes intestinaux, il est possible que la diète hypotoxique puisse vous aider, ce qui pourrait peut-être alléger vos symptômes dus au syndrome du nut cracker; une nutritionniste ouverte à la diète hypotoxique pourrait probablement vous aider. D’autre part, en ce qui concerne votre syndrome du nut cracker, avez-vous discuté avec un médecin spécialiste de ce domaine pour connaître les avenues possibles?

  22. Suzie

    Jai épluché tout ce que vous avez publié sur le microbiome intestinal avec beaucoup d’intérêt, et j’essaie de le soigner avec la diete hypotoxique que je pratique depuis 2011. A en croire les propos de Marion Kaplan, toutes les céréales sont un poisons vue quelles augmente l’indice glycémique, les seules viandes devrait etre irréprochable, et les légumes devraient être principalement de saison. A ce regime, on mange plus rien. Ce nest certainement pas réalisable pour tout le monde , cest tres decouragant.

    • Jacqueline

      Pour bien comprendre que l’indice glycémique des aliments n’est pas une religion, je vous conseille de lire mon article très bien documenté sur ce sujet et intitulé: « Est-il vraiment pertinent d’utiliser l’indice glycémique pour le choix de nos aliments? ». Pour le trouver, aller sur la page d’accueil et inscrire le titre de l’article dans la fenêtre située juste au dessus de « Recherche article ». Je suis certaine que cet article vous réconfortera. Je tiens toutefois à préciser qu’il est toujours possible que vous soyez obligé d’éviter un aliment glucidique ou non parce que vous ne le tolérez pas en raison d’une sensibilité particulière.

      Il est certain que dans un monde idéal, il est préférable de consommer autant que possible des aliments biologiques. Toutefois, si vous respectez bien les consignes de la diète hypotoxique, même si vous ne pouvez pas vous offrir du bio, vous profiterez très bien de cette diète. D’ailleurs le Dr Seignalet affirmait que suivre la diète hypotoxique permettait aux organes de mieux fonctionner et par le fait même d’éliminer avec plus d’efficacité les pesticides et autres toxines. Quant à la viande, ce qui est vraiment nocif c’est la cuisson à plus de 110°C qui favorise la formation de glycotoxines, des molécules très néfastes pour l’organisme. L’important c’est de consommer une grande quantité et variété de légumes de toutes les couleurs comme base première de notre alimentation, quelques fruits, des petits poissons cuits à basse température, un peu de protéines animales, des oléagineux selon nos sensibilités et des céréales complètes sans gluten et d’éviter les produits laitiers animaux particulièrement lorsque l’on est affecté par une maladie inflammatoire chronique. « Le mieux est le mortel ennemi du bien ». Elle signifie à l’évidence que la recherche de la perfection est un vice majeur en toute chose, nuisible au but que l’on poursuit.

  23. Guylaine Mayrand

    Bonjour, pour la crème épaisse au noix de cajou – p. 161, je me demandais s’il fallait faire tremper les noix toute une nuit avant de les faire broyer? et aussi, si on devait acheter des noix de cajou cru ou cuite? Merci à l’avance de votre réponse.

    • Jacqueline

      Il semble que les noix de cajou crue soient nocives car elles contiennent de l’urushiol, une substance toxique qui peut provoquer des réactions inflammatoires. Je pense qu’il est plus facile d’obtenir une poudre de bonne consistance si vous ne faites pas tremper les noix de cajou. Si vous les faites tremper, assurez-vous de bien les faire sécher.

  24. Martine Cotte

    Que pensez-vous de lOmnicuiseur qui cuit les aliments à 100 C par la vapeur douce et le infrarouges ?

    • Jacqueline

      Je n’ai jamais testé cet appareil; d’après les informations recueillies sur internet, c’est certainement une cuisine santé. Le prix est cependant élevé, beaucoup plus que le Vitaliseur de Marion et les temps de cuisson sont beaucoup plus longs. Si vous l’achetez, ce serait apprécié de recevoir vos commentaires. Merci.

  25. Suzie

    Bonjour, jai lu votre billet sur le régime keto, d3 plus en plus de personnes affirment les bienfaits de cette diète dans leur vie. Vous avez décrit la diete comme étant une diète tres déséquilibré dans votre billet. Pensez vous que le fait de couper tous les féculents donc par le fait même le gluten puisse expliquer en partie leur résultats ? Peut on parler dun vrai régime keto ou plutôt dune adaptation plus légère car consommer une telle quantité de matière grasse me paraît insensé ?

    • Jacqueline

      Bonjour, Apparemment, il y a différentes façons d’aborder la diète cétogène. Certaines sont complètement farfelues (bacon, viandes cuites sur B.B.Q. etc.). Par contre, d’autres prônent une alimentation santé avec tout ce que cela comporte; toutefois, suivre une diète qui recommande 90% de lipides, 8% de protéines et 2% de glucides n’est certainement pas idéal; d’autres sont plus modérées avec 75% de lipides, 20% de protéines et 5% de glucides. Personnellement, les proportions 90-8-2 me semblent impossibles à suivre à moyen et à long terme pour les raisons que j’ai expliquées dans un article précédents: https://jacquelinelagace.net/2018/03/01/caracteristiques-et-therapeutique-de-la-diete-cetogene-obesite-diabete-de-type-2-et-sclerose-en-plaques/. Quant à la formule 75-20-5, cela dépend de la qualité des aliments choisis, du suivi, de l’individu etc. Le problème du manque de fibres est fortement susceptible d’avoir des impacts très négatifs sur l’équilibre du microbiome intestinal qui s’avère être la clé de notre santé globale y compris de notre comportement.
      Un article très intéressant publié en 2018 dans une excellente revue scientifique apporte un éclairage intéressant.
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30122560

      Lancet Public Health. 2018 Sep;3(9):e419-e428. doi: 10.1016/S2468-2667(18)30135-X. Epub 2018 Aug 17.
      Dietary carbohydrate intake and mortality: a prospective cohort study and meta-analysis.

      INTERPRETATION:
      Both high and low percentages of carbohydrate diets were associated with increased mortality, with minimal risk observed at 50-55% carbohydrate intake. Low carbohydrate dietary patterns favouring animal-derived protein and fat sources, from sources such as lamb, beef, pork, and chicken, were associated with higher mortality, whereas those that favoured plant-derived protein and fat intake, from sources such as vegetables, nuts, peanut butter, and whole-grain breads, were associated with lower mortality, suggesting that the source of food notably modifies the association between carbohydrate intake and mortality.
      Traduction en français
      (Les diètes à pourcentages élevés et faibles en glucides ont été associées dans les deux cas à une mortalité accrue: un risque minimal de mortalité a été observé lorsque l’on respecte un apport en glucides compris entre 50 et 55%. Les régimes alimentaires faibles en glucides qui favorisent les sources de protéines et de matières grasses d’origine animale, tels que l’agneau, le bœuf, le porc et le poulet, ont été associés à une mortalité plus élevée alors que ceux associés aux protéines dérivées des plantes tels les légumes, les noix, le beurre d’arachide et les pains de grains entiers étaient associés à une mortalité plus faible, ce qui suggère que la source de nourriture modifie notablement l’association entre l’apport en glucides et la mortalité).

      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30122560

  26. Annie morin

    Bonjour
    Peut on utiliser le lait de coco pour faire un yogourt grec par exemple. Hier j’ ai fait une recette avec la nouvelle revue k pour katerine (sans gluten, sans lactose) J’ai eu de forte douleurs. Mais j’ ai aissi fait une recette de muffin avec lait de coco et pas de douleurs.
    Merci de votre reponse

    • Jacqueline

      Il se vend du yogourt commercial à base de lait de coco; personnellement, je n’ai pas essayé d’en faire.

  27. Suzie

    Que penser des vaccins ? Jusqu’où faire confiance sachant qu’on est souvent en otage, quon est desinformés sur d’autres enjeux de santé?

    • Jacqueline

      Merci Suzie pour votre question particulièrement pertinente actuellement. La réponse se trouve dans l’article intitulé « Suzie me demande que penser des vaccins?

  28. Frédéric Lavergne

    Bonjour Mme Lagacé,
    très honoré et reconnaissant de votre contribution importante à éclairer le Québec de ce sujet de santé publique. Merci!

    Ayant eu des troubles de santé débilitants au début de l’âge adulte, les ayant moi-même traité par l’alimentation avec succès depuis plus de 10 ans principalement par l’alimentation, voici que je suis le père d’un enfant de 9 ans qui présente des troubles neurologiques légers, depuis la naissance, et desquels j’ai l’intuition profonde qu’il pourrait lui aussi trouver un certain soulagement de ses symptômes en considérant une approche thérapeutique nutritionnelle. Puisqu’un père n’est jamais seul et que les parents ne s’entendent pas toujours, je dois démontrer une crédibilité face à cette démarche car la mère y est complètement fermée.

    La démarche désirée en est une d’obtenir la référence, par le biais de son médecin de famille, d’un spécialiste (neuro-gastro-entérologue, pédopsychiatre, ou tout autre spécialiste pertinent à la démarche) qui soit bien au fait du lien entre le cerveau et l’intestin et qui considère dans les traitements envisageables l’alimentation comme piste de solution. Bien qu’on en parle beaucoup dans les médias ces derniers temps, il semble difficile de trouver des praticiens qui prennent vraiment cette piste en considération. Auriez-vous quelqu’un à me référer qui pratique au Québec, ou pouvez-vous m’aider à me guider dans cette démarche?

    En vous remerciant infiniment,
    M. Lavergne

    • Jacqueline

      Bonjour, Tant que la démarche de la santé intégrative ne sera pas un fait reconnu au Québec, il est impossible de recommander le nom d’un médecin pour traiter un enfant autiste avec une alimentation anti-inflammatoire. Par contre, vous pouvez vous informer sur ce sujet à l’aide de livres tel celui de Nathalie Champoux « Être et ne plus être autiste , le livre du neurologue, Dr Dr David Perlmutter « Ces glucides qui menacent notre cerveau »

    • Marine Van Hoof

      Bonjour Madame Lagacé, je réagis à votre réponse récente « Tant que la démarche de la santé intégrative ne sera pas un fait reconnu au Québec, il est impossible de recommander le nom d’un médecin pour traiter un enfant autiste avec une alimentation anti-inflammatoire ». S’il est vrai que le corps médical officiel du QC cherche à décourager la pratique de la médecine intégrative, je trouve important que le public qui a réussi à en bénéficier concrètement continue à diffuser les noms de ceux et celles qui la pratiquent encore, entre autres au QC. Ayant fréquenté (avant sa fermeture récente) le Centre de médecine intégrative de Montréal (http://www.mcim.ca/fr/home/) avec succès (un médecin , installé désormais à Toronto, a très bien soigné la fibromyalgie d’un de mes enfants, notamment par le régime hypotoxique), je recommande à ceux qui cherchent ce genre d’approche de contacter les médecins qui appartiennent au CIMA http://www.cimadoctors.ca/about/), par exemple le Dr Barry Breger qui travaillait au centre de Montréal et qui a maintenant une pratique à Westmount (j’ai gardé son tél: 514 448 9777). Même s’il pratique en dehors de la RAMQ, il reste un médecin expérimenté qui pourra peut-être utilement aider la personne qui vous a écrit, merci de transmettre à celle-ci mon message.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s