La cystite interstitielle : complément d’information venant d’une connaissance qui a vaincu cette maladie

Tout d’abord, Lucie a souffert d’infections urinaires importantes à plusieurs reprises au cours des ans avant qu’une  cystite interstitielle résistante se développe.  Les traitements médicaux classiques ont été un échec pour elle.

Elle attribue sa guérison à 4 démarches thérapeutiques :

1) une alimentation très proche du régime hypotoxique

2) des traitements d’ostéopathie par une infirmière-ostéopathe (uro-gynécologie)  Rosianne Bariteau : cette dernière est en Suisse pour un an.

Heureusement,  Lucie recommande fortement Nathalie Camirand, physiothérapeute et ostéopathe, la sommité en uro-gynécologie qui pratique à la Clinique Camirand-Muzzi d’Outremont (cliniquecamirandmuzzi.com). Elle recommande également dans la même clinique,  Anne-Julie Morand, formée en neuropsychologie (McGill) et en  ostéopathie qui traite également les problèmes gynécologiques et urologiques et travaille en collaboration avec Nathalie Camirand.

Clinique Camirand-Muzzi; tél. 514-273-6136.

Nathalie Camirand a publié le livre suivant : « Dysfonctions glandulaires et nerveuses, diagnostics et traitements ostéopathiques », paru chez Maloine à Paris en 2009 et disponible au Québec.

3) des traitements en physiothérapie donnés par  Louise Perrin, physiothérapeute spécialisée en  rééducation périnéale et pelvienne depuis 1994. Elle pratique au 415 St-Joseph est, Montréal  PQ,  H2J 1J6.  Tél.  (514) 278-5906;   Métro Laurier. Horaires de jour et de soir.

Selon Lucie, les douleurs chroniques causent souvent un syndrome pelvien et périnéal douloureux.  C’est pourquoi il est important de jumeler physio et ostéo.  La physio travaillait avec le bio feedback qui est un outil puissant pour vaincre les énormes tensions qui s’ajoutent à la douleur et à l’inflammation.  La physio permet de reprendre le contrôle de la vessie.

4) Finalement, selon Lucie, « être à l’écoute de son corps  est primordial »

Pour terminer Lucie m’a envoyé l’information suivante : voici le lien vers le reportage d’une pilule une petite granule où l’on peut en apprendre sur le travail de Marie-Josée Lord avec le bio-feed back:

http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=967

Merci à Lucie pour ces précieuses informations !

17 Commentaires

Classé dans Nouvelles, Témoignage spécial

17 réponses à “La cystite interstitielle : complément d’information venant d’une connaissance qui a vaincu cette maladie

  1. Elsa

    Paula Chickly,
    Pour moi, tous liquides à part l’eau et les tisanes sont à supprimer d’abord et surtout: ils sont filtrés en entier par les reins et tombent directement dans la vessie …. ah! Les sucres raffinés sont à éviter (donc pratiquement tous les desserts sinon faits maison selon le régime) puisque le sucre se transforme en acide une fois dans le corps humain! 😦 Sinon, il existe très peu d’aliments alcalins (banane en exemple), ce qui fait que la plupart sont acides. Je n’ai pas observé d’autres aliments qui me font souffrir à cet endroit personnellement. Mais la découverte de la majorité de ceux-ci a pu avoir lieu à la suite d’un long jeûne à l’eau: chaque aliment me donnait presque automatiquement la réponse. Informez-vous ou lisez le livre de H.M. Shelton, pionnier du jeûne depuis le début du 20e siècle. La méthode n’a pas changée et nous aide tellement …

    • paula chikly

      Bonjour Elsa,

      Je vous remercie infiniment pour tous ces précieux conseils ; je vais donc essayer de trouver ce livre ; je pense que je peux le commander par internet.
      Si j’ai bien compris, vous avez avez dû faire un long jeun à l’eau…. j’ai hâte d’en savoir un peu plus.
      Très bonne journée et mille merci
      Paula

  2. Elsa

    Bonjour à toutes celles qui souffrent de CI,
    Je suis atteinte de CI depuis 2 ans 1/2. Je suis le régime de Mme Lagacé en grande partie depuis deux ans: cela m’a permise après 3 semaines seulement de constater une légère amélioration, qui se poursuit je crois aujourd’hui, bien que je puisse tricher aujourd’hui les fins de semaine, lors de soirées, sans en ressentir les conséquences. Cependant, ce qui m’a aidée le plus depuis l’annonçe de mon diagnostic, ce sont de cesser tous liquides mise-à-part l’eau et les tisanes, que je choisis exclusivement. Donc aucune alcool sinon douleur quasi instantanée, thé, café, boissons gazeuses, jus, même naturels …. Ce sera un énorme deuil pour la plupart et un mode de vie très ciblé, mais l’on si fait sans broncher lorsqu’on constate à quel point ça aide!!!!!

    • paula chikly

      Bonjour,
      J’ai lu votre témoignage. je pense souffrir d’une CI depuis fort longtemps qui est récurrente et depuis peu, j’ai découvert certains témoignages par rapport aux conseils de Mme Lagacé et le régime hypotoxique, j essaie de supprimer certains aliments comme le lait et ses dérivés, les fromages, le gluten, le pain blanc, etc …
      Faut il également supprimer les aliments acidifiants
      Si vous avez d’autres expériences,à me communiquer, je vous en remercie d’avance

    • paula chikly

      rebonjour Elsa,
      Je reviens vers vous,
      Si j’ai bien compris, vous ne buvez plus de café même du décaféiné pour le petit déjeuner ; c’est ce qui me gênera le plus dans ce régime
      Pouvez vous m’indiquer quelles tisanes et quelles eaux vous avez généralement utilisées ?
      Encore merci.
      Paula

  3. paula chikly

    Depuis des années, peut-être plus de 30 ans, et par période, j’ai des problèmes au niveau de la vessie : j’ai la zone pubienne qui est très sensible, voire un peu douloureuse et pesante, des mictions récurrentes mais sans brûlures, l’uretre et tout le canal urinaire semblent enflammés…. et cela peut durer 2 à 3 semaines ; les ECBU ne montrent aucune infection urinaire, pas plus en gynecologie, j’ai fait d’autres examens. J’avoue être un peu découragée et me sens un peu perdue car je ne sais d’où cela peut provenir : alimentation (trop acide, intestins fragiles, rapports sexuels…) est une cystite interstitielle ? quels conseils pouvez vous me donner et quel livre pourrai je me procurer correspondant à ces symptômes ?
    Je vous remercie de m’apporter une réponse.

    • Jacqueline

      Dans mon dernier livre (Une alimentation ciblée..), vous trouverez de l’information pertinente p. 43-45 pour votre problème.

  4. claudine racine

    Bonjour Madame,

    Colon irritable, maladie des jambes sans repos, mais aussi hyperactivité de la vessie, donc « impériosités » urinaires très gênantes…
    Pour l’instant je n’ai lu qu’une centaine de pages de votre dernier livre, mais j’ai déjà cessé tous les produits laitiers depuis une semaine et je commence la diète sans gluten dans 2 jours (il me restera ensuite à me pencher sur la cuisson des viandes à basse température…)
    D’après ce que appris de vous, je devrais être soulagée au niveau du colon irritable et au niveau des jambes sans repos, mais pensez vous que j’ai une chance d’être aussi soulagée au niveau le vessie?
    Merci de nous faire profiter de vos immenses connaissances, et bien cordialement,
    Claudine Racine

    • Jacqueline

      Au sujet de la vessie, s’il y a un phénomène inflammatoire, la diète devrait aider.

  5. monique, Le Puy en Velay France

    Je souffre de CI depuis plus de 3 ans et après les interventions médicales et chirurgicales habituelles dans ce cas, je ne constate aucune amélioration,au contraire. J’ai donc suivi avec beaucoup d’intérêt et d’espoir vos expériences respectives et j’ai décidé de suivre le « fameux régime »!! … Mais je suis ovo-végétalienne et les recettes proposées sont à adapter et j’avoue que lorsque je fais la somme de tous les aliments qu’il me faut supprimer les repas deviennent difficiles à élaborer. Pour le pain sans gluten, je voudrais bien essayer les recettes alléchantes dont vous parlez mais les produits que vous nommez sont inconnus ici et je ne sais pas par quoi les remplacer. Quant aux thérapeutes qui vous aident à surmonter cette période difficile, il n’en existe pas dans ma région hélas …..désert médical!!!
    Merci d’avance de vos conseils.
    Monique

    • Jacqueline

      En France, il y a des sites mentionnés sur ce blogue qui pourraient vous aider. Utiliser l’option « Recherche ».

  6. Louise Lemay

    Bonjour, Je commence tout juste votre régime. J’aimerais avoir de l’aide. Pour la cystite intertistielle, une naturopathe ou une nutritionniste serait le meilleur choix? Quelle différence entre les deux? Avez-vous des noms à recommander?

    • Jacqueline

      L’article d’où vous posez votre question apporte les réponses à vos questions.

  7. Amélie

    Bonjour,

    J’ai maintenant 34 ans et je souffre de cystite interstitielle depuis l’âge de 9 ans. Vous pouvez vous imaginer que j’ai essayé de nombreux régimes et de nombreuses thérapies jusqu’à maintenant (ostéopathie, physiothérapie, acupuncture, naturopathie, homéopathie, hypnose, couper le gluten, couper les produits laitiers, etc.), mais rien ne fonctionne vraiment, à part le fait d’éviter les aliments déclencheurs (aliments très acidifiants), de relaxer et de ne pas trop y penser. De plus, j’ai essayé votre régime, mais je souffre également des intestins irritables, ce qui complique sa mise en pratique. En effet, le fait de manger plus de fruits et légumes, des légumineuses et des noix intensifie mes symptômes digestifs. C’est pourquoi j’aimerais que vous précisiez ce que vous voulez dire par « une alimentation très proche du régime hypotoxique ». Peut-être pourrais-je mettre en pratique la même alimentation que votre amie.

    Merci!

    • Jacqueline

      Vous pouvez éliminer les légumineuses et les noix qui ne sont pas indispensables pour bien suivre le régime. Par contre, je serais surprise si les légumes cuits à la vapeur dans un premier temps vous causeraient des problèmes. Par la suite, lorsque vos problèmes intestinaux se seront améliorés grâce au régime hypotoxique, vous choix alimentaires devraient être plus faciles. Vous savez, tous les professionnels en santé même s’ils ont des diplômes équivalents ne sont pas tous également compétents.

  8. Consoeur de CI

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce partage d’information.
    Par ailleurs, est-ce que l’ostéopathe et la physiothérapeute dont il est question serait en mesure de conseiller un de leur collègue qui connait bien les problèmes de la CI, mais qui pratique « a Québec?

    De plus, est-ce que Lucie serait en mesure d’expliquer plus précisément en quoi consiste une alimentation qui se rapproche du régime hypotoxique?. Qu’est-ce qui est différent pour que l’on puisse nous aussi faire les changements adéquats?

    Dans l’espoir de recevoir ces compléments d’information,

    Merci encore énormément.

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Pour la première question, je sais que cette équipe donne des cours aux autres professionnelles de la santé. Au sujet de la deuxième question, les bases sont les mêmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s