Aliments permis et/ou interdits dans le régime hypotoxique

N.B.: Ne pas tenir compte des avertissements concernant des traces de noix, etc, à moins d’être allergique précisément  à ces aliments.   Les autres exceptions sont les personnes atteintes de la maladie coeliaque ou de Crohn concernant la présence de traces possibles de gluten.  La diète hypotoxique peut très bien être suivie par les végétaliens et végétaliens.  Il s’agit simplement d’éliminer les aliments  interdits et de les remplacer  par d’autres.

Pour déterminer si un aliment est permis, que ce soit une préparation de moutarde, de mayonnaise, de crème de soya, de sauce soya,  de crème glacée avec ou sans lactose, etc, il faut lire chacun des ingrédients sur le contenant.  S’il y a présence de protéines de lait, produits laitiers transformés ou modifiés, lait, crème (en fait tout ce qui a un lien avec les protéines de lait animal)  ou présence de céréales que le nom de la céréale soit mentionnée ou non, l’aliment est à éviter sauf si l’on mentionne que l’aliment ne contient que les céréales permises par  le régime (se référer au livre).

Produits laitiers:  tous les produits laitiers provenant d’animaux sont interdits, y compris tous les fromages.  Ceci inclut les laits et fromages venant des brebis et des chèvres.

La margarine « Vegan-Végétale » de Becel est acceptable car elle ne contient pas d’huile hydrogénée donc pas de gras trans, pas de produits laitiers ni de gluten.  Suzie  trouve que la tartinade Earth balance au beurre de coco est meilleure au goût que celle au goût de beurre sans soya. En plus, elle est bio. http://www.earthbalancenatural.com/product/organic-coconut-butter/

Le beurre clarifié ghee est conforme.

Isolat de petit-lait, lactoserum = protéines de lait animal, donc non conformes au régime hypotoxique.  Ce sont les protéines de lait animal et non le lactose qui sont néfastes pour l’humain.  Le lactose n’est dommageable que pour les individus qui ne possèdent pas l’enzyme lactase.

Sauce soya

La sauce soya contient généralement du blé (à éviter) et en plus, elle contient souvent autour de 41% de sodium;  par contre l’assaisonnement au soja liquide de marque « BRAGG » ne contient que des protéines de soja et de l’eau purifiée, et son contenu en sodium est de 6% de la quantité quotidienne permise dans 2.5 ml, donc elle est acceptable.  Encore une fois, il est conseillé de consommer les produits du soja avec modération (voir p. 129 de mon premier livre).

Produits laitiers sans lactose: Les produits sans lactose de Natrel  ou autres: on a retiré le sucre (lactose)  du lait de ces produits mais il reste les protéines du lait et ce sont ces protéines qui sont impliquées dans le développement de maladies d’inflammation chroniques.  Ces produits ne sont donc pas conformes au régime hypotoxique.

Lactoserum  et autres produits contenant des protéines de lait comme ex. « Ensure » hyperprotéinés:  tous les produits sur le marché où il est mentionné « lactoserum » contiennent des protéines de lait donc sont non conformes au régime hypotoxique.  De plus plusieurs produits qui sont des concentrés de protéines de lait et autres, peuvent même être dangereux pour les reins car ils entraînent une augmentation des déchêts azotés donc un travail supplémentaire pour les reins.

Liste des nombreux ingrédients des  produits « Ensure »  comprend des protéines de lait (non acceptables dans le régime hypotoxique), des protéines de soya (non recommandées et à consommer avec modération), du glucose, du sucre, de l’huile de tournesol riche en oméga-6 (pro-inflammatoire) alors qu’on ne mentionne pas d’oméga-3 dont l’action est anti-inflammatoire, de l’huile de maïs (non acceptable par le régime), etc. Donc, il est clair que ce produit ne respecte pas le régime hypotoxique.

Le ketchup Heinz est acceptable en petites quantités même s’il contient un peu de sucre.

Les boissons gazeuses pleines de sucre raffiné ou contenant des édulcorants (aspartame et autres) sont à éviter.

Les oeufs frais sont permis et les oeufs biologiques seraient meilleurs pour la santé.  Les oeufs en poudre (parce que traités industriellement) sont déconseillés.

Les pommes de terre bouillies sont permises dans le régime puisque le point d’ébullition ne dépasse pas 100 degrés C.  Par contre, les frites et les croustilles sont interdites car elles sont cuites à très haute température. Ceci parce  que  les pommes de terre contiennent de grandes quantités de l’acide aminé asparagine qui au contact avec de l’amidon (un sucre) induit la formation d’acrylamide, une glycotoxine particulièrement toxique pour les cellules nerveuses, les tissus articulaires et les vaisseaux sanguins.

Les amidons:Préférer lafécule ou farine de tapioca à l’amidon de pomme de terre.  L’amidon de maïs est à éviter en raison de la possibilité de présence d’OGM puisqu’en Amérique aucune loi n’oblige à mentionner leur présence dans un aliment.

Les légumes et les fruits congelés sont permis par le régime.  Les légumes en conserve sont corrects mais moins recommandables que ceux congelés en raison du recouvrement synthétique à l’intérieur de la boîte de conserve.

La consommation de tous les légumes y compris les jus de légumes est encouragée, à moins d’intolérance personnelle.

Le jus de carottes maison (3-4 carottes pour une branche de céleri) obtenu avec un extracteur à jus est très bon pour l’intestin et il aide à combattre l’acidité.

Fruits:

La consommation de fruits bien mûrs est encouragée. Des jus commerciaux sans sucre ajouté sont acceptables mais pas au même titre qu’un fruit entier.  Compte tenu des nouvelles informations concernant le fructose lorsqu’il n’est pas consommé à même un fruit, je me questionne même sur les jus sucrés avec jus de pommes et de raisins ( lire p. 219-222 de mon second livre).

Le soya (soja) non fermenté doit être pris avec modération.  Ceci est vrai également pour le tofu puisqu’il est fait à partir du soja non fermenté.Voir livre p. 129-131.

Il s’agit d’une consommation raisonnable lorsque l’on prend  une tasse de lait de soya par jour.  Par contre, si l’on ajoute du tofu, la situation est plus problématique. Contrairement au lait de soya,  le lait de riz ou  d’amande n’a pas à être restreint.  Le kéfir  qui est  fait à partir de lait de vache n’est pas conforme au régime hypotoxique alors que le kéfir d’eau est conforme..

Pour vous procurer les produits du soja fermentés qui ne comportent pas de danger, au contraire,  consulter le site:  http://www.alimentsmassawippi.com/ Vous trouverez sur ce site les points de vente. Le miso et le tempeh sont des pré-biotiques qui aident à nourrir la flore bactérienne intestinale.

Les breuvages: Les seules bières acceptées par le régime sont celles à base soit de riz brun et/ou de sarrasin ou de millet.   Elles sont produites par la compagnie « Les bières de la Nouvelle-France » et se nomment: La Messagère, La Messagère rousse. La messagère Millet.  Sur le site, vous trouverez les points de vente:  http://www.lesbieresnouvellefrance.com.

La levure de bière contient du gluten et est à éviter.  Le houblon ne contient pas de gluten.

Les laits de riz et d’amande sont recommandés.  Le lait de soya doit être consommé avec modération chez les gens en général mais les personnes souffrant d’un problème lié à la glande thyroïde devraient l’éviter.  Le thé et le café sont permis mais avec modération surtout en ce qui concerne le café.  Le thé, surtout le thé vert peut être consommé 3-4 fois par jour, si bien toléré.  Pour le café, 2 tasses par jour n’est pas excessif mais là encore, cela dépend de l’individu.  Pour certains, mieux vaut s’abstenir.  Il faut être attentif à ses réactions.

Les sucres:

Éviter le plus possible de consommer du sucre blanc raffiné ainsi que de la cassonnade que ce soit dans les confitures et autres (p. 40-42 de mon livre de recettes).

La mélasse, surtout la mélasse verte,  est un sucre plus complet, mais à consommer avec modération.

C’est une bonne idée de remplacer la compote de pomme sans sucre ajouté pour remplacer les sucres lorsque l’on prépare des muffins, galettes, etc.  Le sirop d’érable est bien également.  Le sucre le plus acceptable par le régime hypotoxique est le sucre intégral sucanat (lire pourquoi p. 41 dans mon livre de recettes).  Les autres sucres de canne sont moins nocifs que le sucre blanc raffiné mais leur consommation doit être limitée le plus possibleOn en retrouve souvent dans les aliments préparés qualifiés de « santé », en fait il s’agit quand même d’une solution de compromis.

Le sucre de coco ainsi que la farine de coco sont compatibles. Consommer avec modération.

Le sirop d’agave:  Le sirop d’agave est constitué d’un mélange de fructose et de glucose, en fait les mêmes constituants de base que le sirop de maïs dont les méfaits ne sont plus à démontrer. Pour une information complète sur les méfaits de ce genre de sucre lire p. 219-222 de mon livre de recette.

Les différents fruits de mer sont permis à la condition que vous n’ayez pas de sensibilité particulière à ces aliments.

Les céréales:  il ne faut pas oublier que dans les céréales ce n’est pas seulement le gluten qui est nocif pour les personnes affectées d’inflammation chronique, c’est l’ensemble des protéines des céréales identifiées comme nocives.

Les céréales suivantes ne sont pas permises dans le régime hypotoxique: le blé, l’avoine, le seigle, l’orge, le maïs, le froment (blé très riche en gluten), l’épeautre (c’est du blé), le kamut (c’est du blé), le triticale, le psyllium (c’est une céréale comme le blé, l’avoine et le maïs et qui contient un concentré de l’enveloppe des grains donc beaucoup de glycotoxines). En fait, le problème avec le psylliums ne concerne pas le gluten mais ses caractéristiques propres qui selon plusieurs témoignages semblent affecter négativement une grande proportion de gens qui souffrent de maladies inflammatoire chronique La semoule de maïs contient des protéines de maïs, donc elle est interdite.

Céréales permises: toutes les sortes de riz, blanc, brun, rouge, riz sauvage , sarrasin, graines de sésame.

Substituts de céréales qui ne sont pas de vraies céréales mais dont les farines, flocons ou autres sont conformes au régime : quinoa, tapioca, millet, sorgho, teff, amarante, pois chiche, farines de fèves.  Le sogho et le teff  même s’ils ne sont pas interdit en principe peuvent affecter certaines personnes et plus particulièrement celles ayant  la maladie coeliaque en raison d’une contamination possible et même probable par du gluten.  Pour tous, être attentif à ses réactions personnelles.

Différences entre farine d’amarante et arrow-root: http://skipthepie.org/cereal-grains-and-pasta/amaranth-grain-cooked/compared-to/arrowroot-flour/   Lire mon article sur « La remise en cause de la pertinence de l’indice glycémique »

Farine de  Robin Hood® Sans gluten

La nouvelle Farine combinée NutriMC Sans gluten est une farine mélangée tout usage fabriquée à partir de farine de riz, de fibres de betterave à sucre, de fécule de pomme de terre et de fécule de manioc. En plus de fournir une saine source de fibres alimentaires, elle vous permet de conserver la délicieuse saveur de toutes vos recettes sans l’addition de gluten.

Remarque de Jacqueline : tous ces ingrédients sont conformes à l’alimentation hypotoxique tel que présentés sur le site de la compagnie mais cette liste est-elle complète?  Avril 2015:  Josée apporte une précision importante à propos du fait qu’aux USA 90% de la betterave à sucre est un produit OGM.  Si l’on tient compte de cette donne, je ne peux recommander cette farine: lire le commentaire de Josée concernant le farine Robin Hood à partir de « Recherche articles ».

N.B.: être vigilant envers les céréales nouvelles que vous introduisez dans votre alimentation.  Les gens prédisposées aux maladies inflammatoires sont souvent plus sensibles que les autres. Quelques personnes m’ont fait part qu’elles sont sensibles au quinoa.

Les bienfaits du  jus dherbe de blé ont été démontrés et comme il ne s’agit pas de grains mais d’herbe (absence de gluten) et que les protéines de cette herbe de blé n’ont pas été chauffées, il n’y a pas eu formation de glycotoxines. En ce qui concerne le jus d’avoine, je ne le connais pas.  Ne pas confondre les jus d’herbe avec les épis des céréales qui sont inévitablement chauffés pour produire les produits céréaliers.  Je n’ai trouvé aucune information qui m’ait convaincu que le  jus d’herbe d’orge était acceptable par le régime hypotoxique.  Les graines de blé germées ne sont pas conformes, exemple, pain ézéchiel.

Compte tenu de l’étude publiée dernièrement sur la nocivité du maïs OGM chez les rats de laboratoires, je considère qu’il faut éviter de consommer ce légume même cuit à faible température.  Ceci parce qu’au Canada, comme aux USA,  aucun règlement n’oblige les compagnies à mentionner la présence d’OGM dans les aliments. De plus, tous les produits préparés industriellement à base de maïs (pâtes,farines,  biscuits, etc.)  ont nécessairement été produits  à haute température et ne sont pas conformes au régime hypotoxique.

La fécule ou amidon de maïs n’est pas interdite car il s’agit de glucides (sucre) et ce sont les protéines des céréales qui sont nocives pour les personnes qui souffrent de maladies d’inflammation chronique.  Toutefois, compte tenu du problème des OGM, je recommande d’utiliser la farine ou fécule de tapioca qui à mon avis donne des résultats supérieurs en cuisine.  La crème de tartre est conforme.

Les céréales de blé, ou apparentées au blé et les céréales contenant du maïs ne sont pas conformes au régime. Les seules céréales  prêtes à manger que l’on retrouve dans le commerce et qui sont  acceptées dans le régime hypotoxique sont les céréales de riz (brun ou blanc), de sarrasin, de quinoa (qui n’est pas une vraie céréale), de tapioca (qui n’est pas une vraie céréale) et de millet.

Levures: la levure Fleischmann pour pain ne contient pas de gluten.  Lorsque vous utilisez de la levure, toujours vérifier sur Google que la marque utilisée ne contient pas de gluten.

Additifs alimentaires permis: gomme de xanthane, gomme de guar, graines de lin, graines de chia et de chanvre. N.B.: le chanvre présente une certaine parenté avec le blé, surveiller une possibilité d’intolérance personnelle.

Vinaigre de vin et balsamique: permis dans la cuisine mais toujours avec modération.

Noix:  les différentes sortes de noix sont permises par contre il est recommandé de les faire tremper une nuit dans de l’eau avant de la consommer pour en faciliter la digestion.  Le beurre d’amande crû est préférable.  On trouve souvent des mises en garde contre les arachides parce qu’il est un allergène important et qu’il est vulnérable à la contamination parles aflatoxines.  Les noix de cajou sont également considérés comme un allergène important.

928 Commentaires

Classé dans Aliments

928 réponses à “Aliments permis et/ou interdits dans le régime hypotoxique

  1. Celine Lesiege

    Bonjour je viens tout juste d’acheter votre livre suggéré par mon acuponcteur, suite à des crises d’arthrose du cou , épaules , genoux ,bras, alouette.

    J’ai pris beaucoup de note que j’ai rapatrié, mais pour une novice qui commence seulement depuis 2 jrs je me demandais si vous aviez un livre pour connaître des marques commerciales qui serait plus facile à se procurer pour commencer .
    Exemple pour le pain , les céréales , etc.

    Car c’est un peu compliqué pour une 1 ère épicerie ,de s’enligner , il faudrait que je vous amène avec moi ah ah.

    Merci de me répondre . Céline

    • Jacqueline

      Bonjour Celine, Pour ma part, j’apprécie beaucoup les pains de Cuisine L’Angélique et en particulier le Végan. En fait le secret est d’avoir la patience de lire attentivement la liste des ingrédients.

  2. Évangéline Jacques

    Bonjour, je suis végétalienne et si je fais attention aux légumineuses et noix, comment puis-je combler mes besoins en protéines? et les lentilles et pois chiches germées est-ce ok? merci infiniment

    • Jacqueline

      Bonjour Évangéline, Pour vous répondre avec pertinence, j’aurais besoin de connaître les raisons qui vous motivent à faire attention aux légumineuses et aux noix

  3. Guylaine Bréniel

    Bonjour,
    La levure alimentaires est-elle permise ?
    Merci beaucoup et bonne journée,
    Guylaine

    • Jacqueline

      Bonjour Guylaine, oui si vous vous assurez-vous qu’elle ne contienne pas de g.

  4. Elisabeth

    Bonjour

    Ayant une polyarthrite déclarée depuis un an je me suis mise immédiatement au régime Seignalet .
    J’aimerai savoir ce que vous entendez par suivre strictement le régime ?
    En dehors évidement de ne consommer aucun produit contenant du gluten ni aucuns produits laitiers, la viande rouge je la consomme rarement mais sous forme de tartare , je mange beaucoup de salade de légumes crus ou cuits à la vapeur tartare de poisson .
    A-t-on droit aux légumineuses (lentilles pois chiches, haricots blancs et rouges pois cassés)?
    Faut-il réduire en quantité les céréales autorisées afin de détoxifier le métabolisme?
    Je prends de la glutamine et de probiotiques pour restaurer la barrière intestinale
    Peut-on avoir recours également à des cures de plantes qui aident à cela?
    Je vous remercie par avance de votre aide.
    Bien cordialement.
    Elisabeth

    • Jacqueline

      Bonjour Elisabeth, suivre strictement le régime veut dire avoir une alimentation équilibrée et variée concernant les différents groupes d’aliments et éviter le plus possible de consommer les aliments pro-inflammatoires interdits par la diète hypotoxique (un écart une fois de temps en temps doit être exceptionnel). Les légumineuses sont recommandées mais il faut être attentif lors de leur consommation car un pourcentage non négligeable d’individus sont sensibles aux lectines qu’elles contiennent. Tous cependant doivent s’assurer de les préparer en respectant les bonnes pratiques culinaires afin de les consommer sans problème. En ce qui concerne les céréales autorisées par le régime hypotoxique, comme dans tout, l’équilibre est toujours de mise. Vos façons de vous alimenter me semblent correctes. En ce qui concerne les cures de plantes, des herboristes pourraient répondre de façon plus pertinente à votre question.

  5. Johanne Gauvin

    Bonjour Jacqueline, Merci pour tous vos bons livres qui contribuent à recouvrer ou conserver la santé. Je viens d’acheter le livre des Recettes gourmandes. Je remarquais que pour plusieurs recettes, la cuisson requise est autour de 180 degrés Celcius (350 degrés Farenheit) ou plus, parfois même 220 degrés Celcius (425 degrés Farenheit). Il me semble que pour respecter l’alimentation hypotoxique, la température de cuisson ne doit pas dépasser 110 degrés Celcius (230 degrés Farenheit). Merci pour plus d’informations à ce sujet. Également, pour plusieurs recettes, il est indiqué de faire sauter les aliments ou de les faire cuire à feu doux dans une casserole. J’imagine que ces modes de cuisson sont conformes à une alimentation hypotoxique car lorsqu’on fait sauter les aliments dans la casserole, la température est élevée mais la durée est très courte, donc conforme et dans le cas de la cuisson à feu doux, la température est plus basse mais dure plus longtemps. Merci pour les éclaircissements à ce sujet. Johanne

    • Jacqueline

      Bonjour Johanne, lorsque dans ce livre de recettes la température du four est supérieure à 110°C c’est parce qu’il y a présence de liquide, ce qui permet de diminuer de façon marquée l’effet d’une température plus élevée. Il faut également savoir qu’avec les légumes, ces derniers ne contenant pas habituellement de grandes quantités de l’acide aminé asparagine (comme c’est le cas avec les céréales qui contiennent du gluten), la température de cuisson n’entraîne pas les mêmes conséquences négatives que lorsque l’on cuit des protéines animales. Si l’on fait sauter de la viande dans une casserole, il faut utiliser une température moyenne et procéder rapidement pour éviter un brunissement marqué. Comme en cuisine on propose pratiquement toujours de faire sauter la viande avant de continuer la recette dans un liquide, j’ai fait plusieurs expériences pour vérifier si lorsque l’on évite cette étape le goût du plat cuisiné est moins savoureux, je puis vous dire que je n’ai remarqué aucune différence dans le goût, seulement dans la couleur de l’aliment.

    • Johanne Gauvin

      Merci beaucoup de ces précisions !

  6. Vicky Girard

    Bonjour,
    J’ai depuis 7 ans un diagnostic de CI et les symptômes ont beaucoup fluctué depuis. Je suivais jusqu’à maintenant un régime que j’avais trouvé sur le site de l’association Française de la CI. Je viens de découvrir vos ouvrages et le régime hypotoxique par l’entremise d’une personne qui souffre également de CI. J’aimerais me procurer un de vos livres. Lequel me suggérez-vous considérant ma maladie chronique?
    Merci d’avance,
    J’ai hâte de vous lire !
    Vicky

    • Jacqueline

      Pour un(e)débutant, mon premier livre facilite les choses. Vous pouvez l’emprunter dans une bibliothèque. Par contre, pour obtenir des informations plus complètes, mon dernier livre (Une alimentation ciblée..) est à mon avis un incontournable.

    • lynda leduc

      Lynda Leduc
      Bonjour à vous,
      Je suis un peu mêlée. Car, je souffre de SP et de colon irritable. Je me rend compte, qu’il y a des aliments qui sont permis pour l’un mais interdits pour l’autre. Comme les oléagineux, et certaines Légumineuses. Les légumes crus versus les légumes cuits. Je vient tout juste, il y a un an, d’être diagnostiqué pour la SP et maintenant je commence à me prendre en main dans mon alimentation. J’ai vraiment besoin d’être éclairé..
      Merci d’avance pour votre aide.
      Lynda

    • Jacqueline

      Bonjour, Dans un premier temps lorsque vous commencez à suivre la diète hypotoxique, assurez-vous d’avoir une alimentation bien équilibrée et de respecter les règles de base de cette diète : sans gluten, sans produits laitiers, éviter les aliments ultra-transformés, le sucre autant que possible, et cuire les protéines animales à basse température. Il serait important que suivre les recommandations précises dans mes livres. Si au bout de 3 mois, vous ne constatez aucune amélioration ou très peu, il serait alors important de vérifier si vous avez des intolérances à des aliments conformes à la diète hypotoxique mais qui peuvent provoquer des intolérances chez certaines personnes.

  7. Denyse Hay

    Bonjour,
    Votre réponse du 2021/01/10 à 16:58 m’a beaucoup troublée car au final si l’arrêt d’une intolérance peut en provoquer une autre dans la liste des permis, mais alors ne devient-on pas au final orthorexique ou anorexique?
    Merci pour votre réponse

    • Jacqueline

      Bonjour Denyse, ce n’est pas parce que vous avez éliminé un aliment que vous allez nécessairement développer une intolérance à un autre aliment. De tels cas se produisent parce que certains d’entre nous ont un système immunitaire facilement exacerbé et cela dépend probablement de multiples facteurs mal compris jusqu’à maintenant.

  8. Vicky

    Bonjour Mme Lagacé,

    Je suis diagnostiqué avec une CI depuis déjà près de 7 ans et je viens tout juste de découvrir vos livres sur la cuisine pour combattre les maladies chroniques et le régime hypotoxique. Je suis stupéfait de savoir qu’aucun professionnel de la santé (j’en ai vu beaucoup) ne m’en ont fait mention. Bref, j’aimerais commencer un régime hypotoxique et je voudrais savoir lequel de vos ouvrages serait le plus approprié pour m’aider dans mes démarches sachant que j’ai une CI. Je suis déjà un régime sans produits laitiers depuis plusieurs années. Merci de votre aide !

    • Jacqueline

      Bonjour Vicky, Je vous conseille mon premier livre « Comment j’ai vaincu la douleur… » pour bien comprendre les bases de la diète hypotoxique (vous pouvez l’emprunter dans une bibliothèque) et acheter mon dernier livre « Une alimentation ciblée.. » qui donne de nombreuses informations supplémentaires auxquelles je n’avais pas accès durant les années d’écriture de mon premier livre.

  9. Mendel

    Bonjour, que penser du petit epautre qui n’a pas été muté

  10. Najlae

    Bonsoir,
    je souffre de CI depuis maintenant 6 ans et j’ai 25 ans.
    J’ai des questions à te poser : Est-ce qu’on peut manger du chocolat noir ( 80%du chocolat noir )dans un régime Hyopotoxique ?
    On peut faire des bouillon de poulet, de légumes et d’os dans un régime Hypotoxique?
    C’est quoi la manière exacte pour manger des légumineuses hier dans uyn régime Hyotoxique?
    Auriez-vous d’autres conseils à me prodigués ?

    • Jacqueline

      Bonjour Najlae, Le chocolat noir à partir de 70% est compatible avec la diète hypotoxique en petites quantités. Toutefois, il fait savoir que plusieurs personnes qui souffrent de maladies inflammatoires chroniques ont une trop grande sensibilité à ce type d’aliment. Il faut donc être très attentif à ses réactions pour s’assurer que ce n’est pas votre cas.

  11. Jacinthe Ladouceur

    Je fais de la fibromyalgie et je suis le régime hypotoxique depuis 1 an et demi. Tous les matins, je mange un bol de gruau : avoine sans gluten avec lait d’amande ou lait d’avoine. Voilà que j’ai un doute (j’ai votre livre de recettes gourmandes et il ne semble contenir aucune recette comprenant de l’avoine). Est-ce que l’avoine avec mention « sans gluten » est conforme au régime hypotoxique? Sinon, que proposez-vous pour un déjeuner dans ce genre? Merci à l’avance!

    • Jacqueline

      Bonjour Jacinthe, L’avoine selon le Dr Seignalet n’est pas conforme à la diète hypotoxique. Consulez l’article les aliments permis, vous verrez que plusieurs céréales et pseudo-céréales sont compatibles avec la diète hypotoxique.

    • Jacinthe Ladouceur

      Un grand merci pour votre réponse. Donc terminé pour moi le gruau à l’avoine le matin. Je suis très heureuse d’avoir vos livres; je ne croyais pas trouver de l’aide en matière de fibromyalgie… c’est une agréable surprise!

    • Jacqueline

      Bonjour Jacinthe, pour les personnes qui souffrent de fibromyalgie, je conseille fortement le livre suivant de Paule Mongeau: https://books.google.ca/books/about/Pour_en_finir_avec_la_fibromyalgie_et_r.html?id=a5RADwAAQBAJ&printsec=frontcover&source=kp_read_button&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false

      Je conseille également de prendre connaissance du site web de la psychologue Paule Mongeau, spécialiste de la fibromyalgie depuis de nombreuses années qui a su s’entourer de nombreux professionnels de la santé préoccupés par ce problème:

    • Jacinthe Ladouceur

      Merci encore pour vos conseils. Justement, j’ai découvert l’Association de la fibromyalgie de Montréal et je fais même partie d’un groupe sur Zoom avec Paule Mongeau qui nous donne plusieurs outils pour contrer ce syndrome. Je n’ai pas encore eu le temps d’acheter son livre, mais je vais y voir bientôt. Si je peux me permettre, j’aurais quelques autres questions : est-ce que thon en conserve est permis? si l’avoine est interdite, je suppose qu’il en est de même pour le lait d’avoine? est-ce que vous avez déjà, au cours de vos recherches, lu ou entendu que les personnes souffrant de fibromyalgie ont souvent des métaux lourds dans leur système? Merci à l’avance de votre aide et bonne journée!

    • Jacqueline

      Bonjour, Vous êtes certainement sur la bonne voie, compte tenu du soutien dont vous disposez. À propos du thon en conserve: https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=thon-cest-bon-vrai-faux. Le lait d’avoine ne fait pas exception. Plusieurs praticiens en santé complémentaire semblent constater que les personnes qui souffrent de fibromyalgie ont des taux plus élevés que la moyenne en métaux lourds.

  12. Hombleu

    Bonsoir Madame,
    J’ai de l’arthrose stade 3 aux deux genoux et de la fibromyalgie. Je suis le régime hypotoxique depuis quelques semaines. Pourriez-vous me dire si je peux manger des cornichons aigre-doux et est-ce que tous les aliments doivent être cuits à 110 degrés ou est-ce juste pour la viande ?
    Auriez-vous d’autres conseils à me prodigués ?
    D’avance, un tout grand merci pour votre réponse.

    • Jacqueline

      Bonjour,
      En fait, vous êtes la personne la plus pertinente pour répondre à cette question. D’abord, lire la liste des ingrédients pour savoir s’ils sont tous conforme. Si oui, commencez un journal de bord, arrêtez de consommer ces cornichon pendant deux semaines et recommencez en notant précisément comment vous vous sentez avec et sans cornichons. Ce sont les protéines animales et certains végétaux qui contiennent de grandes quantités d’asparagine qui doivent être cuits à moins 110 degrés C pour éviter les glycotoxines. Par contre, pour une alimentation la plus santé possible, la cuisson à la vapeur est préférable.

  13. Jean-Philippe Lehouillier

    Bonjour Mme Lagacé,
    J’ai une spondylarthrite ankylosante, j’ai lu 2 de vos livres et j’ai commencé le régime hypotoxique depuis maintenant 6 mois. Depuis le début du régime, j’ai noté une diminution intéressante du nombre de maux de tête. J’ai l’intention de poursuivre encore au moins 6 autres mois pour voir les effets sur l’arthrite.
    Ceci étant dit, j’ai quelques questions à propos du régime:
    Cuisson : Est-ce qu’une longue cuisson au four à 230°F produit trop de toxines? (Par exemple, cuire du poulet pendant 2h à 230°F jusqu’à ce que sa température interne atteigne 74°C.)
    Noix et lentilles rôties : y a-t-il beaucoup plus de toxines dans les arachides, amandes, pois chiches et lentilles rôties (au lieu de crues)? On retrouve désormais de délicieuses grignotines avec des légumineuses rôties, j’espère qu’elles sont conformes au régime. 🙂
    Huiles : au déjeuner, j’accompagne mon pain L’Angélique avec une huile d’olive crue. Est-ce que l’huile d’avocat crue est aussi bonne ou même meilleure pour ce qui est des omégas 3?
    Poisson en canne : il a sans doute été cuit à haute température, donc est-il à éviter complètement?
    Enfin, est-ce que du maltodextrine, c’est proscrit?
    Merci beaucoup pour votre temps et pour tout votre travail, je vous suis très reconnaissant!

    • Jacqueline

      Bonjour Jean-philippe,
      Pour la cuisson des viandes et des poissons, il est recommandé de cuire à moins de 110°C ou 230°F et le moins longtemps possible pour éviter l’excès de glycotoxines (advanced glycation end products). Il est certain que l’idéal est de cuire à la vapeur, la température de cuisson étant inférieure à 100°C; cette cuisson à basse température permet d’éviter le plus possible la formation de glycotoxines, de préserver les aliments et leur valeur nutritive. De plus, l’eau portée à ébullition se transforme en vapeur qui cuit rapidement à coeur les aliments, sans les agresser.
      La cuisson d’un poulet à 230°F pendant 2 h est une pratique qui induit moins de glycotoxines qu’une cuisson normale à 350°F mais la durée de 2h favorise tout de même un certain niveau de formation de glycotoxines. Il faut toutefois prendre en compte l’ensemble de nos pratiques de cuisson; si de façon générale on évite le plus possible de consommer des aliments riches en glycotoxines comme les frites et les croustilles, etc., notre organisme est capable d’éliminer un certain niveau raisonnable de glycotoxines.
      Il ne faut pas confondre les noix et les légumineuses quant à la présence soit de glycotoxines présentes dans les amandes grillées (en raison de la présence de grandes quantités de l’acide aminé asparagine dans les amandes, ce qui n’est pas le cas pour les autres noix ) et la présence de lectines chez les légumineuses. Alors que les glycotoxines sont nocives pour tous, la sensibilité aux légumineuses, lorsque ces dernières ont été préparées selon les bonnes pratiques culinaires pour inactiver le plus possible les lectines n’entraînent de l’intolérance que chez un pourcentage limité (10-20%) des individus. Donc, en ce qui concerne les légumineuses, vous devez être attentif à vos réactions personnelles pour déterminer si vous y êtes sensible aux différentes légumineuses (arachides, pois chiches, lentilles, etc.). Les légumineuses rôties sont davantage un élément positif puisque la cuisson est à même d’inactiver les lectines.
      Mettre de l’huile d’olive crue et biologique sur votre pain est une excellente habitude
      L’huile d’olive
      Sa réputation santé n’est plus à faire. Malgré le fait qu’elle ne contient presque pas d’oméga 3, elle est très riche en acide gras mono-insaturés avec un taux de 80 %. Rappelons que ces gras permettent d’abaisser le mauvais cholestérol, tout en augmentant le taux du bon cholestérol. Elle contient trois fois plus de gras sains que de gras nuisibles pour la santé. L’huile d’olive est aussi antioxydante et est privilégiée pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Choisir de préférence l’huile extra vierge biologique. Les huiles les plus riches en oméga 3 sont l’huile de lin, de caméline, de chanvre et de canola. Cette dernière doit être biologique car le canola est cultivé généralement en tant que plante OGM.
      Au point de vue nutritionnel, l’huile d’avocat se compare à l’huile d’olive. L’huile d’avocat est très utile en cuisson car elle résiste jusqu’à 248°C (278.4 F) (son point de fumée).
      Compte tenu de leur richesse en oméga-3 et autres substances très bénéfiques, il est conseillé de consommer de petits poissons même en boîte tels les filets d’anchois (que l’on trouve également en pots de verre), les sardines et les maquereaux.
      La maltodextrine est essentiellement issue du maïs, du riz, de l’amidon de pomme de terre ou du blé (à ce titre elle peut donc contenir du gluten, attention en cas d’intolérance ou de sensibilité).

  14. Chantal Blanchette

    Bonjour, je mange sans produits laitiers et sans gluten depuis longtemps mais les douleurs sont revenues très fortes. Je viens de consulter votre livre à nouveau et j’ai l’impression que même si j’achète des produits sans gluten, comme des céréales, peuvent contenir des sortes de céréales qui ne sont pas permises dans le régime hypotoxique. Pouvez vous me confirmer que sans gluten n’égale pas nécessairement un aliment permis?

    • Jacqueline

      Bonjour Chantal,
      Malheureusement vous avez raison, nous les personnes intolérantes au gluten avons assez souvent une propension à développer à la longue d’autres intolérances envers d’autres aliments et en particulier envers d’autres céréales ainsi qu’envers les lectines des légumineuses. Pour ma part, à partir de 2017, j’ai commencé à ressentir des douleurs suite à la consommation de riz (y inclus le pain de riz) et cela m’a pris un certain temps avant de pouvoir identifier cette nouvelle intolérance. Donc, le tenue d’un journal quotidien s’impose pour identifier vos nouvelles intolérances. Bonne chance et bon courage, mieux vaut se priver d’aliments qu’on aime plutôt que de vivre avec la douleur.

  15. Stéphanie Marche

    Bonsoir,
    je souffre de CI depuis maintenant 4 ans, il y a t’il des aliments que vous déconseillez pour cette pathologie et qui pourtant sont ds le régime hypotoxique?
    je suis de nouveau ds une phase de douleur….raz le bol….je ne prends aucun médicaments….que des choses naturelles…

    • Jacqueline

      Bonjour Stéphanie,
      Si le fait de suivre correctement la diète hypotoxique vous avait permis de mettre en rémission votre CI et que sans avoir modifié cette diète les douleurs sont revenues, vous devez vous poser la question suivante: avez-vous ajouté dans votre diète un ou des aliments nouveaux un peu avant qu’apparaissent de nouveau les douleurs? Si la réponse est non, il est très probable que vous ayez développé de nouvelles intolérances envers des aliments qui sont conformes à la diète hypotoxique et qui ne vous causaient pas de problèmes au début de la diète. Les aliments qui sont les plus probables d’avoir déclenché de nouvelles intolérances sont par exemple le riz ou d’autres céréales qui ne contiennent pas de gluten. Il faut également regarder du côté des légumineuses à savoir si vous avez développé une intolérance aux lectines présentes chez ces dernières.
      En fait, c’est souvent difficile d’identifier les aliments contre lesquels nous avons développé de nouvelles intolérances. Tenir un journal quotidien des aliments que l’on consomme ainsi que des inconforts que l’on ressent est à mon avis un moyen efficace d’identifier les aliments qui ne nous conviennent pas.

  16. Rousseau

    Bonjour
    L’alcool et le piment peuvent ils avoir une incidence sur la polyarthrite? Je suis actuellement en Guadeloupe pour le travail je bois en temps normal très peu (et le plus souvent un verre de bon vin rouge) là j’ai succombé au charme de deux planteurs et j’ai les mains particulièrement raides depuis 2 jours. Je mange également très peu épicé mais j’ai goûté une sauce créole la sauce chien sans en manger beaucoup.
    Encore une question le sucre a t il une incidence sur les douleurs et raideurs de la polyarthrite. La maladie a été diagnostiquée en juin dernier et je suis le régime hypotoxique depuis juillet sans plus aucuns produits laitiers et sans gluten.
    Merci beaucoup par avance de votre aide.
    Elise

    • Jacqueline

      Bonjour, effectivement, l’alcool, les piments forts et les sucres ajoutés peuvent avoir une incidence très négative chez des personnes qui souffrent de maladies inflammatoires chroniques dont l’arthrite rhumatoïdes et bien d’autres telles la neuropathie, Gougerot-Sjögren etc.

    • Elisabeth

      Merci de votre réponse une dernière précision : est-ce la combinaison sucre et alcool ? et faut-il dans ce cas éviter l’un et l’autre ?
      ET j’aurais aimé savoir comment se manifeste cette phase de désencrassage , j’ai commencé le régime depuis juillet 2020 et l’éviction de produits laitiers a déjà porté ses fruits je n’ai plus les mains qui gonflent et brulent ni de réveils nocturnes. L’éviction du gluten sous toutes ses formes depuis septembre 2020 , et je consomme beaucoup de légumes, fruits peu de viandes mais cuites à la vapeur mais je m’interroge pour avoir comme interpréter cette phase de désencrassage qui indiquerait que le régime marcherait.
      Merci de votre aide.
      Elisabeth

    • Jacqueline

      En fait, il faut éviter le plus possible les deux. Il faut savoir au départ que notre corps fait tout ce qu’il peut pour maintenir l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre de notre organisme. Donc, le fait d’éliminer de notre alimentation les substances qui font du tort à notre organisme lui permet d’éliminer plus facilement les déchêts qui ont pu s’accumuler dans notre organisme avec le temps, ce que l’on appelle en fait « désencrasser » l’organisme. Parallèlement, à mesure qu’une alimentation mieux adaptée à nos besoins permet de fournir à notre organisme les substances utiles à son équilibre tout en évitant celles qui l’encrassent, permet un fonctionnement optimal qui se traduit par un meilleur fonctionnement de l’ensemble de nos organes. Ceci explique pourquoi graduellement la douleur disparaît et que nos organes fonctionnent mieux. En définitive, on sait que notre diète est bien adapté lorsque l’on constate un meilleur fonctionnement de l’ensemble de notre organisme.

  17. Chantal Pinard

    Bonjour,
    Je commence la diète hypotoxique en raison de douleurs articulaires et d’un problème de constipation de longue date (pour lesquel je prends quotidiennement un laxatif).
    J’aimerais savoir 1) si je dois enlever dès le départ tous les aliments déconseillés OU s’il est préférable de procéder graduellement, en enlevant seulement le gluten pour ensuite enlever les produits laitiers et le reste.? 2) Comment décider d’arrêter ma prise de laxatif?
    Merci à l’avance,
    Chantal

    • Jacqueline

      Bonjour Chantal,
      Pour obtenir des résultats importants, la très grande majorité des gens doivent éliminer dès le début tous les aliments non conformes à la diète hypotoxique. Après une semaine de diète, il serait intéressant de commencer à diminuer lentement vos doses de laxatifs.

  18. Nathalie Rogala

    Recommandez vous les légumineuses avec la maladie de Crohn Merci

    • Jacqueline

      Bonjour,
      Vous êtes la personne la plus pertinente pour répondre à cette question. Il serait important pendant disons 2 à 3 semaines de cesser complètement la consommation de légumineuses. Dans une deuxième étape, introduire une seul variété de légumineuse et à l’aide d’un journal quotidien, notez le ressenti de votre corps (fonctionnement intestinal, malaises, douleurs, humeur, etc). Il est possible que vous tolériez certaines légumineuses et d’autres non.

  19. Annick

    Bonjour,
    Je souffre de polyarthrite rhumatoïde et je suis le régime hypotoxique. J’ai acheté votre livre de cuisine « Recette gourmandes »et je constate que vous proposez des recettes à cuire au four à 160 ou 180 degrés . Ne doit-on pourtant pas éviter les cuissons haute température si j’en crois votre livre « J’ai vaincu la douleur par l’alimentation ? Mon but est de baisser ma dose de methotrexate et j’aimerais savoir si je dois être très stricte sur la température de cuisson des aliments.Merci beaucoup.Très cordialement.

    • Jacqueline

      Bonjour,
      Lorsque l’on souffre de polyarthrite rhumatoïde il faut être très stricte dans le suivi du régime hypotoxique. Dans Recettes gourmandes , j’ai laissé passé quelques recettes cuites au four à plus de 110 degrés C lorsqu’il y avait du liquide dans la recette car la présence de liquide diminue la production de glycotoxines.

  20. Paule

    bonjour,

    Est ce que le pain complet de qualité est permis ou interdit dans le régime hypotoxique.
    En plus de mes problèmes urinaires, je souffre de constipation sévère et ce, depuis presque deux mois que je « soulage momentanément » avec un traitement médical que m’a prescrit un gastro enterologue car rien n’y faisait. A ce jour, ce problème que je n’avais pas auparavant, n’est pas revenu à la normal.
    J’ai donc vu une osteopathe à ce sujet ainsi que pour des problèmes lombaires et autres et je vois également une énergétitienne pour des problèmes en général et je vais lui en parler.
    Bien entendu, je vais dans un premier temps, axer mes efforts en suivant pour le mieux, le régime hypotoxique : plus de pain, de lait, de sucre, etc ….
    et me replonger dans votre livre.
    Merci pour votre dévouement
    Cordialement
    paule

    • Jacqueline

      Bonjour Paule,
      Si vous avez lu mon livre, vous savez maintenant que tout pain contenant du gluten comme le blé n’est pas conforme à la diète hypotoxique en raison de ses caractéristiques pro-inflammatoires chez les gens qui y sont sensibles.

  21. Pingback: Diète cétogène et jeûne intermittent : une médecine

    • Jacqueline

      Merci pour cette information qui quand même surprend de la part du Réseau québécois d’action pour la santé des femmes. Le traitement des douleurs chroniques en alimentation vont beaucoup plus loin que de suivre une diète cétogène qui n’est pas sans risque contrairement à la diète hypotoxique.

  22. Madeleine Boucher

    J’aimerais savoir si on peut cuisiner des recettes avec des dattes. Est ce que c’est conforme ? Merci à l’avance.

    • Jacqueline

      Oui, c’est conforme à la diète hypotoxique de cuisiner avec des dattes mais encore une fois la modération est de mise car les dattes sont très sucrées.

  23. Marie-Josée Roy

    Bonjour, après une consultation en kinésiologie appliquée par un thérapeute que vous recommandez sur votre site on m’a demandé de retirer la caséine de mon alimentation. Est-ce que cela signifie que je dois cesser de manger de la viande rouge? Aussi, la thérapeute m’a dit que j’avais le droit de manger du yogourt SKYR. Est-ce que cela est possible?

    • Jacqueline

      Bonjour, Le fait de conseiller d’éviter le lait animal parce que ses caséines ont un effet pro-inflammatoire pour les personnes qui y sont sensibles, ne signifie aucunement que cette personnes doit de cesser la consommation de viande rouge. Toutefois, dans la diète hypotoxique en recommande de consommer avec retenue la viande rouge, surtout lorsque cuite à haute température, parce que ce genre de cuisson, favorise la production de glycotoxines. Il fait savoir également, que la viande rouge cuite sur barbecue favorise en plus le développement de molécules à pouvoir cancérigène. Le yogourt SKYR contient deux fois plus de protéines que le yogourt normal, donc comme ce sont les protéines du lait qui sont pro-inflammatoires, je ne vois aucune raison de conseiller ce yogourt chez les gens qui sont sensibles aux caséines.

  24. Kate33

    Bonjour,

    A l’adolescence, mon fils unique a fait de l’encopresie . Après des années de souffrance, il a vu un professeur de gastrologie. Et de mois en mois, son état s’est amélioré. Cependant, il mange très peu de légumes et de fruits. Je lui prépare des pâtes sans gluten mais elles sont à base de maïs . Est ce bon ? Et les pâtes complètes ? Il ne mange plus de produits laitiers depuis ses 8-9 ans. Il est sec visuellement mais il a des muscles. Enfant, il faisait bcp de sport. Il a arrêté à l’adolescence. Merci bcp

    • Jacqueline

      Je remplacerais la farine de maïs par d’autres farines de qualité sans gluten et biologiques autant que possible: sarrasin, sorgho, teff, quinoa

  25. Louiza

    Bonjour,

    Je suis atteinte d’une polyarthrite rhumatoïde depuis 5 ans environ et je débute le régime hypotoxique.

    Si j’ai bien compris les crèmes de soja ou lait de soja sont a éviter.
    Et la farine de millet et de sorgho est autorisé (car j’ai lu quelque part que ses farine n’était pas autorisé).

    J’aurai juste une question pour les probiotiques( vu la multitude de probiotique qu’on peut trouver je suis perdu) quels sont ceux autorisé dans ce régime et dois je les prendre en cure ou quotidiennenement ?

    Merci pour votre réponses.

    • Jacqueline

      Bonjour,
      Les produits non fermentés du soja ne sont pas recommandés dans la diète hypotoxique pour plusieurs raisons: 1) la culture du soja est pratiquée de plus en plus en tant qu’OGM ce qui influence à la hausse la quantité de pesticides contenus dans ces végétaux; 2) les études scientifiques concernant les bienfaits ou la nocivité du soja sont contradictoire, c’est pourquoi il est conseillé de les consommer avec modération même lorsqu’ils proviennent de culture biologique. Pour plus d’information se référer à mon dernier livre p 107-108.
      En ce qui concerne les probiotiques, de nombreux facteurs entrent en jeux pour faire des choix pertinents mais la science dans ce domaine n’est pas encore assez avancée pour faire des suggestions vraiment pertinentes, sauf pour prévenir par exemple des infections à C. difficile chez les gens âgés hospitalisés, le Bio-k ayant démontré une bonne efficacité dans de tels cas. Une raison de la difficulté d’application est que pour qu’un probiotique puisse agir avec efficacité il faut qu’un individu possède le récepteur spécifique au probiotique en question.

  26. Ginette

    Les légumes sautés et l’huile de soya sont ils conformes au régime?

    Merci

    • Jacqueline

      L’huile d’avocat, en raison de sa grande résistance à la chaleur est fortement recommandé pour les sautés. L’huile de soya n’est pas recommandé dans le régime hypotoxique tel qu’expliqué sur ce blogue et dans mes livres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s