Archives de Catégorie: Témoignage spécial

La réponse de Nicole à M. Le comte doit faire aussi l’objet d’une publication élargie, révoltant!

En réponse à Le Comte.

Bravo, M. Le Compte. Moi aussi ma rhumatologue m’avait dit il y a quelques années que je devrais prendre Humira en injection et Plaquenil toute ma vie… Je vais la voir 1 seule fois par année maintenant. Tout ce qu’elle trouve à dire sur mon état, c’est que je suis en rémission… que le médicament fait bien son effet. Quand je lui dis que je ne prends plus rien depuis 3 ans, elle me chicane et m’a même dit la dernière fois que si je ne suivais pas ses instructions, que je devrais penser à me trouver une autre médecin. Je lui ai même laissé le livre de Mme Lagacé en mai dernier, elle m’a dit qu’elle y jetterait un coup d’oeil. Mais j’ai bien senti que c’était par politesse. Elle ne croit pas à l’alimentation pour améliorer notre état. Quand je lui ai parlé de la boisson, elle m’a dit que l’alcool n’avait rien à voir avec la polyarthrite. Elle est bornée. C’est dommage que les spécialistes ne soient pas plus ouverts à d’autres avenues que celles des produits chimiques…

Jacqueline:  merci pour ce témoignage révélateur;  il est indécent que des médecins en 2018 continuent à porter des oeillères si opaques

Poster un commentaire

Classé dans Témoignage spécial

Perclus de douleurs et condamné par 2 rhumatologues, Denis se sentait au bout de sa vie

Je viens de me décider à faire un témoignage suite aux témoignages de madame Nicole et de madame Gina Di Massimo, je fais de la poly-arthrite rhumatoïde, j’ai presquement envie de vous dire que je faisais de la poly-arthrite, car je ne ressens pratiquement plus aucun symptômes de cette maladie, que je considère plus comme une intoxication alimentaire, c’est en suivant la façon de m’alimenter suggérer par madame Lagacé que je m’en si bien sorti et ce très très rapidement, mais je dois vous dire que lorsque j’étais dans le pire de cette cette maladie, que je ne marchais qu’en étant obligé, étant atteint dans presque toutes mes articulations, je ne connaissais pas madame Lagacé , me sentant pratiquement au bout de ma vie, j’ai décidé d’aller faire un jeûne important de longue durée, et cela m’a fait grand bien, même je devrais dire très très grand bien, mais à ma sorti du jeûne, l’infirmière qui nous supervisait m’a dit vous savez monsieur Le Comte, maintenant il vous fera changer votre alimentation mais sans me dire quoi manger, elle m’a un peu parlé des combinaisons alimentaires sans plus, je me sentais un peu désemparé, mais en faisant des recherches j’ai découvert le régime hypotonique, je sentais que tenais quelque chose là, mais après plus de 50 ans d’intoxication alimentaire, je peux vous dire que changer son alimentation oufffff qu’elle montagne a surmontée ,mais finalement j’ai découvert SOS cuisine et le régime hypotonique de madame Lagacé et là je peux vous dire que la vie est devenue plus belle et en très peu de temps j’ai sentie que j’étais sur le bon chemin, et je crois que si tout c’est passé si vite c’est que le jeûne m’avait aidé grandement à mon changement d’alimentation, mon corps était près à recevoir la nourriture pour me remettre sur pieds. Tout ça pour vous dire que j’ai maintenant 71 ans très bientôt 72 et que je me sens mieux qu’a 40 ans. Un conseil bien humblement, si le régime prends du temps à donner les effets escomptés penser au jeûne à l’eau, je souhaite toute la volonté du monde à madame Nicole et madame Gina pour poursuivre la méthode Lagacé, je ne pourrai jamais , jamais vous remercier assez madame Lagacé.
J’ai oublié de vous dire que j’étais condamné par deux rhumatologues et que je devais m’injecter du méthotrexate une fois par semaine et prendre du plaquenil avc ça.

M.  Le Comte.

Merci Monsieur Le Comte pour ce témoignage réconfortant et stimulant qui pourra encourager et changer le vie de plusieurs.

5 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Message d’une lectrice de 78 ans contre le découragement pour Chantal et Francine

Pour Chantal :Française, gourmande et aimant cuisiner, j’avoue avoir eu un moment très passager de découragement mais j’avais tellement mal que j’ai décidé de jouer le jeu. J »ai essayé en les adaptant à mon goût les recettes de J.Lagacé( Recettes gourmandes). Puis j’ai regardé sur Internet, il y en a une multitude qu’il faut parfois modifier pour qu’elles soient bien savoureuses. Et avec le temps, on adapte presqu’automatiquement. Les bénéfices sont tellement positifs que ça vaut vraiment le coup. Je continue mon régime, je fais mon jardin, je marche 5 à 6km : je suis ravie.
Pour Francine, j’espère que le régime va vous aider, persévérez et n’écoutez pas les commentaires du style « effet placebo » ou » à ton âge, c’est trop tard ». Il n’est jamais trop tard! J’arrive à mes 78 ans toujours aussi motivée!

Jacqueline: merci pour ce rayon de soleil durant une période où il y en a si peu.

7 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Message très motivant de Nicole pour Gina, pertinent pour tous

En réponse à Gina Di massimo.

Moi, je fais de la polyarthrite. Ça m’a pris 5-6 mois avant de commencer à voir une amélioration. L’arthrite ou l’arthrose ou tout problème d’inflammation, ça n’arrive pas du jour au lendemain. Ça prend des années pour créer le problème … donc ça peut prendre plusieurs mois pour corriger la situation. Ne lâchez-pas, surtout! Pour les repas, ce qui est bon pour vous est bon pour le reste de la famille. Au début, moi aussi, je faisais un repas pour moi et un autre pour mon mari. Maintenant, mon mari mange comme moi et il ne s’en porte que mieux. On a changé toutes les épices sèches pour des épices sans gluten et j’essaie de prendre des fines herbes nature.

De Jacqueline: Merci Nicole pour ce très motivant  témoignage

12 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Témoignage colon irritable, arthrose, oesophagite, exacerbés à la ménopause

Bonsoir, j’avais le syndrome du colon irritable depuis longtemps et des douleurs de type arthrose dans les genoux et les hanches assez fréquentes. A la ménopause, je me suis mise à ressentir des douleurs fortes au niveau du bas du dos, au niveau de l’oesophage avec une toux bizarre après le repas du midi et des douleurs articulaires plus fortes. Les médecins n’ont absolument rien trouvé : gastro-entérologue… Des amis m’ont conseillé d’arrêter le gluten et le lactose, ce que j’ai fait et que je continue de faire deux ans après et tout s’est arrêté comme par magie. S’il m’arrive de temps en temps lorsque je suis invitée de manger un peu de gluten ou de lactose, les douleurs articulaires reviennent un peu, mais en dehors de cela, tout va très bien. Je tenais à vous faire part de ce témoignage pour aider toutes les personnes qui sont dans mon cas. Bien cordialement, Carolus

Merci pour ce témoignage qui devrait effectivement encourager, particulièrement lors de la ménopause.

13 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Un témoignage éloquent en faveur de la santé intégrative.

Nous s’a a changé nos vie! On a reçu un bien meilleur traitement en santé intégrative en partenaire avec un medecin américain hors système (voté ainsi par le sénat dans 15 états). D’une mort lente et douleureuse à une vie potable qui ne fait que s’améliorer chaque jour! Il faut reconnaître les formations authentiques et de qualité tel qu’en Ontario et au BC!  Dominique

Merci pour ce témoignage.  Avec la participation de vous tous qui souhaitez améliorer la disponibilité et la qualité des soins de santé au Québec, nous pourrons, n’en doutons pas, avec l’appui du plus grand nombre, rejoindre l’Ontario et la Colombie Britannique quant à la qualité de louverture de leur médecine.

1 commentaire

Classé dans Témoignage spécial

Grâce à Chantal, je redécouvre le témoignage très éloquent de Cattie (réticences des maris…)

Cattie

2012/04/02 à 18:52 Modifier

J’ai commencé ce régime pour aider ma mère avec qui je vis a moitié (bi-génération). Depuis janvier, on cuisine ensemble, on fait nos menus, on teste a deux différents produits, on magasine ensemble aux produits naturels. Bref, on fait ce régime a deux, c’est plus facile.
Ma mère souffre beaucoup d’arthrite, moi j’ai suivi le régime pour l’encourager, en me disant que ca m’aiderait a peut-être à ne pas en faire un jour.

Mais surprise… moi qui croyais que ca aiderait ma mère… pas moi… voila que je remarque que ma pression est stable, voir normale. Puis,.. où sont mes migraines ? Je n’ai plus mal dans le cou.. ? Ca fait bizarre, ma tête me semble super légère !.

Pour ma mère, ses douleurs sont encore présentes, moins fortes toutefois et…. ses doigts qui étaient bossés redeviennent normaux ! Il ne lui reste qu’un seul doigt avec des bosses !

J’ai besoin de vous dire que nos maris (le mien et pire le sien) nous disaient que c’était des niaiseries, qu’un moyen de dépenser plus d’argent, ect… Mais du fait que je cuisine « ancestrale », je cuisine la même chose pour mon mari, voila qu’il me dit qu’il n’a presque plus de problème de digestion…. que ca fait 3 semaines qu’il n’a pas pris d’imodium (il en prenait pratiquement chaque jour !) et cela, malgré le fait qu’il continue de manger des pizzas chaque semaine (en fait, il a cesser depuis 1 semaine car il se rend compte que c’est dans ce temps la qu’il a mal au ventre)
Même mon père s’est mis de la partie depuis 2 semaines suite a nos résultats.

Alors ceux qui me disent que ca ne fonctionne pas…tant pis pour eux.
Ceux qui me disent que c’est placébo, je dis tant mieux pour nous, ca dure et on continue le placébo.
Je me dis que si quelqu’un devient végétarien pour raison « moral » il est moins critiqué que nous qui nous soignons… c’est bizarre tout de même le monde, non ?

Ce n’est pas un régime facile a suivre, et effectivement, au début, avec tout les tests et achat pour compenser et refaire ses armoires, c’est plus cher d’épicerie, mais bien vite, ca s’équilibre. Je mange mieux, pour le même prix. Et moins de pilules a payer…

 

8 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Intéressant message de Lucie qui complète bien celui de Caroline concernant les diètes restrictives

Très intéressant. Ma mère, maintenant décédée, souffrait d’hydradénite suppurée, mon frère en souffre, ainsi que le fils de ma soeur. Comme j’ai deux gènes pour la maladie coeliaque, un venant de ma mère et un autre de mon père, il y a plus de risques que d’autres personnes soient coeliaques dans ma famille. Mais aucun d’entre eux n’est intéressé à changer son alimentation, car les « bobos » dont ils souffrent ne sont pas assez gros, même s’ils les incommodent.

Il est également tellement regrettable que les tests traditionnels pour la maladie coeliaque ne sont pas fiables lorsque le système immunitaire est défaillant, ce qui est souvent le cas lorsque le gluten a fait des dommages pendant des années. Les patients et médecins ne savent pas que les tests ne sont pas fiables et un résultat négatif peut laisser croire qu’il ne faut pas considérer cette piste. Cela, sans compter le fait que la sensibilité au gluten sans maladie coeliaque a souvent les mêmes effets que la MC.

Il peut sembler plus facile de prendre des pilules ou subir une intervention, que changer son alimentation. Du moins parce qu’on pense que c’est davantage exigeant que cela l’est en réalité. .

Les gens qui ont le courage, la volonté et la persévérance de changer leur diète sont habituellement très souffrants depuis des années. Puisque la façon de s’alimenter entraîne des engrammes puissants dont il est difficile de se défaire, je crois que malheureusement, il faut être très malade pour accepter de faire des efforts pour ensuite aller mieux, en mangeant hypotoxique..

Dans notre culture occidentale, on pense que la façon de régler des problèmes de santé est de prendre des médicaments, ou encore subir des interventions chirurgicales et les médecins pensent ainsi car leur formation les a ainsi « formatés ». Difficile de mettre de côté toutes ces années d’études où on vous a enseigné à diagnostiquer des maladies et à prescrire les médicaments pour en atténuer les symptômes, plutôt que chercher les causes pour agir sur celles-ci. Espérons que les plus jeunes médecins auront plus de clairvoyance et que les nombreux témoignages auprès d’eux, de personnes qui suivent vos conseils, Dr Lagacé, finiront par leur ouvrir les yeux.

Lucie

5 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Les arguments irrationnels de médecins qui refusent d’accepter le pouvoir thérapeutique d’une alimentation restrictive anti-inflammatoire

Bonjour Mme Lagacé,
Je reviens vers vous pour vous donner des nouvelles de mon fils de 4 ans.
Nous avions vu une allergologue fin février, démarré un régime alimentaire à éviction sans gluten, lait, soja et produits laitiers… parallèlement nous avions arrêté son traitement ( Humira et methotrexat) .
Il se trouve qu’il est en rémission depuis lors. Les médecins qui le suivent suite à ses symptômes d’arthrite et gastrique, pensent qu’il s’agit d’une firme associée de polyallergie et de Crohn … car pour eux une polyallergie ne peut pas expliquer l’arthrite et la présence d’un granulome suite aux biopsies. Aussi ils nous disent qu’il serait encore sous l’effet des médicaments…
Cela me peine de les entendre nous dire ça, aussi c’est tellement rare de souffrir de deux problèmes en même temps… en tout cas il va bien!
Quelle bonheur d’etre tombé sur votre livre!
Cordialement, Muriel

Réponse de Jacqueline:  tenter d’expliquer la mise en rémission de votre fils par des médicaments qui s’avéraient inefficaces et qui seraient la cause d’une rémission 5 mois après leur arrêt  parallèlement au suivi d’une diète hypotoxique  est pour le moins fantaisiste pour ne pas dire plus…

6 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Lucette: après 6 ans de diète hypotoxique réussie + traitement pour métaux lourds et EBV amélioration de fonctions cardiaques

Fin août 2018 cela fera 6 ans que je connais et suis l’approche de Mme.Lagacé. Donc 0 douleur quand je m’alimente correctement. En 2017 je découvre aussi les effets nocifs des MÉTAUX LOURDS et du VIRUS D’EPSTEIN BARR. Merveilleuse découvertes qui m’ont permis de diminuer et même presque cesser: palpitations cardiaques, arythmie et bradycardie. Ainsi que de retrouver la faculté de DIGESTION.
Quel plaisir de pouvoir, à l’occasion profiter d’un bon repas chez des amis ( es).

Lucette, j’apprécierais que vous précisiez au profit de mes lecteurs quels sont les traitements que vous avez suivis pour contrer les effets nocifs des métaux lourds et du virus Epstein Barr. Je vous remercie pour ce beau témoignage et pour votre réponse à venir. Jacqueline

 

13 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial