Archives de Tag: spondylarthrite ankylosante

Josée fait part de son insuccès avec la diète hypotoxique et propose d’autres solutions

Lire la suite

23 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Témoignage de la maman de Céline: attente de 40 ans avant le bon diagnostic

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Céline: un sérieux problème de diagnostic

Lire la suite

7 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Témoignage: spondylarthrite ankylosante (5 mois avant de ressentir les bienfaits)

Bonjour Jacqueline,

je tiens à vous remercier du fond du coeur pour votre immense travail. Sans vous, ma vie ne serait pas la même. Et je vous partage mon témoignage, si cela peut encourager d’autres personnes. J’ai 42 ans et je souffre de spondylarthrite ankylosante. Cela a débuté avec des douleurs intenses au niveau des articulations sacro-illiaques (hanches) vers l’âge de 30 ans. Cela a augmenté avec les années, et après environ 10 ans de douleur, j’ai finalement reçu le diagnostique de spondylarthrite ankylosante (en février 2012). Les deux dernières années, la douleur était présente 24 heures sur 24. Il m’était rendu très difficile de marcher, monter les escaliers et m’occuper de mes deux jeunes enfants de 3 et 4 ans. Je pleurais parfois en m’endormant le soir tellement la douleur était insupportable. La médication (anti-inflammatoires) n’avait qu’un effet temporaire, et malgré les doses maximales je n’étais soulagée que partiellement. Je devais changer aux 3 ou 4 mois d’anti-inflammatoire car ils devenaient rapidement inefficaces. La prochaine étape était, je le savais, des médicaments beaucoup plus forts et avec lesquels j’aurais été immunosupprimée. C’est à ce moment que j’ai entendu parler de vos recherches dans un article sur les acrylamides dans la revue Protégez-vous. J’ai commencé à lire sur votre site et je me suis rapidement procuré votre livre (Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation).

Le 25 novembre 2012 je commençais le régime hypotoxique. Il m’a fallu persévérer 5 mois avant de ressentir les bienfaits de cette nouvelle alimentation et pouvoir arrêter complètement mes anti-inflammatoires. Cela a été très difficile au début, et habitant en région éloignée les produits spécialisés étaient quasi inexistants… Je peux vous dire qu’aujourd’hui, deux ans après, je ne reviendrais jamais en arrière. Je peux faire tout ce que je veux, je n’ai pratiquement plus aucune douleur, c’est incroyable. Je me surprend encore à monter les escaliers en courant et de me faire la réflexion « Je n’ai même pas eu mal?!!! ». Cela aurait été impensable avant. Quand il m’arrive de tricher, volontairement ou non, j’en ressens les effets dans mon corps et la douleur revient en 1 ou 2 jours. Ce qui fait que je n’ai plus aucun intérêt pour les aliments interdits, puisque ceux-ci sont maintenant associés à la douleur.

Mon conjoint a également changé dernièrement pour l’alimentation hypotoxique en raison de problèmes digestifs (reflux gastriques, brûlements d’estomac, lourdeur, etc), et il me dit souvent « C’est le jour et la nuit » depuis qu’il a cessé de consommer gluten et produits laitiers. Les effets dans son cas ont été pratiquement immédiats. Il peut même tricher de temps en temps et se permettre des produits laitiers sans ressentir de difficultés digestives. Mon garçon de 5 ans avait de fréquents maux de ventre, accompagnés de migraines. Il n’en a pratiquement plus depuis qu’il a cessé de manger du gluten (on travaille encore là-dessus, ce n’est pas facile pour un enfant ). Alors à tout ceux qui souffrent, et qui se demandent si le régime fonctionnera pour eux, ne désespérez pas!!! Il y a de la lumière au bout du tunnel…
Annie

1 commentaire

Classé dans Témoignage spécial

Hugo aimerait avoir l’avis de sportifs qui sont atteints de SPA et qui bénéficient de l’alimentation hypotoxique.

Bonjour, j’ai 22 ans et je suis atteint de SPA depuis 5 ans. Je suis mordu de sport (boxe, natation), et aussi pour pouvoir continuer à pratiquer je me suis gavé d’anti-infl pendant les poussées.. il m’arrivait alors de ne pas avoir besoin d’en prendre pendant 2-3 mois.. aujourd’hui le problème est que je les supporte de moins en moins, j’ai les intestins dévastés, et que mes douleurs et le raidissement s’étend : doigts, épaules, genou.. j’étais si souple et si sportif ! aujourd’hui je peine à sprinter comme si j’étais une personne âgée quand je ne prends pas d’anti inflamatoire…
Alors j’écris ici pour différentes choses : je voulais d’abord vous demander si l’évolution de la maladie peut être positive (on n’a jamais su me répondre), si le régime préconisé permet la rémission même de l’enraidissement et surtout j’aimerai entrer en contact avec toute personne ayant suivi le régime avec succès à la clef et pratiquant du sport de nouveau…
Un énorme merci d’avance !

Hugo

 

 

5 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Spondylarthrite ankylosante, une végétarienne qui a eu le courage d’éliminer le gluten.

Bonjour Dr Lagacé, j’ai acheté votre livre à sa sortie en mai 2011, alors que j’ai été diagnostiquée avec Spondylarthrite ankylosante à l’âge de 23 ans en février 2011. Alors que j’était déjà végétarienne depuis l’âge de 12 ans et que je ne consommait déjà peu de produits laitiers, cela m’a pris 1 an pour complètement éliminer le gluten de mon alimentation afin de ne pas être dépendante de médicamentation et être en meilleur santé. Je suis très reconnaissante de votre travail puisque je n’ai pas besoin de prendre les anti-inflammatoires puissants préscrits afin d’éliminer la douleur.

Depuis ce temps, j’ai rencontré plusieurs personnes sur mon chemin qui pourrait bénéficier de vos connaissances. C’est à ce moment que je parles de vous. Par contre, j’ai beaucoup de connaissances anglophones qui aurait avantage à lire vos ouvrages mais je ne peux malheureusement leur traduire. Planifiez-vous le faire traduire pour la vente dans le reste du Canada?

Merci mille fois!

Réponse de Jacqueline:  Mon premier livre est traduit en anglais et sortira à la fin de février aux éditions Greystone Books.

5 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Témoignage d’Olivier qui décrit avec précision la résolution dans le temps de ses problèmes de santé

4 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Un autre cas pour lequel il n’y avait rien à faire…(SPA)

bonjour, je me décide à déposer mon commentaire après m’être inscrite de france sur ce site il y a plusieurs mois; Le rhumatologue a diagnostiqué une SPA (spondylarthrite ankylosante) en décembre 2010. J’allais avoir 60 ans et moi qui souhaitais travailler encore un an j’ai décidé de m’occuper de moi. j’avais des douleurs croissantes et nomades dans les hanches, les articulations, les tendons, des sciatiques, le nez qui coule, les yeux secs, des inflammations de la peau, de l’arthrose, … J’ai eu des gouttes pour le nez, pour les yeux, des ant-iinflammatoires, … Des douleurs intenses sont apparues aux mains, aux orteils. Mon médecin m’a indiqué qu’il n’y avait aucun remède et ce que j’ai lu sur internet sur cette maladie ne me laissait pas présager un avenir très intéressant.
Puis j’ai décidé qu’il y avait forcément quelque chose pour moi quelque part. En naviguant sur internet, je suis arrivée sur plusieurs sites dont le vôtre, j’ai lu le livre de Jean-Marie Magnien (pas le courage de lire les 800 pages du livre du Professeur Seignalet) pour comprendre, et convaincue, je suis allée voir une naturopathe et j’ai démarré début mars 2013. A ce jour, les douleurs les plus récentes apparues depuis 2 ans ont quasiment disparu (sur une échelle de 10, je suis passée de 8,9 à 1 ou 2), je n’ai plus d’inflammations de la peau, mon nez commence à moins couler, je n’ai plus de crises de sciatique. Reste encore des douleurs très supportables au niveau lombaires qui seraient liées à un coincement au niveau du cou et j’y travaille.
Quel bonheur de me dire que je peux faire des projets car je serai capable de les mettre en oeuvre.
Mon fis de 31 ans s’était aperçu qu’il avait du mal à digérer le lait et il est allergique à la lécithine de soja. j’ai pu le convaincre de se mettre au lait d’amande ou de riz. Pour l’instant il n’est pas prêt à se passer du gluten (asthme, migraine, mal au dos) car c’est un peu compliqué quand on est jeune et en couple mais l’idée fera son chemin.
Merci à vous et à tous les sites d’entraide, heureusement que vous êtes là. Maintenant que je sais tout cela j’en parle autour de moi avec plus ou moins de bonheur. Après à chacun de suivre sa voie.  Simone

5 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Conseils d’une personne qui souffre de spondylarthrite ankylosante

Lire la suite

30 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial