Archives de Tag: arthrose

Correction: Johanne, arthrite rhumatoïde, fibromyalgie, se questionne sur la diète cétogène

Madame Lagacé, merci pour toute la recherche et le partage de toutes vos connaissances. Votre aisance à nous vulgariser afin de mieux nous aider m’aide tellement. Grâce à vos livres, ma vie avec la douleur continue a littéralement changer. Je ne prend plus AUCUN médicament. J’aimerais que vous m’éclairiez au sujet du conseil que j’ai reçu récemment.
J’ai récemment rencontrer une nouvelle rhumatologue que mon médecin me recommandait pour m’aider encore plus dans la gestion des douleurs dû à l’arthrite rhumatoïde, l’arthrose et la fibromialgie , compte tenu que je fait la diète hypotoxique depuis maintenant plus de deux ans et qu’elle prône l’alimentation pour une meilleur santé.

Je suis revenu à la maison toute chavirée par sa proposition, qui est d’ajouter à la diète hypotoxique le régime cétogène. Je me pose des questions compte tenu que cette diète exclu une grande quantité de fruits, de fruits séchés, de noix, sirop d’érable, miel. Moi qui a valoriser la variété dans l’alimentation toute ma vie et que j’excluais les aliments gras, je me sens confronter à quelque chose qui boulverse complètement mes valeurs en alimentation. J’ai peur qu’à long terme, mon système manque de quelque chose d’important pour la santé. C’est une alimentation qui va à l’encontre de tout ce qui m’a été enseigner dans le passé. J’aimerais votre avis sur le sujet.
Merci tellement, Johanne

Réponse de Jacqueline:  Bonjour Johanne,

Pour tenter de comprendre pourquoi votre nouvelle rhumatologue vous propose de suivre une diète cétogène, ce serait utile de savoir si vous souffrez d’embonpoint. Si ce n’est pas le cas, je ne vois vraiment pas quel serait l’intérêt pour vous de suivre la diète cétogène puisque d’après votre témoignage, votre santé s’est améliorée de façon importante avec la diète hypotoxique au point où vous avez pu cesser de prendre tous vos médicaments.

D’un autre côté, votre témoignage indique que votre rétablissement n’est pas complet en ce qui concerne la douleur.  Si c’est le cas, il est probable que vous consommiez encore certains aliments auxquels vous pourriez être intolérante.  Vous auriez donc avantage à vérifier si vous êtes intolérante à d’autres aliments non identifiés jusqu’à maintenant. Il est probable que ces aliments fassent parties des nombreux aliments interdits par la diète cétogène et je vous comprends d’être inquiète à l’idée de retirer tous ces aliments de votre alimentation.  Il y a une solution beaucoup moins drastique pour identifier le ou les aliments auxquels vous pourriez être intolérante. Il s’agit de tenir un journal de bord quotidien en notant tout ce que vous consommez et comment vous vous sentez chaque jour; cela pourrait vous permettre d’identifier le ou les aliments (sans oublier les épices) qui sont responsables des douleurs qui persistent.

Au sujet de la diète cétogène, qui comporte à la fois  un intérêt certain et des inconvénients,  je vous conseille fortement de lire les deux articles que j’ai publiés sur ce sujet:

1) La diète cétogène, ses caractéristiques, ses applications potentielles et ses effets secondaires possibles.

 2) Caractéristiques et thérapeutique de la diète cétogène : obésité, diabète de type 2, et sclérose en plaques.

Deux méthodes sont possibles pour avoir accès à ces articles: 1) aller sur Google et copier le titre dans la fenêtre de Google; ou 2) aller sur la page d’accueil du présent blogue et copier le titre de l’article dans la fenêtre située juste au dessus de « Recherche article ».

Je vous conseille également  d’écouter au complet (la fin est importante) l’entrevue suivante du Dr Maurice Larocque concernant le fait que cette diète ne peut pas être suivie à long terme ( et pour certains même à moyen terme) sans danger.

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/medium-large/segments/entrevue/121611/regime-cetogene-erreurs-eviter-maurice-larocque

En espérant que vous trouverez la meilleure solution à votre problème.

8 Commentaires

Classé dans Divers, Sujets d’intérêt, Témoignage spécial

Il y a 5,500 ans, des études montrent que l’acupuncture était déjà pratiquée pour de l’arthrose

Pour lire l’article de Nicolas Paquin, acupuncteur de Piedmont,  cliquer sur:  https://www.nicolas-paquin.com/single-post/2017/10/05/ORIGINES-DE-LACUPUNCTUREpaléontologie

Poster un commentaire

Classé dans Divers

Lise se demande si l’arrêt des hormones bio-identiques a un lien avec son arthrose

Bonjour Mme Lagacé,

Je ne sais pas si la question vous a déjà été demandée; j’ai cherché un peu sur le site mais sans succès. Se peut-il que l’arrêt de la prise d’hormones bio-identiques que j’ai pris pendant environ 6 à 7 ans, ait un lien direct avec des douleurs assez intenses (diagnostic d’arthrose) que j’ai en ce moment au niveau des mains, des épaules, du cou, des genoux? Se peut-il que la prise d’hormones ait retardé mes problèmes d’arthrose? J’ai fait l’arrêt de façon très progressive (de février à juillet). J’avais bien auparavant certaines sensibilités aux mains et aux genoux mais la douleur a vraiment augmenté depuis quelques mois. De plus, j’essaie de suivre depuis plusieurs mois l’approche hypotoxique, bien que je ne sois pas toujours très rigoureuse.

J’ai passé plusieurs radiographies pour les mains, genoux, épaule, maxillaire inférieur et les diagnostics révélaient la plupart du temps, une présence discrète d’arthrose. J’ai également fait des prélèvements sanguins pour vérifier la présence de maladies inflammatoires telles l’arthrite rhumatoïde, lesquels se sont avérés négatifs. Je m’interroge donc sur l’écart entre les résultats sur papier et mes douleurs physiques qui, elles sont très intenses.

J’imagine que si je suis la diète hypotonique de façon plus stricte, je pourrai observer des améliorations à ma situation. Qu’en pensez-vous?

Merci beaucoup!

Line

Réponse de Jacqueline

Il ne fait pas de doute que la baisse et surtout l’arrêt de la sécrétion des hormones sexuelles (estrogène et progestérone) favorisent généralement le développement de l’arthrose (ostéoarthrite) chez les personnes qui y sont prédisposées. Ceci a été également bien démontré en laboratoire chez les rongeurs. Il n’est pas surprenant que l’arrêt des hormones bio-identiques ait également de telles répercussions chez une personne qui souffrait déjà d’un début d’arthrose qui probablement a été ralenti par la prise d’hormones bio-identiques. Avez-vous discuté avec votre médecin de ce problème?

D’autre part, oui il y a de fortes chances que le suivi strict de la diète hypotoxique permette de mettre en rémission vos douleurs arthritiques.

 

 

26 Commentaires

Classé dans Capsules santé, Sujets d’intérêt

Brigitte avait obtenu d’excellents résultats avec plusieurs problèmes mais pas avec le psoriasis (une solution possible?)

Bonjour Madame.
Je découvre votre site très intéressant.
Depuis un an j’ai supprimé les produits laitiers et le gluten. J’avais trop mal aux intestins, mal aux chevilles aux genoux aux épaules des glaires dans la gorge et souvent fatiguée. Je me sens beaucoup mieux . Je n’ai plus mal . De plus je ne mange plus de viande depuis 6 ans. Dès que je fais un écart gluten mes intestins me rappellent à l’ordre. Je suis française et le choix multiple de fromages que nous avons me manque parfois . Je fais parfois des écarts fromage de chèvres, de brebis, voire de vaches . Si ces écarts sont importants les douleurs aux genoux et chevilles reviennent.

J’ai également du psoriasis depuis plusieurs années toujours présent malgré le changement de régime.
Merci pour toute cette mine de savoir.
Je vais partager à mon entourage et me procurer vos livres…   Brigitte

Réponse de Jacqueline :

Bonjour,  Comme vous réagissez bien à la diète hypotoxique de façon générale, il y a une possibilité que la persistance du psoriasis soit du à un aliment (ou quelques aliments) autres que ceux qui doivent être éliminés dans la diète hypotoxique, les solanacées par exemple.  D’ailleurs, j’ai lu sur un site la phrase suivante: « Les psoriasiques doivent absolument supprimer toutes les solanacées qui sont très toxiques pour nous. C’est à dire, basta sur les tomates, patates, aubergines, poivrons, paprika, piment. Déjà supprimer ces aliments est une bonne étape. Le tabac est une solanacée et devrait aussi être évité ».  Je pense donc que cela vaut la peine d’essayer de supprimer cette catégorie d’aliments au moins pendant quelques semaines pour voir…

5 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Témoignage qui démontre que rien n’est acquis pour toujours (arthrose)

Qand je suis allée au Vietnam, j’avais mis de côté le régime comme mentionné dans ma précédente réponse. Je ne souffrais plus et c’est facile (pensée magique) que je suis guérie à vie. On mange bien au Vietnam tout en faisant attention à l’eau et tous produits lavés avec leur eau. Autrement, les fruits de mer, les poissons, leur soupe repas santé ne m’ont pas gênée pour la marche ni pour les activités… Mais… l’arthrose m’a rattrappée 6 ans plus tard et je reprends maintenant le régime du Dre Lagacé car jadis, les résultats avaient été concluants même si l’arthrose ne se guérit pas. Une saine alimentation, de l’exercice et suivre les recommandations du Dre Lagacé peuvent réduire ou guérir bien des maux.

Céline

2 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Reprise du témoignage époustouflant d’Alice pour Céline (fibromyalgie, arthrose, hernies discales)

Submitted on 24/10/2012 at 21:40 | En réponse à Céline Blais.

N.B.: j’ai corrigé quelques fautes de frappes et accents. Lire la suite

15 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Témoignage de Sylvie après 1 an de diète hypot. (tendinites, arthrose, hernie discale)

Bonjour,
Je suis le régime hypotoxique depuis Août 2015 : tendinites à répétition, arthrose et douleurs articulaires, hernie discale lombaire, névralgies cervico-brachiale. Tout a disparu, il n’y a que mon hernie discale qui me titille encore si je jardine trop ou fais le grand ménage dans la maison, mais énorme amélioration aussi de ce côté là. En plus la menopause s’étant installée, fini les transpirations nocturnes et 9kg au total en moins depuis le début du régime. Pour moi c’est une renaissance ! Sylvie

9 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Christine: jambes sans repos, arthrite, arthrose et tendinites

Bonjour Jacqueline,
J’ai commencé graduellement à suivre le régime hypotoxique en 2010. Depuis 2011, je dirais que je le suis à 90%. Ma motivation n’était pas de soulager les jambes sans repos, mais effectivement je suis débarrassée de ce symptôme désagréable. Afin de ne pas réveiller mon conjoint, je finissais par changer de lit tellement je bougeais les jambes. Je n’avais pas fait le lien entre la disparition de ce symptôme et le régime jusqu’en 2014. En effet lorsque je vais en voyage, c’est impossible de suivre le régime. Or, lors de trois voyages, les jambes sans repos se sont manifestées après quelques jours à négliger la diète. J’en profite pour vous remercier d’avoir vulgarisé et largement fait connaître ce régime. Je souffrais d’arthrite, d’arthrose et de tendinites. Afin de fonctionner et supporter ma douleur, en 2009 je prenais 8 comprimés d’acétaminophène 500mg par jour, plus 200mg de Celebrex et en plus je suis allée 8 mois en physiothérapie. Grâce au régime-commencé graduellement- en 6 mois j’ai pu cesser tout ça. Honnêtement, je prends des Celebrex après la première semaine de voyage parfois. Dès qu’on revient à la maison, je reprends le contrôle sur les douleurs au bout d’environ 1 semaine à bien suivre le régime. Pour les jambes sans repos, il suffit de 2 jours à bien manger. Espérant que mon témoignage apportera une petite contribution à vos recherches.
Respectueusement,
Christine Comeau

5 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

3 ans de diète hypotoxique: une adaptation réussie

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

Un témoignage qui démontre l’importance d’écouter son corps

Félicitation Jacqueline Lagacé, ça c’est de l’argumentation !
En rémission quasi complète d’un début de spondylarthrite ankhylosante, d’arthrite dans toutes les grosses articulations, même mon hypertension est en train de baisser. Le régime hypotoxique fonctionne bien mais il m’a fallut également abaissées drastiquement les glucides et augmenter la part de cru dans mon alimentation pour parfaire les résultats.

MADAME LAGACE ON VOUS ADORE

L’inertie, voire l’opposition de la médecine conventionnelle est à pleurer, mais je pense qu’avec se genre d’article, on va finir par susciter des remises en causes. Florence

Remarque de Jacqueline:  ce témoignage est particulièrement important car il démontre qu’il est important que chacun « écoute son corps » et apporte des modifications  pour répondre à cette écoute.

5 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial