Correction: Johanne, arthrite rhumatoïde, fibromyalgie, se questionne sur la diète cétogène

Madame Lagacé, merci pour toute la recherche et le partage de toutes vos connaissances. Votre aisance à nous vulgariser afin de mieux nous aider m’aide tellement. Grâce à vos livres, ma vie avec la douleur continue a littéralement changer. Je ne prend plus AUCUN médicament. J’aimerais que vous m’éclairiez au sujet du conseil que j’ai reçu récemment.
J’ai récemment rencontrer une nouvelle rhumatologue que mon médecin me recommandait pour m’aider encore plus dans la gestion des douleurs dû à l’arthrite rhumatoïde, l’arthrose et la fibromialgie , compte tenu que je fait la diète hypotoxique depuis maintenant plus de deux ans et qu’elle prône l’alimentation pour une meilleur santé.

Je suis revenu à la maison toute chavirée par sa proposition, qui est d’ajouter à la diète hypotoxique le régime cétogène. Je me pose des questions compte tenu que cette diète exclu une grande quantité de fruits, de fruits séchés, de noix, sirop d’érable, miel. Moi qui a valoriser la variété dans l’alimentation toute ma vie et que j’excluais les aliments gras, je me sens confronter à quelque chose qui boulverse complètement mes valeurs en alimentation. J’ai peur qu’à long terme, mon système manque de quelque chose d’important pour la santé. C’est une alimentation qui va à l’encontre de tout ce qui m’a été enseigner dans le passé. J’aimerais votre avis sur le sujet.
Merci tellement, Johanne

Réponse de Jacqueline:  Bonjour Johanne,

Pour tenter de comprendre pourquoi votre nouvelle rhumatologue vous propose de suivre une diète cétogène, ce serait utile de savoir si vous souffrez d’embonpoint. Si ce n’est pas le cas, je ne vois vraiment pas quel serait l’intérêt pour vous de suivre la diète cétogène puisque d’après votre témoignage, votre santé s’est améliorée de façon importante avec la diète hypotoxique au point où vous avez pu cesser de prendre tous vos médicaments.

D’un autre côté, votre témoignage indique que votre rétablissement n’est pas complet en ce qui concerne la douleur.  Si c’est le cas, il est probable que vous consommiez encore certains aliments auxquels vous pourriez être intolérante.  Vous auriez donc avantage à vérifier si vous êtes intolérante à d’autres aliments non identifiés jusqu’à maintenant. Il est probable que ces aliments fassent parties des nombreux aliments interdits par la diète cétogène et je vous comprends d’être inquiète à l’idée de retirer tous ces aliments de votre alimentation.  Il y a une solution beaucoup moins drastique pour identifier le ou les aliments auxquels vous pourriez être intolérante. Il s’agit de tenir un journal de bord quotidien en notant tout ce que vous consommez et comment vous vous sentez chaque jour; cela pourrait vous permettre d’identifier le ou les aliments (sans oublier les épices) qui sont responsables des douleurs qui persistent.

Au sujet de la diète cétogène, qui comporte à la fois  un intérêt certain et des inconvénients,  je vous conseille fortement de lire les deux articles que j’ai publiés sur ce sujet:

1) La diète cétogène, ses caractéristiques, ses applications potentielles et ses effets secondaires possibles.

 2) Caractéristiques et thérapeutique de la diète cétogène : obésité, diabète de type 2, et sclérose en plaques.

Deux méthodes sont possibles pour avoir accès à ces articles: 1) aller sur Google et copier le titre dans la fenêtre de Google; ou 2) aller sur la page d’accueil du présent blogue et copier le titre de l’article dans la fenêtre située juste au dessus de « Recherche article ».

Je vous conseille également  d’écouter au complet (la fin est importante) l’entrevue suivante du Dr Maurice Larocque concernant le fait que cette diète ne peut pas être suivie à long terme ( et pour certains même à moyen terme) sans danger.

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/medium-large/segments/entrevue/121611/regime-cetogene-erreurs-eviter-maurice-larocque

En espérant que vous trouverez la meilleure solution à votre problème.

8 Commentaires

Classé dans Divers, Sujets d’intérêt, Témoignage spécial

8 réponses à “Correction: Johanne, arthrite rhumatoïde, fibromyalgie, se questionne sur la diète cétogène

  1. Julie

    La diète Cétogène est excellente pour les maladies inflammatoires pas juste pour la perte de poids !
    Des résultats extraordinaire!
    Je vous invite à consulter le site de la clinique Reversa mis sur pied par un MD

    • Jacqueline

      Ma réponse signifiait non pas que la diète cétogène est à éviter en tant que telle mais que la diète hypotoxique a fait ses preuves; elle a un taux de succès avoisinant les 90% pour mettre en rémission l’ensemble des maladies inflammatoires chroniques et cela sans effets secondaires nocif (à part parfois une perte de poids non désirable chez de rares individus) et sans que le suivi à moyen ou à long terme constitue un problème, ce qui est malheureusement la cas fréquemment avec la diète cétogène, ce qui oblige un suivi médical serré.

  2. Bonjour madame Lagacé,

    Les deux premier liens ne fonctionnent pas. En fait, ils nous amènent sur une page WorDpress où il faut entrer nom d’utilisateur/mot de passe.

    Merci,

    Chris

    • Jacqueline

      J’ai corrigé le problème en apportant deux solutions possibles.

  3. jasminelemoyneyahoocom

    je suis incapable de lire votre article, le lien ne fonctionne pas pour moi?

  4. Madeleine

    J,ai un insuffisance rénal mon rein est rendue a 55% je suis un régime et je n,ai même pas confiance j,ai maigrie de 10 livres découragée merci a l,avance Madeleine

    • Jacqueline

      Le sucre raffiné, les aliments ultra-transformés et en particulier les glycotoxines (advanced glycation end products) ont un effet nocif sur la fonction rénale en fonction des individus (génétique, présence de diabète, consommation de viandes et de poissons cuits à plus de 110°C. La fixation des glycotoxines avec leurs récepteurs RAGE provoque du stress oxydatif et de l’inflammation chronique entre autres dans les tissus rénaux, ce qui diminue progressivement la capacité de filtration des reins. Conséquemment, en suivant correctement la diète hypotoxique vous pourriez protéger la capacité résiduelle de vos reins.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s