Témoignage du père d’une petite fille qui était gravement atteinte d’autisme

Témoignage émouvant auquel j’ai assisté personnellement lors du lancement du dernier livre de Nathalie Champoux, « Santé! Le guide pour toute la famille ».  Ce livre fait suite à son premier livre intitulé  « Être et ne plus être  autiste, ou comment notre famille a vaincu l’autisme…naturellement ».

Un père de famille raconte la métamorphose spectaculaire en 16 mois de sa fille autiste de 6 ans, suite aux changements alimentaires préconisés dans le premier livre de Nathalie Champoux.

Ce court témoignage est tout simplement bouleversant et je peux vous dire que je suis allé rendre témoignage personnellement à ce père courageux.

12 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

12 réponses à “Témoignage du père d’une petite fille qui était gravement atteinte d’autisme

  1. Nicole Renaud, nd.a

    vous avez raison, pourquoi? Parce que les médecins n’apprennent pas l’alimentation. C’est seulement la médication, et ils n’ont d’ouie que pour cela. Je suis naturopathe et je le vois régulièrement dans mon bureau.

  2. Stéphanie

    Ma mère est atteinte de sclérose en plaque. Son neurologue l’a presque traité de folle quand elle lui a parlé d’alimentation et de supplémentation. Elle sera toujours atteinte de cette maladie, mais elle se porte beaucoup mieux depuis qu’elle a arrêté la médication (injections et médicaments). Elle contrôle sa maladie par le biais de l’alimentation et de la supplémentation. Malheureusement, je crois que les médecins font plus de sous à prescrirent des pilules, plutôt que des changement alimentaires et des saines habitudes de vie! Je crois en la diète hypotoxique et aux bienfaits qu’elle apporte ! Je suis heureuse pour cette famille, c’est merveilleux!

    • Jacqueline

      Effectivement la diète anti-inflammatoire hypotoxique améliore énormément la qualité de vie des personnes atteintes de sclérose en plaques. Dans le même ordre d’idée, la Dre Terry Wahls qui était atteinte de sclérose en plaques, a modifié quelque peu la diète paléolithique (la même diète qui a inspiré la diète hypotoxique) pour l’adapter à sa condition et elle est en rémission de sa maladie.

  3. liette dumoulin

    Temoignage touchant ‘ bravo c’est encourageant d’entendre ces histoires remplies d’espoir

  4. Nicole Aubry

    Très touchant! Nicole Aubry

  5. Jocelyne Lion

    Je pensais à ton frère et ta belle sœur qui ont ce problème avec un enfant, sauf erreur de ma part. Je ne sais pas si à l’âge adulte c’est trop tard pour qu’un régime marche. rasse. Jocelyne

    Sent from my Wiko LENNY3

    • Jacqueline

      IL semblerait que même à l’âge adulte, des progrès sont possibles.

  6. Céline Bourget

    Bonjour,
    Cette approche alimentaire ne mériterait-elle pas d’être publicisé et supporté par le gouvernement auprès des parents ,gouvernement qui semble vouloir supporter des mesures avant tout académiques. Je ne comprends pas…Et même si l’approche alimentaire et hypotoxique ne fonctionne pas pour tous les enfants autistes, les résultats spectaculaires obtenus ne mérite-t-ils pas qu’on l’essaie? Qu’on la fasse au moins connaître aux parents qui pourraient la choisir ou pas?
    Céline Bourget

    • Jacqueline

      Vous avez bien raison et c’est pourquoi il est important de parler de l’approche alimentaire et d’organiser des pétitions pour réclamer dans un premier temps une loi qui protège les médecins du Québec, (cette loi existe en Ontario, en Alberta et en Colombie Britannique) qui désirent faire la promotion d’une diète anti-inflammatoire pour traiter les maladies inflammatoires chroniques (l’autisme en fait partie). Un mouvement citoyen est en train de se former dans ce but. Je vous tiendrai au courant.

  7. Irène Doiron

    souffrances épargnées

  8. Irène Doiron

    Mais pourquoi donc cette information n’est-elle pas dans tous les services hospitaliers, dans tous les CLSC, dans tous les bureaux des médecins, des infirmiers/ières, bref, partout? Compte tenu de l’augmentation phénoménale de ce problème, que de souffrances seraient épargnés et des enfants plus heureux ainsi que leurs parents! Quand c’est l’alimentation qui nous rend malades ou nous tue, n’est-ce pas là le premier remède?

    • Jacqueline

      Poser la question s’est y répondre. Juste lors du lancement du second livre de Nathalie Champoux, il y a eu huit témoignages de parents tous aussi convaincants. Il est certain que la diète hypotoxique n’est pas efficace chez tous les enfants atteints du syndrome de l’autisme, mais je pense que puisque c’est sans danger et sans effets secondaires, cela vaut la peine de l’essayer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s