81 ans et après 5 ans de diète hypo, l’enthousiasme est toujours là

Bonjour, j’ai déjà posté un témoignage enthousiaste en 2019 après avoir fait le régime pendant 3 ans. A 81 ans maintenant, je le suis toujours du mieux que je peux et je ne souffre que lorsque je m’en écarte. La rhumatologue qui m’avait prédit une double prothèse il y a 5 ans, pense que l’absence de douleurs et la stagnation de l’usure des cartilages sont dues à ma seule perte de poids ! Impossible de lui faire entendre que le régime fonctionne à merveille et pourtant! Encore tous mes remerciements chère Madame Lagacé!

Remarque de Jacqueline: Merci Clo pour ce second témoignage qui prouve deux choses: 1) une diète anti-inflammatoire est très efficace même à long terme pour traiter les maladies chroniques; 2) il est très difficile pour les médecins, qui continuent d’être formés dans nos facultés de médecine en fonction de la quête de la pilule miracle (ou des interventions chirurgicales) de développer une ouverture d’esprit face aux traitements des maladies inflammatoires chroniques à l’aide d’une alimentation ciblée qui respecte notre génétique combinée à l’importance de l’exercice physique; cela malgré la pléthore d’articles scientifiques qui démontrent le bien-fondé et la nécessité de changer la pratique médicale conventionnelle au profit d’une médecine moderne qui prend en compte l’humain dans sa globalité.

9 Commentaires

Classé dans Divers

9 réponses à “81 ans et après 5 ans de diète hypo, l’enthousiasme est toujours là

  1. Chantal J. Gagnon

    Merci très intéressant

  2. Ginette Neault

    Merci beaucoup pour votre témoignage Mme Clo. Cela m’impressionne et m’encourage que vous ayez de telles améliorations à votre âge. Je vous souhaite la force et l’espoir de continuer dans ce sens. Bonne automne!

  3. Nicole Hanchay

    La même chose pour moi. J’ai déjà témoigné il y a quelques années sur le,sujet. Ma rhumatologue m’a dit que j’étais « en rémission » quand je lui ai dit que je n’avais plus aucun symptôme depuis que je suivais le régime hypotoxique. Je lui avais même apporté un exemplaire du livre de Mme Lagacé. Elle n’a même pas voulu jeter un œil dessus. Elle m’a dit que la nourriture n’avait rien avoir avec ma maladie, la polyarthrite Elle m’a dit aussi que les symptômes pouvaient revenir à tout moment et que si je n’étais pas prête à suivre ses recommandations pour les médicaments qu’elle ne pouvait plus me prendre comme patiente. Ça fait 5 ans maintenant, j’ai 72 ans. Et je m’entraîne 3 fois par semaine. Je fais toujours attention à ce que je mange sans suivre le régime à la lettre. J’ai des problèmes seulement quand je fais trop d’écarts en même temps. Mais les 3 premières années, je l’ai suivi à la lettre. Je n’ai pas revu ma rhumatologue ni aucun autre médecin depuis 5 ans. Je me fais traiter en acupuncture depuis quelque années et ça va merveilleusement bien. J’ai été diagnostiqué à l’âge de 50 ans et j’en ai 72. D’après ma rhumatologue, je devais me retrouver en chaise roulante à l’âge de 60-65 ans. Je fais de la bicyclette, de la marche et de la course . Alors, je crois qu’il serait temps que les spécialistes enlèvent leurs œillères et soient plus ouverts aux différentes options pour soulager et guérir les patients.

    • Jacqueline

      Merci Nicole pour votre important témoignage, suite à celui de Clo. Vos témoignages doivent nous motiver à entreprendre des actions pour changer les choses: une armée de Greta Thunberg aux cheveux gris, est-ce possible?

  4. Anonyme

    merci beaucoup je vais regarder xxxxx

    ________________________________

    • Nicole Hanchay

      Je pense que ça pourrait être possible mais c’est pas demain la veille que les rhumatologues vont s’ouvrir aux nouvelles idéologies

    • Jacqueline

      Pour ma part, je pense que dans un avenir pas si lointain, même les rhumatologues seront obligés d’enlever le bandeau devant leurs yeux, on ne peut ignorer impunément les progrès de la science.

  5. nmondorhotmailcom

    Bonjour,j’ai tout lu vos livres Mme Lagacé très instructif. Petite question, comment savoir si nous sommes en rémission, les test sanguins doivent être à quelle (chiffre) lorsque j’en fait la lecture?
    Je prends du metrotextace 15mg et je perds mes cheveux!!! Lors d’une rémission peut-on arrêter la médication mon but de tout ce travail est arrêter la médication?

    Merci de me repondre

    • Jacqueline

      La rémission d’une maladie inflammatoire chronique peut être évaluée en particulier par le dosage des protéines C-réactives (CRP) qui sont des marqueurs de l’inflammation. Normalement, les CRPs chutent dès que l’inflammation disparaît. D’autres tests sérologiques sont aussi utiles comme la formule sanguine et la différentielle en rapport avec les différents constituants cellulaires du sang.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s