Ghislaine me questionne sur l’immunité de courte durée du vaccin contre le SARS-coV-2

Réponse de Jacqueline

En réponse à votre question, il faut reconnaître que le virus qui cause la rougeole est un virus à ARN et que dans ce cas, le vaccin développé contre la rougeole, une maladie extrêmement contagieuse,  entraîne une durée immunitaire de très longue durée. En ce qui concerne les vaccins développés contre le virus Sars-coV-2, un virus également à ARN, ce virus a connu plus d’un millier de mutations depuis sa découverte dont 17 sont plus fréquemment rencontrées. Les variants suivants ont été reconnus comme préoccupants par l’OMS: Alpha, Bêta, Delta, Gamma; ces variants expriment des modifications qui concernent  les spicules du virus qui servent à s’accrocher aux  récepteurs spécifiques des  cellules humaines. D’autres variants et sous-variants  du groupe  Omicron se sont également développés.  Le problème avec les vaccins qui ont été développés contre le SARS-coV-2 n’est pas dû au fait que les antigènes du SARS-coV-2 utilisés dans ces vaccins ne sont pas immunogènes. Le problème est dû au fait que chaque mutation a  modifié les spicules du virus, ce qui a eu comme conséquences que  les vaccins anti-SARS-coV-2 sont devenus  moins efficaces contre ces nouvelles souches modifiées, d’où la difficulté  d’arrêter la pandémie. Heureusement, le fait de donner des doses de rappels a permis toutefois de conserver une immunité suffisante pour diminuer de façon importante  les hospitalisations et le nombre de décès: https://www.inspq.qc.ca/covid-19/vaccination/efficacite-2-doses

Actuellement, l’OMS annonce que la fin de la pandémie est amorcée et que le virus devrait devenir endémique. Dans ce contexte, il est important de continuer les recherches pour corriger les problèmes rencontré;  c’est pourquoi des scientifiques travaillent actuellement à trouver des solutions pour produire des  vaccins aptes à présenter des immunisations de longues durées.

6 Commentaires

Classé dans Divers

6 réponses à “Ghislaine me questionne sur l’immunité de courte durée du vaccin contre le SARS-coV-2

  1. Danielle Fay

    Décevant de ne pas informer les gens que les risques d’effets secondaires graves des injections aux 5 mois de ces thérapies géniques à ARN, dépassent largement les bénéfices alors qu’il y a tellement de solutions naturelles pour prévenir les infections virales et se soigner.

    • Jacqueline

      Bonjour Danielle, pouvez-vous apporter des faits précis et démontrés qui appuient vos affirmations. Ce blogue n’est pas apparenté à Facebook et son seul but est d’aider ceux qui cherchent des réponses à leurs malaises et qui considèrent, que même si la science ne peut pas résoudre tous les problèmes, il y a un travail constant de la part des scientifiques pour faire avancer les connaissances.

    • Pascale de Rotrou

      Un livre excellent « Herbal Antivirals » par Stephen Harrod Buhner (2021) qui a un chapitre sur la Covid-19 avec un protocole complet prenant en compte tous les symptômes possibles. Extrêmement bien documente avec les references des recherches scientifiques.

    • Jacqueline

      Bonjour Pascale, Il n’y a aucun doute que les plantes ont joué tout au cours de l’histoire de l’humanité un rôle essentiel pour soigner de nombreux problèmes de santé.

  2. Pascale de Rotrou

    Ne serait-il pas preferable de préconiser des traitements efficaces dès l’apparition des symptômes, ce que font certains médecins qui ont d’excellents résultats ?

    • Jacqueline

      Bonjour Pascale, C’est également une solution, chacun est libre de ses choix.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s