Archives de Tag: Lucie

Lucie répond à Josée qui est incapable de retrouver la santé avec la diète hypotoxique

Réponse de Lucie à Josée.

Remarque de Jacqueline:  je publie ce long courriel que Lucie m’a envoyé car cette dernière fait beaucoup de recherche pour tenter de trouver des solutions à ses propres  problèmes  de santé et que ses interventions peuvent aider ceux qui comme elle font face à des problèmes particuliers.

Ces informations sont  pour répondre à Josée parce que comme vous,  je ne retrouve pas la santé malgré l’alimentation hypotoxique depuis plusieurs années. D’où mes lectures, recherches et démarches.

Le livre de Mme Françoise Cambayrac, dans son livre Vérités sur les maladies émergeantes, apporte à mon avis des informations intéressantes.  Elle recommande de ne pas faire enlever les amalgames avant d’avoir reçu des traitements de chélation. Sinon, vous pourriez empirer votre condition. Je vous conseille de relire le livre de Mme Cambayrac pour vous en convaincre.

Comme Mme Cambayrac l’écrit aux pages 61 et 62 de son livre (édition 2011) :  »Dans le cas d’une intoxication chronique au mercure des obturations dentaires IL NE FAUT PAS COMMENCER PAR ENLEVER LES AMALGAMES. Le remède se révèle souvent pire que le mal ». Cette dernière  rapporte que le Dr Jean-Jacques Melet dentiste ( le premier en France à avoir alerté sur les dangers du mercure des amalgames dentaires) a mit au point un protocole selon lequel on ne commence les travaux dentaires qu’après avoir fait diminuer significativement, chiffres à l’appui, la charge de mercure’.

Et à la page 71:  »Il est vrai qu’on peut réduire le risque d’intoxication lors d’une dépose (enlèvement) en suivant les recommandations de l’IAOMT (utilisation d’un clean-up, aspirateur chirurgical très puissant, et d’un jet refroidissant, pose d’une digue, protection du patient grâce à un filtre au charbon actif) mais on ne l’élimine pas complètement. »

http://francoise-cambayrac.org/

Mme Cambayrac écrit aussi que c’est le gène APO E4 (p. 174) qui ferait qu’une partie de la population ne peut éliminer le mercure. Voir à ce sujet: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12897404

http://amalgam.org/education/scientific-evidenceresearch/susceptibility-factors-in-mercury-toxicity/

En plus du mercure, des infections chroniques sont vraisemblablement en cause chez plusieurs personnes souffrants de problèmes de santé sévères et chroniques, telle la maladie de Lyme souvent non-diagnostiquée par exemple, mais aussi des infections virales, pouvant affecter les systèmes digestif et nerveux (tels les virus de la famille herpès, facilement réactivés par le stress), par exemple. Les médecins spécialistes de la maladie de Lyme aux E-U disent que le mercure va toujours de pair avec cette infection quand elle est chronique:

http://www.chroniclymedisease.com/mercury-and-lyme-disease

‘’Why does mercury toxicity often accompany Lyme Disease? Below we will examine possible reasons why Lyme Disease and mercury poisoning frequently go hand-in-hand. We’ll also see how the two illnesses adversely impact each other.’ https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17672870

 

Il existe aussi un phénomène, la biosorption, auquel un professeur de McGill s’intéresse d’ailleurs, le Pr Volesky. Les agents infectieux et les métaux se lient ensemble. Ce phénomène a certainement également lieu dans le corps humain:
http://biosorption.mcgill.ca/volesky.htm

http://nopr.niscair.res.in/bitstream/123456789/8140/1/NPR%204(6)%20454-459.pdf

http://dergipark.ulakbim.gov.tr/jbes/article/viewFile/5000160968/5000145216

Pour ma part, j’avais 17 amalgames et des tests de provocation ont montré que j’ai beaucoup de mercure. Mais je n’ai pas toléré les traitements de DMPS par intraveineuses. Je paralysais des membres. Très angoissant… Je voudrais essayer par voie orale, afin de prendre de plus petites doses à la fois. Vraisemblablement, mon système digestif est très contaminé et il faut commencer par là avec des doses orales plutôt que par intraveineuses.

En plus de ces amalgames, j’ai eu 3 vaccins anti-D (aussi appelés Rhogam) car mon sang est RH- et mes enfants, comme leur père, RH+. On m’a dit que ces vaccins contenaient beaucoup de thimérosal, une forme de mercure, à cette époque. On en parle dans l’article du lien précédent et dans celui qui suit également. Peut-être certaines femmes qui lisent ceci (et peut-être vous Josée?) ont-elles eu ces vaccins également, ce qui est souvent le cas si elles ont un facteur Rhésus négatif. Dorénavant, heureusement, moins de vaccins contiennent du thimérosal qu’autrefois. Toutefois, Santé Canada indique que ceux contre la grippe en contiennent toujours. Voir le 2e lien qui suit.

http://www.fda.gov/BiologicsBloodVaccines/SafetyAvailability/BloodSafety/ucm095529.htm

http://www.phac-aspc.gc.ca/im/vs-sv/vs-faq14-fra.php

 »La plupart des vaccins homologués au Canada ne contiennent pas de thimérosal. Seul le vaccin antigrippal et la plupart des vaccins contre l’hépatite B contiennent du thimérosal. »  

Le mercure est beaucoup plus présent qu’on le pense. Les centrales au charbon des États-Unis en libèrent dans l’air et les vents apportent cela au Canada. Le liquide de verres de contact,les anciens thermomètres (plusieurs d’entre nous, enfants, ont joué avec les petites billes de mercure qui se libéraient quand on les cassait), le mercurochrome, les ampoules fluocompactes, etc., contiennent aussi du mercure :

http://www.davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/changements-climatiques/enjeux-et-recherche/energies/le-charbon/

‘’En Amérique du Nord, l’énergie produite au charbon est la principale source d’émission de mercure, un métal dangereux pour les personnes, les poissons et la faune.’’

 

http://www.lactualite.com/sante-et-science/aux-petits-maux-les-petits-remedes-inutiles/

‘’Personne ne peut oublier la magnifique teinture nommée Mercurochrome, qui tachait tout sur son passage et qui avait la fâcheuse habitude de masquer les signes d’infection, souvent manifestés par des rougeurs sur la peau. Il s’agissait en réalité de merbromine, qui contient du mercure organique.’’

On peut aussi consulter le livre de Dr Jozef Krop, Péril chimique : Gare à vous : une première en médecine environnementale, dont on peut consulter la page 108, par ce lien :

https://books.google.ca/books?id=dWxn56Nebd8C&pg=PA108&lpg=PA108&dq=liquide+verres+de+contact+mercure&source=bl&ots=mEWLKk4Gbn&sig=K9Q3e6FEA_7qP0GsHb9QjgdThpA&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwigub6LtZXQAhXK24MKHeF_Cx8Q6AEIVzAE#v=onepage&q=liquide%20verres%20de%20contact%20mercure&f=false

En Europe, les députés de la Commission Environnement de l’Union européenne viennent de se prononcer pour l’interdiction de la pose d’amalgames au mercure dans la bouche des enfants (dents de lait) et femmes enceintes en 2018 et de tous, en 2022. Espérons que les états européens y donneront suite et que cela suivra ici. Qu’est-ce qu’on attend pour cesser la pose d’amalgames au mercure alors que les études sont tellement nombreuses sur les effets toxiques de cette substance? Les pressions de la population seront sûrement nécessaires pour obtenir de telles mesures ici.

http://www.non-au-mercure-dentaire.org/actualites-non-au-mercure.php

Autres liens intéressants : https://www.mern.gouv.qc.ca/mines/quebec-mines/2015-02/mine-mercure.asp

http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/environ/merc-fra.php

Lucie

Jacqueline ajoute l’information suivante:  Au début d’octobre, j’ai assisté à Paris au congrès de l’Institut pour la protection de la santé naturelle.La qualité des conférenciers était exceptionnelle. La naturopathe Judith Albertat, qui a réussi à se sortir d’une maladie de Lyme chronique et Sophie Benarrosh ont donné une conférence intitulée « Des pistes prometteuses pour soigner la maladie de Lyme ». Leur conférence a reçu une ovation exceptionnelle. Je me suis procuré le livre de mme Albertat : Lyme Les solutions naturelles. Je vous conseille ce livre fortement

 

8 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial