Archives de Tag: Réponse de la ministre de la santé à notre pétition sur la santé intégrative

La réponse de la ministre de la santé à notre pétition sur la santé intégrative

Pour lire la réponse de la ministre de la santé Danielle McCann, suite à notre pétition citoyenne intitulée « Mise en pratique de la démarche de santé intégrative »,  signée par 9176 Québécois  et déposée le 28 mai 2019 à l’Assemblée Nationale du Québec par la députée de Soulanges, Marilyne Picard, cliquer sur le lien suivant:

http://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/consulter-petition/index.html

1) Vous arrivez alors sur la page Consulter une pétition présentée à l’Assemblée. Vous devrez alors écrire  santé intégrative dans la fenêtre située juste sous les termes suivants: « Recherche par mot clé dans les pétitions » et cliquer sur Rechercher.

2) Vous verrez alors  Mise en pratique de la démarche de santé intégrative et sous « Réponse du gouvernement », il s’agira de cliquer sur 2019-10-01 pour lire la réponse de la ministre de la santé Danielle McCann.

3) Suite à la lecture de cette lettre,  j’apprécierais savoir, si selon vous,  les réponses de la ministre répondent de façon pertinente à chacune des 4 demandes de notre pétition et dans les cas où votre réponse est négative,  ce serait très apprécié si vous pouviez expliquer pourquoi.  Merci de vous impliquer pour augmenter la qualité et la diversité des soins de notre système de santé public.

À titre de rappel, voici les quatre demandes énoncées dans notre pétition :

Nous, soussignés, demandons au gouvernement  du Québec d’amender la loi régissant les  soins de santé afin que :

  • soit respecté l’autonomie du patient concernant ses objectifs de soins de santé et décisions de traitement.
  • les médecins ne puissent pas être reconnus coupables de faute professionnelle ou d’incompétence parce qu’ils recommandent ou pratiquent une thérapie non conventionnelle ou qui s’écarte de la pratique médicale en vigueur, sauf s’il est démontré que la thérapie complémentaire pose un plus grand risque pour la santé du patient que la pratique de la médecine conventionnelle.
  • les associations de thérapeutes formés de façon rigoureuse en santé intégrative puissent obtenir plus facilement justice pour la reconnaissance d’un statut professionnel qui permettrait ainsi de mieux protéger le public.
  • les soins de première ligne puissent être décentralisés et administrés par d’autres groupes de praticiens de médecine intégrative formés en ce sens.

Merci à tous ceux qui ont signé la pétition et qui s’impliquent pour qu’une réelle médecine intégrative devienne une réalité au Québec.

Jacqueline Lagacé, Ph.D.

12 Commentaires

Classé dans Débats