Lettre envoyée aux journaux « Le Devoir » et à « La Presse » au sujet de la censure exercée par Radio-Canada (produits laitiers et céréales)

N.B.: cette lettre a été envoyée le 21  février au « Devoir » et le 24 à « La presse ».

La baisse du financement public  de Radio-Canada et la  part  grandissante de ses revenus publicitaires,  un frein  limitant  une information complète et objective concernant les aliments que nous consommons?

En mai 2011, je publiais  chez Fides un  livre intitulé « Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation ».  Cet ouvrage, qui s’appuie sur les travaux du Dr Jean Seignalet, un immunologue et rhumatologue français,  ainsi que sur plus de 430 articles scientifiques récents,  démontre  les effets nocifs potentiels  des produits laitiers et des céréales de blé (ou apparentées) pour les individus qui souffrent de maladies d’inflammation chronique.  Le livre s’est déjà vendu  à environ 70,000 exemplaires ce qui démontre bien l’intérêt de la population pour le  sujet ainsi que l’importance grandissante des maladies inflammatoires chroniques en  lien avec notre alimentation.  De plus, le blogue qui a été créé suite à la publication du livre a reçu jusqu’à ce jour près de 700,000 visites, sans compter les nombreuses demandes de conférences.  Il est également d’intérêt de mentionner les multiples témoignages  que j’ai reçus de la part de personnes affectées par une maladie d’inflammation chronique qui  affirment avoir mis fin à leurs  douleurs et  amélioré grandement leur santé  depuis qu’ils mettent en pratique le régime hypotoxique élaboré par le Dr Seignalet; ces résultats vont dans le même sens que ceux  compilés par le Dr Seignalet dans son dernier livre1.  Pour toutes ces raisons,  il est  pour le moins surprenant  que le contenu de ce  livre n’ait fait l’objet d’aucun commentaire, analyse, critique ou débat à Radio-Canada.  Cela  en dépit des multiples sollicitations effectuées  depuis juin 2011 par la responsable des communications des Éditions Fides  auprès d’à peu près tous les recherchistes  de radio-canada (télévision et radio).

Finalement, en janvier dernier, les responsables de l’émission l’Épicerie m’ont invitée, par l’intermédiaire  du journaliste Alain Roy, à venir expliquer  précisément  en quoi consistait  la nocivité potentielle du gluten.   Lors de la diffusion de l’émission du 25 janvier dernier, tout ce que j’avais  dit sur le gluten  pendant plus de trente minutes a été coupé.   Pourtant les arguments scientifiques,  énoncés  lors de cette émission,  avaient fait l’objet de deux discussions téléphoniques préalables avec le  journaliste en question.  Parmi les informations d’intérêt  qui ont été coupées, il y a celles qui mettent en lumière le fait scientifiquement reconnu depuis 1996,  que des pathologies extra-intestinales, dues  au gluten,  peuvent  se manifester  même  en absence de la maladie coeliaque  intra-intestinale;  il s’agit d’une part  de manifestations neurologiques dues au gluten telles l’ataxie cérébelleuse, de maux de tête mimant des migraines, de neuropathies, d’épilepsie, de myopathie, et de myélopathie.  Il est précisé que dans la majorité de ces cas,  on ne trouve aucune pathologie au niveau de l’intestin (Lancet Neurol 2010; 9 :318-320). Les auteurs de cette revue de question  concluaient  que pour améliorer le diagnostic des maladies causées par le gluten, les médecins devaient  cesser de croire  que la sensibilité au gluten était  uniquement une maladie de l’intestin.  D’autres articles publiés récemment font également état de pathologies dues au gluten qui ne concernent pas la maladie coeliaque :  (Am J Gastroenterol 2011; 106 :508-514; Nutrition in Clinical Practice 2011;26 :294-299; Int Arch Allergy Immunol. 2011;155:389-94) .  Comment peut-on continuer à affirmer comme l’a fait l’animatrice de l’émission  qu’aucune étude  scientifique n’a démontré de lien de cause à effet entre le gluten et une  pathologie autre que la maladie coeliaque (entéropathie liée à la sensibilité au gluten)?  Cette information découle-t-elle de la même source qui leur a permis d’affirmer au début de l’émission que la maladie coeliaque n’est diagnostiquée au Québec que depuis 2003?  Il est notoire  que la  maladie coeliaque était diagnostiquée et traitée depuis longtemps lorsqu’en 1953  l’équipe de Dicke et ses collègues rapportait que la présence de blé était un facteur causal de la maladie coeliaque.

L’expérience vécue depuis juin dernier  suggère fortement  qu’il existe à Radio-Canada une censure serrée de l’information scientifique lorsque cette dernière va à l’encontre des intérêts financiers de l’industrie qui commandite  la publicité des produits laitiers et des céréales contenant du gluten.  D’autres personnes m’ont confirmé avoir vécu des expériences relativement semblables.  Le silence sinon l’obstruction que pratique apparemment Radio-Canada envers ce type d’information  scientifique ne peut pas durer.  Il en va de sa crédibilité  et de sa  mission qui est d’informer correctement  le public.  Plusieurs personnes m’ont fait part de leur déception concernant l’attitude de Radio-Canada et disent se poser de sérieuses questions quant à la qualité de l’information qu’ils reçoivent lorsque des revenus publicitaires et des commandites sont en jeux. S’il est vrai que Radio-Canada est sous-financé par le gouvernement fédéral comparativement à ce qui se passe dans la majorité des pays européens, cela ne l’excuse pas de privilégier les intérêts de ses commanditaires privés au détriment de l’intérêt public.  Il ne faut pas oublier que le financement public de Radio-Canada compte encore pour au moins 70% de son budget de fonctionnement.  Les enjeux concernant la santé sont trop importants en termes de souffrances humaines et de coûts qu’engendrent les maladies chroniques pour notre Société pour que Radio-Canada continue de censurer de l’information pertinente concernant  les problèmes de santé liés à une alimentation mal adaptée à la  physiologie des gens qui souffrent de maladies d’inflammation chronique.

1)  J. Seignalet. L’Alimentation ou la troisième médecine, 5e édition, Paris, Office d’Édition Impression Librairie, 2004, 660 p.

Jacqueline Lagacé, Ph.D., professeure retraitée,  Département de microbiologie et immunologie,  Université de Montréal.

57 Commentaires

Classé dans Nouvelles

57 réponses à “Lettre envoyée aux journaux « Le Devoir » et à « La Presse » au sujet de la censure exercée par Radio-Canada (produits laitiers et céréales)

  1. Martin Fillion

    Pour en finir avecRadio-Canada:
    Je ne suis pas surpris de ce que les gens disent à propos de Radio-Canada.J’avais l’habitude de commenter certains articles sur le blogue de Radio-Canada.Quand on les flatte sur le sens du poil, la SRC est très ouverte. Mais si on a le malheur de heurter un peu trop la machine économique et politique, nos commentaires ne sont pas publiés. Je crois que pour les gens de la SRC, madame Lagacé fait figure du loup qui essaie d’entrer dans la bergerie alors que pour nous, elle est la brebis qui essaie d’entrer dans la tanière. Félicitations à tous ces gens qui osent et en particulier à vous madame Lagacé.

  2. Geneviève

    Bonjour Mme Lagacé,

    Une fois de plus, je vous écris pour vous dire que l’Épicerie fera enquête sur l’acrylamide la semaine prochaine. Il vaudra peut-être la peine que vous l’écoutiez ? Je pense que votre lettre a porter fruit, et que le sujet sera finalement plus approfondi.
    Au plaisir !

  3. Geneviève

    Bonjour Mme Lagacé,

    Je suis nutritionniste et je m’intéresse grandement à vos travaux. Non pas parce que j’ai une spécialité en maladie coeliaque, mais notamment parce que j’interviens souvent auprès du grand public pour démystifier et vulgariser de l’information. Je crois que nous démontrons une ouverture à vos travaux. Cependant, les articles scientifiques que vous citez ici dans votre commentaire se concluent tous de la même façon : “Non-celiac gluten intolerance” may exist, but no clues to the mechanism were elucidated. » Il nous faut D’AUTRES études, plus rigoureuses. Un échantillon de 34 personnes n’est pas suffisant. Qui suis-je pour vous le rappeler, car vous avez un bagage considérable en recherche scientifique ! En tant que professionnels de la santé, nous ne pouvons pas conclure une efficacité « réelle » tant qu’il n’y aura pas eu méta-analyses, études exhaustives, etc. pendant plusieurs années et démontrant une différence significative auprès de sujets suivants ou pas (groupe témoin) un tel mode alimentaire.

    J’ai personnellement travaillé et collaboré à l’Épicerie, et je peux vous confirmer que toutes les recherches et les travaux se font dans un grand soucis de non-subjectivité. En disant « qu’aucune étude ne démontre », on s’exprime peut-être mal, mais chose certaine, la science n’a pas CLAIREMENT démontré la pertinence d’une telle approche… Encore ! Mais je suis certaine que cela se poursuivra. La Nutrition est une science en Évolution.

    Au plaisir

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Vous passez sous silence un point extrêmement important sur lequel j’avais mis de l’emphase lors de mon entrevue à l’Épicerie ainsi que dans mon article sur le gluten (dans Sujets d’intérêt). Il s’agit de la démonstration incontestable que de nombreuses personnes qui ne présentent aucune anomalie au niveau de l’intestin grêle mais qui sont positives pour le HLA DQ8 ou DQ2 souffrent de maladies qui affectent gravement leur système nerveux. Ce n’est plus une hypothèse mais un fait bien démontré. Je vous conseille de relire attentivement l’article intitulé « Gluten sensitivity:from gut to brain »que j’avais cité (Lancet Neurol 2010; 9: 318-30). Je pense qu’il est très important que la population soit informée de ces faits car plus vite les gens seront diagnostiqués plus vite ils arrêteront de consommer du gluten et la détérioration au niveau du système nerveux sera moins importante. En ce qui concerne les autre articles cités, les analyses par les pairs exigent de garder des restrictions, cela ne veut pas dire que les conclusions sont fausses. De plus, je vous assure que les méta-analyses ne font pas foi de tout et que souvent leurs conclusions s’avèrent non pertinentes.

      Cela a pris combien de temps pour que l’on reconnaisse que le fait de fumer la cigarette était cancérigène alors que toutes les preuves étaient bien démontrées. La même chose pour l’amiante… etc.

      En ce qui concerne l’Épicerie, je considère que leurs conclusions entendues il y a quelque temps sur les sucres et le sel me laissent pour le moins perplexe pour ne pas dire plus. J’écoutais rarement cette émission que j’évite dorénavant.

  4. Michael

    Madame Lagacé,
    Vous pointez du doigt les intérêts financiers des acheteurs de temps de publicité à Radio-Canada mais avez vous pensé au fait que les patrons de R-C n’ont peut-être pas envie de remettre en question la politique alimentaire du gouvernement fédéral et de son fameux guide alimentaire qui recommande de manger quotidiennement des céréales? Aux États-Unis le guide alimentaire est rédigé par le Department of Agriculture. Là-bas ils ne prennent même pas la peine de se cacher derrière un organisme neutre. Le Canada comme la plupart des pays occidentaux subventionne la culture du blé et exporte beaucoup de céréales.

    Je ne serais pas surpris de savoir que certains dirigeants de R-C estiment qu’il est de leur devoir de faire concorder le discours de la télé d’État sur certains sujets avec les politiques officielles du gouvernement fédéral, afin ne pas mordre la main qui les nourrit. Remettre en question son message officiel qu’il est bon de manger du blé et du lait à tous les jours, c’est remettre en question un grand secteur de l’économie. Pour Radio-Canada ne pas mordre la main qui les nourrit ça va dans les deux sens: du côté publicitaire ET du côté des subventions du gouvernement fédéral. Ils sont coincés entre les deux.

  5. Diane Beauchamp

    Bonjour madame Lagacé.
    Je viens de m’adresser à l’ombudsman de RadioCanada. Je voulais vous en informer.

    J’ajoute ma voix à bien d’autres pour    dénoncer le traitement donné à une information cruciale pour bien des gens et vous demander de faire enquête sur cette situation. Vous trouverez ci-dessous copie d’une lettre que j’endosse totalement et qui a été rédigée par une scientifique admirable madame Jacqueline Lagacé. Cette lettre à été adressée au Devoir et à la Presse.

    Dans l’attente des résultats que vous  voudrez bien me communiquer quant aux suivis et correctifs qui seront apportés. je vous prie de croire à tout le respect que je porte à vos fonctions.

  6. Ginette V.D.

    Bonne fête Jacqueline,
    Aujourd’hui est la Journée de la femme et je voulais souligner vous particulièrement pour votre beau cheminement.
    Vous avez semé des graines partout, même si Radio-Canada vous en a mangé quelques unes, ces graines feront leur chemin dans leur conscience malgré eux. Tout est une question de patience et de persévérance. J’en suis la preuve moi-même, les trois mois d’alimentation n’ont pas suffi pour que je vois des changements bénéfiques dans mon corps mais je continue et je suis déterminée à continuer à suivre cette alimentation; parce que je suis réaliste, j’ai la fibromyalgie depuis mon enfance et j’ai des blessures et traumatismes par-dessus tout cela. Je sais que les graines que je sème vont porter fruit un jour. Ne vous laissez pas influencer par qui que ce soit, gardez votre grande force et vous êtes appuyé par des milliers de femmes qui sont derrière vous. Tout arrive à point à qui sait attendre! Ginette

  7. Jean Hémond

    Votre observation est fort juste et pertinente je vous corrobore entièrement sur ce point du rôle des intérêts financiers qui régissent le ton du discours à RC.
    Souffrant de la Maladie de Lyme chronique de puis 25 ans , diagnostiqué une première fois il y a 14 ans mais traité adéquatement depuis seulement cinq ans je suis en bonne voie de guérison.
    C’est ne pathologie complexe avec des atteintes neurologiques. Une épidémie qui est rapportée publiquement aux USA comme la première infection à vecteurs en Amérique. Peut être aussi dévastatrice que le SIDA par son ampleur et les moyens que les malades doivent déployer.
    Cela devant bien d’autres infections montées en épingle par le monde médical.
    Alors que nous sommes littéralement adossés aux principaux foyers dans les états de Nouvelle Angleterre cette maladie est ignorée voire camoufflé au Canada et encore plus au Québec ou elle demeure niée.. Malgré plusieurs diagnostics cliniques et deux test américains je dois me faire traiter à mes frais aux USA comme plus de trois cents autres québécois qui avons les m^mes diagnostics.

    Radio Canada ne diffuse pas la réalité du vécu des patients quant elle parle du bout des lèves de cette épidémie certainement bien présente ici. La direction de RC donne plutot et toujours beaucoup de place à la langue de bois de Santé Publique , du Collège des médecins et de l’association des infectiologues l’IDSA.

  8. Bolduc

    Madame,

    merci pour le travail gigantesque d’information dans lequel vous avez investi tant d’énergie. La communauté médicale vous en sera éventuellement d’avantage reconnaissante.. Ce n’est qu’une question de temps.

    Dre Renée Bolduc

  9. odette durand

    bonjour jacqueline
    doit-on limiter notre consommation de sel brut gris et de sel de l himalaya
    et de la margarine becel végétale et le succédané de sucre stévia
    le café instantané nescafé est-il conforme.
    merci beaucoup pour toutes ces informations
    cosette

    • Jacqueline

      Bonjour,

      La modération est toujours préférable à l’excès. Le café est accepté avec modération.

  10. J’ai même porté plainte auprès de l’ombsman de la SRC qui a fait suivre ma lettre au réalisateur que ne fait part d’aucun changement de vision suite à mes arguments. Votre lettre résume fort bien ce que je pense! Et je suis une fidèle auditrice de la SRC. Inacceptable!

  11. Marie Roy

    Bonjour,

    Quand on constate à quel point, tous les produits laitiers et la promotion des bonnes viandes rouges grillées sur barbecue sont importants dans notre cullture alimentaire, il est assez facile d’imaginer que ça prendra beaucoup de temps et d’informations et de témoignages avant que les problèmes de santé articulaire soient reconnus. Et leur solution acceptée.
    Pour beaucoup de québécois, les produits laitiers, beurrre, yogourts, fromages; le sucre, et les bonnes viandes rouges et grasses sont quasiment une religion. Changer de mode d’alimentation fait très peur . Radio-Canada ne fait pas figure de précurseur dans ce domaine, et oui les lobbies sont idispensables et permettent à Radio-Canada de se passer des crédits gouvernementaux, de moins en moins importants.

    Nous sommes assez refermés sur nous concernant ce sujet, en réalité l’Amérique du Nord rencontre énormément de problèmes de santé, obésité, arthrose, arthrite, cardiopathie, etc. Les habitants des autres continents n’ont pas ce genre de problèmes jusqu’à ce qu’il immigre ici et adopte nos habitudes alimentaires.

  12. Bravo Mme Lagacé,
    Il y a vraiment des lobby puissants à confronter et vous semblez avoir des arguments très convaincants. Bon courage et sachez qu’il y a de plus en plus de consommateurs qui sont soucieux de leur alimentation et avec les médias sociaux, une belle opportunité est à saisir! Continuons à proner la liberté de choisir en toute connaissance de cause.

    Au plaisir,

    Nathalie Roy, Ferme maraîchère et serricole, Les Jardiniers du Chef, Blainville

  13. Voici le courriel que je viens tout juste de faire parvenir à l’émission Une petite pillule, une petite granulle de Télé Québec.
    ______________
    Bonjour et félicitations pour votre émission que je suis depuis des années. C’est vraiment du beau travail. J’apprécie la sensibilité et la justesse de votre approche de la médecine. Je trouve votre émission unique en son genre.

    J’aimerais porter à votre attention ce lien : https://jacquelinelagace.net/2012/03/03/lettre-envoyee-aux-journaux-le-devoir-et-a-la-presse-au-sujet-de-la-censure-exercee-par-radio-canada-produits-laitiers-et-cereales/

    Témoignage
    Mon frère et moi sommes attends de spondylite ankylosante depuis plusieurs années et nous étions sous fortes doses d’anti-inflammatoires, etc. Mon frère a 36 ans et j’ai 47 ans. Nous traitions le mal avec peu de succès et beaucoup de désagréments depuis plusieurs années…

    Nous avons trouvé le livre du Dr Seignalet sur Internet et depuis que nous suivons son régime, nous sommes tous les deux en rémissions complète (confirmé par notre médecin traitant, un rhumatologue de Québec).

    MERCI de bien vouloir considérer ce témoignage et communiquez avec nous sans hésiter si vous avez des questions.

  14. Marie-Paule

    Bonjour Mme Lagacé,
    Je viens de lire votre lettre et j’étais complètement ignorante de la « conduite  » de RC, j’avais toujours eu confiance dans leurs reportages. J’ai aussi été très déçue par le trop court temps accordé à votre témoignage à l’Épicerie. Je continue à suivre le régime même si je ne souffre d’aucune maladie, je suis convaincue de ses bienfaits.
    Je vous remercie pour tout ce que vous faites pour aider

  15. Carol Ann

    Madame Lagacé,

    Une autre idée à vous lancer. Avez-vous penser au « Journal de Montréal » et au « Journal de Québec? Pourquoi-pas…. Vous auriez peut-être plus de chance à être publier. Mais c’est certain que le tout vous appartient entièrement. Simplement une pensée.
    Carol Ann

  16. C. Richard

    Ça serait bien si votre lettre était envoyée à un quotidien de Québec, le Soleil par exemple. Vous y avez un auditoire réel sinon potentiel : on y trouve l’Assemblée nationale, une faculté de médecine, une faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation, un centre de recherche en nutrition, des épicerie d’aliments naturels, etc.

  17. Carol Ann

    Madame Lagacé,

    Est-ce possible de vous faire la suggestion d’envoyer cette lettre au Journal Le Soleil pour les lecteurs de Québec? J’ai essayer de faire quelque chose de la sorte il y a quelques années. Ma lettre n’a pas été publié, bien entendu. Mais c’est différent maintenant, avec toute votre crédibilité, on pourrait peut-être espérer que votre lettre serait publié. Du moins, je vote haut et fort pour vous et dans un deuxième temps, je ne veux pas rêver en couleur, mais dans la section Le monde p. 45 du Journal Le Soleil de samedi le 3 mars 2012, vous trouverez une annonce sur un débat publique qui aura lieu à Québec. Le titre: Notre société rend-elle nos jeunes malades? Et là, je crois que l’alimentation est énormément en cause. Il y aura débat publique et si vous avez besoin des détails, je vous les fournirai. Nous touchons juste au pic de l’iceberg. Merci encore MILLE FOIS, Madame Lagacé.
    Carol Ann

  18. monique Salesse

    Félicitations Mme Lagacé pour votre courage et votre détermination.Il est scandaleux de savoir que Radio-Canada filtre des informations au profit d’industries laitières ou céréalières.J’ai la souvenir d’une télévision sans publicité à Radio-Canada,un temps où elle était plus objective probablemient.

  19. France Lemieux

    Merci à Mme Lagacé et à chacun d’entre vous… Oui, vous avez raison Radio-Canada et les médias ne font pas la vie facile à la santé et à l’environnement. Je me suis rendue compte de ça quand il y a eu une manifestation pour Kyoto au centre-ville de Montréal. Je m’attendais à ce qu’on informe la population… Radio-TV. Rien. Une petite annonce aux nouvelles, dix minutes avant l’événement. Nous sommes devenus des  »résistants » on dirait devant cette machine à sous!
    Grâce à la diète, plus en forme…avec vous tous…j’oserai, m’impliquer pour la santé et l’environnement.

  20. Merci d’utilisez votre forum pour nous communiquer ces informations cruciales pour notre santé. Soyez assuré que nous verrons à en parler aussi autour de nous !

  21. Marie Roy

    Bonjour Mme Lagacé,

    Je mets votre lettre sur mon profil Facebook.
    Votre lettre parle par elle-même.

    P.S. Votre recette d’Osso bucco a été servie à toute la famille et elle a passé le test haut la main. Dé-li-cieux!

  22. Carol Ann

    Bonsoir Madame Lagacé,

    Je viens de lire votre article qui a paru dans les journaux au sujet de l’émission l’Épicerie. Mille fois BRAVO ! pour votre courage, votre persévérance et de parler pour tant de personnes qui ont un grand besoin au niveau de leur santé. J’apprécie énormément tout ce que vous faites.

    Carol Ann

  23. line

    je trouve que vous avez entièrement raison à propos de radio-canada
    merci de nous ouvrir les yeux.,je vais avoir un oeil critique et plus éclairée merci encore pour votre bon travai d’informationl.

  24. Denis

    C’est inimaginable que l’on puisse penser dans notre société québécoise qui se dit ouverte et attentive au bien-être des nôtres concernant notre santé. Comme vous le dites si bien, c’est encore l’argent qui fait force de frappe au détriment de la santé des gens.

  25. Lynne Laroche

    Bonjour Jacqueline,
    Est-ce le yogourt de brebis est accepté dans votre régime
    merci!

  26. Nicole Cholette

    Bravo Mme Lagacé,

    Il faut vraiment que cela cesse et que les vrais renseignements sur la façon de s’alimenter soit connu de tous. Continuer à faire le beau travail que vous faites.

    Merci pour tout,

    Nicole

  27. Johanne Bodureau

    Bonjour Mme Lagacé,
    J’ai été déçue de la façon dont l’émission l’Épicerie a traité l’information lors de votre passage, mais tellement pas surprise. Ce n’est pas d’hier que les intérêts financiers de certains groupes d’individus passent avant la santé et le bien-être des gens. En ce qui me concerne, mon changement d’alimentation m’a redonné, avec soulagement, un corps la plupart du temps sans douleur et j’en parle autour de moi à qui veut l’entendre. Sûrement qu’à force de donner de l’information dans notre entourage, des changements s’opéreront graduellement dans la conscience des gens. J’ai confiance. Encore une fois, bravo pour votre excellent travail.
    Johanne Boudreau

  28. andre groulx

    tu as parfaitement raison mais ce n est pas seulement radio-canada mais tout le quebec qui vie en vase clot et les coporations qui elles pretendret detenirer la verite.Limportant c est d en parler Plus de monde ne parle plus on en parleras alors bravo andre

  29. Lise Schetagne

    Bonjour madame Lagacé,
    j’ai assisté à une de vos conférences, et vos arguments scientifiques m’ont convaincue. Votre transparence et votre audace méritent d’être soulignés. Malheureusement lorsqu’il y a des intérêts économiques, toute vérité n’est pas bonne à dire ou à dénoncer…. certaines industries sont menacées…
    Quel manque de conscience social et quel endoctrinement… quel dommage de cacher au public une réalité qui s’inscrit dans un des objectifs ministériels de santé primaire, promouvoir la santé et prévenir la maladie… je travaille dans le domaine de l’éducation et j’enseigne au programme de soins infirmiers … je contribue à former la relève et avant d’enseigner les pathologies, je m’assure de bien présenter les déterminants de la santé dont le suivant adopter de saines habitudes de vie …
    Croyez-moi madame, nos jeunes sont intéressées à mieux vivre et ils ont besoin d’entendre tout ce qui peut contribuer à leur mieux-être. je cite votre beau travail et je fais la promotion de vos volumes auprès de mes collègues enseignantes.
    Félicitations pour votre beau travail et votre belle mission!
    Lise Schetagne
    inf, Bsc, M.ed

  30. Ghyslaine St-Denis

    Bravo pour votre persévérance et le besoin d’informer la population de ce mutisme entêté de notre télévision d’état. Que la médecine s’unisse à vous et parle en votre faveur et le mieux-être de la société. Grâce à vos recherches, nous devrions plutôt vous glorifier. Nous vous encourageons à poursuivre… Merci

  31. F.Laberge

    bonjour Madame Lagacé,
    félicitations et merci pour votre extraordinaire travail. Je suis la diète hypotoxique depuis septembre 2011 suite à votre visite à la TV et parution de votre livre. je souffrais de douleurs articulaires en général et de bursite et tendinite à la hanche depuis 10/15ans, Suivie par mon Médecin généraliste et un Rhumatologue, sous anti -douleurs, anti-inflamatoires et anti-acide et en attente de remplacement de la hanche pcq les douleurs étaient très intenses surtout la nuit, incapable de tenir une position confortable,de dormir ect ect le jour à éviter de marcher ou porter des poids ou accomplir mes simples tâches quotidiennes, la vie était devenue très pénible et déprimante!!!! sur 10 mes douleurs étaient sûrement 20,30!!!!!! je ne mangeais pratiquement que de blé entier, fromage, yogourt, pâtes de blé et beaucoup de sucre !! … produits laitiers pour le calcium ect ect et…très très bien alimentée d’après mes 2 Médecins à qui j’ai souvent demandé si certains aliments nuisaient à ma santé ou entretenaient mes douleurs puisque…. nous sommes ce que nous mangeons…. n’est-ce pas ??? et non d’après eux j’avais une bonne hygiène de vie, bonne diète, un poids santé, me restait qu’à prendre mes anti-douleurs pcq en Amérique du Nord beaucoup de gens souffrent d’arthrose, d’arthrite et rhumatisme!!!!!!!!! la vraie vie, quoi!!!! j’étais juste dans la bonne moyenne !!!!!!!! Découragée et n’ayant rien à perdre, suite à votre expérience, j’ai décidé de faire la diète hypotoxique et……. miracle, les douleurs sont presque complètement disparues, je dors la nuit!!!!!!!! sans douleur, j’estime à 1 à 2/10 les douleurs et souvent à 0/10 je ne prends plus de  »pilules » c’est extraordinaire.
    je vous suis très reconnaissante de partager vos connaissances et vos bons conseils, merci encore.
    F.Laberge

  32. Jacques Gagnon

    Les intérêts financiers liés à la vente de produits céréaliers et laitiers sont énormes comme le sont ceus liés à la vente de médicaments pour traiter les maladies consécutives à leur consommation. L’industrie fera tout pour empêcher la reconnaissance de leur nocivité comme aliments comme les pétrolièrs empêchent l’avènement de l’auto sans pétrole.

  33. Sylvie D.

    Bonjour Mme Lagacé,

    je tiens à vous féliciter pour votre courage et votre détermination. Tout ce que vous accomplissez n’est pas vain. Au contraire, ça porte fruits à courts et moyens termes. Je vous encourage à continuer à dire haut et fort ce à quoi vous croyez. C’est ainsi que les choses changent. Lentement mais sûrement. Je suis derrière vous.
    Sylvie

  34. Gizelle Assaly

    Merci de votre courage et determination.
    Gizelle Assaly

  35. lyne cormier

    Merci Mme Lagacé pour votre article. Il est impératif de dénoncer ce genre de sensure. Déjà je trouve que vous faites un boulot extaordinaire en vulgarisant et en informant le grand public des impacts de certains produits alimentaires sur notre santé.
    Je vais faire circuler votre message dans mes contacts.
    Merci encore et bonne journée.

  36. Bernadette Dubé

    Pourquoi ne pas faire parvenir aussi cette lettre au Journal de Montréal ?
    Même si ce journal paraît être de moindre importance, il aime faire part de certaines controverses et pourrait faire avancer la cause de l’alimentation hypotoxique je pense.
    Bien à vous. Bernadette Dubé

  37. Normand Lefebvre

    Bravo Mme. Lagacé, ce sont ces mêmes gouvernement qui paient les inspecteurs pour vérifier ces produits que les gens consomment. Normand

  38. jeanguy rioux

    radiio canada ils ont peur a leur job pareil comme les medecins .tout ces gens pensent a eux.Les docteurs ont tous des cotes des medicaments ils sont lier a eux.. Bonne chance mde LAGACE

  39. Josée Saumure

    Bonjour,
    J’ai la fibromyalgie et je souffre dans le bas du dos depuis plusieurs années ce qui fait que je ne peux pas rester debout ou assise trop longtemps, car je deviens fatiguée dans le bas du dos et ensuite les raideurs et la douleur s’installes. Depuis 3 semaines, je suis la diète du Dr Seignalet et déjà, je remarque que je peux faire mon souper sans ressentir le besoin d’aller m’assoir tous les 15 minutes afin de reposer mon dos et depuis quelques jours, je n’ai plus de douleur dans le dos lorsque je reste debout trop longtemps. Cependant, j’ai encore de la difficulté à me pencher, car je sens que tous les muscles sont encore bien raides, mais je suis très contente des résultats jusqu’à maintenant.
    Je suis une assidus de Radio-Canada et je me demandais pourquoi il ne parlait jamais de cette diète… J’aime bien l’émission l’épicerie et aussi Kampai, cependant, j’ai déjà entendu, il y a quelques mois, le Dr Béliveau dire que certaines recherches prouvaient que certaines maladies du cerveau pouvaient être reliées aux intestins.
    Josée Saumure

    • Danielle Laflamme

      Bonjour, j’ai entamé doucement le régime et j’en suis à la dernière étape (pour moi); l’élimination des céréales contenant du gluten. Je dois dire que tout se passe assez bien. Je souffre de douleurs chroniques (une camisole de douleurs), de fibromyalgie et de dépression majeure. Je suis suivie par des professionnels de la santé qui sont des anges pour moi et jamais je ne dénigrerai d’équipe font pour moi. Mais même eux même eux me disent qu’ils font tout pour me rendre le plus fonctionnelle possible, mais avec un régime médicamenteux pour un éléphant, que l’on garde au minimum! J’ai confiance en ce régime et au pire, je serai en bien meilleure santé! Mais mon petit doigt me dit que… Ce sera un succès!

      Merci Dre Lagacé!

    • Jacqueline

      Bonjour,

      J’ai également confiance car j’ai reçu de magnifiques témoignages de personnes souffrant de fibromyalgie.

  40. Reblogged this on Acupuncture Mont-Tremblant and commented:
    Interesting to ponder why Radio Canada would censure this author’s explanation of the dangers of gluten. Can you guess why?

  41. Carole Pepin

    Merci Jacqeline de poursuivre votre belle mission afin d’améliorer la qualité de santé des gens.
    Pour mon cas, j’ai été diagnostiqué fibromyalgique il y a 5 ans. J’ai tenté de me soigner avec la médication que mon médecin m’avait prescrit, mais mon étât de santé se déterriorait d’année en années. Jusqu’à cet hiver ou j’ai entendu parler de votre méthode par mon chiro qui tentait de me soigner, mais remarquait que j’avais énormément d’inflamation. Cela fait 2 mois que je suit le régime Signalet et j’ai une grande amélioration. J’ai pu recommencer à prendre des marches et à danser, moi qui pensait devoir marcher avec une canne, tellement j’étais mal en point. J’ai énormément améliorer mon sommeil, moi qui n’arrivait plus à dormir plus de 3h consécutive depuis plusieurs années, j’arrive maintenant à dormir une pleine nuit. En plus de perdre du poid, ce régime est très positif et je suis confiante que le temps améliorera encore ma situation. J’irai vous voir lors de votre conférence à L’Association des Fibromyalgique à St-Jérôme le 5 avril.
    Au plaisir de vous rencontrer!
    Carole

  42. Luc

    J’ai vu cet épisode de l’Épicerie et j’ai été quelque peu outré d’entendre Johanne Despins prétendre qu’aucune étude sérieuse à ce jour n’avait été faites sur ce sujet.

  43. Nicole

    Est-ce que cette lettre à été publiée au Devoir et à La Presse en fin de compte?

  44. Marie-Lise Trottier

    J’espère que cette lettre sera publiée intégralement .
    M.Trottier

  45. normand lemieux

    moi cher dame qui a toujours crue que radio-canada était le roi de liformation moi je décroche et radio-cananda pour moi plus rien a retenir moi qui croyait que lémission lépicerie était la pour nous dire la vérité, je n’ai plus aucune raison découté cette émission. nous croyons les vraie. allors radio canada pour moi FINI.

    merci

  46. Diane Grégoire

    J’ai vu l’émission l’épicerie en question et j’ai constaté moi aussi qu’elle ne rendait pas justice à tout ce que vous aviez écrit sur le sujet.Et cela même si je n’attendais de leur part qu’un simple résumé j’ai été très déçu de constater une banalisation manifeste de cette théorie.Pour ma part je n’y ai vu qu’une apparence d’objectivité dans la présentation du sujet.

  47. Michel

    Votre expérience avec Radio-Canada n’est qu’un symptôme particulier d’une maladie intellectuelle généralisée qui affecte cet organe du Ministère de la Propagande : pour moi, Radio-Canada n’est plus crédible depuis très longtemps et ce dans la plupart des dossiers. Demandez à Normand Lester comment les choses finissent lorsqu’un journaliste veut y faire son travail correctement. Merci pour votre lettre audacieuse. Si vous continuez dans cette veine, vous figurerez bientôt au panthéon de mes rares héros.

  48. Jean-Paul Fortier

    Mme Jacqueline Lagacé,

    Nous ne sommes pas surpris que les média coupent volontairement certains extraits de votre reportage à l’émission l’Épicerie.

    Nous avons envoyé en octobre 2010 à Sophie Thibault de TVA ainsi qu’à l’émission Kampai de Radio-Canada un courriel indiquant les méfaits du colorant alimentaire « tartrazine » dérivé du benzène, qui est présent dans presque tout les aliments qui comprennent du colorant et qui en Europe, fait l’objet de mention sur les emballages que la tartrazine est la cause de problèmes du déficit d’attention et d’hyperactivité chez les jeunes.

    À part un poli accusé réception, nous n’avons jamais entendu parlé de cette information dans leurs reportages. Je crois que le « lobby » alimentaire est très présent dans nos médias.

    Voici l’extrait envoyé à Sophie Thibault et à Kampaï:

    Bonjour Madame Thibault,

    De nos jours et récemment, on entend parler de « trouble du déficit d’attention et d’hyperactivité » chez nos jeunes. Je suis surpris que les colorants alimentaires (tels que la tartrazine) contenus dans certains produits alimentaires, dont certaines céréales, confitures et surtout les friandises et bonbons, etc… ne font pas l’objet d’un débat national.

    Dans un article de Stéphanie Bérubé, paru dans le journal La Presse publié le 2 août 2010, on y rapporte que les fabricants alimentaires européens qui utilisent certains colorants doivent non seulement les identifier sur l’étiquette de leurs produits, mais aussi y ajouter la mention suivante; « peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention des enfants ».

    En 2007, une recherche britannique publiée dans The Lancet en 2007, a sonné l’alarme et on y établissait des liens entre colorants et hyperactivité chez les enfants.

    Au Canada, trois de ces colorants sont toujours autorisés: le rouge allura, le jaune soleil FCF et la tartrazine.

    Le « Centre pour la science dans l’intérêt public » dont le directeur est Bill Jeffrey, a fait une recension des politiques scolaires canadiennes et a réalisé qu’aucune ne contenait des indications sur les colorants alimentaires.

    Sur le site de Wikipedia ont mentionne que les effets secondaires liés à la consommation de la tartrazine (colorant) sont: Hyperactivité, asthme, urticaire, rhinites, troubles de la vue, insomnies et pourrait être cancérigène. Cet additif est interdit en Autriche, Finlande et Norvège. De plus, suite à une nouvelle étude faite à l’Université de Southampton au sujet des effets de certains colorants alimentaires sur le comportement des enfants, le parlement Européen a décidé que tout aliment contenant un des colorants concernés: « E102 (tartrazine), E104,E110, E122, E124, E129 » doit mentionner sur l’emballage la phrase suivante: « Peut causer des troubles de l’attention et du comportement chez les enfants » ( tel que je l’ai mentionné plus haut dans l’article de Stéphanie Bérubé).

    Qu’est-ce-qu’on attend au Canada pour bouger sur ce sujet? Peut-être que le lobby politique sur les colorants alimentaires est plus puissant qu’on le pense. C’est certain qu’un colorant naturel est plus dispendieux à produire qu’un colorant chimique.

    À vous, Madame Thibault de leur prouver le contraire par un bon reportage sur le sujet. Il en va de la santé de nos enfants .Si on ne le fait pas, qui le fera? Le pouvoir est entre vos mains.

    Espérant que vous donnerez suite sur ce sujet lors de vos prochains bulletins de nouvelles. L’halloween est à nos pas et les bonbons remplis de « Tartrazine » circulent allègrement.

    Sincèrement,

    Jean-Paul Fortier
    Sherbrooke, Qc.

    Un grand-papa soucieux du mieux-être de ses 3 petits-enfants et du mieux-être de notre belle jeunesse qui ne demande qu’à être guidée de façon éclairée.

    Références

    Article du journal La Presse

    http://www.cyberpresse.ca/vivre/sante/nutrition/201007/31/01-4302811-les-colorants-alimentaires-perdent-de-leur-eclat.php

    Article sur le site Wikipedia (Tartrazine)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tartrazine

  49. Bravo.
    Idem en France…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s