Lucie nous renseigne sur son expérience de la maladie de Lyme

Bonjour Mme Lagacé

J’aimerais vous faire part de mon expérience avec la maladie de Lyme et des connaissances que j’ai acquises à ce sujet au fil des ans. Cela pourrait bénéficier à vos lecteurs.

 La maladie de Lyme cause énormément d’inflammation. Comme vous le savez sûrement, c’est une maladie causée tout d’abord par un spirochète, une bactérie puissante et très perturbante pour le système immunitaire.  Cette maladie est parfois difficile à diagnostiquer en raison de ses symptômes variés, peu spécifiques et pouvant être confondus avec d’autres maladies.  On retrouve généralement des co-infections;  les agents infectieux et toxines que cela entraîne se logent à différents endroits du corps, ce qui fait  varier les symptômes en fonction du temps avec la conséquence que ces derniers ne sont pas toujours facilse à reconnaître.  C’est une maladie complexe et difficile à traiter. Il est possible que parmi tous les gens qui vous lisent et vous écrivent, certains sont atteints de cette maladie sans jamais avoir été diagnostiqués ni avoir suspecté être ainsi atteints.  

Le médecin (hors du Québec), très perspicace, qui m’a diagnostiquée avec l’intolérance au gluten (malgré des tests de labo au Québec, négatifs), suspectait que j’avais également la maladie de Lyme chronique, compte tenu de mes symptômes débilitants. J’avais auparavant passé les tests pour cela dans un hôpital à Montréal (traité au laboratoire national de Winnipeg), avec un résultat négatif. Il y a déjà quelques années, ce médecin m’a donc fait passer de nouveaux tests dans un laboratoire américain spécialisé pour cette maladie (Igenex).  Les résultats ont alors été positifs, pour une infection active (IgM), selon les critères des Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis, pour la bactérie Borrelia burgdorferi.  Deux autres médecins américains, spécialisés dans le traitement de cette maladie, ont par la suite confirmé ce diagnostic, compte tenu de mes résultats, de mes symptômes et de mon histoire.  

Plusieurs spécialistes sont d’avis que les tests pratiqués au Canada (ELISA) sont inadéquats, lorsqu’une personne est atteinte depuis plusieurs années et que son système immunitaire est compromis. Le test américain que j’ai passé est un Western Blot (analyse par migration des protéines, ou autres molécules, ADN, etc, sur gel de polyacrylamide). Un autre test a montré que j’ai également des anticorps (IgG) contre la bactérie Bartonella H., souvent présente chez les personnes ayant la maladie de Lyme. La tique (et même la nymphe, qui est minuscule et passe inaperçue) transmet également d’autres infections, dont certaines ne seraient peut-être même pas encore identifiées, selon des chercheurs dans ce domaine.

J’ai également souvent des infections virales qui se réactivent (IgM) sur une longue durée, ce qui n’est généralement pas le cas chez une population en bonne santé mais courant chez les personnes atteintes de la maladie de Lyme.

Il y a controverse sur cette maladie aux Etats-Unis. Certains disent que le Lyme chronique est un syndrome post-infectieux non traitable par antibiotiques et d’autres que l’infection, non diagnostiquée depuis longtemps a permis aux bactéries de se développer et aux toxines d’affecter la personne atteinte et nécessite des traitements par antibiotiques sur une longue durée. Des suppléments sont souvent aussi recommandés pour soutenir le processus de détoxification souvent affaibli, plusieurs années après le début de l’infection. Certains médecins utilisent des approches plus naturelles (phytothérapie), en complément ou rotation des antibiotiques. Au Canada, le discours officiel est qu’il y a peu de cas de Lyme. Mais est-ce bien vrai? N’est-ce pas plutôt que les médecins ne sont pas tellement renseignés et les tests peu fiables ? Pour ma part, lorsque j’ai consulté des médecins dans des hôpitaux montréalais, je peux témoigner de leur ignorance, désintérêt et même dans certains cas, de leur agressivité, lorsque j’ai fait état de ce diagnostic. N’étant pas renseignés, je crois que cela les mettait mal à l’aise et sur la défensive.

J’ai vraisemblablement été infectée il y a plus de 15 ans, pendant un séjour de camping à Plattsburgh car au retour, j’ai été très malade, avec des symptômes neurologiques et infectieux et ma santé a grandement décliné à partir de ce moment. Les tests alors passés à l’urgence d’un hôpital montréalais montraient une perturbation au niveau immunitaire. Jamais le médecin n’a pensé me questionner à savoir si je revenais d’une activité de plein-air dans une zone endémique, ni à me traiter ou faire passer des tests pour la maladie de Lyme. Il n’était vraisemblablement pas renseigné sur le sujet.  Sûrement pas de sa faute, car au Québec, on ne relie pas les problèmes de santé à la maladie de Lyme et cela était encore moins connu en 1996.

Pourtant, il y a des milliers de cas aux États-Unis et les tiques, les oiseaux, les chevreuils, les souris, vecteurs des agents infectieux en cause, ne rebroussent pas chemin à la frontière…   Plattsburgh est tout près de Montréal et l’état de New-York où elle se trouve, tout comme ceux de la Nouvelle-Angleterre, qui bordent nos frontières et ceux de la côte nord-est américaine, lieux de vacances fréquentés par plusieurs québécois, sont des zones endémiques. Au Québec, Santé Canada indique que des zones endémiques sont connues en Montérégie http://www.phac-aspc.gc.ca/id-mi/tickinfo-fra.php.  Il pourrait certainement y en avoir d’autres. J’ai d’ailleurs connu depuis, une personne qui a développé cette maladie après une piqûre alors qu’elle se trouvait au Québec, dans les Laurentides.

Il est à noter qu’on ne développe pas d’immunité à cette infection; on peut être réinfecté et même à plusieurs reprises, ce qui accroît la charge bactérienne et donc la sévérité des symptômes. Je n’ai pas montré le signe cutané du “bull’s eye rash” caractéristique de la morsure par la tique, laquelle n’est pas présente dans bien des cas, et encore moins si on est piqué par un “bébé tique” (nymphe).

Comme plusieurs patients diagnostiqués avec le Lyme chronique, j’ai été incapable de tolérer les traitements par antibiotiques, malgré plusieurs essais de diverses sortes d’antibiotiques. Aux Etats-Unis, certains ont réussi à guérir ou à s’améliorer, après des mois et même des années de traitements antibiotiques, surtout par voie intraveineuse pour les plus atteints d’entre eux et sous les soins de médecins experts dans le traitement de cette maladie. Certaines personnes ne peuvent non plus tolérer les antibiotiques par voie intraveineuse, malgré que cela soit souvent plus facile que par voie orale puisque le système digestif est mal en point chez les gens affectés par cette maladie, règle générale. Comme il y a plusieurs agents infectieux en cause, cela demande tout un savoir pour traiter ces infections. De plus, selon des médecins spécialistes, les bactéries changent de forme et demandent plusieurs combinaisons d’antibiotiques afin de réussir à les éradiquer ou au moins réduire la charge infectieuse.  Pour ma part, j’ai renoncé, du moins pour le moment aux traitements antibiotiques, puisque je ne pouvais les supporter. Mais certains, moins atteints ou depuis moins longtemps, pourraient peut-être en bénéficier.

Je fais donc en sorte de soutenir mon système immunitaire le mieux possible, en suivant la diète hypotoxique, en mangeant végétalien et même cru et vivant, en bonne partie. J’ai une vie réduite en terme d’activités, je dois limiter le stress afin de me ménager et gérer mon “capital-énergie” intelligemment. Sinon, les symptômes s’exacerbent et j’ai des rechutes très épuisantes et malgré tous mes efforts, cela n’est pas facile de garder les symptômes supportables. J’espère qu’avec la diète hypotoxique “modifiée” que je poursuis, je vais gagner en qualité de vie au fil du temps. Peut-être pourrais-je alors tolérer mieux des traitements antibiotiques ou, je l’espère, être suffisamment bien pour ne pas les envisager. Il n’est pas sans conséquence de prendre des antibiotiques, surtout sur une longue période. Pasteur, à la fin de sa vie aurait dit: “…le microbe n’est rien, le terrain est tout”.  Mais dans le cas de Lyme, il faut avouer que le cocktail d’agents infectieux en cause peut être lourd et affecter le “terrain”.

Cetains sont d’avis qu’une grande partie de la population est infectée par les agents infectieux de la maladie de Lyme. Tourefois, selon la charge infectieuse, le nombre d’années depuis lesquelles on est atteint, l’état du système immunitaire, l’alimentation, l’état de stress, etc, certains éprouveraient des symptômes moins invalidants et d’autres, plus graves.  Des spécialistes recommandent de traiter avant que les agents infectieux fassent encore plus de tort, d’autres de soutenir le corps afin qu’il puisse éliminer les toxines produites, qui sont ce qui dérangerait le plus. 

Je suis convaincue que les gens ont avantage à suivre la diète hypotoxique, même si elle oblige à des ajustements importants des habitudes alimentaires. Ajouter aux problèmes par les réactions inflammatoires qu’entraînent une diète régulière n’est certes pas l’idéal. Réduire l’inflammation, ne peut être que bénéfique.

Pour plus d’informations sur la maladie de Lyme:

Article sur le sujet, publié dans le Journal La Presse, tout récemment :

http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201305/11/01-4649887-la-maladie-de-lyme-progresse-au-quebec.php

Le Dr Luc Montaignier, le co-découvreur du virus du SIDA,  s’intéresse de près à cette infection depuis peu, conscient qu’elle est plus répandue que l’on pense::

http://www.lanutrition.fr/pr-luc-montagnier-le-monde-entier-est-infecte-par-la-maladie-de-lyme.html

 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18452688

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14500528

Lucie

39 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

39 réponses à “Lucie nous renseigne sur son expérience de la maladie de Lyme

  1. marie-france PERRIN

    Peut on estimer que la pseudo polyarthrite rhisomélique découlerait de la borreliose? Merci pour votre réponse! Marie Alsace

    • Jacqueline

      Il peut y avoir un lien pour certaines personnes en tant que facteur environnemental.

  2. Mon ami cherche un docteur aux États Unis capable de guérir sa maladie de
    Lyme depuis qu il a attrapé à l âgé de 8ans , il est âgée de 65 ans maintenant et sa vie est un enfer . Pouvez vous m aidez . Sincèrement sylvie

    • Jacqueline

      S’il lit de français, se procurer le livre de Judith Albertat intitulé: « Lyme, les solutions naturelles » cela lui ouvrira plusieurs pistes de solutions.

    • Lucie

      Bonjour Sylvie

      beaucoup de patients canadiens consultent le Dr Maureen McShane qui est à Plattsburgh, à une demi-heure de la frontière, en passant par le poste de Lacolle. Dr McShane a elle-même attrapé cette maladie au Québec et s’est depuis, spécialisée dans le traitement de cette maladie.

      http://meteopolitique.com/fiches/depistage/actualite/maladie-Lyme/Elles-souffrent-de-la-maladie-de-lyme.htm

      Des naturopathes américains des états assez proches, comme le Vermont, Maine, New-York, etc. peuvent aussi aider car aux États-Unis on est plus renseigné sur la maladie de Lyme qu’ici. Le protocole du naturopathe Buhner est utilisé par plusieurs semble-t-il. .

      http://buhnerhealinglyme.com/
      Lucie

  3. Dina

    Atteinte de la maladie de Lyme chronique, je suis bien traitée à Bruxelles par un très bon spécialiste qui m’a prescrit de la ceftriaxone (6 semaines par baxters) et de la Rifadine (contre Bartonnella). Après ces six semaines, je fais encore 6 sem. de baxters de Doxycycline. Je consomme aussi tous les jours des probiotiques, de la curcumine!!!, des gélules d’ail, du jus de citron dans de l’eau chaude (le matin à jeûn), des oméga-3. Je prends aussi de la glucosamine contre les douleurs articulaires. Il faut réduire sa consommation de sucres et de lait au max. Je prends aussi de la chorella, de l’HE de reine des prés et de cassis, 2 tasses de thé vert par jour. Il faut aussi supprimer le café et l’alcool, les viandes grasses, le beurre et toutes les sucreries (qui provoquent des inflammations). Je mange aussi des flocons d’avoine dans du lait de noix de coco. Après les 12 semaines de baxters, on applique le protocole Cowden (samento – banderol – griffes du chat etc.). D’autres prennent du Tictox (huiles essentielles antibactériennes) disponible en Allemagne pour éviter les rechutes.
    N’oubliez pas que la maladie de Lyme est aussi sexuellement transmissible (j’en ai fais l’expérience) et de la mère à son nouveau-né.

    • decelier

      Bonjour je suis prête a parcourir le monde entier pour ma petite lucie qui atteinte sévère de cette maladie pouvez vous me donner les coordonnėes du mėdecin qui vous soigne lucie a du mal a marcher elle souffre sont teste est possitif elle a 7 ans mon tėlėphone est o680762880 je vous remercie

    • dina

      Bonjour, Je suis Belge. Est-ce le 0033 comme préfixe pour votre n° de tél?

    • decelier

      Je vous remercie de m avoir repondu cela me dit qu il y a un espoir pour petite lucie je pense que le prefix est le o33 merci encore j ai dit ce soir a ma petite lucie que si il le faut ontraverserai le monde et surtout que l on m avait repondu a mon message lucie avait les larmes aux yeux elle ma dit t inquiette pas maman je vais guėrir elle ėtė a cotė de moi quand j ai ėcrit je vous remercie beaucoup pour cet espoir et votre gentillesse lucie a vu des infectiologue qui on rien fait pire on nous a rėpondu qu il ne soigne plus lyme et ceci au grand chu de caen
      a bientot

  4. Chantale Gravel

    moi, je demeure au Saguenay , et depuis plusieurs annees j ai des symptomes multiples , et examens par dessus examens sont negatifs, et depuis que j ai entendu parler de lyme, je me rejioins a tous ceux enumeres , et ma question serait a savoir a quel endroit on peut faire le test pour avoir un resultat. Oui,, j ai ete pique jadis….

    • Jacqueline

      Durant l’émission: « Une pilule, une petite granule: (téléquebec.tv) il y a eu une émission sur Maladie de Lyme, le 15 septembre 2011, au cours de laquelle on nommait des médecins qui semblaient bien informés à propos de la maladie de Lyme. Ces informations pourraient peut-être vous aider.

      Lucie vous envoie le message suivant: Une dame du Saguenay a demandé ou on peut passer des tests pour la maladie de Lyme. Je ne peux lui répondre car difficultés avec mon service courriel.

      SVP lui transmettre mon message de communiquer avec Dr Maureen McShane, à Plattsburgh, pour des tests faits au laboratoire Igenex. Ici au Québec, elle ne trouvera pas de médecin pour lui faire passer ces tests et si elle est infectée depuis longtemps. les testes canadiens ne seront pas utiles.

      J’espère que ces coordonnées sont toujours valides:

      220 Tom Miller Rd, Plattsburgh, NY 12901, États-Unis
      Tel. 1 518-324-5548

      Lucie

    • Chantale Gravel

      Merci beaucoup ,je vais baser ma recherche sur ces renseignements

  5. vous dites : « Comme plusieurs patients diagnostiqués avec le Lyme chronique, j’ai été incapable de tolérer les traitements par antibiotiques, malgré plusieurs essais de diverses sortes d’antibiotiques » en effet vous aviez des herx , preuve que les antibios detruisaient les bacteries ; celles ci en mourant relarguaient des neurotoxines , ce qui vous mettait dans un état épouvantable ; vous n’auriez pas été dans cet état si vous aviez detoxifié votre corps avec de nombreuses plantes à ce moment là
    je vous invite à parcourir les 5400 articles de mon blog sur lyme et les diverses coinfections car comme vous le savez lyme est toujours accompagné d’une ribambelle de coinfections
    je me suis sortie de mon lyme chronique
    avec 4 ans d’antibios et beaucoup de detoxification du corps et renforcement du systeme immunitaire qui sont 50 % de la guerison ; on ne guérit jamais de lyme , les bacteries restent dans les os , les tissus , mais on peut aller vraiment bien et avoir une vie normale .

    • Aline

      Bonjour annie,
      Je suis contente d’entendre qu’il y en a qui s’en sortent.
      Pour ma part cela fait deux ans que je prends des traitements antibio combinés avec de la phytothérapie et un régime anti-inflammatoire.
      Je commence à voire le bout du tunnel. Mais ma grand question est que faire lorsque l’on est guérit pour éviter une rechute?

    • Enzo

      bonjour Annie, vous dites que vous êtes sortie de votre lyme chronique avec 4 ans d antibiotiques, ensuite vous dites qu on ne guérit jamais de lyme… aussi vous ne dites pas quels antibiotiques l on vous a prescrit. Du coup si vous êtes encore active sur le site merci de clarifier tout cela.
      Cordialyment!

  6. murielle didier

    bonjour à tous, cela fait deux ans que je suis en galère côté santé, en particulier inflammation de l’intestin, problèmes neurologiques et brulures sous les pieds au point de ne plus marcher . Je reviens de l’hospital pour une ponction lombaire car les neurologues pensent à la maladie de lyme . Je me demande si cette maladie se voit automatiquement dans la ponction lombaire ou si elle peut se cacher comme dans les prises de sang? est-ce-que quelqu’un à été dans mon cas ?

    • Jacqueline

      Les diagnostics y compris les tests de détection ne sont jamais précis à 100%. Les informations que donnent Lucie sur le sujet sont très utiles.

    • annie

      non on ne trouve lyme dans la PL que dans 10 % des cas ; les brûlures sous les pieds : bartonellose

    • didier murielle

      merci beaucoup Annie pour cette information

  7. Je vous invite à regarder les vidéos que j’ai réaliser avec l’aide d’un autre lymie québécois…La maladie de lyme transmise par les tiques est une menace réelle au Québec
    La MALADIE de LYME est un SCANDALE du SANG en LATENCE tout comme le SIDA l’a été. Les médecins ne connaissanent pas cette maladie…on l’a limite encore aux USA ou encore à la MOntérégie..pour certains..Mais peut-on m’expliquer lorsque la Santé Publique dit que les tiques sont transportées par les oiseaux migrateurs..que la maladie …se limite ne Montérégie..je me questionne pour prendre un gros exemple ..est-ce que les outardes passeraient tout leur été en Montérégie!!!
    Toute cette problématique à cause d’un lobby qui nie la chronocité $$$

    • Jacqueline

      Peut-on avoir le lien pour ces vidéos?

    • Claudette Piché

      Bonjour madame Lagacé,
      Votre livre est une approche autrement d’aborder la santé, merci de nous le faire partager!

      Voici le lien d’un de mes vidéos que un autre lymie et moi avons réalisé : La maladie de lyme transmise apr les tiques est une réelle menace au Québec partie 1 :

      Il y a 2 autres vidéos.

      Dans un récent document de la Santé publique du Québec sept 2013 on y fait mention que, je cite: En ce qui concerne la maladie de Lyme chronique, la période transmissible pour un don de sang, et de cellules souches, d’organe ou de tissus est à vie.
      Devrions-nous s’abstreindre de donner du sang pour protéger la apopulation déjà fragilisée lorsque nous suspectons que nous avons cette maladie même si les tests se révèle négatif?
      Santé Canada a tout de même publié un bulletin des indésirables oct 2012 vol 22 no 4 mentionnant le peu de fiabilitité des tests utilisés au Canada. ELISA et Western blot.
      Ces maladies sont sérieuses, car il n’y a pas seulement lyme (borrelliose) mais aussi d’autres co-infections qui infectent les tiques. Il faudrait cesser de croire qu’au québec nous sommes exempts de toutes ces maladies à caractères bactériens, il est irréaliste de limiter cette problématique à une petite région ou encore au sud d ela fronti;ere américaine qui eux le CDC vienne d’avouer qu’ils étaient dans les choux en limitant à 30000 nouveaux cas par année maintenant isl supposent à 300000 nouveaux par année..toute une marge! Et encore de croire qu’ici il y a moins de 200 cas par année…on peut se questionner à savoir :Où est le problème?
      Une prise de conscience à ce sujet est urgente!

  8. Béjat-Schwebel Monique

    En Fance, il existe un labo, ALPINESCENCE (info@alpinessences.com), qui commercialise des produits à base d’huiles essentielles, actif sur l’agent pathogène de la maladie de Lyme. Un protocole a été élaboré avec un médecin (Dr Michael Nord) qui soigne ou a soigné environ 3000 patients atteints de cette pathologie.

  9. Lucie

    Merci pour tous vos conseils. Dites-moi Philippe, quels jus recommandez vous en particulier? Martine, de quel produit parlez-vous ?

    • Il me fait plaisir suite à ma répondu du 10 juillet 14: 39 ce lien intéressant pour tous ceux à qui le sujet intéresse également : http://ipsn.eu/actualites/lyme-strasbourg-15-16-juin/

    • Lucie

      Un grand merci Martine pour l’article résumant la conférence de Strasbourg sur la maladie de Lyme. Je vais le lire avec intérêt.
      Lucie

    • sara

      Bonjour Lucie,

      moi aussi j’ai la maladie de lyme et je me suis soigné seul car aucun medecin n’a voulu me soigner.Ils ne m’ont pas dit ce que j’avais, je l’ai trouvé seul a force de chercher. Avec les médecins, je savais toujours ce que je n’avais pas mais jamais ce qui me rendait très malade et très faible. Avec le recul, je sais maintenant que les médecin savait ce que j’avais mais ils ne me l’ont pas dit ni soigné.C’est vraiment une longue histoire et personne ne connait cette maudite maladie.

  10. Yolande

    Merci Lucie pour votre générosité de nous partager votre expérience de cette maladie encore mal connue dans le domaine médical au Québec. Puisque vous vivez la maladie, vous connaissez bien les effets dévastateurs de cette maladie. Je sympathise grandement avec vous. Mais votre partage occasionnera sans doute la prévention et la vigilance lors des activités de plein air.

  11. Jessica

    Je peux vous confirmer que les tiques sont bel et bien arrivées en Montérégie, plus précisément à Saint-Bruno. J’en trouve depuis 2 ans sur mon chien. J’habite aux abords de la forêt et j’y vais seulement équipée de pantalons longs, avec souliers fermés, et mes enfants n’ont pas le droit d’y aller.

  12. Philippe

    Des jus de légumes ciblés avec un extracteur de goût, c le meilleur support pr le corps afin qu’il restaure ps booste son systèem immunitaire afin d’éliminer la boriellose.

  13. jocelyne

    madame lucie…..j’ai lu votre histoire avec intérêt…..je suis moi aussi le régime hypotoxique de madame lagacé depuis 2011….mais j’ai découvert dernièrement qu’il faut prendre à chaque repas des oméga-3 ….ils sont aussi anti-inflammatoires…..et essentiels au bon fonctionnement de l’organisme….c’est venu enlever une petite douleur qui persistait au niveau du genou…..la meilleure source d’oméga-3 c’est le krill …avec le procédé neptune…..il faut rechercher sur le contenant ….NKO…..procéder de fabrication découvert à l’université de Sherbrooke…..cela signifie…Neptune Krill Oil……trophic et lalco l’ont dans leur produit….

    jocelyne

  14. Ghislaine Martin

    On entend parler de + en + de la maladie de Lyme….J’ai rencontré une dame de la Beauce qui l’a attrapée au Cap-de-la Madeleine et on a mis 3 ans à faire le diagnostic…

  15. Bonjour Lucie,
    Il me ferait plaisir de vous faire connaître un produit qui pourrait aussi vous aider pour la maladie de Lyme. Tout vos renseignements sont exacts, ayant eu des informations sur un site de santé naturelle. Martine

    • myriam

      Martine, Est-ce possible de faire connaitre ce produit naturel aux autres membres de ce blog? merci

  16. Martine

    Si j’avais la maladie de Lyme, en plus du régime hypotoxique et d’une alimentation cru le plus possible, je prendrais de l’huile d’origan qui est très puissante contre les bactéries responsables d’infections dont la maladie de Lyme et je prendrais aussi des bonnes bactéries  »Acidophilus Ultra » de New Roots entérique(les meilleurs qu’on m’a dit) pour renforcir le système immunitaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s