Suite à mon message: les dangers des OGMs et pesticides, actions à entreprendre…

Merci à tous ceux et celles qui ont déjà écrit pour proposer des actions à entreprendre dans le but  que nous, les consommateurs, forcions nos gouvernements à édicter  des lois qui  protègent notre santé, donc les aliments que nous consommons,  contre les abus de monopoles dénués de sens éthique.

Si nous, qui prenons conscience actuellement, en raison de problèmes de santé,  des conséquences néfastes d’une alimentation inappropriée, nous ne nous mobilisons pas pour changer les choses, qui le fera?

C’est pourquoi, il est très important que chacun de nous manifeste, d’une façon ou d’une autre, sa volonté que l’on nous offre une alimentation saine et sans danger, adaptée à notre génétique.  Je vous invite donc à prendre connaissance des propositions que plusieurs lecteurs de ce blogue ont déjà présentées dans la partie commentaires qui fait suite à mon article intitulé: les dangers des OGMs et des pesticides: nous pouvons et devons faire quelque chose.

Je vous informe, comme première étape,  que je vais faire les démarches pour mettre en branle une pétition sur ce blogue, laquelle sera  présentée  aux politiciens que nous avons élus.  Plusieurs autres suggestions que vous avez envoyées semblent très intéressantes et nous examinerons les meilleurs moyens de les mettre en application avec votre aide.  Il est nécessaire de  travailler à différents niveaux pour changer les choses.

J’invite chacun d’entre vous à émettre leurs suggestions et ou commentaires et à participer activement dans leurs milieux également,  à faire en sorte que notre  alimentation devienne notre meilleur médicament comme le proclamait Hyppocrate, le père de la médecine, né en 4600 avant Jesus-Christ.

Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à lire mon article intitulé: Que savons-nous à ce jour des dangers potentiels des OGMs et des pesticides associés?  Pour le trouver, vous pouvez utiliser la fonction « Recherche » ou cliquer sur « Articles d’intérêt ».  Merci pour votre implication.  Jacqueline Lagacé

17 Commentaires

Classé dans Débats

17 réponses à “Suite à mon message: les dangers des OGMs et pesticides, actions à entreprendre…

  1. Bonjour Mme Lagacé,

    J’ai regroupé un certains nombres d’informations et autres sources forts intéressantes (vidéos, reportages,…) sur : http://nutrisoinssante.wordpress.com/2013/07/17/attention-effets-graves-des-ogms-ainsi-que-dautres-pesticides-et-additifs-alimentaires-sur-la-sante-nouvelles-informations/

    Il existe des groupes qui sont déjà bien organisés et aux quels les gens motivés pourraient se joindre pour se faire entendre et influencer positivement le changement…

    Vous trouverez, par exemple,

    – Marche contre Monsanto (25 mai 2013) – Groupe Facebook https://www.facebook.com/events/127939074061521/

    – Des actions déjà entreprises par Greenpeace.ca
    Greenpeace a préparé un guide des produits non-OGMs qui peut être fort utiles pour les gens favorisent les bons choix … http://guideogm.greenpeace.ca/index.php

    autre action dont voici un extrait : http://guideogm.greenpeace.ca/contacter.php

    Exprimez-vous!

    Ce que vous pouvez faire

    La majorité des entreprises agroalimentaires au Québec produisent des aliments contenant des OGM. Les chaînes Loblaws (Provigo et Maxi) et Métro (Super C) n’ont pas encore retiré les OGM de leurs produits de marque maison comme Le Choix du Président et Sélection Mérite.

    Greenpeace exige que Loblaws et Métro :

    – retirent les ingrédients OGM des produits de marque maison ;
    – commencent à étiqueter immédiatement les produits contenant des OGM, comme mesure transitoire ;
    – informent leur fournisseurs qu’ils vont progressivement cesser d’acheter et de vendre les produits contenant des OGM et, ce dans l’ensemble de leurs magasins.

    De nombreuses chaînes de distribution alimentaire ont cessé de prendre leur clientèle pour des cobayes et ont retiré les OGM (comme Sainsbury’s et Carrefour en Europe et Trader Joe’s et Whole Foods en Amérique du Nord). Vous pensez que Loblaws et Métro devraient faire de même, faites-le savoir (listes de compagnies et contacts sur le site ci-haut mentionné)

    • Jacqueline

      Merci pour ces informations très pertinentes et les suggestions d’actions.

  2. Ann

    très difficile de se battre contre les OGM et Monsanto – l’Europe risque de perdre tout ce qu’ils avaient acquis de ce côté.
    https://www.greenmedinfo.com/blog/new-investigation-alleges-us-military-monsanto-targeting-gmo-activists-and-1?utm_source=GreenMedInfo+Weekly&utm_campaign=9d62297a1b-Greenmedinfo&utm_medium=email&utm_term=0_62bb7ef31e-9d62297a1b-86888289
    Je ne crois pas beaucoup aux pétitions. Il faut en parler et en parler encore pour que plus de gens soient au courant. Voici une initiative qui me paraît très intéressante (en anglais) – Pourquoi ne pas s’y joindre en français …
    http://monsantovideorevolt.com/

    • Jacqueline

      Merci pour ces informations qui me semblent beaucoup plus positives qu’il n’y parait à première vue puisqu’elles sont divulguées.

      Votre suggestion d’action est publiée également dans un article sur les actions suggérées par les lecteurs.

  3. Isabelle

    Je pense que nous devons encourager tous ceux qui le peuvent à cultiver leurs propres légumes. Et pas seulement à la campagne!! En ville, beaucoup de petits jardins pourraient voir le jour!

  4. Nicole B.

    Bonjour Mme Lagacée!
    Dans votre livre à la page 133 vous dites que sont considérés comme ALCALINISANTS les légumes secs (légumineuses) et dans la phrase suivante il est dit que l’alimentation moderne a une prédilection pour les aliments ACIDIFIANTS et vous y mentionnez les légumineuses!!?!? Il me semble y avoir une contradiction! D’une part vous dites que les légumineuses sont alcalinisants et d’autre part vous dites qu’elles sont acidifiantes!!! Pouvez-vous m’éclairer??
    Merci!

    • Jacqueline

      Il y a effectivement une erreur que je demanderai de corriger. On aurait du lire légumes déshydratés au lieu de secs, la parenthèse où était écrit légumineuses ne faisant pas partie de la phrase du livre; merci de me l’avoir souligné.

  5. Geneviève

    Concernant la question des OGM et polluants, j’ai une suggestion: seuls les experts sont entendus, mais ils ne parlent pas assez aux médias.
    Si vous concilliiez vos efforts avec ces experts et parliez ENSEMBLE aux médias en comité, cela serait convaincant, je crois. Il faut saisir les MÉDIAS ET DÉNONCER LE LAXISME POLITIQUE, il me semble.MERCI POUR TOUT CE QUE VOUS FAITES. Geneviève

    car les poliques se moquent de la question

    • Jacqueline

      On peut faire taire ou ignorer des scientifiques mais lorsque des millions de personnes font entendre leurs voix, les gouvernements sont forcés d’en tenir compte. On a de nombreux exemples de cela dans le monde y compris au Québec en 2012-2013.

  6. Johanne

    Voici un lien d’un site pour partir une pétition https://secure.avaaz.org/fr/petition/start_a_petition/?source=patb
    Merci de votre travail

    • Jacqueline

      Merci pour cette suggestion mais je pense qu’il sera plus efficace de joindre des groupes déjà organisés tel que suggérés par des lecteurs. Ces groupes sont mentionnés dans un article publié aujourd’hui, le 17 juillet 2013.

  7. Louiselle Langevin

    j aimerais savoir quel fruits légumes contiennent des o.g.m. pour avoir le choix de mes aliments qui me tiennent en santé

  8. Dominic

    « La grande majorité des cartels et des trusts n’auraient pu se constituer si les gouvernements n’étaient pas intervenus par des mesures de protection pour réaliser ces conditions. Les monopoles des industries de transformation et du commerce doivent leur naissance, non pas à une tendance inhérente à l’économie capitaliste, mais à la politique interventionniste pratiquée par les gouvernements et dirigée contre le capitalisme. » Ceci dit, sachez que je suis tout aussi outré que vous de l’omniprésence des OGM dans nos aliments mais c’est un fait bien connu dans la sphère économique que les monopoles des grandes entreprises privées comme celles dans le domaine de l’alimentation ou de l’agriculture sont le résultats de prévilèges octroyés par l’État pour amener ces entreprises à ce soustraire au jeu de la libre concurrence. Je trouve un peu pervers de demander aux gouvernements de règler un problème qu’ils ont eux mêmes créer. C’est comme demander à un incendiaire d’éteindre son propre feu. Il faut savoir aussi que ces grandes entreprises sont très puissantes et très pesantes auprès de nos gouvernements. Je pense pas que c’est par plus d’interventionnisme qu’on va réussir à combattre le problème des OGM mais en faisant la prommotion des dangers que ceux-ci causent à notre santé comme le fait si bien ce site. Désolé d’aller dans le sens contraire de ce que vous nous demandiez mais je ne crois pas en l’interventionisme étatique dans ce domaine….c’est trop facile, et je trouve que les gouvernements sont déjà trop omniprésent à vouloir tout contrôler les moindres petits facettes de nos vies en nous restreignant toujours plus dans nos libertés. Mettons davantage les efforts sur la divulgation de ces vérités sur les OGM pour informer le plus de monde possible.

    Santé à vous.

    • Jacqueline

      Je pense que la nouvelle annonçant que le gouvernement français lance un appel d’offre pour des études indépendantes à long terme sur les risques des OGMs contredit votre déclaration. Les pressions exercées par le public peuvent faire changer les choses.

    • Dominic

      Vous dites : Les pressions exercées par le public peuvent faire changer les choses.

      Bien sûr, tout comme les pressions exercées par ces grosses compagnies à vouloir créer confusions et malentendues sur les vrais effets néfastes des OGM, Peu importe de quel côté on se range, On se met dans une position de combat permanent avec nos opposants, et même si on gagne, les perdants trouveront toujours un moyen pour obtenir d’une manière ou d’une autre une compensation quelconque; soit par des permissions particulières à la culture d’OGM ou tout simplement monétaire (subventions) On tombe donc dans le domaine des compromis, car le grands problème de nos gouvernements est justement de ne pas vouloir déplaire à personne. Donc on fait toujours les choses à moitié et souvent tout croche créant ainsi encore d’autres conséquences néfastes (monétaire ou de santé alimentaire) qu’on voudra encore règler dans une dizaine d’année à coûts de restrictions……C’est une bataille sans fin auquelle personne ne gagne sauf nos gouvernements qui ne cesse de grossir et d’intervenir partout et toujours plus. À terme, c’est d’un État totalitaire que nos enfants hériteront de nous. Est-ce vraiment cela qu’on veut ?

      La santé, c’est du domaine de la responsabilité individuelle. Notre seul rôle en tant qu’individu responsable est d’informer les autres afin qu’ils prennent conscience des dangers des OGM. Notre seul réel pouvoir pour obliger ces compagnies à changer leur pratiques est en changeant nous-mêmes nos habitudes de consommation. Quand la majorité des consommateurs croieront aux effets néffastes que représentent les OGM sur leur santé alors ils changeront leurs habitudes en conséquences, et ainsi, les compagnies commencerons à changer leurs pratiques afin de répondre aux nouveaux besoins de leur clientèle. Sortons donc de ce cercle infernal de l’interventionnisme pour règler tous les problèmes de la société. Reprenons le contrôle de nos vies et de notre santé, c’est notre responsabilité à tous. C’est par l’action individuelle de gens comme vous qu’on permettera à des gens de prendre conscience de l’importance de ce qu’on mange pour atteindre et maintenir une santé optimale. C’est donc par la responsabilisation de chacun et surtout par l’action volontaire de millions d’individus qui auront compris cela qu’on arrivera le mieux à faire changer les choses et ce…..sans intervention, et sans combat conflictuel perturbant la paix sociale.

      Santé à vous.

    • Jacqueline

      Vous avez raison sur certains points. Pour résumer votre point de vue, si nous prenons la peine de nous informer et si nous cessons d’acheter les produits alimentaires qui sont néfastes, on nous offrira ce qui se vend. Par contre, je ne partage pas votre point de vue sur la non intervention de l’état. Un exemple flagrant de cela est le désastre qui vient de se produire au lac Mégantic. Parce que notre gouvernement fédéral, en laissant aux compagnies privées la responsabilité de s’auto réglementer en ce qui concerne la sécurité leur ont donné l’occasion de ne pas respecter les règles minimales de sécurité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s