Tendinites récidivantes: Nadège nous fait profiter d’une expérience et de connaissances exceptionnelles, Merci!

Bonjour Léna,
Je suis étonnée et triste pour toi d’apprendre que tu ne peux pas reprendre le sport malgré le régime sans gluten ni laitages. En y réfléchissant, je pense que les autres méthodes que j’ai utilisées avant et pendant le changement de régime ont bien contribué à mon rétablissement, alors je vais te dire celles qui ont fonctionné pour moi, en espérant que cela pourra t’aider !

Concernant l’alimentation :
Dans ton premier témoignage tu as dit que tu avais parfois des ballonnements et problèmes digestifs, est-ce qu’ils ont diminué avec le régime ? En ce qui me concerne, j’avais des ballonnements et une fatigue résiduels après manger même en arrêtant le gluten et les laitages, et j’ai remarqué que cela venait des céréales, légumineuses et oléagineux, qui constituaient la plupart de mon alimentation à l’époque et que je cuisinais souvent à la vapeur douce. En effet, ces aliments contiennent des lectines qui augmentent la perméabilité intestinale (sauf pour le riz blanc car les lectines sont contenues dans l’enveloppe de la graine), ainsi que des inhibiteurs d’enzymes, et des phytates qui sont des anti-nutriments. Le fait de tremper les céréales et légumineuses dans l’eau, de les rincer, puis de les cuire suffisamment longtemps dans de l’eau bouillante permet d’éliminer en grande partie ces substances nocives (le temps de trempage et de cuisson est variable suivant les aliments) ; pour les oléagineux il faut seulement faire tremper puis sécher au soleil. Les pommes de terre sont également à consommer bien cuites. Il faut donc éviter de cuire les céréales et légumineuses à la vapeur douce ou à basse température, ou pire de les manger crus ! (j’ai fait cette erreur un moment avant de comprendre…). Source : « Paléo Nutrition » de Julien Venesson ; le lien suivant donne aussi des explications sur les lectines : http://www.nourriture-sante.com/lectines-inflammation-chronique/
Egalement, une alimentation riche en oméga 3 (huile de colza, de lin ou de noix, maquereau, sardine, foie de morue,… ) est importante pour diminuer l’inflammation, car elle favorise la production de molécules anti-inflammatoires.

Concernant l’entretien physique :
Les auto-massages m’ont beaucoup aidée pour guérir mes douleurs articulaires et musculaires (le lien suivant explique en quoi cela consiste : http://christophe-carrio.com/blog/files/Automassage-exercices-methodes-outils-pour-auto-massage.html#.Vaz-UBDwoXU ), même s’ils n’ont pas suffi puisque je me refaisais mal sans cesse avant d’entreprendre le régime sans gluten (je passais près d’une heure à me masser chaque jour pour que les douleurs s’estompent). Je te conseille le livre « Un corps sans douleur » de Christophe Carrio qui décrit la méthode et traite aussi d’autres points importants à connaître concernant les douleurs musculaires et articulaires. Au début, j’utilisais une balle de tennis et un rouleau à patisserie pour me masser, et quand j’ai vu que cela marchait bien j’ai acheté le bâton et le rouleau de massage qu’il conseille (c’est assez cher mais c’est bien plus efficace et c’est un investissement à long terme). Un élément essentiel de la méthode d’auto-massage est de travailler sur les trigger points, qui sont des sortes de « nœuds » au niveau des tendons ou des muscles (entre autres), comme expliqué dans le lien suivant: http://www.thierrysouccar.com/sport/info/les-trigger-points-quest-ce-que-cest-1049
J’utilise ces techniques quotidiennement, dès que j’ai une douleur quelque part. Le massage à la main des trigger points selon la technique donnée dans le lien ci-dessus peut se faire en toute situation. Il faut cependant être patient et bien respecter le protocole pour ne pas au contraire aggraver les douleurs.
Concernant les étirements, il faut être très prudent, moi aussi je me suis blessée en en faisant. Si tu as des douleurs articulaires, je te conseille de faire des étirements passifs statiques, qui ne sollicitent pas trop les tendons ; ils sont à faire en dehors des activités sportives (quand les muscles sont à froid) et en étant bien détendue. En cas de douleur pendant l’étirement, j’arrête l’étirement et je masse l’endroit douloureux, puis je reprends l’étirement tout doucement quand je sens que le « nœud » est délié.
Pour la rééducation, j’ai utilisé des bandes élastiques notamment pour les épaules et bras, ça a bien marché (j’ai acheté une bande élastique de résistance la plus faible possible pour ne pas me faire mal, et j’ai cherché sur internet des exercices complets). J’ai aussi fait des exercices de gainages, car cela sollicite les muscles sans faire mal aux articulations (en général !). Ensuite, j’ai fait en plus du vélo d’appartement (conseillé par mon médecin du sport), du vélo elliptique et du rameur ; ces exercices sont assez complets et permettent de reprendre doucement le sport.

Concernant le mental :
Même si c’est très difficile, je pense qu’il est essentiel de réussir à être calme et à se débarrasser de ses frustrations intérieures pour permettre la guérison. Le fait que tu veuilles être triathlète et ne peut pas réaliser ton rêve me fait penser au cas évoqué dans le livre du Dr Seignalet, d’une fille qui voulait être danseuse professionnelle et était tellement frustrée de ne pas pouvoir l’être que ça l’empêchait de guérir (il évoque à ce propos le fait que les interférons gamma induits par le stress augmentent la perméabilité intestinale et donc empêchent la guérison) ; dans son cas le fait de changer d’environnement lui a permis de guérir enfin. En ce qui me concerne, j’étais aussi très frustrée de ne plus pouvoir faire de sport et de ne pas comprendre pourquoi je me blessais tout le temps, et à cause de cela je me contractais et m’énervais ou désespérait, et cela empirait mes problèmes. Finalement, je pense que j’ai réussi à retirer cette frustration d’une part en abandonnant l’idée que je pourrais refaire du sport un jour, et en trouvant d’autres hobbies qui ne nécessitent pas d’activité physique, et d’autre part en suivant une méthode de méditation appelée « pleine conscience » qui est facile d’apprentissage (j’ai acheté le livre « Méditer, jour après jour » de Christophe André, avec lequel est fourni un CD audio pour réaliser les exercices). Cela m’a beaucoup aidé à me détendre, à arrêter de ruminer des pensées négatives et à ne plus rien attendre de mon corps en termes de performance physique (j’avoue que le soutien continuel de mon copain m’a aussi beaucoup aidée à rester motivée et à ne pas désespérer !). Je pense enfin qu’il est important voir son corps comme un « ami », d’essayer de comprendre ses besoins et de passer du temps à le guérir, et non pas de le voir comme une machine qui doit répondre à nos ordres même s’il nous signale qu’il y a un problème (je dis ça car c’est ce que je faisais avant).

Voilà, en parallèle je te conseille d’aller sur le forum « Appart des spasmos » qui regroupe des tas de gens qui ont eu des problèmes comme toi (dont la fibromyalgie même si comme tu dis ça n’est pas un vrai diagnostic) et qui ont essayé le régime Seignalet. Ils sont sympa et pourront te donner des conseils !
Je te souhaite beaucoup de courage, et surtout ne te laisses pas aller au désespoir, je suis sûre que tu pourras réussir à guérir !

Poster un commentaire

Classé dans Témoignage spécial

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s