Un témoignage original et intéressant (fibromyalgie et autres problèmes)

Suite à la demande de Laetitia qui voudrait connaître le nom du (le dernier assurément) naturopathe de Chantal, j’ai décidé de republier le témoignage de cette dernière en raison de son originalité et de son intérêt.

D’ailleurs c’est en réponse à une lectrice que Chantal avait envoyé son témoignage qui date de quelques temps.

Le voici donc : Bonjour,
Il y a environ dix ans, apparition de douleurs dans différentes parties du corps – bras, épaules, bassin, etc.- qui viennent s’ajouter au syndrome des jambes jamais au repos existant depuis près de 40 ans sans aucune amélioration et prise en compte sérieuse du corps médical consulté.
Je précise que j’ai, depuis l’âge de 20 ans, une alimentation à dominante végétarienne, bio si possible, et privilégie les médecines alternatives.

Navigant sur Internet, je découvre le mot fibromyalgie. Les descriptions lues m’amènent à penser que c’est ce dont je souffre. J’en parle à mon médecin naturopathe : « C’est possible… ». Mais aucune réponse aidante. Je le quitte. Reprends mes investigations sur Internet, découvre l’existence de cures thermales spécifiques. Le prochain médecin homéopathe me dira ne rien y connaître mais est prêt à me prescrire la cure si je me charge des recherches. Qui fut dit fut fait.
Différentes rencontres hors champ médical et lectures m’amène à supprimer, à 90 %, fromages de chèvre et brebis -produits vache supprimés depuis longtemps- et gluten. En 3 à 4 mois, diminution à 80% des douleurs, je peux à nouveau lever les bras, porter un sac à dos, randonner, faire des raquettes dans la neige, à mon rythme. Cette modification de l’alimentation et une cure thermale annuelle améliore très nettement l’état général. Aucun traitement allopathique, aucun anti-douleur ni anti-inflammatoire, anti-dépresseur ou somnifère.
Il y a deux ans, retour des douleurs dans les jambes au point de devoir limiter mon périmètre de marche et éviter toute montée d’escalier. Je ne comprends rien. Mais j’ai l’impression que mes douleurs sont plus fortes quand je fais une crise d’herpès fessier -première crise il y a 35 ans, avec manifestation espacée- jusqu’à des crises fréquentes ces dernières années. Je me reprécipite sur internet et trouve sur des blogs des témoignages de personnes ayant établie des liens entre manifestation d’herpès et douleurs neuropathiques, constat nié par le corps médical. Je confirme mon intuition et en parle à mon médecin qui m’engueule : « Ras le bol des patients qui vont sur Internet, c’est le zona qui donne des douleurs neuropathiques pas l’herpès » ! Je ressors dépitée de la consultation, sans traitement spécifique, mais continue de croire qu’il y a un lien.

De fil en aiguille, je consulte un ostéopathe pour mes douleurs lombaires accentuées. Il m’alerte sérieusement sur l’urgence à agir sur ces crises dont il me dit que, OUI, l’herpès génère des douleurs neuropathiques et que cela peut devenir très invalidant. Il me conseille vivement de prendre contact avec le Docteur DONATINI. 10 mois d’attente pour un rendez-vous ! ! !
Pressée de diminuer mes douleurs, je consulte un naturopathe formé par ses soins au mode de diagnostic et aux traitements. Amélioration rapide et quasi disparition des douleurs de jambes jamais au repos.
Et mon rendez-vous avec le Docteur DONATINI approche -fin juin 2016-.
Je vous laisse le soin de regarder sur son site le traitement qu’il a mis en place en lien avec la suppression du gluten et des produits laitiers.

Au travers de ces cheminements, galères, surdité du corps médical, même quand il relève de la médecine alternative -méconnaissance de l’impact de l’alimentation et enfermement dans ce qu’il connait…- je crois qu’il appartient à chacun d’entre nous d’être à l’écoute de ses intuitions et de chercher jusqu’à trouver les réponses adéquates avec sa réalité.
A ce jour, je pense que c’est l’ensemble alimentation sans gluten ni produits laitiers, cure thermale annuelle et découverte de la thérapie du docteur DONATINI qui me permettent, à bientôt 70 ans, de poursuivre ma vie au mieux des possibles.
J’ajoute que le psychisme a sa part de responsabilité et qu’il nous appartient, me semble-t-il, de nous éloigner de tout ce qui fait entrave, castration, douleurs, censure, interdit dans notre vie, et de tendre, autant que faire se peut, vers une meilleure écoute de soi et de ce qui nous permet d’être en harmonie avec nous-même.
Plus que jamais, malgré ou à cause d’une vie très bousculée depuis mon enfance, je tente d’être « une bonne compagne pour moi-même », « auteure et actrice » de ma vie au quotidien car nul ne sait mieux que moi ce qui me convient.
A votre disposition si besoin d’informations complémentaires.
Avec mes cordiales salutations Chantal depuis Paris -France

 

11 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

11 réponses à “Un témoignage original et intéressant (fibromyalgie et autres problèmes)

  1. Nicole Lahaie

    Bonjour Jacqueline,
    J’ai 67 ans.Je vis avec des séquelles de zona dans l’œil droit depuis près d’un an et demi. Les taches du zona sont parties mais les séquelles ( insensibilité paralysante au niveau du front et autour de mon œil droit, celui qui a été attaqué par le zona) sont toujours présentes. Je fais aussi de la polyarthrite depuis près de 10 ans.Depuis environ un an avant mon zona, j’essaie de suivre votre régime le plus possible. Je contrôle assez bien ma polyarthrite puisque depuis un an je ne prends aucun médicament chimique pour la,polyarthrite. Mais pourquoi les séquelles de mon zona sont aussi longues à partir? Y-a-t-il autre chose que je devrais essayer pour guérir? Je dois vous dire que je ne peux pas arrêter le Prégabalin, médicament pour calmer les douleurs neuropathiques puisque je ressens toujours une douleur surtout au niveau de mon œil. Je consulte une acupuncteure régulièrement depuis près de deux mois. Mais aucun résultat. Elle dit que mon fois est très engorgé. Je suis vraiment découragée. Si vous pouvez m’aider, je l’apprécierais beaucoup.
    Merci!
    Nicole L.

    • Jacqueline

      Bonjour,

      À partir de la soixantaine, si à l’intérieur de 48 heures (tout au plus 72 hrs) on ne vous a pas administré un antiviral, le risque est très grand de souffrir pendant longtemps des séquelles du zona. Vous devriez essayer de suivre le mieux possible la diète hypotoxique et de tenir un journal de bord pour tenter de voir si vous ne seriez pas par hasard intolérante à d’autres aliments que ceux interdits par la dite diète. Essayez de vous aider avec mon article intitulé: Le régime hypotoxique ne fonctionne pas pour vous? Il serait bénéfique que vous puissiez renforcer votre système immunitaire en consommant des légumes et des fruits riches en anti-oxydants.

  2. Carole Lapointe

    Très intéressant j’ai hâte de vous lire car j’ai plusieurs problèmes. Merci

  3. gaioni

    bonjour pouvez vous me donner le site de Chantal merci cordialement

    • Jacqueline

      À ma connaissance Chantal n’a pas de site. Si vous voulez dire son adresse courriel, il faudrait que cette dernière m’écrive sur ce site pour me donner la permission de vous la transmettre.

  4. gabbrielle

    Bonjour,
    Où peut-on trouver le blog du Dr Donatini? Avez-vous un lien?
    Merci.

  5. Martine Villeneuve

    Bonjour Chantal! J’ai une question en tête que je me dois de poser: avez-vous des plombages au mercure, qu’on appelle métaux lourds dans la bouche? Moi en tout cas une énorme quantité! Je pense, d’après mes lectures que vos douleurs pourraient venir de là. Personnellement j’ai eu le syndrôme de la fatigue chronique durant des dizaines d’années relié à ça. Je vous encourage à faire des recherches sur le net là-dessus. Le mercure est pas facile à se débarrasser et il est volatile donc à chaque fois que l’on mache de la gomme ou que l’on mange…il se volatise dans la bouche pour aller dans notre système. Il est neurotoxique et peut rendre très malade même avec la meilleur alimentation…ce qui m’arrive. Mais on peut se les faire enlever, un peu à la fois et par un spécialiste. Je vous en nomme un que j’ai entendu parler: Dentiste Demers, il est holistique et pratique à Brossard.

  6. Diane Allen

    Merci pour ce beau témoignage. On en a besoin pour ne pas « lâcher » le régime hypotoxique. J’y crois énormément et je continuerai.
    Message plein d’espoirs.
    Merci beaucoup.
    Diane A.

  7. Danielle Gérard

    Bonjour madame Lagacé
    premièrement merci pour ce nouveau livre que je viens tout juste de commencer. J ai une question concernant un fait que vous mentionné dans votre livre. A savoir que les amandes roties généreraient des glycotoxines.Je me pose la question a savoir si le beurre d amande génere des toxines vu qu il est fait avec des amandes roties car je prend ce beurre d amande dit naturel avec riend d autre comme ajout tous les jours.
    merci beaucoup pour une future réponse
    Danielle

    • Jacqueline

      C’est la raison pour laquelle je conseille le beurre d’amandes biologique cru de la compagnie Nuts to You Nut Butter Inc. Fabriqué au Canada (Ontario).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s