Daniel demande si l’alimentation hypotoxique (anti-inflammatoire peut être efficace pour de l’urticaire à l’effort

Bonjour Jacqueline, une de mes amies souffre d’urticaire à l’effort, et bien que naturopathe et fin connaisseur du régime Seignalet, j’ignore si l’alimentation hypotoxique peut avoir un effet thérapeutique sur ce trouble. Qu’en pensez-vous ? Merci de votre réponse. Bien à vous. Daniel

La réponse de Jacqueline:

Il a été démontré que des réactions allergiques peuvent être déclenchées par l’effort. 

Clinical Management of Exercise-Induced Anaphylaxis and Cholinergic Urticaria

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32620433/

Résumé traduit en français : Faire du sport est à la fois agréable et sain. Chez certaines personnes, il peut déclencher des effets indésirables. Des exemples de ces réactions comprennent l’anaphylaxie induite par l’exercice (EIA) et l’urticaire cholinergique (ChoIU). L’AIE se présente comme des conditions associées à l’alimentation et non associées à l’alimentation. Un effort intense peut provoquer à la fois EIA et ChoIU, mais avec l’exercice, le réchauffement passif induira uniquement ChoIU et non EIA. La taille morphologique des papules urticariennes peut aider à distinguer ces 2 types d’affections. De petites papules ponctuées sont présentes dans ChoIU et de grandes dans EIA. Le blé est l’aliment le plus couramment associé à l’anaphylaxie induite par l’exercice et le gluten est son antigène le plus important. L’oméga-5-gliadine est l’épitope majeur du gluten. Les médicaments les plus couramment associés à l’anaphylaxie médicamenteuse induite par l’exercice sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens, dont l’aspirine.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35261837/

Role of the Skin Prick Test in Urticaria Patients

Contexte : l’urticaire, réaction vasculaire de la peau, se caractérise par l’apparition transitoire de papules ou de plaques érythémateuses (papules) de tailles variables, de couleur blanche et associées à un prurit sévère qui dure de quelques heures à quelques jours. Les facteurs étiologiques de l’urticaire comprennent les aliments, les médicaments, les foyers bactériens, le pollen, les champignons, la poussière, les vers, les stimuli physiques, le stress, l’anxiété, les piqûres d’insectes, etc. Les tests cutanés (SPT) représentent la méthode la moins chère et la plus efficace pour diagnostiquer l’immunoglobuline E. -réactions allergiques de type 1 médiées telles que l’urticaire. Des antécédents évocateurs de sensibilité clinique appuyés par un test positif impliquent fortement l’allergène dans le processus de la maladie. Dans cette étude, nous avons cherché à détecter les allergènes communs et à corréler les résultats des SPT avec diverses caractéristiques épidémiologiques des patients atteints d’urticaire. Méthodologie : au total, 100 patients souffrant d’urticaire ont été inclus dans cette étude. Après avoir reçu le consentement écrit et éclairé des patients, des SPT utilisant une batterie de 45 allergènes ont été réalisés. Résultats Dans notre étude, la positivité SPT a été observée chez 88 (88%) patients. La sensibilisation la plus élevée a été notée envers Dermatophagoides pteronyssinus (acarien de la poussière domestique) (30 %), suivi de D. farinae, Cynodon dactylon et arachides (chacun comprenant 24 %) et Ailanthus excelsa (20 %). Conclusions Trouver l’allergène responsable de l’urticaire est souvent un processus difficile et de longue haleine, tant pour le médecin que pour le patient. Notre étude a identifié un allergène chez 88 % des patients souffrant d’urticaire, montrant ainsi que le SPT est un outil rentable, facile et fiable pour diagnostiquer et guider les traitements chez les patients atteints d’urticaire.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31921491/

Diet and Chronic Urticaria: Dietary Modification as a Treatment Strategy

_________________________________________________

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34826140/

Dietary strategies for chronic spontaneous urticaria: an evidence-based review

___________________________________________________

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34823903/

Nutrition and urticaria

_________________________________________________________

Conclusion :

Il est important de retenir que l’adoption d’un régime alimentaire anti-inflammatoire pourrait être  bénéfique pour votre amie; l’urticaire chronique est une maladie inflammatoire dont on comprend mal  la cause et la pathogénèse,  ce qui explique pourquoi elle est si mal soignée à l’aide de différents médicaments.

En plus d’éviter les aliments non conformes à la diète hypotoxique et ceux nommés dans les articles suggérés, il serait utile que votre amie tienne un journal quotidien pour tenter d’identifier les aliments auxquels votre amie peut être intolérante.

1 commentaire

Classé dans Divers

Une réponse à “Daniel demande si l’alimentation hypotoxique (anti-inflammatoire peut être efficace pour de l’urticaire à l’effort

  1. Merci infiniment chère Jacqueline pour votre réponse détaillée et riche d’enseignements. Je vous souhaite une très heureuse année 2023, ainsi qu’à toutes les personnes ayant accès à votre précieux site, et à tout le monde en général.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s