Archives de Tag: actions pour un meilleur système de santé

Jacqueline demande la participation de chacun d’entre vous pour améliorer notre système de santé

Le 23 décembre 2017, j’ai publié avec mes souhaits de Noël l’annonce suivante: « Je vous annonce qu’en 2018, je me suis donné une mission dont le but est d’améliorer une meilleure accessibilité à l’ensemble des soins thérapeutiques de la « Santé Intégrative ». La santé intégrative est une approche qui intègre à la fois la médecine conventionnelle et les différentes pratiques qualifiées de médecines alternatives et/ou complémentaires.

C’est maintenant le temps d’entreprendre les étapes qui permettront de réaliser cet objectif. Le témoignage de Carmel, « Un témoignage incroyable en faveur de la médecine intégrative (cystite interstitielle et cancer de la vessie) », suivi du commentaire de Pauline Dumais: « Merci de nous transmettre ce témoignage d’espoir….. Dommage que la médecine traditionnelle ne reconnaisse pas les médecines alternatives car elles pourraient travailler ensemble pour le plus grand bien de l’humanité…. J’espère qu’un jour cela va arriver…mais j’ai peur de rêver en couleur….car les enjeux financiers sont hélas trop grands…. Cependant il ne faut pas abandonner et faire en sorte que les médecines alternatives puissent continuer à prendre davantage leurs places et n’oublions pas que de plus en plus il y a de l’ouverture qui se crée chez les gens et que finalement c’est nous qui pouvons changer les choses…..faut juste y croire….. »

Réponse de Jacqueline : Carmel et Pauline, merci infiniment pour votre témoignage et votre commentaire dont je retiens les derniers mots de Pauline: « n’oublions pas… que finalement c’est nous qui pouvons changer les choses…..faut juste y croire….. »

Je peux dire que votre message d’espoir est arrivé à point nommé. J’avais décidé que lors de ma conférence au premier Congrès Défi VÉGÉBIO, organisé par Renée Frappier, je ferais part à l’auditoire de ma prochaine mission, à savoir l’amélioration de notre système de santé au Québec en mettant de l’avant la pratique de la Santé ou Médecine Intégrative.

Les points importants à retenir pour lancer la première action visant l’intégration de la médecine intégrative au Québec sont les suivants:

1) Une révolution est possible si 30% d’une population pose les gestes courageux appropriées.
2) Promouvoir la médecine intégrative au Québec est une nécessité et exige des actions concrètes de notre part: nous devons nous impliquer pour que le Collège des médecins du Québec cesse de nuire à la pratique de nos thérapeutes formés adéquatement en santé complémentaire; il faut que les praticiens formés en médecines complémentaires puissent pratiquer leur profession sans souci (obtention d’une certification reconnue en fonction de la qualité de leur formation) pour la protection et le plus grand bien du public québécois. Dans le contexte des limites actuelles de notre système de santé conventionnel et débordé, cela s’impose plus que jamais.
3) Des actions pour favoriser les pratiques de Santé intégrative au Québec sont prévues par différents groupes dans un avenir rapproché. Ces actions sous-tendent nécessairement que les médecins pratiquant au Québec auront le pouvoir de renseigner leurs patients et de leur prescrire des soins de santé alternative sans craindre les représailles du Collège des médecins, comme cela est déjà le cas en Ontario, en Alberta et en Colombie Britannique.
4) Nous voulons dans une première étape prendre connaissance de l’importance de l’appui des Québécois qui veulent élargir leurs connaissances et leur accès à la gamme des soins de santé en médecine intégrative et cela en toute transparence avec la collaboration de leur médecin.
5) La première étape pour promouvoir la pratique de la Santé intégrative au Québec est de soumettre aux Québécois une pétition qui, par la force du nombre (nous visons au moins 1 millions de signatures), forcera le gouvernement à protéger à la fois le droit des patients à décider de la nature des traitements qu’ils désirent (médecine conventionnelle et/ou complémentaire) et la possibilité pour les médecins d’accompagner leurs patients dans leurs choix thérapeutiques sans danger de préjudices de la part du collège des médecins. Dans cette optique, la pétition signée devra être remise officiellement au Gouvernement provincial qui sera élu en octobre prochain.

J’espère être en mesure de vous soumettre dans un avenir rapproché le texte d’une pétition qui fera l’unanimité auprès du public et des divers intervenants.

Jacqueline Lagacé, Ph.D.

66 Commentaires

Classé dans Messages