Archives de Tag: Pétition pour modifier la loi médicale du Québec

Enfin, vous pouvez signer la pétition citoyenne afin de corriger les iniquités de notre système de santé

J’ai le grand plaisir de vous annoncer que notre pétition citoyenne est maintenant en ligne sur le site internet de l’Assemblée nationale.  C’est la députée du comté de Soulanges, Marilyne Picard, adjointe parlementaire  de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, qui  a accepté  de présenter officiellement notre pétition électronique sur le site de l’Assemblée nationale.  Nous la remercions de ce soutien et l’assurons que nous ferons l’impossible pour que tous les Québécois participent à l’action concertée, et puissent par la suite profiter du renouveau souhaité en matière de santé.

Pour voter, cliquer sur l’adresse suivante : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-7651/index.html

Si vous hésitez à signer notre pétition, il serait important de répondre aux  4 questions suivantes:

Cependant, vous pouvez, si vous le souhaitez,  prendre connaissance auparavant :

1) du titre et du contenu de la pétition

2) de quelques informations générales concernant la pétition

3) du lien qui vous permettra, si cela n’est pas déjà fait,  de prendre connaissance des tenants et aboutissants de la démarche de santé intégrative.

1) titre de la pétition: « Amender la loi médicale du Québec, article no 31, « Définition de l’exercice de la médecine » afin que soit mise en pratique au Québec une véritable démarche de santé intégrative ».

Considérant que des enquêtes documentées ont démontré que les approches complémentaires, axées sur la santé globale et la prévention, permettent de traiter  plus efficacement la douleur et les maladies chroniques.

Considérant qu’un travail de collaboration interdisciplinaire entre la médecine conventionnelle et les approches alternatives, tel que préconisé en santé intégrative est fortement recommandé par l’Organisation mondiale de la santé afin d’offrir des soins de santé plus pertinents.

Considérant qu’une majorité de Québécois utilise déjà des approches de santé complémentaires.

Considérant que la législation de provinces canadiennes, dont le Medicine Act 1991 de l’Ontario, amendement #33-11, a permis l’instauration réussie de la démarche de santé intégrative.

Et l’intervention réclamée se résume ainsi :

Nous, soussignés, demandons au gouvernement  du Québec d’amender la loi régissant les  soins de santé afin que :

  • soit respecté l’autonomie du patient concernant ses objectifs de soins de santé et décisions de traitement.
  • les médecins ne puissent pas être reconnus coupables de faute professionnelle ou d’incompétence parce qu’ils recommandent ou pratiquent une thérapie non conventionnelle ou qui s’écarte de la pratique médicale en vigueur, sauf s’il est démontré que la thérapie complémentaire pose un plus grand risque pour la santé du patient que la pratique de la médecine conventionnelle.
  • les associations de thérapeutes formés de façon rigoureuse en santé intégrative puissent obtenir plus facilement justice pour la reconnaissance d’un statut professionnel qui permettrait ainsi de mieux protéger le public.
  • les soins de première ligne puissent être décentralisés et administrés par d’autres groupes de praticiens de médecine intégrative formés en ce sens.

2) Informations générales concernant la pétition

Notre objectif est d’obtenir le plus grand nombre possible de signatures.  Pour atteindre cet objectif, nous demandons la collaboration de tous les Québécois qui souhaitent améliorer la disponibilité, la qualité et la diversité des soins de santé offerts au Québec. Cet objectif sera atteint si chacun(e) d’entre nous fait le nécessaire pour conscientiser ses proches et son entourage au fait que la présente pétition se veut à la fois une réponse et une solution aux difficultés croissantes de notre système de santé depuis quelques décennies.

Il s’agit en l’occurrence d’apporter des modifications à  l’article no 31 de la loi médicale portant sur la «Définition de l’exercice de la médecine ».  Si on veut rééquilibrer les rapports de forces, qui sont actuellement pratiquement uniquement entre les mains des seuls médecins,  il est impératif  que le pouvoir soit partagé entre les différents groupes de professionnels formés dans différents sphères de l’application des soins de santé.   De cette façon, une véritable démarche de santé intégrative, prônée par l’Organisation mondiale de la santé et de nombreux chercheurs éminents, pourra permettre de mettre de l’avant une pratique médicale élargie dans laquelle pourront s’intégrer  avec efficacité les différents professionnels formés en santé conventionnelle et/ou en santé complémentaire.

Pour conclure, il est à propos de rappeler les mots d’une lectrice qui traduisait un espoir partagé par nombre de Québécois : « N’oublions pas que de plus en plus,  il y a de l’ouverture qui se crée chez les gens et que finalement c’est nous qui pouvons changer les choses…..faut juste y croire….. » et j’ajouterais poser des gestes concrets en ce sensÀ ce propos, la volonté exprimée à maintes reprises par  l’actuelle Ministre de la santé et des services sociaux, Danielle McCann, d’améliorer l’accessibilité et le partage des soins de santé offerts  par différents groupes de professionnels, constitue un vent de fraicheur et de renouveau pour le moins encourageant…

3)  Lien pour  prendre connaissance des tenants et aboutissants de la démarche de santé intégrative.

https://jacquelinelagace.net/2018/09/18/posons-un-geste-concret-osons-la-sante-integrativepour-ameliorer-notre-systeme-de-sante-osons-la-sante-integrative-jacqueline-lagace-collaborateurs/

 Par Jacqueline Lagacé, Ph.D. au nom de toutes les personnes et regroupements qui ont participé de près ou de loin à la démarche en faveur de cette pétition pour la promotion de  la santé intégrative au Québec.

 

28 Commentaires

Classé dans Messages, Nouvelles