L’alimentation des jeunes enfants après le sevrage.

Dernièrement, j’ai discuté avec la massothérapeute Sokani Sa-Ima du Centre Médical Plexus au sujet de liquides à donner à de jeunes enfants après le sevrage.  Sa mère, Pom Suos qui est une sage-femme d’origine cambodgienne,  qui a pratiqué plus de mille accouchements et qui a pris soin de nombreux bébés lui a communiqué la recette suivante:

Faire cuire du riz à la vapeur avec une pincée de sel.  Mettre une c. à soupe de riz cuit dans un litre d’eau et ajouter 10 g de sucre (pour ma part, j’ajouterais du sucanat, un sucre complet).  Passer au blender.

Ceci est une réponse à une mère d’un enfant  de douze mois qui vient d’être sevré.

Il s’agit d’une question qui n’est pas simple et complexe à répondre. Tout d’abord, il est clair que l’allaitement maternel a été un élément important pour la santé de votre enfants à plusieurs points de vue dont la protection contre plusieurs maladies (lire mon livre p.85).  De plus, s’il mange beaucoup de légumes, c’est un autre point très positif.  Concernant le lait, notre culture est tellement pro-lait qu’il est difficile d’aller à contre-courant.  Il faut se rappeler qu’au Japon, surtout le Japon d’avant les toutes dernières décennies, les bébés ne buvaient pas de lait de vache et la population était en bien meilleure santé, presque exempte de la plupart des maladies d’inflammation chronique (voir p. 66-68) comparativement à  notre population qui consomme beaucoup de produits laitiers et de céréales de blé.  Parce que depuis l’industrialisation de la production laitière on observe une augmentation des taux de diabète de type 1 et autres maladies chroniques (lire p. 90-91), ce serait  peut-être un bon compromis si vous donniez à votre enfant du lait biologique.  Normalement, le lait biologique devrait provenir de vaches qui sont libres dans les champs, se nourrissant uniquement de foin, et qui ne consomment pas d’hormones de croissance ni d’antibiotiques.

Concernant les céréales, l’idéal est de donner un peu de tout, limitant le blé entier car d’autres céréales sont plus complètes et exemptes de gluten et d’asparagine.  En fait, une alimentation variée et équilibrée est un gage de bonne santé.

13 Commentaires

Classé dans Capsules santé

13 réponses à “L’alimentation des jeunes enfants après le sevrage.

  1. Sophie Ménard

    J’ai essayé la recette du lait de riz pour bébé. Même en passant au mélangeur longtemps, il reste de la pulpe. On la retire ou on sert le mélange entier au verre? J’ai aussi pensé (mais pas essayé encore) d’ajouter quelques gouttes d’huile omega 3 en ouvrant une capsule afin de compléter ce lait avec du bon gras. Qu’en pensez-vous?

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Si votre bébé boit bien au verre et qu’il consomme déjà des aliments solides, pourquoi pas? Votre seconde idée est intéressante.

  2. Benoit Gaudreau

    Mme Lagace,
    Ma copine souffre de colon irritable, avez-vous une solution ou bien avez-vous ecrit quelque chose dans uns de vos livres? Merci d’avance. 🙂

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Le régime hypotoxique décrit dans mon premier livre : »comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation » lui apportera les réponses nécessaires.

  3. Patuano louise

    Louise Patuano
    Je fais au mieux le régime depuis le printemps car J’ai des douleurs dans les pieds et les orteils. J’ai coupé les produits laitiers sauf un peu de fromage au lait cru à l’occasion, plus da pain sauf de riz…mais je mange des pâtes normales une fois semaine. Je fais vraiment attention à peu près à tout et malgré cela les douleurs sont toujours présentes. Je continue car je suis maintenant habituée et je me dis que ce que je fais doit être tout de même une bonne chose pour ma santé générale.

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Vous savez chaque personne est différente. Dans certains cas, de simples incartades sur une base régulière peuvent bousiller le régime. Peut-être devriez-vous faire un effort pour être plus stricte pendant quelques temps et voir ce qui arrive. Si après quelques semaines de régime très strict vous n’avez pas d’amélioration, j’aimerais le savoir.

  4. Geneviève Bergeron

    J’aimerais apporter une petite précision concernant le lait biologique. Les vaches produisant du lait biologique ne consomment pas uniquement du foin, mais aussi des grains (mais, blé, avoine, …) comme leurs consoeurs qui produisent du lait dit conventionnel. Cependant, la quantité de grains consommée est moindre pour les vaches produisant du lait biologique. Il est toutefois vrai d’affirmer qu’elles n’ont ni antibiotiques, ni hormones de croissance.

    • Jacqueline

      C’est décevant, mais de toute façon le lait n’est pas conforme au régime.

  5. Amélie Mailhot

    Lorsque je lis votre livre p. 86-87 et lorsque je lis que vous suggérez que le lait de vache bio peut-être un compromis, je suis un peu perdu car c’est notre taux d’hormones insuline et IGF-1 et les effets de l’hormorne IGF-1 qui se est nocive (cancer). J’ai vraiment pas le goût de donner du lait de vache à mon bébé…Peut-être que le soya est controversé mais le lait de vache est à éviter…

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Compte tenu de notre culture, le choix du lait à donner à nos enfants après le sevrage n’est pas simple et il appartient aux mères de prendre la meilleure décision pour leur enfant après avoir consulté les informations les plus pertinentes à ce sujet. Le fait que l’Agence française de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (AFSSA) déconseille les aliments à base de soja aux enfants de moins de 3 ans et les travaux scientifiques sur le sujet méritent qu’au moins on réfléchisse à la question..

  6. Jean-Roch Auger

    Je trouve votre réponse très éthique et correct. C’est le genre de réponse auquel j’ai beaucoup de facilité à réponse pour un adulte, mais pour un jeune enfant, cela est plus contreversé. Si jamais vous avez plus d’information (littérature scientifique) sur le sujet en lien avec les enfants, je suivrai ce débat avec intérêt…

  7. Je suis « presque » à la lettre cette nouvelle façon de s’alimenter. J’ai débuté la fabrication de mon pain et il est délicieux.
    Existe-il des croustilles que nous pouvons manger à l’occasion, les épiceries regorgent de croustilles, sans gras trans, sans sel, biologique, sans agent de conservation, organic biologique, naturel. La cie « Family’s Best a une sorte vraiment bonne, pouvons-nous nous y fier…
    Je vois déjà une différence au niveau de l’arthrose et j’en suis ravi!

    Merci de votre soutien.

    Odette

    • Jacqueline

      Bonjour,

      On ne peut pas consommer des croustilles de pommes de terre à cause de la présence d’asparagine et de leur cuisson à haute température. Je ne sais pas s’il existe d’autres types de croustilles acceptables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s