La difficulté de diagnostiquer correctement des maladies reliées au gluten.

Submitted on 06/06/2012 at 21:16

Quel choc quand j’ai pris connaissance dans la revue Protégez-vous et que j’ai acheté votre livre et en me documentant sur le gluten sur internet ,j’ai découvert que la maladie de ma mère, l’ataxie idiopatique, peu être une résultante des effets accumulés du gluten.Ma mère à été traitée toute sa vie pour migraine et colite intestinale pour finalement prendre des anti-dépresseurs et là, l’ataxie la terrasse depuis 10 ans bientôt!! Je remercie le hasard , si on y croit, de m’avoir mener vers cet article dans la revue.Je suis le régime depuis 10 jours déjà et depuis 2 jours, plus aucune douleur au cou, à l’épaule , au dos et quelle énergie !!! Merci!!

Johanne

6 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

6 réponses à “La difficulté de diagnostiquer correctement des maladies reliées au gluten.

  1. Filippo

    Bonjour,

    Depuis 1990 je souffre d’un psoriasis sur tout le corps et le visage qui s’est aggravé en polyarthrite rhumatoide généralisée en 2002. Je suis actuellement sous traitement d’Enbrel (un médicament anti-TNF alpha pour arrêter le mécanisme de l’inflammation) à raison d’une piqûre par semaine que je m’administre moi-même. Je suis suivi par un rhumatologue qui complète son traitement par de la Salazopyrin, un AINS du style methotrexate. Cela fonctionne très bien, mais mon corps s’habitue et le traitement baisse d’efficacité au fur et à mesure que le temps passe.

    Après lecture des ouvrages de M. Seignalet, Poinsignon et Mme Lagacé, depuis début 2012, je ne consomme plus du tout de gluten, ni de produits laitiers et ai même commencé un régime encore plus strict de 80 aliments interdits (dont le maïs, soja et d’autres) depuis 6 mois. Le résultat est que j’ai pu supprimer totalement la Salazopyrin que je prenais quotidiennement et ne garder que l’administration d’Enbrel, mais cela est déjà très encourageant.

    Je continuerai le régime hypotoxique et espère bien pouvoir aussi me séparer de l’Enbrel un jour, en maîtrisant les bons aliments que mon corps veut bien tolérer et écarter ceux pour lequel il me donne la chance de m’alerter au travers des douleurs.

    J’écris ce message pour tout ceux qui souffrent de psoriasis arthritique dont le mot ne semble pas revenir souvent sur ce (très bon) blog.

    En vous souhaitant une bonne santé sincèrement à toutes et à tous.
    Filippo

  2. cynthia

    l annee derniere une amie a eu le diagnostique coeliaque. Elle m a alors expliquee tous les symptome qu elle avait. ce qui a declancher une alarme chez moi. Depuis plus de 10 ans j avais des problemes intestinaux… que je croyais etre normal… car a mes souvenir…. ca toujours ete comme ca… j ai alors decider d easayer le regime sans gluten a plusieurs reprise mais j abandonnais toujours. depuis environ 3 mois maintenant je suis le regime a la lettre…. c est incroyable l amelioration…. mes selles sont normal…. je n ai pratiquement meme tres rarement mal aux articulations… que javais des douleurs meme a l adolescence. c est encourageant…. quand j ai le gout d un bon croissant moelleux ou d u bon pain crouter de premiere moisson… meme d un hamburger … 1- mon conjoint m interdit d en manger mais je reflechis aux bienfaits que mon regime m apporte… j ai perdu pres de 10 lbs… plus de selles bizard…. pratiquement plus de douleur articulaire… plus d etourdissement.
    il y a peut etre un petit probleme…. je ne suis pas diagnostiquer…. le regime me fait du bien…. et on m a dit que si je ne mange pas de gluten le diagnostique peut etre fausser…. JE N AI VRAIMENT PAS LE GOUT DE RECOMMENCER D EN MANGER POUR CONFIRMER CE QUE JE SUIS PRESQUE SURE…. QUE DEVRAIS-JE FAIRE. ????

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Si le régime sans gluten améliore autant votre santé, quelle est l’utilité de passer un test pour savoir si vous avez la maladie coelique? Peut-être même que ce n’est pas de la maladie coeliaque que vous souffrez mais d’une autre maladie qui vous rend sensible au gluten et qu’un test pour la maladie coelique sera alors négatif. Écoutez votre corps, c’est lui qui est en mesure de vous donner les meilleures informations.

  3. Julie Plamondon

    Personnellement, j’ai souffert des années durant de douleurs articulaires, « rhumatismes », de fatigue et de colite, jusqu’à ce que l’ataxie s’installe, il y a 8 ans, à l’âge de 44 ans. Suivi de 5 ans en neurologie, classée « SIMILAIRE sclérose en plaques » pour me rendre compte, que j’étais simplement allergique au gluten. Depuis 2 ans, ma situation s’améliore lentement mais sûrement. Réduction de 80% des douleurs, beaucoup moins de fatique, retour progressif de la soupllesse de mes pieds et jambes dans les 3 mois de l’arrêt du gluten, arrêt complet de douleurs neuropathiques bizarres (paralysie faciale, cheveux et ongles sensibles, brûlures).

    Le gluten tue ! Tous les neurologues, face à l’incapacité de donner un diagnostique clair face à des désordres neurologiques, devraient systématiquement, non seulement demander un test mais dans la négative du test, demander au patient faire l’essaie de cesser le gluten.

    Moi qui marchait en me tenant après les murs il y a 6 ans, je suis capable maintenant de faire 1 kilomètre de temps en temps 🙂

    Julie

    PS: Je suis toujours en suivi en neurologie

  4. Manon Desrosiers

    Est-ce que votre régime alimentaire aiderait quelqu’un qui vient d’être diagnostiqué avec une insuffisance surrénaliennes ou épuisement des surrénales? Les surrénales est la glande qui donne l’hormone que les reins ont besoin pour fonctionner normalement…sinon ont doit le prendre médicalement temporairement ou à vie. Cette glande est importante pour gérer le stress.

    J’ai énumérer les problèmes que j’avais pour éviter à d’autres que sa leur prennent 2 ans à être diagnostiquer avec cette condition:

    J’avais depuis 2 ans des étourdissements que je devais me tenir pour ne pas tomber(faiblesses), toujours fatigué, manque d’énergie, migraines pratiquement quotidiennement, chute de pression que les docteurs ne se sont pas rendu compte vu qu’ils prennaient juste une fois, perte de poids soudaine et inexpliqué de plusieurs livres en très peu de temps, perte de connaissances ou lors de mes étourdissement je tombais au sol quand je ne pouvais être soutenu-affaisait, dormait beaucoup d’heures en ligne, problème que mes cycle partait et recommencait en spottait, durait jusqu’à 10 jours. Mangait très salé….ce qui n’est pas habituel pour moi. Ne peu plus dealer avec le stress d’aucune forme que sa soit. Mes vitamines chutaient continuellement, anémique 2 fois. On m’a même enlever mon permis de conduire 6 mois et remit conditionnellement pendant 1 1/2 ans.

    On m’avait fait prendre de la melasse verte(Que l’on trouve au Végétarien) pour remonter le fer plus vite dans mon système vu que j’avais les yeux cerner assez foncé et ainsi que des multi-vitamines à tous les jours pendant le temps que l’on trouve ce que j’avais.

    Qui résultaient de problème non diagnostiqué que mes surrénales fesait chuter ma pression dès que j’étais debout à peine 2 minutes. Donc quand le spécialiste de la pression; à pris ma pression coucher, assise, debout et rester debout 2 min, bien tout chutait tellement et le pouls montait, le 10 avril dernier ont a finalement diagnostiqué avec cette condition vu que j’avais trop de symtomes qui indiquait que c’était le problème, suite au test que l’on m’a fait prendre de Cortrosyn. Le 25 avril j’apprenait que mes reins fonctionnait très peu vu que le cortosol était royalement trop bas. Je prends du Cortef 2 fois par jour depuis le 10 avril et je suis suivi par un endocrinologue et j’ai été consulté dans les 10 jours suivant.

    Par la suite, on a fait vérifier toutes les autres glandes de mon corps vu que j’ai plusieurs de mes symptomes de sont pas résolu pour l’instant: J’ai paralysé 5 fois l’an dernier, voit embrouillé et des migraines depuis 6 ans, choque à ma tête….

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Lorsque la médecine classique a de la difficulté à diagnostiquer un problème de santé, il arrive assez souvent que l’alimentation et particulièrement une intolérance alimentaire joue un rôle dans la maladie.
      Donc, tout en vous faisant suivre par votre médecin, je pense qu’adopter le régime hypotoxique ne peut qu’aider votre organisme à mieux combattre la maladie.
      Par exemple, si vous lisez le chapitre sur la nocivité des glycotoxines et du sucre sur le fonctionnement des reins, vous comprendrez qu’éliminer les sucres raffinés aidera à protéger le fonctionnement de vos reins.

      En tenant un journal des aliments que vous consommez et de vos symptômes, il est possible que cela vous aide de façon non négligeable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s