Un dur retour à la réalité pour Annie

Submitted on 29/11/2012 at 14:09

Bonjour,

J’ai pratiqué l’alimentation hypotoxique pendant plus d’un an, mes symptômes s’étaient beaucoup améliorés, tellement que j’ai fait de plus en plus d’écarts…jusqu’à ce que mes douleurs augmentent et reviennent au point insupportable d’avant mon changement d’alimentation. Je faisais des écarts, car j’en avais marre d’entrer dans un marché d’alimentation et de ne pouvoir rien y acheter de préparé! J’en avais marre de me casser la tête pour savoir ce que je devais préparer en tenant compte de tous les critères du régime hypotoxique. Je me sentais seule et j’avais l’impression de manger comme une extra-terrestre! Ne faites pas comme moi, car plus on fait d’écarts plus c’est difficile de reprendre les bonnes habitudes!. Avec l’alimentation hypotoxique on peut même en arriver à oublier à quel point on avait mal avant et cela risque de nous faire négliger le régime. C’est ce qui m’est arrivée et maintenant je le regrette amèrement. Mes douleurs m’ont très bien rappelées que l’alimentation hypotoxique me rend bien tout ce qu’elle me prend. Pour moi, le plus difficile ce n’est pas de commencer le régime, mais plutôt de le poursuivre même quand nos douleurs s’estompent. N’arrêtez-pas votre régime pour quelques aliments plaisirs, ça n’en vaut vraiment pas le coup, c’est aliments vous paraîtront bien insipides quand vous pleurerez de douleur.

Annie

11 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

11 réponses à “Un dur retour à la réalité pour Annie

  1. Marie S Lamoureux

    😦 De mon côté aussi j’ai fait un écart et j’en souffre. En fait, ce n’était pas grand chose, un souper à la tourtière, dinde et cie lors d’un souper de Noël ainsi qu’un autre incartade pour un autre « party » de Noël mais dans la même fin de semaine. Je croyais que les symptômes allaient réapparaître plus rapidement et mois douloureux. En fait, ils ont réellement commencé trois jours après et aussi douloureux qu’avant le début du régime. Maintenant, je ne fais qu’espérer que ça ne prennent pas des semaines avant que j’élimine tout ça. Hier était une journée particulièrement pénible et c’est très frustrant de se revoir invalidé pour avoir manger, on se rend compte après coup, un repas qui ne valait pas cette souffrance.

  2. Nicole

    Je suis le régime depuis 18 mois. La semaine passée, le menu du restaurant était limité et j’ai triché ( tant qu’à faire …). Durant la nuit suivante, j’ai eu une gastroentérite. Hier, j’étais reçue par des amis et j’ai mangé comme eux (produits laitiers, blé, viande non conforme). J’ai encore fait une gastroentérite la nuit passée. Je suis la seule malade du groupe. Il serait étonnant que ce soit un virus les 2 fois car le lien avec mes triches est assez direct et évident. Est-ce possible que le régime nous rende intolérant aux aliments non permis ? Si c’était le cas, croyez-moi, ce serait un facteur de protection extraordinaire contre les triches !

  3. Johanne Lefrancois

    Pour annie je te comprends et avoir un conjoint qui n’est pas sans gluten, pcque moi je suis diabétique et maladie coeliaque, je comprends que de ne pu savoir quoi faire pour manger, et moi je demeure sur la côte-nord et avoir du lait de riz enrichie ou sonice est impossible par semaine, je trouve ça vraiment con. On a le droit de manger comme tout le monde sans souffrir. Alors lâche pas tu seras mon exemple. Au plaisir.

  4. Diane Attendu

    Bonjour Annie et Jacqueline,

    moi également, comme tous les adeptes du régime hypotoxique qui font des écarts quant tout va si bien, sont sans exception rapidement rappelés à l’ordre! Les anciens bobos reviennent vite au galop!

    La question qui tue! Pourquoi est-ce que notre corps nous rappelle si brutalement à l’ordre? Les douleurs apparaissent non seulement rapidement mais avec une intensité qui me paraît supérieure à celles d’avant alors que je mangeais depuis des années quantité de produits de lactose et de gluten sans retenue! Il ne suffit que d’un petit écart pour multiplier les douleurs d’antan! Tout comme Annie et les autres, cela ne fait que renforcer notre intention d’en rester au régime.

    J’anticipais certes que le corps garderait une bonne mémoire de ces substances, mais je m’attendais à revoir les douleurs paraître proportionnellement en rapport avec l’importance des écarts…Mais c’est comme si, suite à avoir pratiqué le régime, notre corps réagit encore plus fortement à ces mêmes substances et ce à de plus petites quantités! Est-on capable d’expliquer ce phénomène qui me parait des plus perplexants et un peu démoralisant quand on veut juste tricher un tout petit peu?

    salutations

    Diane

    • Jacqueline

      Bonjour,
      La raison en est très simple. Lorsque l’on consomme quotidiennement un aliment qui est mal adapté à notre génétique, l’organisme s’habitue et il devient incapable de manifester de la douleur. C’est un peu comme le phénomène d’accoutumance à un médicament. À la longue, notre organisme s’y habitue et le médicament devient moins efficace ce qui nous oblige à augmenter la dose ou à changer de médicament. Lorsque l’on cesse de consommer un aliment qui ne nous convient pas, l’organisme se nettoie et devient à nouveau capable de manifester par la douleur que l’aliment en question ne nous convient pas. Il ne faut pas oublier que le phénomène de la douleur est quelque chose de très positif car c’est le moyen que l’évolution a trouvé pour nous indiquer qu’il faut éviter certains comportement négatifs. Il y a des gens qui génétiquement sont incapables de ressentir de la douleur et ces personnes courent constamment de grands dangers.

  5. Joelle

    Courage ma chère. je n en suis qu au début et j ai fais une seule vraie grosse «triche» ouf j ai eu 8 jours de douleurs épouvantables. mais la je fais des minis «triches» tres mini et c est bien comme ca . on apprend a se connaitre . courage encore vous n etes pas seule.

  6. Merci de nous le rappeler…Je viens d’écouter « une petite granule, une petite pilule….Vitement qu’on continue d’en parler, en bien ou en mal mais qu’on en parle..Comme le Mr. souffrant d’arthrite disait ; quand la douleur s’estompe, pour celui qui souffre, c’est celà qui compte.Nous savons bien que les maladies ne disparaissent pas mais si la vie est plus agréable c’est déjà extraordinaire. CEUX QUI SOUFFRE LE COMPRENDRONS.

  7. Suzanne

    je vis la même chose que toi en ce moment. j’ai recommencé peu a peu a manger comme les autres et mes douleurs sonts revenue me rapeller que je ne pourrais plus manger comme avant. c’est difficile de se remettre dans le droit chemin c’est vrai mais encore plus difficile de faire face au commentaires des gens sur notre facon de manger. je reviens peu a peu a l’alimentation hypotoxique et je me sens revenir a la vie aussi !

  8. Marlaine

    Bonjour Annie, moi je suis ce régime depuis 2008. Le truc c’est de continuer à faire les mêmes recettes en remplacent les ingrédients.
    Moi j’utilise du lait de riz ou d’amande, la farine tout usage Bob’s red Mill sans gluten .La margarine Becel Vegan-Vegetale et le pain blanc à sandwich glutino. Au début j’étais comme toi je ne savais pas trop quoi manger et depuis que j’ai compris ce principe c’est facile maintenant.
    Bonne chance,
    Marlaine

  9. Louise Langlois

    Je t’encourage Annie à poursuivre ta route avec le régime, et tu n’es pas seule, pense à tout le monde qui le fait incognito… hihi! On est là et une chance qu’on sa! Continuons à bien manger et se faire du bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s