Les arguments d’un biochimiste concernant l’effet placebo.

Submitted on 01/12/2012 at 12:37

Je viens de regarder le reportage. Intéressant, mais j’ai tiqué sur l’effet placebo. Je suis le régime depuis 8 mois et il n’y a pas de rémission instantanée. Ma condition s’est beaucoup améliorée, mais ce fut graduel, avec des fluctuations, et tout n’est pas encore parfait. Les vieux problèmes évoluent plus lentement. Un effet placebo est plus spécifique et uniforme et diminue dans le temps, alors qu’avec le régime, c’est l’inverse. Plus le temps passe et plus la douleur et l’inflammation diminuent. Je ne pense donc pas que l’effet placebo soit en cause.

Je déplore aussi que l’on ait pas mentionné l’apport de Mme. Lagacé dans la diffusion de cette approche au Québec. Sans son livre je n’aurais probablement pas pu introduire ce changement fondamental et très bénéfique dans ma vie, par simple ignorance. Qui avait parlé de Seignalet au Québec avant elle? Ceci sans compter la revue de littérature que son livre contient. Merci Mme Lagacé.

Claude Vaillancourt
Biochimiste

9 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

9 réponses à “Les arguments d’un biochimiste concernant l’effet placebo.

  1. G. Martin

    « Qui avait parlé de Seignalet avant elle? »
    Je suis naturopathe et je me suis procuré la toute première édition du livre du Dr Seignalet en 1996 dès sa parution. À cette époque, il était difficile de convaincre nos patients d’essayer ce régime, les naturopathes n’ayant pas la crédibilité d’un médecin ou d’un Ph.D même si nous argumentions sur les compétences du Dr Seignalet et sur son travail de recherche consacré essentiellement au système HLA, rattaché à la fois à la génétique et à l’immunologie. Grâce au Dre J. Lagacé, Ph.D, les patients sont maintenant très intéressés; ce livre est sur le bureau de presque tous les naturopathes. À 90% des consultations, le livre très bien vulgarisé de la Dre Lagacé nous sert de références et nous en conseillons l’achat à nos patients. Et les résultats sont là. Il y a même certains médecins ouverts qui le recommandent à leurs patients. QUI l’eût cru?
    Alors, « qui avait parlé de Seignalet avant elle? »
    Les naturopathes. D’ailleurs, la Dre Lagacé écrit avoir consulté des thérapeutes en médecine douce (ostéopathes, acupuncteurs ou kinésithérapeutes) et personne ne lui a parlé du Dr Jean Seignalet.
    Merci Dre Lagacé!

  2. Danielle

    Bonjour, tout a fait d accord sur le fait qu on ait pas mentionné madame Lagacé dans le reportage. Elle y avait franchement sa place.

  3. tu as bien raison. ah ces scientifiques là!

  4. Suzanne Dufresne

    Il me fait du bien de lire que d’autres, comme moi, voient des changement s’opérer graduellement et avec des fluctuations. Ma réalité n’a rien de la magie qui s’est opérée chez certains. Je persévère car je sens des changements réels s’opérer, et je crois qu’il me faut m’approprier ma réalité. Je dois encore faire des essais, et varier les interdits afin de trouver la meilleure solution pour moi. Je dois également être patiente, car la réintroduction de certains aliments s’est révélée nuisible pour certains de mes symptômes, et j’avoue que la perspective de ne plus pouvoir manger de fromage de ma vie, par exemple m’attriste beaucoup. Mais, j’attends que le temps fasse son travail, et que je puisse réessayer et voir si ça me cause toujours autant de symptômes.
    Voilà au dessus d’un an que je suis le régime hypotoxique (avec quelques moments d’interruption en voyage ou aux fêtes), mais j’ai déjà réduit l’utilisation de pompes pour mon asthme, et mes douleurs articulaires matinales ont diminué. Alors, même si tout n’est pas disparu et que j’ai encore des « flare up », je persévère et m’applique, convaincue que si il ne s’agissait que de l’effet placebo, je ne me porterais pas mieux après si longtemps..

  5. J’ai la chance dans un médecin de famille qui était familière avec les travaux du Dr Seignalet, mais je n’aurais pas su par où commencer sans le livre « Cuisiner pour vaincre la douleur ». Je le conseille d’ailleurs à tous ceux qui me disent avoir lu le premier livre de Mme Lagacé, mais avoir trouvé tout cela trop compliqué.

  6. Élaine

    Je ne crois pas en l’effet placebo sur une longue durée. L’argument rationnel et scientifique prend parfois des allures de faux argument. Comme si la condescendance des suscpicieux (qui ne sont peut-être pas de mauvaise foi) prenait tout ce qui existe et ce qui est efficient mais ne se mesure pas ou ne se prouve pas pour de la croyance (qu’on dit insignifiante).

    Moi je ne suis pas une personne naive mais je poursuis mon régime parce qu’il en vaut la peine et d’ailleurs personne n’a dit qu’il guérissait tout ou qu’il était une panacée à tout…..

  7. Hélène Bilodeau

    Je suis tout à fait d’accord avec l’opinion de Monsieur Vaillancourt. Je suis le régime depuis 7 mois et en effet, les résultats se font sentir subtilement et sur du long terme. Comme d’habitude, la communauté scientifique tarde à se laisser aller à promouvoir ce qui serait normalement une excellente nouvelle… Et oui, on devrait davantage faire connaître l’ouvrage de madame Lagacé car tout est justement appuyé sur des bases scientifiques et c’est ça, dans mon cas, qui a fait penché la balance. Je suis du genre prudente dans ces approches et je ne me garoche pas dans n’importe quoi dont on sent que l’objectif premier est de faire la passe financièrement sur le dos de la misère du monde. Dans ce cas-ci, contrairement à ce qu’on pense, ce n’est pas nouveau et c’est longuement expérimenté et appuyé. Heureusement qu’il y a des exceptions dans la communauté scientifique et médicale… Merci Madame Lagacé. Touit ceci étant dit, je vous partage à nouveau une recette surprenante pour se gâter un peu sans déroger aux principes d’une alimentation saine et nutritive. Voici donc une recette de Surprenants brownies qui sont délicieux. J’ignore la provenance de cette recette cependant.

    SURPRENANTS BROWNIES

    1 boite (540 ml) haricots noirs, rincés et égouttés
    3 c à soupe huile d’olive
    3 œufs
    1 c à thé vanille
    ½ tasse sucre naturel (Sucanat)
    1/3 tasse cacao
    1 c à thé poudre à pâte
    ½ tasse pépites de chocolat noir
    ½ tasse pacanes en morceaux
    Une pincée de sel

    1. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 350°F.
    2. Dans un grand bol, mélangez au bras mélangeur les haricots, l’huile, les œufs, la vanille et le sucre jusqu’à consistance homogène.
    3. Dans un autre bol, mélanger le cacao, la poudre à pâte et le sel. Incorporer au mélange précédent.
    4. Une fois le tout homogène, mettre dans un moule carré. Étaler les pépites de chocolat et les pacanes sur le mélange.
    5. Cuire pendant 35 minutes.

  8. Denyse

    Bravo a vous d’avoir dit votre opinion…….et surtout d’avoir la meme idée que moi en ce qui concerne le fait de ne pas avoir mentionné le nom de Mme Lagacé, sans sa présence a la TV et sans son livre et ce blog, beaucoup de gens n’aurait jamais su. Merci a vous de votre beau témoignage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s