Deux jeunes enfants autistes: témoignage qui m’a bouleversée + précisions

Hier soir le 05 décembre, à la fin de  la conférence que j’ai présentée à Saint-Bruno, une jeune femme s’est levée et a fait un témoignage qui m’a complètement bouleversée.  Ayant deux jeunes fils atteints d’autisme, elle leur a fait suivre un régime alimentaire  basé sur les mêmes principes que ceux de l’alimentation hypotoxique,  il y a un peu plus d’un an.  Les thérapeutes qui les suivaient, y compris le  médecin,  ont déclaré qu’ils ne présentaient plus de signes autistiques et que leur développement, préalablement sévèrement atteint, était tout à fait conforme à celui d’enfants du même âge.   Cette dame, à ma demande, va rédiger un témoignage qu’elle nous fera parvenir d’ici une semaine. Je la remercie pour sa générosité.

26 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

26 réponses à “Deux jeunes enfants autistes: témoignage qui m’a bouleversée + précisions

  1. Daoud

    Bonjour Nathalie,

    Je vous tire mon chapeau ! vous êtes une mères exceptionnelle avec le plus gros des coeurs. Je vous remercie de nous avoir partagé votre magnifique courage et amour pour vous enfants.

    Ma fille a une dysphasie. Depuis 6 mois, elle ne prend pas de gluten, ni de caséine ni de viandes et pas de sucreries, ni de produits transformés. On voit tellement de changement et d’amélioration au niveau de l’attention, de l’apprentissage et de son comportement. Je suis si contente ….

    Toutefois elle mange beaucoup de riz, elle l’adore car elle a beaucoup de difficulté avec les légumes. Elle aime les fruits, mais les légumes se résume des fois en : concombre et carotte et poivron rouge.

    Je souhaite savoir quelles recettes tu fais pour tes enfants ? qu’es ce qu’ils aiment le plus ? je sais qu’ils sont tout petit , contrairement à la notre qui a 8 ans. Es-ce qu’il y a des mamans qui ont des enfants comme ma fille ? comment faire pour donner plus de légumes ?

    Merci encore Nathalie, j,ai hâte de lire votre livre.

    Merci Jaqueline pour tout aussi, vos livres m,aident beaucoup.

    Nessrine.

    • Jacqueline

      Pourquoi ne pas essayer de lui faire boire pour commencer un jus maison à base de jus de carottes (2-3) et d’une branche de céleri si vous avez un extracteur à jus?

  2. carine boustany

    Bonsoir! Mon fils de 4 ans et demi vient d etre diagnotise d autiste.On n a pas le resultat final mais on l aura en debut de 2013. Ca fait un moment que je fais des recherches et je tombe chaque fois sur le regime sans glutene. Pour ceux qui ont deja essaye: est ce qu il faut faire un test avant pr voir si mon fils a des alergies et en particulier au gluten? et a partir de la faire le regime? ou est ce qu on le fait automatiquement?est ce que le regime a faire doit etre surveille par un medecin ou peut on le faire seul?
    et ou peut on trouver un plan de ce regime qui ne soit pas complique tenant en compte qu on est une famille de 5 et que j ai 2 autres enfants qui ne sont pas autistes.
    Je vis au Denmark, et le systeme de sante est assez complique.
    Est ce que ce genre de regime est reconnu par les medecins? ou est ce considere comme « methode alternative » et donc un medecin refuserait d en prendre la responsabilite ou surveiller les resultats?
    Merci de bien me repondre.
    Ts vont mails sont extremement encourageant et me donne de l espoir.
    Une derniere question: est ce que vs avez fait un scan (celebral) comme partie de la recherche pr le diagnostic.

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Je pense que dans les circonstances, Nathalie a donné des informations pertinentes qui devraient répondre à la majorité de vos questions. Certains médecins à l’esprit ouvert pourraient certainement vous aider. J’ai déjà participé à un congrès scientifique au Danemark et les médecins chercheurs m’avaient paru très progressifs. Pour bien suivre le régime hypotoxique, je vous propose de vous procurer mes livres.

  3. Nathalie

    Je suis la maman des deux jeunes garçons dont Mme Lagacé fait mention dans son blogue. C’est moi qui me suis levée à la fin de sa conférence pour prendre la parole. C’était la première fois que je me manifestais devant autant de gens, mais certainement pas la dernière. Parce qu’après avoir fait renaître mes deux fils, je suis maintenant prête à partager mon « secret » pour venir en aide à toutes les familles désireuses de mener le même combat que moi.

    Il y a un an très exactement, après avoir effectué une recherche approfondie sur Internet, j’ai amorcé un grand combat pour mes enfants de 12 mois et demi et 3 ans. Le plus vieux avait reçu deux mois plus tôt un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme avec anxiété, alors que le cadet présentait tous les signes sans toutefois avoir reçu son diagnostic officiel. Suite à mes recherches, j’ai complètement modifié notre alimentation. J’y ai retiré le gluten, la caséine et le soya. Et ce qui s’est passé ensuite relève presque du miracle.

    En seulement trois jours, mon plus jeune garçon s’est mis à sourire, alors qu’il ne l’avait pas fait depuis l’âge de 6 mois (moment où il avait reçu un vaccin et où j’avais introduit la nourriture), et son contact visuel est revenu. Cinq jours plus tard, après avoir été constipé pendant 60 jours, il a définitivement cessé de l’être. Une autre journée a passé et il babillait. Encore deux autres semaines se sont écoulées et son développement moteur est passé de sévère à « dans la moyenne »; il ne restait plus simplement en position assise, mais subitement, il s’était mis à ramper, à marcher à quatre pattes, à se lever en prenant appui sur les meubles et à marcher latéralement, avec appui encore une fois. La physiothérapeute qui le suivait, complètement renversée par notre histoire, a mis fin du jour au lendemain aux thérapies qui duraient depuis des mois. Mon fils s’est mis à pointer les parties de son corps, à attirer l’attention, à manifester ses besoins et ses émotions. Il est devenu présent, affectueux, drôle. Le flapping qui le caractérisait a diminué au fil des semaines jusqu’à disparaître complètement, après quatre mois de régime.

    Quant à mon aîné qui ne parlait toujours pas à presque trois ans et demi, sa langue s’est déliée quelques semaines à peine après le changement d’alimentation. Un jour, au retour de la garderie, il s’est mis à me raconter sa journée dans les moindres détails, alors qu’avant, on avait de la difficulté à obtenir un seul mot de sa part. La même semaine, j’ai eu droit à un « je t’aime maman » bien senti, le premier et le plus beau! Une foule d’autres progrès – jamais subtils, toujours spectaculaires – se sont produits : mon fils a commencé à s’habiller seul, il est devenu propre du jour au lendemain, il a cessé ses stéréotypies, a perdu ses rigidités et recherchait constamment le contact d’autrui et les échanges sociaux alors qu’auparavant il les fuyait. Rapidement, toutes les thérapies (physiothérapie, orthophonie, ergothérapie) ont pris fin. Au terme de cette année de complète métamorphose, mon fils, qui aurait théoriquement dû recevoir des services de réadaptation avec une éducatrice spécialisée, a passé des « tests » qui démontraient qu’il se situait maintenant dans la moyenne de son groupe d’âge, et ce, dans chacune des sphères de son développement. Son dossier a donc été fermé et ceci nous confirmait que nous n’étions pas fous, que des gens totalement objectifs constataient eux aussi la métamorphose.

    Le régime a fait des miracles, rien de moins. Mais je dois préciser une chose : quelques semaines après avoir adopté le régime et avoir constaté ses énormes bienfaits, nous avons adhéré, sous la supervision d’une naturopathe extraordinaire, à une approche biomédicale qui prônait, en plus du retrait de la caséine, du gluten et du soya, le retrait des intolérances alimentaires, la supplémentation en vue de pallier aux carences, le traitement du candida albicans dans les intestins et, enfin, la chélation des métaux lourds (les autistes sont incapables de les éliminer naturellement de leur corps). Afin de les traiter de façon ciblée, nos enfants ont passé quatre tests, dont un test de sang qui démontrait à quel point leur système gastro-intestinal était enflammé et poreux et qu’il laissait passer des macromolécules qui se promenaient librement dans leur sang et qui agissaient négativement sur leur cerveau. Ainsi, nous avons pu constater « scientifiquement » que même si nos enfants étaient jeunes, le gluten et la caséine avaient un impact dévastateur sur leur système fragilisé. Ceci me confirmait également tout ce que mes recherches m’avaient enseigné : l’autisme n’est pas un syndrome psychologique, mais bien gastroentérologique. Oui, oui, vous avez bien lu, l’autisme n’est pas entre les deux oreilles, mais dans le ventre!

    Aujourd’hui, maintenant que nous avons fait tout ce que prônait l’approche biomédicale, il ne nous reste plus qu’à suivre le régime. Car mes enfants ne sont pas « guéris ». Si je leur donne du gluten ou de la caséine, ils retomberont. Ceci ne fait aucun doute.

    Ce témoignage n’est qu’un bref résumé de notre expérience. Je travaille présentement très fort à la rédaction d’un livre, parce que je tiens à partager cette histoire avec le plus de gens possible. J’ai ramené deux enfants – mes enfants – à la vie, maintenant ma mission consiste à aider ceux qui seront tentés de suivre ma trace.

    Je termine avec une statistique qui n’a rien de réjouissant : l’incidence de l’autisme a augmenté de 600 % dans les pays industrialisés au cours des 20 dernières années (David Suzuki, The Nature of Things). Faut-il simplement être horrifié par cette statistique? Non. Il faut faire quelque chose avant qu’il ne soit trop tard. Et vite.

    • Jacqueline

      Merci Nathalie de la générosité dont vous faites preuve en présentant ce témoignage exceptionnel. Je suis certaine que votre témoignage aidera de nombreux parents.

    • Bonjour serait-il possible d’avoir le nom de la naturopathe. Merci

    • Jacqueline

      Lorsque cette personne reviendra de vacances, Nathalie le lui demandera et elle nous le fera savoir.

    • Elsie

      Bonjour, je suis la maman d’un garçon qui est ted et qui a aussi le trouble de l’attention. Il a 8 ans. Aujourd’hui, avec les années scolaires avançant, il commencent a perdre ses repères dans ses routines à l’école. En plein milieu d’un travail ou d’une tâche il arrête perdu. Ça le met vraiment dans tous ses états. Il pleure, il ne se retrouve plus dans ce qu’il a à faire.
      Je me vois acculée au bout du mur. Le régime ou le ritalin?
      J’aimerai bien avoir de l’aide pour changer son régime alimentaire. J’ai le livre de Madame Lagacé. Mais pour changé tout un menu complet et trouvé des aliments sans transformations ce n’est pas évident toujours. On sent perdu.

      Merci pour votre bienveillance!

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Pour ceux qui ont de la difficulté à suivre le régime hypotoxique, je leur recommande de s’abonner à SOSCuisine, régime anti-inflammation ou hypotoxique. Vous n’avez qu’à cliquer sur l’annonce sur la page d’accueil pour trouver de l’information précise à ce sujet. De plus, l’aide d’une naturopathe spécialisée dans ce domaine (au moins deux sont mentionnées sur ce blogue) pourrait aider votre fils.

    • porte

      comment puis je retrouver les coordonnées de Nathalie j ai un bébé dans le même cas que ses 2 enfants

  4. Suuzanne

    Je suis abonnée à Allergic Living et le lien entre l’autisme et le gluten y a été discuté. La communauté des allergiques pourrait donc être de plus en plus sensibilisée. Le principal centre américain de recherche sur le gluten espère trouver des marqueurs qui permettraient d’identifier les enfant ayant le plus de chances d’améliorer (voir résoudre) leurs symptômes par une alimentation sans gluten. Ils semblent considérer que 1 enfant sur 10 répond à la diète sans gluten. Il n’y a eu aucune mention de diète hypotoxique… à venir?

  5. Lucette Gagnon

    C’est merveilleux cette belle nouvelle de rémission pour une maladie auquel on n’aurait même pas pu penser que le régime soit efficace.
    J e suis certaine que nous sommes en train de vivre une grande révolution dans le monde alimentaire. Bravo! Bravo! Bravo! Mme. Lagacé et merci pour votre beau travail.

  6. Joane Matteau

    Merveilleux! Merci Jacqueline! Et meilleurs voeux pour de Joyeuses Fêtes!!!

  7. Dr. Natasha Campbell-McBride is a medical doctor with a postgraduate degree in neurology. She worked as a neurologist and a neurosurgeon for several years before starting a family. Her first-born son was diagnosed autistic at the age of three, and she found to her surprise that her own profession had no answers. She now has a full-time medical practice in the United Kingdom where she treats children and adults with autism, learning disabilities, neurological disorders, psychiatric disorders, immune disorders, and digestive problems.

    Dr. Campbell-McBride has developed a very effective treatment for GAP children, called GAPS Nutritional Protocol. It is described in great detail in her book, Gut and Psychology Syndrome, which is designed to be a self-help book. In it she shares her insights about Gut and Psychology Syndrome (GAPS), which can make a child particularly prone to vaccine damage, and the GAPS Nutritional program; a natural treatment for autism, ADHD, dyslexia, dyspraxia, depression and schizophrenia.
    I have found many similarities between the GAP and the hypo-toxic approaches, which might be of interest to you in your research.
    thanks for your continued and much appreciated work, and for this forum which is so valuable.
    Veronica (my apologies for the English)

  8. Aziz

    Bonjour,
    Je suis toujours connecté à ce site. Je suis ce régime depuis 3 semaines. Je n’ai aucun problème de santé mais je le fais pour la prévention. Avec ce régime je mange trés varié. Je vous suggère d’utiliser le tajine marocain (de mon pays:). Le secret de cet appareil, c’est qu’on met la viande et les légumes en même temps et le tout se prépare en même temps. C’est à dire que puisqu’on sait que la viande se prépare plus longtemps que les légumes, mais dans cet appareil on met tout à la fois et le tout est prêt après une heure et demi. Et en plus c’est coforme au régime hypotoxique, car c’est préparé à feu doux. et ça donne un gout exceptionnel car il est fabriqué de terre cuite.
    voici une reccette connue chez nous au Maroc :
    – Mettre un peu d’huile d’olive dans le tajine, ajouter l’ail, un peu de cumin, de poivre, du gengembre en poudre, du percil, du sel et melanger.
    – ajouter du poulet coupé en morceau (ou du veau) et mélanger le tout.
    – ajouter de la pomme de terre et des carottes en morceau.
    – ajouter un moitié de verre d’eau.
    – fermer le tajine et le mettre sur la cuisinière à feu doux.
    Vous remarquez que je n’ai pas écrit de quantités, car vous pouvez le faire à l’oeil et ça va marcher. Sinon faites moi signe et je vous donnerai les quantités.

    Merci.
    Bonne journée.

    • Jacqueline

      Concernant la dernière partie de votre courriel, vous semblez très mal renseignée, c’est pourquoi je ne la publie pas. Par contre, la mère qui va témoigner va nécessairement vous renseigner correctement.

  9. marijo

    Peut-on saisir une viande ou la faire revenir dans la poêle pour ensuite la mettre dans la mijoteuse pour une cuisson lente?? Merci…

  10. Johanne Tremblay

    Bonjour madame Lagacé. Nous nous sommes procurés vos deux livres dont nous essayons de suivre les recommandations. J ai quand même une question concernant le son d avoine. Est ce vraiment différent des flocons d avoine? Moi je crois que c est à éviter. On peut remplacer cela par quoi? Merci. Ma fille et ses 3 enfants dont deux allergiques au gluten de façon sévère se s y ont mis. Le 3 e de 4 ans n assimile toujours pas le fer dans son système. Il est en examen au CHUL car on pense qu il a une perte de sang quelque part, probablement au niveau des intestins. Il suit aussi depuis peu ce régime. Y a t il quelques chose que je devrais savoir concernant son problème et le régime hypotoxique? Mer i de prendre quelques minutes pour me répondre.

    • Jacqueline

      L’avoine n’est pas conforme à l’alimentation hypotoxique. Par contre, le gruau de sarrasin est excellent à tous points de vue. Les problèmes de votre petit-fils pourrait effectivement être relié à son allergie au gluten.

  11. Bonjour Jacqueline,
    Pour ma part, ce ne serait pas la première fois que j’entends incriminer les céréales dans l’apparition de l’autisme. On n’a pas fini de dénoncer une alimentation dangereuse répandue par les industries agro-alimentaires et la complicité du pouvoir économique. Il est vraiment temps que la conscience alimentaire s’éveille et que chacun apprenne à se nourrir sans ingurgiter n’importe quoi avec des conséquences gravissimes !

  12. Il est important pour tous de connaître cette diète pour les enfants autistes. Je suis spécialiste en traitement biomédical des troubles du développement chez l’enfant. Je suis formée par l’Autism Research Institute et le Medical Academy of Pediatrics for Special needs tous deux aux États-Unis. Les régimes pour enfants en trouble du développement ne sont pas tout à fait les mêmes que le régime hypotoxique mais très semblables. Les résultats sont vraiment très intéressants.

    • liliana

      Bonjour madame Cynthia, êtes vous a Quebec? je cherche vraiment un peu avec urgence mon fils à étai diagnostique avec TED est je ne réussit pas a lui changer son alimentation du a ça rigidité pour le gluten, merci.

    • Jacqueline

      Utiliser la fonction « Recherche » pour trouver les coordonnés de Mme Gariepy qui a un bureau à Québec.

  13. Diane Néron

    Extrêmement motivant et touchant.
    Merci de partager.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s