Témoignage: quand la fiction dépasse la réalité + ajout

Ma généraliste, il y a une dizaine d’années m’avait dit que les produits laitiers produisaient du mucus. En effet, j’avais depuis longtemps d’importantes expectorations matinales très gênantes et je faisais des angines plusieurs fois par année. Quand j’ai commencé le 6 août 2012 le régime que vous recommandez, je le faisais pour régler des douleurs insupportables au dos (une IRM démontrait de l’arthrose facétaire, trois kystes dans la région lombaire, une hernie discale, de l’antélystésis à une vertèbre, j’envisageais une chirurgie…ou la chaise roulante tellement le matin j’avais de la difficulté à marcher et le soir venu également).
Mes douleurs ont disparu en trois semaines (ayant lu votre livre, je pensais que ça prendrait au moins un an, j’étais la première surprise de la rapidité de la disparition des douleurs, mais j’avais aussi fait cinq séances de physiothérapie qui me soulageait, mais temporairement seulement). Pour faire suite au témoignage de Richard, je dirais que ce n’est qu’après un an que j’ai réalisé que j’avais arrêté mes expectorations le matin au lever. Depuis août 2012, je fais très rarement des écarts avec le gluten car des douleurs aux mains ou au cou reviennent en deux ou trois heures seulement après l’ingestion, mais je fais cependant des écarts avec le fromage. L’ayant fait pendant plusieurs mois l’été dernier, j’avais recommencé à recracher bruyamment le matin. Dès que j’arrête le fromage, cela disparaît.
Je dois dire que je ne suis pas scrupuleusement le régime quant au degré de cuisson des aliments, mais je mange quotidiennement beaucoup de fruits et de légumes, j’ai une alimentation à 98% biologique, je mange du chocolat bio aussi et noir tous les jours (entre 30 et 50 gr.) et, à 69 ans, je me porte vraiment bien, je marche tous les jours au moins 30 minutes, mais le plus souvent entre 1h30 30 et 2h., je monte le grand escalier du Mont-Royal conduisant au chalet (258 marches) en 3’2″ ces dernières semaines, à 2,53 l’été, soit moins d’une seconde par marche!
J’ai eu un grave accident il y a trois ans (chute d’un balcon du troisième étage:19 fractures, déchirure musculaire à une épaule où il y avait aussi une fracture de la tête de l’humérus, collapsus pulmonaire, perforation de la vessie, thrombopénie, ma tension était 60/40 à mon arrivée en traumatologie, les ambulanciers étaient chez moi quelques minutes après l’accident). Mais après sept jours (dont certains avec jeûne complet car on devait me faire une chirurgie au bassin (trois fractures) mais, finalement écartée, donc après 7 jours, je ne prenais plus aucun médicament contre la douleur, mon compagnon venait à la maison me préparer mes repas sans gluten et sans produits laitiers, ainsi que plusieurs amiEs qui l’ont épaulé, et, neuf mois plus tard, j’étais en montagne à 3000 mètres d’altitude à faire de la randonnée, et, depuis, tous les ans, j’y retourne et fais, sur deux mois, autour de 15 sorties à ces altitudes, certaines sorties avec un dénivelé de 1500 m. et redescente dans la même journée.
Alors, depuis les résultats fabuleux obtenus avec ce régime et l’énergie que j’y ai gagnée, j’ai offert votre livre à bien des amiEs et ne tarit pas d’éloge à l’égard de cette alimentation. J’ai même un jour parlé à un monsieur qui déambulait avec tellement de difficultés sur le trottoir que je lui ai demandé s’il faisait de l’arthrose. À sa réponse affirmative, je lui ai donné les références de votre site. Certains proches ne veulent pas se résoudre à le suivre malgré les problèmes de santé qu’ils éprouvent, je leur réponds alors qu’il faut moins penser aux aliments auxquels on renonce qu’à ce qu’on gagne du point de vue de la santé et du bien-être général. Chacun choisit en effet ce à quoi il ou elle veut renoncer en fonction de l’idéal de santé visé. J’ajoute que j’ai perdu 12 kilos les premiers six mois….et 8 lors de la chute, j’en ai repris quelques-uns depuis, mais je maintiens un IMC entre 25,6 et 26,6.
J’ai eu bien de la chance lors de ma chute, surtout qu’une erreur médicale (oubli de m’anti-coaguler après la décision de ne pas procéder à la chirurgie du bassin), j’ai eu une thrombose à chacune des deux jambes, à l’aine, les plus dangereuses, obstructive pour une jambe (caillot de 4 cm de diamètre!) et quasi obstructive à l’autre, sans compter le caillot dans la veine cave, heureusement bloqué par un parapluie inséré la nuit de l’accident. Résultat de cette erreur: un avc avec aphasie temporaire (de quelques heures, en fait c’était une ischémie cérébrale transitoire) et une embolie pulmonaire. Mais, coucou, je suis toujours là, et en pleine forme! Je suis sûre que le régime que je suivais depuis plus d’un an au moment de l’accident en plus des exercices quotidiens, m’ont permis de passer à travers cette épreuve sans trop de séquelles, hormis un syndrome Morel-Lavallée qui a nécessité sept ponctions dans les mois qui ont suivi!
Les centres anti-douleurs dans tous les hôpitaux devraient s’inspirer de ce régime pour atténuer les souffrances. Le chirurgien avec qui j’avais en 2012 pris rendez-vous pour une éventuelle chirurgie au dos, m’a demandé les références de votre livre au vu de la disparition de mes douleurs car plusieurs de ses patientEs lui en avaient parlé. Il était curieux d’en savoir plus.
Pour les personnes qui s’inquiètent du calcium dont on nous dit qu’il faut le prendre essentiellement dans les produits laitiers, si je peux les rassurer: je suis suivie pour hypocalcémie, probablement de naissance et, ayant une prescription de trois comprimés de 500 mg. de calcium par jour depuis des années, mon endocrinologue a réduit à 2 par jour depuis, mais je prends aussi de la vitamine D (sur ordonnance médicale) que je ne fabrique pas suffisamment.
Je ne saurais donc, Madame Lagacé, trop vous remercier de m’avoir permis de surmonter les douleurs intolérables que je ne pouvais pas imaginer supporter le reste de mes jours. Mes voisins et amis n’en revenaient pas de me voir à nouveau sur les trottoirs, sans ma canne, quatre mois seulement après ma chute du balcon. J’ai certes eu de la chance dans ma malchance, mais la bonne santé que procure ce régime y est aussi pour beaucoup, j’en demeure persuadée. Longue vie en santé à vous.

Irène

Merci Irène pour ce témoignage extrême.

Ajout envoyé par Irène après la publication de la première partie:

J’ai oublié de d’écrire que, même les nombreux médecins qui me suivent, n’en reviennent pas. Car, après l’avc et l’embolie pulmonaire, trois semaines après la chute du balcon, un cardiologue m’a mis un dispositif au coeur (amplatzer) pour éviter d’autres avc en raison du foramen oval perméable que j’avais (c’est un passage entre les oreillettes qui permet à la maman d’irriguer son fœtus pendant la grossesse, passage qui se referme spontanément à la naissance, sauf pour 20-25% de la population). En général, on le referme par la veine fémorale droite qui permet de voir si le dispositif est bien installé dans le coeur, mais en raison du gros caillot pas encore dissous que j’avais à cet endroit, il n’était pas question de procéder ainsi. Aussi, le cardiologue est passé par la jugulaire, plus compliqué, ça ne s’était jamais fait au Canada et très rarement ailleurs. Intervention réussie qui m’oblige seulement à une échographie cardiaque annuelle pour s’assurer qu’il n’y a pas d’érosion autour du dispositif. Et, malgré les grosses thromboses, aucune trace dans les veines des jambes, aucune séquelle sur les valves souvent « maganées » après des thromboses veineuses. Et un médecin de médecine vasculaire vient de me dire cette semaine que je n’ai plus besoin de porter des bas de compression que je trouvais très chauds l’été….bien que moins chauds que dans un cercueil où j’ai conscience que j’aurais facilement pu me retrouver! Comme quoi, être en santé peut s’avérer vital lors d’un accident. Merci encore Madame Lagacé. Ah oui! Garder aussi le sens de l’humour…sinon, autant se jeter en bas de son balcon! Comme je disais à mes amis depuis l’hôpital.

9 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

9 réponses à “Témoignage: quand la fiction dépasse la réalité + ajout

  1. spagnolini beziade annie

    bonjour Madame , j ‘ai 64 ans , je suis atteinte d’une fibromyalgie depuis presque 20 ans , en ce moment je souffre énormément des jambes , je ne peux plus marcher , normalement je suis essoufflée , j ‘ai beaucoup grossi , je pèse 86 kg pour 1,56 M , je n ‘arrive pas à maigrir d’un gramme !!!! je suis je l ‘avoue déprimé j j ‘ai supprimé le gluten depuis bien longtemps , ainsi que les produit laitiers , mais en ce moment je mange du beurre , une envie soudaine de beurre , je mange le plus possible bio , je mange de moins en moins de viande , , je ne prend pas de médicaments , voila , je suis désespéré ne sachant plus quoi faire !! merci d’avoir pris du temps pour me lire , merci pour tous ces témoignages Cordialement Annie

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Je pense qu’il y a de fortes chances que vous ne suiviez pas parfaitement la diète hypotoxique et pour cette raison vous devriez consulter un ou une spécialiste qualifiée pour vous aider. Il y a des noms sur mon blogue.

  2. Ginette

    Bonjour Mme Lagacé,

    Le lait de coconut ainsi que le dessert glacé de ce lait est-il conforme au régime?

    Merci

    Ginette

    • Jacqueline

      Le lait de coco est conforme mais habituellement ces desserts industriels contiennent beaucoup trop de sucre ajouté. Pourquoi ne pas essayer de faire ces desserts vous-même?

  3. RL

    Wow wow wow , un gros bravo pour votre expérience. C’est encourageant. Épatant. Et revigorant ! Merci

  4. Danielle Gérard

    tres beau témoignage, quelle femme…

  5. Irène Doiron

    J’ai oublié de d’écrire que, même les nombreux médecins qui me suivent, n’en reviennent pas. Car, après l’avc et l’embolie pulmonaire, trois semaines après la chute du balcon, un cardiologue m’a mis un dispositif au coeur (amplatzer) pour éviter d’autres avc en raison du foramen oval perméable que j’avais (c’est un passage entre les oreillettes qui permet à la maman d’irriguer son fœtus pendant la grossesse, passage qui se referme spontanément à la naissance, sauf pour 20-25% de la population). En général, on le referme par la veine fémorale droite qui permet de voir si le dispositif est bien installé dans le coeur, mais en raison du gros caillot pas encore dissous que j’avais à cet endroit, il n’était pas question de procéder ainsi. Aussi, le cardiologue est passé par la jugulaire, plus compliqué, ça ne s’était jamais fait au Canada et très rarement ailleurs. Intervention réussie qui m’oblige seulement à une échographie cardiaque annuelle pour s’assurer qu’il n’y a pas d’érosion autour du dispositif. Et, malgré les grosses thromboses, aucune trace dans les veines des jambes, aucune séquelle sur les valves souvent « maganées » après des thromboses veineuses. Et un médecin de médecine vasculaire vient de me dire cette semaine que je n’ai plus besoin de porter des bas de compression que je trouvais très chauds l’été….bien que moins chauds que dans un cercueil oû j’ai conscience que j’aurais facilement pu me retrouver! Comme quoi, être en santé peut s’avérer vital lors d’un accident. Merci encore Madame Lagacé. Ah oui! Garder aussi le sens de l’humour…sinon, autant se jeter en bas de son balcon! Comme je disais à mes amis depuis l’hôpital.

  6. Najia Hachimi

    En effet la réalité dépasse la fiction !!
    Très très encourageant
    Merci de partager ce témoignage

  7. ah ben voilà un sujet qui minteresse 😮

    je compatis avec irene, pour ma part l’adaptation aprés 17 ans ne suffit plus donc j’ai du me pencher plus serieusement sur mes remises en question concernant l’alimentation..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s