Découverte d’atrazine, un pesticide dangereux, dans l’eau potable de Montréal et de Toronto

Découverte d’atrazine, un pesticide dangereux, dans l’eau potable de Montréal et de Toronto

Publié le mardi 14 mars 2017 à 9 h 49

Goutte d'eau sous un robinet
Goutte d’eau sous un robinet Photo : iStock

Le professeur et chercheur de l’Université de Montréal Sébastien Sauvé a découvert la présence d’atrazine, un des pesticides les plus dangereux utilisés au pays, dans des échantillons d’eau potable de Montréal et de Toronto. Les concentrations observées sont supérieures à celles permises par les normes européennes, rapporte Équiterre. L’atrazine est notamment reconnue comme un agent « perturbateur endocrinien, auquel les foetus et enfants sont plus vulnérables en raison de l’influence du système endocrinien sur leur développement », souligne le groupe environnemental.

15 Commentaires

Classé dans Messages

15 réponses à “Découverte d’atrazine, un pesticide dangereux, dans l’eau potable de Montréal et de Toronto

  1. Manon Paquette

    Bonjour, Je n’ai pas votre dernier livre Mme Lagacé, ainsi, je me demandais qu’en est-il du filtre Santevia qui contient plusieurs types de filtres? Merci d’avance…

    • Jacqueline

      D’après l’annonce de la compagnie, ce filtre agit par oxydation naturelle et enlève le fer, le soufre et le manganèse sans produit chimique. Apparemment, il n’aurait pas la possibilité d’éliminer les pesticides.

  2. Irène Doiron

    Un reportage en quatre parties de Radio-Canada il y a environ 25 ans indiquait qu’il y a environ 6000 (bien six mille) produits chimiques dans le St-Laurent où la ville de Montréal puise l’eau. Je n’en bois plus depuis ce reportage ni cuisine avec cette eau. J’achète de l’eau de source en bouteille réutilisable de 18 l. en m’assurant qu’elle ne vient pas d’une région ni agricole ni industrielle.

  3. Sylvie Peloquin

    Dans quelle revue est publiée cette information?

    • Jacqueline

      Il s’agit d’un communiqué de l’université de Montréal:

      udemnouvelles
      DANS LES MÉDIAS
      15-03-2017

      Les résultats d’analyses effectuées par Sébastien Sauvé pour Équiterre démontrent la présence d’un dangereux pesticide dans l’eau potable de Montréal et Toronto. Maryse Bouchard commente les résultats.
      Source(s): La Presse +, Journal Métro, Le Journal de Montréal, Le Journal de Québec, Radio-Canada, TVA Nouvelles
      Sébastien Sauvé, Maryse Bouchard, Département de chimie, Faculté des arts et des sciences, Département de santé environnementale et santé au travail, École de santé publique

  4. Ginette Neault

    Merci pour l’information Mme Lagacé.
    Pensez-vous que c’est le genre de pesticide qu’on peut éliminer en prenant du charbon activé? Je prends régulièrement du charbon activé pour justement ne pas être trop affectée par ces pesticides. J’espère que ça marche.

    • Jacqueline

      Je sais que les filtres au charbon activé sont peu efficaces pour éliminer les contaminants dans l’eau potable mais je n’ai pas la connaissance pour répondre à votre question.

  5. Louise Poudrier

    Bonjour à tous et à toutes,

    Il y a une importante pétition à signer sur leur site afin de demander à Santé Canada d’interdire ce dangereux pesticide. Lien de la pétition:

    https://pesticides.cauzio.org/fr/actions/signez-pour-interdire-l-atrazine-un-pesticide-nocif-utilise-au-canada?from=image

    Merci!

  6. Michele dumad

    Est – ce que se produit se retrouve aussi dans les bouteilles d’eau? Qu’elles sont les mesures à prendre pour éviter d’ingérer ce produit? Michele

    • Jacqueline

      Les bouteilles d’eau de sources ne devraient pas en contenir. Les systèmes de filtration par osmose inversée semblent efficace pour éliminer les contaminants.

  7. odile Loulou

    comment boire sans atrazine..le filtre Britta est il suffisant ?merci

    • Jacqueline

      Dans mon dernier livre (Une alimentation ciblée…) les pages 114 à 118 donnent des renseignements sur les système de filtration pour l’eau du robinet. Le charbon activé donnerait des résultats peu concluants pour éliminer les contaminants;

  8. Lirzin André

    Pas croyable ! on nous empoisonne ! Pour ma part,je consomme depuis quelques années l’eau traitée par osmose inversée,et je continuerai…

    • Ginette Neault

      Bonjour André,
      je ne suis plus surprise de tout ce qu’on apprend qui est néfaste pour notre santé. Je me dis souvent, s’il y a ce genre de contaminants, que nous cache-t-on encore? Car on sait bien que les bureaux de vérification fédéraux et provinciaux pour ce genre de pesticides et autres n’ont pratiquement pas de budget. Alors c’est à nous la population d’être vigilante et de se fier à des personnes comme Mme Lagacé et autres sources sérieuses pour être mis au courant.
      Peux-tu me dire André comment ça fonctionne brièvement l’eau qui est traitée par osmose inversée et comment se procurer le « kit » pour obtenir ce type d’eau?
      merci et bonne journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s