Archives de Tag: maladie de Crohn chez des adolescentes

Réponses de Sabine et Élisabeth à Ludmilaw à propos de leurs jeunes filles atteintes de la maladie de Crohn

Je vous remercie toute deux de la générosité avec laquelle vous avez répondu à Ludmilaw.  Jacqueline Lagacé

En réponse à ludmilaw.

Bonjour Ludmilaw,
Ma fille Juliette va bien, elle a bientôt 17 ans, a beaucoup grandi, et vit comme n’importe quelle ado ; elle a beaucoup d’activités, des passions, suit ses cours au lycée sans problème… Elle a juste un régime alimentaire spécial, dont elle a bien l’habitude, et il me semble qu’elle ne se sent pas du tout malade. Les analyses de janvier 2015 ont révélé une très grande amélioration de son intestin, sans aucun médicament, alors qu’elle avait de l’avis des gastro-entérologues « une forme grave de la maladie ». Elle va voir le magnétiseur tous les 6 mois pour l’aider à cicatriser et suit le régime hypotoxique le plus strictement possible. Nous lui donnons des probiotiques, du curcuma, des vitamines en complément et de la vitamine D en dose journalière.
Je ne regrette pas du tout les choix que nous avons faits, même si c’est parfois angoissant d’agir contre l’avis des « spécialistes », et que nous savons qu’il faut rester vigilants. On ne doit pas oublier que la médecine traditionnelle ne sait pas soigner cette maladie …
J’espère que vous trouverez des solutions pour votre fils, le régime hypotoxique est un peu délicat à mettre en pratique quand on n’a pas l’habitude. Si je peux vous aider, n’hésitez pas !
Bonne année 2017 à vous aussi !
Sabine

 

Bonjour!
Ma fille a déclenché la maladie de Crohn associée à une polyarthrite à l’âge de 11 ans et demi. Elle a aujourd’hui 32 ans, cela fait donc plus de 20 ans qu’elle est malade. Je ne connaissais pas à cette époque le régime hypotoxique. Si j’en avais eu connaissance, j’aurais très vite essayé de l’appliquer à fond sans hésitation. Ma fille a été soignée à hautes doses de cortisone pour calmer l ‘inflammation (avec tous les dégâts que cela a provoqués ) ensuite on lui a administré l’immuno- suppresseur de cette époque, l’immurel (nom français) cela a légèrement calmé les symptômes mais cela n’a plus suffi et il a fallu passer au Remicade qu’elle n’a pas supporté.Elle a dû en même temps être opérée de la hanche (prothèse à 22 ans car l ‘articulation était détruite et par la cortisone et par l’inflammation) Elle est depuis plusieurs années sous Humira et Methrotexate . J’essaye de ne pas penser aux effets secondaires de ces médicaments. Elle ne peut pas rester plus de 10 jours sans ses piqûres et est toujours fatiguée, a souvent des poussées et des douleurs articulaires ce qui lui pose des problèmes dans sa vie professionnelle.
Je vous dis tout ceci pour que vous compreniez que l immuno suppresseur n’est pas LA solution miracle que vous pensez; Ces médicaments sont très très lourds et ne guérissent pas . Une jeune femme de mon entourage a déclenché un Crohn consécutif à un gros stress: on lui administre en milieu hospitalier le dernier arrivé de la panoplie (en France Antivyo) sans effet durable et avec des effets secondaires très lourds.
Appliquez à la lettre le régime avec tous les détails (je le pratique moi-même pour l ‘arthrose);.Pensez aussi aux séances de sophrologie, de yoga, à la psychothérapie (le Crohn arrive souvent à la suite du stress et le stress accentue les poussées) à toutes les alternatives
Ce qu’il faut savoir aussi c’est que pour les malades de Crohn, beaucoup d’ aliments même autorisés par le régime sont contre-indiqués.
Je vous conseille le site français associé au site du docteur Seignalet http://www.l‘appart-des- spasmos.fr où les membres partagent leurs expériences et leurs recettes (bons renseignements pour les aliments bien ou mal tolérés pour les Crohniens)
Sur ce même blog une maman avait raconté l’histoire de sa fille et comment le régime a fonctionné . vous pouvez peut-être retrouver son témoignage : Mme Barbara Centorami, nous avions échangé des mails à ce moment là où j’essayais de convaincre ma fille de se mettre au régime . ce qu’elle refuse à mon grand désespoir.
Je vous souhaite bon courage
Elisabeth (Lille -France)

6 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial