Messages au sujet de la maladie de Crohn

Envoyé le 10/11/2011 à 20:53 | En réponse à johanne.

Bonjour,
Tous les gens qui vivent avec la maladie de Crohn ont des symptômes et des complications différents. Il n’y a pas deux cas identiques. Pour ma part, dès les premiers jours, j’ai pu remarquer que mes maux de ventre avaient disparus! Imaginez ne plus avoir constamment mal! Tous les autres aspects de ma vie s’en sont trouvés améliorés automatiquement! Au bout de quelques semaines, mon transit intestinal s’est régularisé pour revenir presque à ce qu’il était avant l’apparition de la maladie.
Pour être honnête, je souhaitais vraiment que la diète ne fonctionne pas. Quand j’ai réalisé, après un excellent risotto (avec plein de fromage), que ça fonctionnait, j’ai fondu en larmes! Tous ces aliments que j’adorais m’étaient désormais défendus! Mais finalement on s’y fait quand les bénéfices sont si importants.
Madame Lagacé peut vous donner mon courriel si vous avez d’autres questions.
Bonne chance!

Envoyé le 06/11/2011 à 18:55 | En réponse à Marie-Chantale

Bonjour Marie-Chantale,
J’ai moi-même la maladie de Crohn depuis 1994 et tous les médecins et nutritionnistes que j’ai rencontrés depuis n’ont jamais admis de lien avec l’alimentation. Je suis le régime hypotoxique depuis 10 semaines déjà et je peux t’assurer que ça fonctionne! Je prévois acheter une copie du livre pour l’offrir à mon gastroentérologue lors de ma prochaine visite.
Écoute ta petite voix et fais-en l’essai. Commence par te donner un objectif de 10 jours et tu verras. Pour ma part, quelques jours ont été suffisants pour voir les douleurs disparaître et quelques semaines pour les troubles intestinaux.
Bonne chance

29 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

29 réponses à “Messages au sujet de la maladie de Crohn

  1. Sabine

    Bonjour,
    Les médecins ont diagnostiqué la maladie de Crohn à ma fille Juliette il y a un an. Elle avait 13 ans 1/2. Une très forte anémie, des selles liquides plusieurs fois par jour, des maux de ventre, et un retard de croissance de trois ans, sans oublier du psoriasis derrière la tête. Traitements annoncés : Modulen (traitement de crise, alimentation exclusive permettant de mettre l’intestin au repos) puis Imurel (traitement de fond, jusqu’à la fin de sa croissance !!!). Elle a pris du Modulen pendant 6 semaines, ça paraissait génial, sans effet secondaire, mais elle était de plus en plus mal. Dix jours avant de commencer le traitement par Imurel, nous avons eu la chance de rencontrer un magnétiseur qui a de suite soulagé ses maux de ventre et nous a aidés à prendre conscience qu’elle pouvait vaincre cette maladie autrement. Il nous a orientés vers un régime sans gluten et sans caséine. Juliette a immédiatement arrêté le Modulen (produit Nestlé !) et commencé le régime hypotoxique. Très rapidement, elle n’a plus eu de symptômes, plus de maux de ventre, plus de selles liquides. Nous avons refusé le traitement par Imurel. Moment difficile devant l’incompréhension des médecins « spécialistes » et leur culpabilisation énorme. Cela va faire un an en janvier 2015 qu’elle suit ce régime, elle emporte son repas au collège tous les jours (PAI), et elle va très bien. Elle a reçu en février-mars 2014 des perfs de fer et depuis, plus de problème d’anémie. Elle s’est mise à manger avec plaisir, a pris du poids et a grandi. Ses analyses de sang se sont nettement améliorées et sont presque « normales ». Par contre, nous ne savons pas si « à l’intérieur » ça s’est amélioré. Juliette a rendez-vous en janvier 2015 à l’hôpital. Le gastro-entérologue que nous avons consulté pour le suivi n’est pas plus compréhensif et attentif que ceux de l’année dernière. D’après lui, le fait que son état clinique se soit tellement amélioré ne veut pas dire que la maladie soit en rémission, cela ne serait pas lié… Il nous a prédit des horreurs pour le futur de Juliette, a tenté de nous faire peur et de nous culpabiliser, et a annoncé qu’il ne pourra pas nous dire si la maladie a été améliorée ou non par ce régime puisqu’il n’a pas pratiqué lui-même les examens l’année dernière, alors que nous lui avons donné les compte-rendus… Mais nous sommes confiants, Juliette est très déterminée et suit avec courage le régime, sans se départir de sa gaieté. La maladie ne l’empêche pas du tout de vivre comme elle l’entend, elle a beaucoup d’activités, une scolarité normale, des amis, part en voyage scolaire … Je suis persuadée que ce régime lui sauve la vie. Les témoignages trouvés sur le net nous aident beaucoup, c’est pour cette raison que je souhaitais témoigner à mon tour. Merci Jacqueline Lagacé pour vos précieux conseils. Amicalement.

    • ludmilaw

      Bonjour Sabine,
      Votre témoignage est très très encourageant! Si possible, je voudrais avoir des nouvelles de votre fille depuis!
      Je suis maman d’un garçon de 15 ans chez qui on a diagnostiqué la maladie de Crohn il y a plus d’un mois environ et nous essayons de le soigner comme vous! Depuis 40 jours, il est au régime sans gluten ni lactose strict, pas d’agrumes non plus, il n’a plus de douleurs au ventre mais malheureusement il est toujours très faible et pâle et l’inflammation a l’air de revenir régulièrement (fièvre), toutes les 2 ou 3 semaines.
      On attend encore un IRM et probablement on va le mettre sous traitement immunosupresseur. Au départ j’étais partie pour le refuser également mais je ne vois pas trop que nos soins avancent…
      Voilà, je cherche donc un témoignage qui va nous confirmer qu’autre choix que traitement d’hôpital est possible.
      Je vous souhaite une bonne année 2017!

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Tout d’abord, lorsque vous dites lactose strict, il y a un malentendu car le lactose est le sucre contenu dans le lait alors que ce sont les protéines du lait animal appelées caséines qui sont pro-inflammatoires chez les gens affectés de maladies chroniques. C’est la raison pour laquelle il faut éviter tous les produits alimentaires qui contiennent du lait d’origine animale. J’ose espérer toutefois, que dans les faits vous aviez éliminé tous les produits laitiers animaux dans l’alimentation de votre enfant. Je veux également m’assurer que toutes les protéines animales que consomme votre fils sont cuites à moins de 110°C et que ce dernier ne consomme pas de sucre raffiné et d’aliments préparés industriellement.
      En second lieu, la maladie de Crohn est une maladie grave et la diète hypotoxique ne peut pas mettre cette maladie complètement en rémission en quelques semaines. Il faut laisser du temps à la diète hypotoxique pour que le microbiome intestinal puisse se rééquilibrer avec une alimentation anti-inflammatoire. Vous dites que l’inflammation a l’air de revenir toutes les 2 ou 3 semaines. Il serait important que vous teniez avec votre fils un journal pour noter tous les aliments et épices que consomme votre fils quotidiennement et son état de santé en réponse à ce qu’il mange. Cela vous servira à identifier des aliments qui pourraient lui faire du tort même si ces derniers ne font pas partie de ceux que la diète hypotoxique demande d’éviter, car ce n,est pas rare qu’un individu ait d’autres intolérances alimentaires.

      C’est une bonne idée de demander conseil à d’autres mères qui ont fait face à un problème similaire au vôtre. Je vais donc publier votre demande dans un article.

    • ludmilaw

      Bonjour Jacqueline,
      Tout d’abord excusez-moi de ne pas m’être adressé à vous! Je venais de trouver un témoignage et ne comprenais pas qu’il s’agissait de votre blog et que c’est grâce à vous, tous ces échanges.
      Un grand merci pour votre réponse si rapide. Nous faisons certainement des fautes (viande à moins de 100°C!) mais j’espère d’être sur la bonne voie quand-même. Je ne sais toujours pas si il ne faut pas quand-même prendre un traitement d’hôpital (anti-inflammatoire ou immunosuppresseur…) pour, au départ, soulager mon fils. Il est toujours très faible jusqu’à perdre l’équilibre. On nous a donné du Modulen pour commencer mais… nous n’avons jamais commencé quand j’ai vu que le deuxième ingrédient était la caséine du lait… (Oui, vous avez raison, quand je parlais « lactose » je parlais des produits laitiers).
      JE vous souhaite plein de bonheur et merci d’être à origine de tous ces échanges.
      Comment s’appelle votre livre sur le régime hypotoxique et comment se le procurer?
      Très cordialement
      Ludmila

    • Jacqueline

      Bonjour

      En France, il y a un rhumatologue à l’esprit ouvert à la diète hypotoxique, le Dr Jean-Pierre Poinsignon de Grenoble. Mon premier livre « Comment j’ai vaincu la douleur… » est disponible aux Éditions Thierry Souccar ainsi que « Recettes gourmandes ». Mon dernier « Une alimentation ciblée sera disponible en France à la fin du mois de janvier. Vous pouvez le réserver en téléphonant à une librairie (ex. La FNAC). Vous pouvez également trouver en France mon livre « Cuisiner pour vaincre la douleur » qui sera disponible également à la fin de janvier.

    • Sabine

      Bonjour Ludmilaw,
      Ma fille Juliette va bien, elle a bientôt 17 ans, a beaucoup grandi, et vit comme n’importe quelle ado ; elle a beaucoup d’activités, des passions, suit ses cours au lycée sans problème… Elle a juste un régime alimentaire spécial, dont elle a bien l’habitude, et il me semble qu’elle ne se sent pas du tout malade. Les analyses de janvier 2015 ont révélé une très grande amélioration de son intestin, sans aucun médicament, alors qu’elle avait de l’avis des gastro-entérologues « une forme grave de la maladie ». Elle va voir le magnétiseur tous les 6 mois pour l’aider à cicatriser et suit le régime hypotoxique le plus strictement possible. Nous lui donnons des probiotiques, du curcuma, des vitamines en complément et de la vitamine D en dose journalière.
      Je ne regrette pas du tout les choix que nous avons faits, même si c’est parfois angoissant d’agir contre l’avis des « spécialistes », et que nous savons qu’il faut rester vigilants. On ne doit pas oublier que la médecine traditionnelle ne sait pas soigner cette maladie …
      J’espère que vous trouverez des solutions pour votre fils, le régime hypotoxique est un peu délicat à mettre en pratique quand on n’a pas l’habitude. Si je peux vous aider, n’hésitez pas !
      Bonne année 2017 à vous aussi !
      Sabine

  2. lucie

    moi aussi jai une maladie de crohn depuis 30 ans et je suis en rémission mais doit suivre un régime hyporésiduel et ca va bien pour l’instant mais faut toujours faire attention a ce que je mange, jai peur d’essayer votre régime hypo… jai peur que ca empire mon cas… avez-vous eu des témoignages négatifs pour ce régime-là et est-ce que ca fonctionne bien pour ceux qui ont la maladie de crohn? je me demande ce que les diététiste en penserait?

    • Jacqueline

      J’ai reçu plusieurs témoignages de mise en rémission de la maladie de Crohn sur ce blogue de même que de personnes de mon entourage. Par contre, si vous êtes en rémission et que vous avez peur d’essayer l’alimentation hypotoxique, je vous conseillerais de ne pas changer vos habitudes.

    • lucie

      ceux qui étaient en rémission, ont-il déja essayer le régime hypotoxique? si oui, est-ce que ca changer quelque chose ou ils ont continuer leur régime proposé par leur gastro-entérologue…..je me demande aussi si ca déja arriver a ceux qui font le régime hypotoxique de faire des rechutes et etre obliger de rechanger leur régime? encore merci

    • Jacqueline

      La question est lancée.

  3. Colombe Castonguay

    Bonjour mme Lagacé,
    Merci pour tout ce que vous avez fait pour nous faire connaître les bienfaits de ce régime hypotoxique. J’aurai bientôt 58 ans. Je suis diagnostiquée avec le syndrome de l’intestin irritable depuis l’âge de 27 ans. Je vivais tant bien que mal avec ce syndrome. Plus les années ont avancé et plus mes problèmes ce sont amplifiés: hémorroïdes, fissures anales, spasme rectal, mal de ventre, et transit déréglé. Depuis septembre que je suis le régime hypotoxique et tout est devenu normal, je me sens revivre, si je fais des écarts, je suis rappeler à l’ordre dans les 24 heures. Si cela peut aider les gens qui ont le syndrome de l’intestin irritable, je vous assure que ma qualité de vie n’est plus la même, il n’y a pas une toilette que je n’ai pas visiter dans ma ville. Il m’était impossible de faire seulement l’épicerie sans laisser mon panier et courir aux toilettes, maintenant je peux sortir sans mal de ventre, et cela me motive énormément à suivre le régime et prendre le temps de planifier ce que prendrai comme repas. Pour ce qui est des produits laitiers, j’ai été deux ans avec toux et sinus qui coulait continuellement, j’ai passé des rayons-X pour sinus et poumons à deux reprises, ils étaient normaux, j’étais rendu à l’étape d’avoir des pompes à cortisones pour m’aider et j’ai décider d’arrêter les produits laitiers, cela a pris à peine une semaine que j’étais rétabli de la toux et de ce rhume chronique. Ce qui m’a mis sur la piste des produits laitiers, c’est suite à un voyage à Cuba, où je n’avais pris aucun produits laitiers. J’étais bien en vacances, au début je pensais que c’était le climat, ce qui avait changé dans mon alimentation depuis le début de mes problèmes, c’est que je me forçais à inclure des yogourts et des fromages quotidiennement pour ne pas manquer de calcium pour contrer l’ostéoporose recommandation de mon médecin! Voilà pour mon témoignage si cela peut aider quelqu’un d’autre à essayer le régime hypotoxique, maintenant j’ai vos deux livres comme lecture de chevet et j’aimerais bien que tout le monde le suivre même sans problèmes de santé, juste par prévention pour mieux vieillir en santé!!! Merci encore pour toute l’information que vous nous avez partagé…

    C.Castonguay

    • Jacqueline

      Merci pour ce témoignage propre à donner de l’espoir à de nombreuses personnes.

  4. Karine

    Bonjour à tous,
    je sais que je suis atteinte de la maladie de crohn depuis 1997. J’ai essayer tout la médication jusqu’à humira par injection et j’ai quand même du subir une opération en 2010 suivi de 2 autres en lien avec celle-ci. Malheureusement même après mes opérations, bien que mon gastrologue me considérait en rémision, la fatigue, selle semi-lique et douleur étaient souvent au rendez-vous mais plus de grosse crise. Je travail dans le domaine de la santé et je devais composer avec ces problèmes à mon travail comme à la maison.
    Je me suis procuré les deux livres, je les ai étudié. Je me suis lancé dans cette aventure au début janvier 2012. Enfin !!! Plus de douleur, de moins en moins de selle semi-lique et que dire de la fatigue… Elle reviens que lorsque que je triche… Bien que j’apprend doucement et que je n’ai pas completement intégré tout le régime, une étape à la fois, je vais de mieux en mieux.
    Merci enfin, c’est un cadeau inestimable que la vie m’a faite de tomber par harsard sur votre entretien avec Denis Lévesque J’ai retrouver une vie
    Merci
    Karine

    • Jacqueline

      Bonjour,

      J’ai transféré votre important témoignage dans la section réservée aux « Témoignages » car il est important qu’il soit lu. Merci.

  5. Marie-Jo

    Bonjour,
    J’ai la maladie de Crohn, dans votre livre vous dites que l’on doit manger le plus possible de fruits et légumes crus, mais dans mon cas je dois éviter d’en manger, par quoi puis-je les remplacer pour aller chercher les vitamines que je ne peux avoir dans les fruits et légumes ?
    Merci !

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Dans votre cas, si vous avez des problèmes avec les fruits et légumes crus, vous pouvez les faire cuire à la vapeur. Ils conserveront ainsi la grande majorité de leurs vitamines et minéraux.

      Am J Gastroenterol. 2011 Apr;106(4):563-73.
      Dietary intake and risk of developing inflammatory bowel disease: a systematic review of the literature.
      Hou JK, Abraham B, El-Serag H.
      Source
      Section of Gastroenterology, Baylor College of Medicine, Houston, TX, USA. jkhou@bcm.tmc.edu
      CONCLUSIONS:
      High dietary intakes of total fats, PUFAs, omega-6 fatty acids, and meat were associated with an increased risk of CD (Crohn’s disease)and UC (colite ulcérative). High fiber and fruit intakes were associated with decreased CD risk, and high vegetable intake was associated with decreased UC risk.

  6. Claire Chouinard

    Bonjour! J’aimerais connaître le lien entre la maladie coeliaque et la maladie de crohn. Dans votre conférence jeudi dernier, vous disiez que ces 2 maladies exigeaient de manger des aliments certifiés sans gluten. J’ai la maladie coeliaque et mon fils a reçu un diagnostic de maladie de crohn il y a 3 ans. Il a essayé plusieurs traitements qui n’ont pas porté fruit. Je l’ai convaincu de suivre votre diète, il n’avait rien à perdre. Malgré qu’il soit sur traitement par perfusion depuis l’été et ce, pour 1 an, il a tout de même commencé cette diète au même moment et il se porte mieux. J’espère qu’à la fin du traitement, il pourra cesser ses injections et ne suivre que la diète. Je dois vous dire que votre livre m’a redonné de l’espoir pour mon fils que je voyais dépérir. Merci pour votre support, c’est vraiment apprécié. Claire C.

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Il s’agit de deux maladies d’inflammation chronique qui affectent le fonctionnement de l’intestin. Ces deux maladies concernent une fragilité génétique qui ne s’exprime qu’à la condition qu’un facteur de l’environnement permette son expression. Dans le cas de la maladie coeliaque, le problème génétique concerne les molécules HLA-DQ2 ou HLA-DQ8 qui ont été identifiés et qui sont nécessairement présents. Dans le cas de la maladie de Crohn, il s,agit également d,une maladie liée aux gènes et à l’environnement, mais les connaissances précises concernant le défaut génétique n’a pas encore été clairement élucidé.

  7. Francine Leblanc

    Bonjour , je viens d’acheter votre livre et suis intéressé a suivre le régime, mon seul problème est les légumes, j’ai une grande intolérance a plusieurs légumes, cela me provoque beaucoup de douleur chronique au colon. avez-vous des suggestions ou une solution?

    • Jacqueline

      Bonjour,

      J’aimerais avoir plus de détails sur les variétés de légumes que vous consommez et leur mode de préparation. Cela m’aiderait à vous répondre.

    • Francine Leblanc

      Bonjour Jacqueline, enfin mon problème c’est presque tous les légume a part carrote et navait. Autre question , le CLUB SODA est a proscrire

      Merci de votre intérêt

  8. Peter shawinigan

    Message pour ceux qui son affligé de cette maladie de crohn,
    par expérience j’ai connu de personnes qui ont éviter l’opération.
    Une collègue de travail pleurait parce que sa soeur devait être opéré, la médecine voulait lui proposer un sac à vie, j’avais entendu parler d’un acupuncteur à Laval, pierre gariepy,la personne l’a rencontré, elle a evitée l’opération par des traitements acupuncture et une saine alimentation, les deux personnes ont pu éviter le bistouri, maladie relié aux émotions.
    Cet acupuncteur pratiquait dans les années 80 et 90.
    Avant d’envisager une opération j’irais essayer autre chose,

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Effectivement, le changement d’alimentation tel que proposé par le régime hypotoxique permet de mettre en rémission la maladie de Crohn dans la très grande majorité des cas. L’aide d’un acupuncteur qualifié et compétent est susceptible de favoriser la mise en rémission parallèlement à un changement d’alimentation.

  9. adrienne

    Aujourd`hui je découvre les bienfaits de ce régime hypotoxique; ma santé se porte beaucoup mieux. Ma mère s`est battu contre les médecins et ses douleurs; ils lui disaient mangez des fibres,mangez des allbrands,plus les médicaments prescripts.Elle est décédée de la maladie de crohn en 2001.
    Peut-être si les médecins et spécialistes seraient assez sensibilisés (ouvert) a ce genre de choses, ce sont les personnes les plus proches quand quelque chose ne va pas! Les gens sont bourrés de médicaments pour une part et l`autre pour l`industrie pharmaceutique très payante.

  10. Je suis à la recherche d’une nutritionniste qui pourrait appliquer les recettes avec l’approche de Madame Lagacé… mon garçon doit être suivi
    par une nutritionniste qui pourra établir des menus avec mon garçon de 15 ans. Je suis de Victoriaville mais on se déplacera s’il le faut.

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Je vous recommanderais la Dr Christine Angelard dont les coordonnées se trouvent sur ce blogue.

  11. johanne

    mon gendre de 26 ans vient d’être diagnostiquer Maladie de Crohn, J’aimerai connaître les bienfaits immédiat ressentis car il est plutôt septique d’une diète, j’ai lu le livre. merci johanne
    PS puis-je avoir une réponse de celle qui répond à la question de Maire-Chantale Fortier. Je vous donne l’aitorisation de lui envoyer ma question sur son email. merci

    • Josée Alain

      Bonjour,
      Tous les gens qui vivent avec la maladie de Crohn ont des symptômes et des complications différents. Il n’y a pas deux cas identiques. Pour ma part, dès les premiers jours, j’ai pu remarquer que mes maux de ventre avaient disparus! Imaginez ne plus avoir constamment mal! Tous les autres aspects de ma vie s’en sont trouvés améliorés automatiquement! Au bout de quelques semaines, mon transit intestinal s’est régularisé pour revenir presque à ce qu’il était avant l’apparition de la maladie.
      Pour être honnête, je souhaitais vraiment que la diète ne fonctionne pas. Quand j’ai réalisé, après un excellent risotto (avec plein de fromage), que ça fonctionnait, j’ai fondu en larmes! Tous ces aliments que j’adorais m’étaient désormais défendus! Mais finalement on s’y fait quand les bénéfices sont si importants.
      Madame Lagacé peut vous donner mon courriel si vous avez d’autres questions.
      Bonne chance!

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Merci pour ce témoignage que j’ai placé dans la capsule « Réponses à Marie-Chantale et maladie de Crohn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s