Un blogue intéressant concernant une expérience de dépression et autres maladies d’inflammation chronique

Bonjour madame Lagacé
Votre livre a été une vraie RÉVÉLATION pour moi; le régime hypotoxique a complètement changé ma vie. Je suis tellement convaincue de ce régime alimentaire que j’en ai fais un blog pour témoigner de l’histoire de mon mari qui n’a jamais été diagnostiqué par notre médecin de famille et mon histoire avec l’arthrite rhumatoide, l’arthrose et l’ostéopénie. Depuis un an bientôt, toute ma famille mange hypotoxique et pas question de retourner en arrière. Je suis bien trop consciente des aliments qui nous rendent malade. Heureusement, j’ai découvert une passion pour cuisiner et j’invente des recettes chaque semaine.

Votre livre deviendra une révélation mondiale, un régime alimentaire que les médecins devront tôt ou tard, « prescrire » à leurs patients. Merci pour tout ce que vous faites.

www.hypotoxiqueregime.blogspot.ca

Message de Jacqueline: ce blogue renferme de très beaux témoignages concernant la dépression, l’arthrite rhumatoïde et l’ostéopénie et différentes informations intéressantes

16 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

16 réponses à “Un blogue intéressant concernant une expérience de dépression et autres maladies d’inflammation chronique

  1. Giuseppina Iannelli

    Bonjour,
    J’ai tout vos livres
    Je suis gene vous demande
    Mais je me lance et j attents impatiement votre reponse.
    Le gruau est-ce bon?
    Merci

  2. denise fontaine

    Bonjour Madame Lagacé, serait-il possible de connaître les meilleurs marques d’eau minérale? Quelle serait la meilleure façon de contrer un début d’ostéoporose?

    • Jacqueline

      Pour contrer l’ostéoporose, la meilleure solution est de consommer beaucoup de légumes, dont une large part sous forme de légumes verts et de faire 30 minutes d’exercices quotidiens. L’eau Gerolsteiner peut également aider.

  3. Rachel Lefebvre

    Bonjour madame Lagacé.

    La lecture de votre livre fut d’une très grande aide pour moi. Enfin, des réponses à des problèmes de santé. J’ai 58 ans et j’ai toujours pratiqué de bonne habitudes de vie tant sur le plan alimentaire que physique.
    Depuis un an, je souffre de divers symptômes de douleurs incapacitantes. Je me réveillais plusieurs fois par nuit avec des douleurs et durant la journée, et j’avais de la difficulté à monter les escaliers. J’avais l’impression d « emplâtrer ». Aussi, en juillet dernier, j’ai commencé à avoir des gonflements dans le creux arrière des genoux ainsi que des coudes. Divers symptômes tels que picotements, démangeaisons, douleurs, chocs électriques, etc. m’ont inquieté. Depuis novembre dernier, je prends une médication anti-inflammatoire qui me permet de bouger.
    En décembre dernier, à la suite de la lecture de votre dernier livre, j’ai cessé les produits laitiers animaux et les céréales. Depuis, j’ai perdu 5kg et me sens globalement mieux mais les gonflements aux articulations demeurent importants.

    Après une année d’investigation médicale tous mes résultats d’analyse de laboratoire et radiographies et autres sont normaux mais je ne peux toujours pas diminuer ma médication anti-inflammatoire dû à mes symptômes de douleurs et gonflements articulaires.

    Merci, votre opinion est importante.
    Rachel

    • Jacqueline

      Bonjour, il faut être patiente car mettre fin à des inflammations importantes demande du temps et de respecter parfaitement la diète hypotoxique y compris l’élimination complète du sucre raffiné, peu de sucre complexe ajouté et de respecter la cuisson à base température des protéines animales. Comme vous semblez malgré tout répondre positivement à la diète hypotoxique, en la suivant bien, vous réaliserez après quelque temps que vos anti-inflammatoires seront de moins en moins nécessaires.

  4. Danièle Tessier

    Bonjour, j’ai un intestin irritable depuis l’âge de 20 ans et maintenant à 60 ans j’ai eu beaucoup de douleur en novembre dernier. je fais votre régime depuis 2 mois et je vais mieux;. Énergie, douleur. Mais l’irrégularité intestinale et les gaz sont présents et inconfortables. Combien de temps ça prend pour régulariser le tout? Merci de votre réponse ou de référence que vous pourriez me fournir.

    • Jacqueline

      Vous souffrez depuis 40 ans de l’intestin irritable. Déjà vous allez mieux mais avant que tout rentre dans l’ordre, cela peut prendre quelques mois. Par contre, il est possible que vous soyez sensible à des aliments qui ne sont pas interdits par la diète hypotoxique. Si j’étais à votre place, je tiendrais un journal quotidien pour essayer de vérifier s’il est nécessaire d’exclure d’autres aliments auxquels vous pourriez être sensible.

  5. Bolte Des Rosiers

    Croyez vous que le traitement roaccutane est dangereux pour les adolescents avec de l’acné cystique

    • Jacqueline

      Ce médicament comporte la possibilité d’induire des effets secondaires tels le développement d’inflammation au niveau du sacrum:
      Cutan Ocul Toxicol. 2016 Nov 16:1-4. [Epub ahead of print]
      The prevalence of sacroiliitis in patients with acne vulgaris using isotretinoin.
      Baykal Selçuk L1, Aksu Arıca D1, Baykal Şahin H2, Yaylı S1, Bahadır S1.
      Author information
      Abstract
      BACKGROUND/OBJECTIVE:

      Acne vulgaris is a chronic inflammatory disease affecting the pilosebaceous unit in the skin. Isotretinoin is a synthetic vitamin A derivative regarded as the most effective agent in the treatment of acne. There have recently been increasing reports of adverse effects of isotretinoin on the skeletal system. Our aim in this study was to evaluate the rheumatic side-effects triggered by this drug, and particularly the prevalence of sacroiliitis.
      MATERIALS AND METHODS:

      A total of 73 patients receiving isotretinoin due to moderate or severe acne vulgaris were included. All patients were questioned about inflammatory low back pain and musculoskeletal pains during the treatment process. Inflammatory low back pain was evaluated using Assessment of Spondyloarthritis International Society (ASAS) criteria. Patients meeting ASAS criteria were evaluated with radiography and when necessary with sacroiliac magnetic resonance.
      RESULTS:

      The dose range for isotretinoin was between 0.4 and 0.8 mg/kg/day (mean 0.53 mg/kg/day). Treatment lasted for 6-8 months (mean 6.8 months). Lethargy was determined in 37 (50.7%) patients, myalgia in 31 (42.5%) and low back pain in 36 (
      CONCLUSION:

      The incidence of sacroiliitis in patients using isotretinoin is quite high. Patients using isotretinoin must be questioned about sacroiliitis findings and must be subjected to advanced assessment when necessary. Further studies regarding the development of sacroiliitis under isotretinoin therapy are now needed.

  6. Clo2017

    Bonjour
    Je viens d’acquérir deux de vos livres avec l’espoir et de pouvoir me soulager de bien des maux qui m’en fonds voir.
    je suis intolérantes aux gluten aux laitages (mais j’ai tendance à manger un peu de yourte ou tome de chèvre, je me demande si je ne devrais pas arrêter ! ) je suis fibromyalgie et enfin j’ai le gêne de ma mère, le rhumatisme rhumatoïde déformant. On m’à fait faire un protocole médicale pour ma fibromyalgie, et depuis quelque temps j’ai des problèmes au foie, on m’à détecter un début de foie blanc. Je suis fatiguée de toutes ces souffrances (18 interventions en plus des posologies cité plus haut) donc je vais faire votre régime hypotoxique et je mange le plus possible en IG bas, pour reposer mon foie. De plus il me faut perdre du poids pour régénérer mon foie, c’est ce que la spécialiste m’à conseillé.
    J’espère vous donner des nouvelles positive dans quelques semaines.
    Merci pour avoir partager votre parcours pour aider d’autres personnes il me tarde de commencer vos livres ! Je les ai reçus ce matin, par contre j’ai vu des vidéos sur youtube et c’est la que j’ai eu envie de lire votre histoire.
    Merci encore
    Clo2017

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Il est très important de suivre à la lettre la diète hypotoxique pour avoir de très bons résultats et vous devriez naturellement éviter le yogourt et tous les fromages fait de laits animaux.

  7. Bonjour chère Madame Lagacé,
    Merci pour ce livre qui va changer ma vie. J’ai commencé depuis 2 semaines et mes douleurs neuropathiques aux pieds qui me faisaient des chocs électriques qui m’empêchent de marcher diminuent tous les jours il me semble. Est-ce que vous recommandé de mettre de la chlorophylle dans notre eau 2 fois par jour? Merci votre opinion est très importante!
    Annie Lefebvre

  8. Alain bouchard

    Je me demande si nous pouvons faire un lien avec la depression?j

    • Jacqueline

      Cette hypothèse est plausible tel que démontré par l’article suivant:(si vous ne lisez pas l,anglais, vous pouvez utiliser le traducteur de Google.
      Psychother Psychosom. 2017;86(1):31-46. Epub 2016 Nov 25.
      Gut Microbiota, Bacterial Translocation, and Interactions with Diet: Pathophysiological Links between Major Depressive Disorder and Non-Communicable Medical Comorbidities.
      Slyepchenko A1, Maes M, Jacka FN, Köhler CA, Barichello T, McIntyre RS, Berk M, Grande I, Foster JA, Vieta E, Carvalho AF.
      Author information
      Abstract
      BACKGROUND:

      Persistent low-grade immune-inflammatory processes, oxidative and nitrosative stress (O&NS), and hypothalamic-pituitary-adrenal axis activation are integral to the pathophysiology of major depressive disorder (MDD). The microbiome, intestinal compositional changes, and resultant bacterial translocation add a new element to the bidirectional interactions of the gut-brain axis; new evidence implicates these pathways in the patho-aetiology of MDD. In addition, abnormalities in the gut-brain axis are associated with several chronic non-communicable disorders, which frequently co-occur in individuals with MDD, including but not limited to irritable bowel syndrome (IBS), chronic fatigue syndrome (CFS), obesity, and type 2 diabetes mellitus (T2DM).
      METHODS:

      We searched the PubMed/MEDLINE database up until May 1, 2016 for studies which investigated intestinal dysbiosis and bacterial translocation (the ‘leaky gut’) in the pathophysiology of MDD and co-occurring somatic comorbidities with an emphasis on IBS, CFS, obesity, and T2DM.
      RESULTS:

      The composition of the gut microbiota is influenced by several genetic and environmental factors (e.g. diet). Several lines of evidence indicate that gut-microbiota-diet interactions play a significant pathophysiological role in MDD and related medical comorbidities. Gut dysbiosis and the leaky gut may influence several pathways implicated in the biology of MDD, including but not limited to immune activation, O&NS, and neuroplasticity cascades. However, methodological inconsistencies and limitations limit comparisons across studies.
      CONCLUSIONS:

      Intestinal dysbiosis and the leaky gut may constitute a key pathophysiological link between MDD and its medical comorbidities. This emerging literature opens relevant preventative and therapeutic perspectives.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s