Enfin, une méthode qui a permis d’identifier correctement mes sensibilités alimentaires

L’identification des allergies de type 1 dues à la présence d’IgE spécifiques à un antigène est un test reconnu qui donne d’excellents résultats diagnostiques. Il en va autrement des tests d’allergie ou d’intolérance basés sur la présence d’IgG spécifiques tel que décrit dans mon article intitulé « Tests pour les réactions alimentaires adverses + 10 témoignages » qui fut publié sur mon blogue en 2011 et dont je vous recommande la lecture pour faire la différente entre allergies et intolérances alimentaires.

Depuis, j’ai testé différentes autres méthodes pour trouver une méthode fiable susceptible d’identifier de façon fiable et pertinente les différentes intolérances alimentaires susceptibles de contrecarrer les résultats positifs de la diète hypotoxique. Jusqu’au mois d’août 2015, aucun test visant à identifier mes intolérances alimentaires ne m’avait donné un résultat qui correspondait à mon ressenti et/ou à mes observations.

Sur la recommandation d’une amie et malgré mon scepticisme, je me suis rendue à Québec pour rencontrer la Dre Marie-Eve Labrie, chiropraticienne qui a suivi une formation en kinésiologie appliquée, laquelle technique permet d’identifier les sensibilités alimentaires (Schmitt and Leisman, Int. J. Neuroscience, 1998).     Je peux vous dire que les résultats m’ont convaincue de la pertinence de ces tests tels qu’appliqués par la Dre Labrie. Suite à cette rencontre, je vous transmets le texte que j’ai demandé au Dre Labrie de m’envoyer dans le but d’expliquer sur mon blogue la méthode qu’elle a utilisée pour identifier avec tellement de justesse  mes intolérances alimentaires, qu’elle qualifie de  « intolérances alimentaires ».

N.B.: les chiropraticiens formés en kinésiologie appliquée  utilisent  le terme « sensibilités alimentaires » plutôt que le terme « intolérances alimentaires ».

Voici donc le texte préparé par Marie-Eve Labrie, chiropraticienne  (http://apexsante.com/curriculum/)

1) La Kinésiologie appliquée et l’évaluation des sensibilités alimentaires

La kinésiologie appliquée est une méthode d’évaluation fonctionnelle qui utilise plusieurs outils  tels la posture, les amplitudes de mouvements, la palpation statique/dynamique, l’analyse de la marche et le test musculaire. L’évaluation neuro-musculaire est très importante et peut donc servir d’évaluation neurologique fonctionnelle. Évidemment, ces tests sont utilisés en combinaisons avec les méthodes d’examen standard que nous avons apprises à l’Université pendant notre Doctorat de 1er cycle en Chiropratique telles l’anamnèse, l’examen physique, les analyses de laboratoires, les imageries diagnostiques, etc., et ce, afin d’avoir une impression clinique personnalisée de chaque patient.

2) Comment fonctionne l’évaluation des sensibilités alimentaires via le test musculaire en kinésiologie appliquée?

Nous devons d’abord trouver un bon muscle indicateur, c’est-à-dire un muscle qui répond à une stimulation des fuseaux neuromusculaires de chaque côté du corps. Ensuite, nous plaçons une petite quantité du concentré à évaluer dans la bouche du patient. Un aliment problématique créera une faiblesse (inhibition) musculaire généralisée (tous les muscles du corps deviennent faibles au niveau neurologique) ou bien précise (lorsqu’un seul muscle devient faible) lorsque l’aliment affecte un seul circuit (Réf. 1).  Très important: une sensibilité alimentaire créera aussi une diminution d’amplitude de mouvement (nous utilisons souvent la hanche comme indicateur) ainsi qu’une augmentation de la douleur au niveau de certains points réflexes précis associés à la circulation lymphatique  (réflexes de Chapman).

Attention!! Certaines personnes mentionnent utiliser la kinésiologie appliquée, mais utilisent seulement le bras comme muscle indicateur. Pour des résultats fiables, tous les éléments doivent concorder: faiblesse musculaire, amplitudes de mouvement et douleurs sur les points neuro-lymphatiques. Il est facile de tomber dans le piège et utiliser seulement un bras… l’évaluation serait vraiment plus rapide bien sûr, mais malheureusement ce n’est pas comme ça que ça marche! Donc attention aux vidéos sur youtube des gens disant utiliser la kinésiologie appliquée avec seulement un bras! L’évaluation neuro-musculaire est un art et nécessite énormément de pratique (ref. 2).

1) Correlation of applied kinesiology muscle testing finding with serum immunoglobulin levels for food allergies. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10069623

2) Walter H Schmitt Jr ans Scott C Cuthbert; Common errors and clinical guidelines for manual muscle testing: « the arm test » and other inaccurate procedures. Chiropratic and Osteopathy 2008, 16:16 doi:10.1186/1746-1340-16-16. Article disponible via: http://www.chiromt.com/content/16/1/16

Avec un aliment problématique, la réaction est quasi-instantanée. La rapidité de réaction au niveau neurologique est comparable à l’ingestion de la nitroglycérine dans les cas d’angine de poitrine ou à l’ingestion de sucre chez une personne en hypoglycémie. Certains diront qu’il faut le vivre pour mieux comprendre. C’est vraiment impressionnant l’information que le corps peut nous transmettre via la kinésiologie appliquée! Bref, c’est la réaction corporelle de chacun qui nous indique s’il y a sensibilité à l’aliment ou si le corps a besoin d’un support pour mieux digérer/absorber l’aliment.

20 Commentaires

Classé dans Sujets d’intérêt

20 réponses à “Enfin, une méthode qui a permis d’identifier correctement mes sensibilités alimentaires

  1. Séverine

    Bonsoir. Mon bébé de 10 mois est suivi par une chiropracticienne pour des problèmes de subluxation des vertèbres cervicales. Ma puce réagit à beaucoup d’aliments, mais je n’arrive pas à tous les trouver. Elle m’a suggéré de faire faire de la kinésiologie appliquée à mon bébé. Auriez-vous des références s’il vous plaît ? Je demeure à Montréal. Merci. Séverine

    • Jacqueline

      Sur mon blogue (page d’accueil), il y a une liste de thérapeutes que je recommande qui appliquent la kinésiologie appliquée pour les tests d’intolérance aux aliments.

  2. Marie de Meeus

    Je serais très intéressée aussi d avoir une adresse en Belgique. 6 semaines de diète hypotoxique ont donné déjà de bons résultats: plus d énergie, moins de douleurs articulaires. Mais avec un « colon irritable » et de nombreuses intolérances alimentaires, très difficiles à détecter vu leur nombre, le résultat reste imparfait. Merci à Jacqueline Lagace pour la richesse de ses informations.

    • Jacqueline

      J’ai pris contact à ce sujet et j’attends une réponse dans environ deux semaines.

  3. Nathalie Journet

    Bonjour,
    J’ai la maladie de Carrington depuis 12 ans traitée par la cortisone, c’est une BPCO à hyperéosinophile, une maladie idiopathique . Avez vous eu l’occasion d’étudier ce type de maladie, d’atténuer ou de supprimer cette inflammation chronique des bronches par un changement d’alimentation ?
    J’ai supprimé le gluten et le lait, enrichi mon alimentation en Oméga 3. Pas de changement sur 4 mois.
    Merci bien pour votre réponse.

    • Jacqueline

      Je n’ai pas eu jusqu’à maintenant de tels cas. Par contre, comme il s’agit d’une maladie inflammatoire chronique, il est possible que cette maladie réponde à la diète hypotoxique. Quand vous dites que vous avez supprimé le gluten et le lait, êtes vous bien certaine d’avoir éliminé tous les aliments qui contiennent du gluten et tous les produits laitiers. Avez-vous supprimé tout le sucre ajouté dans vos aliments, consommez-vous des aliments préparés par l’industrie alimentaire, respectez-vous la Température de cuisson des viandes? Dans un cas comme le vôtre, vous devriez suivre très sévèrementtoutes les règles de la diète hypotoxique.

  4. Regine Tremblay

    Merci pour les informations, j’ai essayé d’avoir un rdv avec Madame Labrie, elle ne prend plus de patient et travaille dans la région de Quebec. Y aurait-il quelqu’un à Montreal qui pourrait me venir en aide pour faire ces tests ? J’ai déjà payé très cher (1000$) pour des tests sanguins, et rien ne correspondait à mes problèmes. J’essaie vainement de me réinscrire à vos informations par courriel, j’ai été coupé de votre liste probablement par erreur, j’appréciais recevoir vos nouvelles. Merci .

    • Jacqueline

      Je vais discuter dans un avenir rapproché avec les formateurs de kinésiologie appliquée pour avoir des noms à recommander. Je vous conseille de vous réinscrire à mon blogue et de choisir le groupe (recevoir uniquement les articles publiés) ou tous les commentaires.

    • jaguar0071966

      Bonjour Régine, je demeure sur la Rive-Sud de Montréal.

      Je souhaitais également passer des tests en kinésiologie appliquée. Comme je voulais être certaine de rencontrer quelqu’un de confiance, j’ai téléphoné à la clinique du Docteur Charles Héroux (recommandé par Mme Lagacé) et j’ai demandé si on pouvait me donner des références de kinésiologues appliquant cette méthode dans ma région. Si je ne m’abuse, ils offrent la formation dans le domaine. Ils m’ont donc donné deux noms, un à Beloeil et un à Longueuil.

      J’ai rencontré le kinésiologue de Beloeil et j’ai fait plusieurs tests dans la même séance. Les résultats confirmaient des intolérances dont je me doutais, de même que d’autres qui faisaient également beaucoup de sens.

      Je te suggère de faire comme moi et de téléphoner à la clinique du Dr. Héroux. Je suis sure qu’ils te donneront des références avec plaisir, tout comme ils l’ont fait pour moi. 🙂 Voici le site de la clinique:

      http://www.triadesante.com/

  5. sophie

    Bonjour Mme Lagacé. Par hasard vous ne connaîtriez pas un tel spécialiste en Belgique?
    à défaut, si vous avez l’occasion de la demander à Mme Labrie, ça m’intéresserait.
    Merci beaucoup. Sophie

  6. Monique Tremblay

    Bonjour Mme Lagacé,
    Suite à la lecture de votre dernier livre, j’ai décidé d’aller passer le test de kinésiologie appliquée avec un chiropraticien certifié (clinique à Prévost: Dr. Geneviève Gagné et Dr. Madeleine Picard). J’ai été très déçue par les résultats. Alors que je réagis au gluten, le test ne l’a pas fait ressortir. La chiropraticienne (Dr. Madeleine Picard) m’a dit que c’était possible, que si je refaisais le test le lendemain, le résultat pourrait être différent! Cela m’a coûté $140 pour me faire dire cela! Disons que je ne recommanderais pas ce test que même la chiropraticienne considère peu fiable!

    • Jacqueline

      Si la chiropraticienne déclare que ce test est peu fiable, elle ne devrait pas l’appliquer sur ses clients. Personnellement, j’ai été impressionnée par le travail et les résultats de Marie-Ève Labrie et de Charles Héroux, deux chiropraticiens qui pratiquent l’art de la kinésiologie appliquée de façon très professionnelle.

    • Monique Tremblay

      Oui, j’aimerais bien refaire le test avec Marie-Ève Labrie quand je serai à Québec. Je tenais à vous remercier pour le vitaliseur de Marion: je ne peux plus m’en passer! Encore merci!!

  7. Manon

    Très intéressant. Durant une même séance, combien d’aliments peuvent être évalués? Merci!

    • Jacqueline

      Cela dépend de nombreuses conditions à discuter avec le thérapeute.

    • sophie

      En effet, quels genres d’aliments évaluent-ils? des aliments courants ou plus spécialisés à l’alimentation hypotoxique? càd des aliments autorisés par cette alimentation.
      Qu’est-ce que vous conseilleriez comme aliment à analyser?
      tout, ou quelques basiques?
      Merci

    • Jacqueline

      Vous pouvez proposer vous même une liste d’aliments ou demander une liste conventionnelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s