Christelle revit (SEP) grâce à la diète cétogène, tout en conservant les règles de la diète hypotoxique

N.B. : Pour accompagner ce témoignage, j’ai écrit  un article sur ce  blogue intitulé  « Caractéristiques et  thérapeutique de  la diète cétogène : obésité, diabète de type 2 et sclérose en plaques ».

À la fin des témoignages de Christelle, j’ai regroupé les témoignages de lecteurs qui ont ajouté un commentaire ou une question.

Les derniers échanges de lecteurs concernant la sclérose en plaques ont débuté avec le témoignage suivant d’Hélène « En rémission de la sclérose en plaques depuis 2013 suite à l’application du régime hypotoxique, mon neurologue a fini par admettre que cette diète y était probablement pour quelque chose. Lui qui ne préconisait seulement que le régime alimentaire canadien il y a 4 ans.  Oui je crois que les mentalités évoluent ».  Hélène

Suite à l’intervention d’Hélène, j’ai reçu entre autres  3 commentaires-témoignages de Christelle (dont  un de sa mère selon un message de Christelle adressé à Mireille).  Avant de présenter les témoignages en question,  je veux rappeler que de nombreux témoignages confirment d’une part la mise en rémission ou l’amélioration de la sclérose en plaques (SEP) grâce à la diète hypotoxique ( taux de succès de 78% à partir de 41 témoignages parus sur mon blogue avant la rédaction de mon dernier livre « Une alimentation ciblée », p. 36, sans oublier  le taux de succès  de 98% dans le cas de la SEP, obtenus par le Dr Seignalet à l’aide de sa diète hypotoxique,  à partir de 46 patients tel que relaté dans son livre « L’alimentation ou la troisième médecine » paru en 2004.

L’évolution de  Christelle 47 ans, comporte des éléments importants : 1) atteinte de SEP depuis 2001, elle était devenue dépendante de ses cannes et de sa chaise roulante depuis environ 3 ans;  2) elle a repris  sa santé en main avec beaucoup de courage en mai 2017 en  intégrant la diète cétogène à sa diète hypotoxique, en plus de manger tout bio; 3) elle a intégré l’exercice physique à sa nouvelle vie, même si c’est lent et difficile, en pratiquant  la marche sur tapis roulant  (partie de 200 mètres en janvier 2017, elle franchissait 500 mètres en juillet dernier) et en nageant à nouveau même si c’est avec d’énormes difficultés, le tout complété par des étirements; 4) elle contrôle rigoureusement son alimentation, prend des compléments alimentaires spécifiques, tient un journal de bord et se soumet à des analyses médicales pour vérifier qu’elle ne souffre d’aucune carence; 5) développe son optimisme, fait des séances d’hypnose et son protocole alimentaire et physique est appuyé par un protocole psychologique.

Témoignage no 1 de Christelle

Je me nomme christelle Venzin Noirjean, j’ai 47 ans et 20 années de SEP. Toutes ces années à chercher des solutions alimentaires peu efficaces, je me retrouve en cannes et fauteuil roulant. Avec l’aval de médecin j’ai progressivement (sur un an, et ce depuis nov 2016) arrêté tous mes traitements (fond et symptomatique), progressivement pour le lerika et d’un coup pour la copaxonne . En janvier 2017 plus aucun traitement , j’ai démarré le sport en salle.

Je ne consomme plus de gluten depuis 17 ans et j’ai arreté les laits depuis 1 an 1/2 .J’ai entrepris un régime pseudopaléo ( arret du riz) depuis janvier 2017 puis un régime cétogène strict depuis mai 2017 et en 2 mois des résultats presque magiques.  Et bien , pour ma part , les résultats sont incroyables. La sclérose en plaques me grignottait depuis 20 ans, lourdement depuis 3 ans , ……..et depuis le régime , c’est un miracle car je retrouve de l’énergie, la fatigue m’a quitté , et le comble c’est que même si je ne marche presque plus (je me déplace avec cannes et fauteuil à la salle de sport), ma marche actuelle est plus fluide, je vais à la salle de sport 4 fois semaine pendant 1 heure et à la piscine tous les dimanche !!! Je reconduis ! J’ai une fille de 5 ans dont je m’occupe beaucoup mieux désormais (aller la chercher à l’école, repas…). Je resouris à la vie. J’ai des projets, mon cerveau n’est plus en mode « brouillard ».

J’ai la sensation d’avoir inversé la balance. La sep est à mes cotés, et elle y restera à vie, mais elle s’est calmée (elle n’a plus rien à manger!!) car ce régime ne permet plus aucune inflammation chronique.  Je compte continuer le régime strict et peut être ne jamais m’arrêter! Je continue à consommer 25g de glucide max par jour. Je calcul tout, pèse tout , et ne m’autorise aucun écart! J’achète tout bio et cela me revient moins cher qu’avant car le choix est restreint, la viande provient d’un éleveur scrupuleux qui élève c’est animaux à l’herbe, je mange beaucoup d’abats et lard, oeuf et poulet bio chez une voisine.  C’est contraignant, difficile mais possible à mettre en place. Je consomme des produits bio et des compléments alimentaires adaptés à la sep . Je tiens un journal de bord, fais des séances d’hypnoses, et suis certaine que cela va marcher , je marche d’ailleurs un peu mieux! Je pratique du tapis de marche le plus souvent. Je suis partis de 200 m en janvier 2017 et suis à 500 en juillet dernier! c’est miraculeux. Mes progrès sont faibles, long à se voir, mais je le sens. Mon énergie revient et le morale aussi.

On est tous différents, tous adaptables en fonction de ce que nous choisissons mais ce qui est certain c’est que cette maladie est sournoise, alors j’essaye de l’être autant qu’elle mais sur le plan « je m’oblige à pratiquer du sport ». Cela ravigote mes muscles endormis et non contrôlables mais ils se réveillent doucement. Apres 2 mois 1/2 de régime cétogène, je renageai ! c’est compliqué et douloureux mais je nage. Je pratique aussi beaucoup d’étirements seule en plus de mon kiné.  Pour moi, ce régime est un miracle.
A savoir, le régime cétogène est suivi par un homme de la Nasa, les grands sportifs, les diabétiques et certainement d’autres . …

A l’heure d’aujourd’hui, 8 mois après le début de ce régime cetogène (hypotoxique ) mon état inflammatoire a disparu mais je vais le certifier avec un irm en mai 2018!!!

Merci d’avoir pris le temps de me lire

Christelle Venzin Noirjean

Témoignage no 2 de Christelle

Bonjour,

Diagnostiquée SEP depuis 2001, sans gluten depuis, sans lait depuis 2016, j’ai volontairement arrêté mes traitements (lyrika, capaxone, fampyra) en janvier 2017 . Mon neurologue n’étant pas satisfait de mes décisions, m’a fait peur et invité à changer de traitement parce que je passais en SEP progressive!!! J’ai refusé. J’ai démarré un programme sportif intense puis ajouté la piscine ! J’ai commencé une diète hypotoxique (que j’appellerai plutôt cétogène) depuis 10 mois et suis en rémission depuis. Ma fatigue a totalement disparu, mes jambes reviennent lentement…le moral aussi!

J’ai pour projet de faire une conférence aidée de mon asso , accompagné d’un médecin qui est totalement convaincu du bien fondé de cette diète. Je ne laisserai plus le monde médical décider pour moi, me faire peur! Je le respecte mais lui ne m’écoute pas. Alors je continue mon chemin et n’arrêterai jamais mon alimentation . C’est MON corps, Ma vie, pas ceux des neurologues , ni des labo pharmaceutiques. Ma souffrance a cessé, c’est pas grâce à eux !
Je n’ai que 47 ans, une fille de 5 ans et un mari avec qui j’ai débuté cette hygiène alimentaire et c’est à lui que je dois tout! J’ai trouvé la force grâce à lui, mon Amour Aidant, pas mon neurologue! Christelle

Suite à la réception de ce témoignage, j’ai demandé à Christelle de m’expliquer avec plus de précision en quoi consistait son alimentation hypotoxique-cétogène.  Voici sa réponse :

Jacqueline,

Je suis à la lettre le régime nommé « paléo plus » de Wahls ,  décrit précisément dans l’ouvrage du Dr Terry Wahls « sclérose en plaques, ma rémission grâce au régime paléo », et ce, depuis plus de 9 mois . Je n’ai trouvé personne d’autre du monde médical français qui me fournisse des informations alimentaires sérieuses, alors je suis allée chercher ailleurs! J’ai trouvé aux États-Unis ce Dr Wahls et un Dr Allemand à Berlin.  Vous expliquer tous les détails serait fastidieux, mais je vais tenter de résumer. Je nourris au mieux toutes les cellules de mon corps afin qu’elles fournissent du carburant énergétique (ATP), en grande et bonne qualité. Pour ce faire mon organisme est passé sur le mode « production de corps cétogènes ».

Je mange totalement bio, aucun sucre (certains fruits et certains légumes interdits), beaucoup de légume à feuille verte (choux beaucoup), viande (animaux élevés à l’herbe), oeufs, huile de foie de morue, huile de coco, eau minérale naturelle, je cuisine à la vapeur (sans acrylamide). Je prends des compléments alimentaires spécifiques.  Aucune carence (résultats médicaux), de plus en plus d’énergie, clarté d’esprit. Je revis et marche mieux et de mieux en mieux (en cannes et bientôt mon fauteuil roulant sera un souvenir).

Ce protocole alimentaire doit être suivi par un protocole physique (sport depuis 1 an en salle et piscine depuis l’été dernier) et psychique.

Sachez que les All Black et les cosmonautes de la Nasa mangent cétogène aussi!! S’il y avait un quelconque risque, ce serait déjà connu!  Christelle Venzin Noirjean

Remarque de Jacqueline : il n’y a aucun doute que les All Black (équipe de  rudby) ainsi que les sportifs d’élite qui suivent la diète cétogène ainsi que les cosmonautes de la NASA sont suivis médicalement de façon très rigoureuse tel que décrit dans mon article intitulé « Caractéristiques et  thérapeutique de  la diète cétogène : obésité, diabète de type 2, et sclérose en plaques »

Questions-commentaires-réponses suite aux témoignages de Christelle :

1) Christelle ajoutait dans un commentaire adressé à Daniel et à Mireille : Les résultats sont incroyables. Ce régime cétogène est 100% hypotoxique, car il est sans produit laitier, sans gluten, sans sucre et sans excès de viande…avec une majorité de « bon gras »! alimentation bio et vapeur de préférence.

2) Bonjour,
Ce régime alimentaire est-il efficace pour toutes les formes de SEP, notamment la secondaire progressive? En vous remerciant.
Charlotte

Réponse à de Christelle à Charlotte :  oui, cette diète est valable pour la sep progressive puisque j’ai été diagnostiquée SEP progressive en fin 2016 , avec cannes et fauteuil, désormais après ce régime démarré en mai 2017, que j’appellerai plutôt régime cétogène je commence à remarcher mieux…plus aucune fatigue (je n’ai plus la tête dans le brouillard) …plein de projets.  La Vie revient. J’encourage tous ceux et celles vers cette diète céto , avec beaucoup de courage pour s’y tenir…mais le résultat est tellement merveilleux.

3) Témoignage de Linda :  Moi j’ai été diagnostiqué 18 ans passée et lors de mes premières visites avec mon neurologue il m’a dit que si je ne prenais pas de médicament,  qu’après 10 ans je marcherais avec une canne et après 15 ans je serais en fauteuil roulant. Aujourd’hui je ne prends pas de médicament, je mange un régime hypotoxique anti-inflammatoire et je m’entraîne pour mon 18ième marathon. Je pense sincèrement que les aliments anti-inflammatoires et l’exercice sont nos meilleures médicaments. Bon cheminement à tous! Linda

4) Réponse de Martine à  Linda!  Je suis complètement d’accord avec toi. Mon neurologue avait une vision et moi j’ai toujours misé sur l’exercice et l’alimentation. Ça fait 11 ans que j’ai la sclérose en plaques. Je n’ai jamais pris de médicament. Je suis en rémission depuis 5 ans et j’ai eu deux enfants. Je suis capable de les suivre, de vivre ma vie pleinement. L’alimentation, c’est mon médicament!  Martine

5) Bonjour, c’est très concernée que je me permet d’intervenir car également diagnostiquée SEP. Si vous voulez lire le livre de Kousmine sur le sujet on le trouve en pdf uniquement car il n’est plus édité : la SEP est guérissable , on le trouve sur le site kousmine, c’est une base, après chacun son libre arbitre
Chantal

Remarque de Jacqueline : comme on peut le constater, différentes diètes alimentaires peuvent être efficaces pour traiter les maladies chroniques et dans certains cas, des associations de diètes peuvent être la solution pour certaines personnes.  Nous sommes tous différents et nous devons chercher ce qui convient le mieux à chacun d’entre nous.

 

 

 

2 Commentaires

Classé dans Témoignage spécial

2 réponses à “Christelle revit (SEP) grâce à la diète cétogène, tout en conservant les règles de la diète hypotoxique

  1. Irène

    Il y a très longtemps, j’avais suivi ce régime, à l’époque popularisé par Dr Atkins, mais j’ai eu la goutte car, trop de viande et mon taux d’acide urique avait dépassé la valeur supérieure. Cela dit, après quatre jours, on n’a plus envie de manger des aliments sucrés, il est très bon pour le moral aussi, efficace pour maigrir, mais manger peu de fruits et de légumes était pour moi une vraie pénitence! J’étais suivie régulièrement et c’est ainsi que j’ai pu voir monter la courbe du taux d’acide urique. J’avais lu cependant que ce régime pouvait être très risqué pour les diabétiques.

    • Hélène LeBlanc

      La diète de dre Wahls n’est pas la même que celle dr dr. Atkins. Bien suivie, elle nous met en cétose nutritionnelle de faible à modéré.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s