Jacqueline répond à Marlène qui demande si c’est possible de suivre la diète même si elle n’a pas de douleurs.

Bonjour!
De mon côté, je n’ai pas de douleurs chroniques, mais, j’aimerais faire la diète quand même. Est-ce possible? J’avais pensé laisser tomber tous les sucres et les produits laitiers pour commencer. Je ne sais jamais quoi manger le matin, que me conseillez-vous?
Mme Caisse.

Merci et joyeuses fêtes.

Réponse de Jacqueline:

Bonjour, laisser tomber les sucres raffinés et/ou ajoutés et les aliments transformés par l’industrie sont certainement une excellente idée pour tous.  Les produits laitiers animaux ne sont pas faits pour les humains.  Par contre, si votre santé vous le permet, un peu de fromage bio et idéalement crû (en raison de la fermentation du produit) ne peut vous faire de tort et c’est tellement bon.  En ce qui concerne le gluten, au lieu de l’éliminer complètement, je diminuerais simplement sa consommation.  La raison en est que l’on retrouve du gluten presque partout dans l’alimentation actuelle et cela complique les choses si vous voulez l’éviter totalement.  De plus, si je conseille de garder un peu de gluten dans votre alimentation c’est parce qu’apparemment  vous n’avez pas de problème avec cet aliment.  Dans de telles conditions,  c’est qu’il est fort possible que vous ayez dans votre intestin certaines bactéries commensales qui sont capables de digérer complètement pour vous le gluten (lire p. 242-243 de mon dernier livre).  Ce serait dommage de les perdre.  La question ne se pose pas pour les gens qui souffrent de maladies inflammatoires chroniques, car leurs problèmes (même s’ils ne le réalisent pas tant qu’ils n’arrêtent pas de consommer du gluten)  sont dus au moins en grande partie parce qu’ils ne possèdent pas ce type de bactéries capables de digérer le gluten.  Appliquer les autres règles de la diète hypotoxique serait certainement bénéfique comme par exemple, diminuer la consommation des viandes et surtout cuire toutes les protéines animales à moins de 230°F (110°C).  Il semble selon des travaux récents que la consommation de viandes cuites à haute température favoriserait grandement le développement de la maladie d’Alzheimer sans oublier l’ensemble des maladies inflammatoires chroniques.

7 Commentaires

Classé dans Notions approfondies du régime hypotoxique

7 réponses à “Jacqueline répond à Marlène qui demande si c’est possible de suivre la diète même si elle n’a pas de douleurs.

  1. Suzanne

    La diète hypotoxique est spécifiquement destinée aux personnes présentant des douleurs chroniques et de l’inflammation. Par contre les malaises pouvant être améliorés par une diète sans sucres concentrés, gluten ni aliments non tolérés sont plus vastes – allant des troubles neurodéveloppementaux (diète GAPS) aux troubles immunitaires.
    J’ai été très heureuse de remarquer ma nouvelle résistance contre les divers virus suite à l’introduction de la diète hypotoxique pour accompagner mon fils autiste et présentant des troubles intestinaux. Évidemment, les symptomes moins graves permettent des écarts ayant moins de conséquences.

  2. Lise Fortin

    Mon conjoint a eu le gros intestin complètement enlevé vers 18 ans.
    En plus du régime hypothèque il boit régulièrement du kéfir eau de fruit fait maison pour avoir ses probiotiques dans l’ intestin qui lui reste ( petit)
    Voir kéfir Québec
    Kéfir eau de fruit crudessence
    Merci

  3. lili

    Bonjour à tous!
    J’aie commencé a lire le livre de madame Lagacé, je trouve cela intéressant et ça aide a comprendre beaucoup de choses.
    Dans les aliments permit, le sel himalayen est mentionné, y a t-il de l’iode ? Sur la bouteille que j’ai il n’est pas mentionné.
    Sur la liste permise , non permise on ne mentionne rien à propos du millet?
    Sur un produit bio on a mentionner mais sans ogm est-ce bon quand même bien que pour le moment je ne peut en manger flatulences et compagnie, pour les autres membre de la famille?
    Pourquoi huile de coco ne doit pas être désodorisé?
    Je voulais savoir aussi peut on faire des pizzas? ce qui me chicote c’est la garniture dessus , la cuisson qu’arrive t-il? je sais qu’il existe du fromage végétale, la sauce on peut la faire soi-même… les légumes champignons etc. ?
    Enfin des questions que je me poses pour avoir de bonnes réponses qui m’aiderait a suivre le bon chemin.

    • Jacqueline

      Si c’est mon dernier livre que vous mentionnez (Une alimentation ciblée..), vous trouverez la réponse concernant le millet à la p. 80, le sel, p 110. Vous trouverez également toutes les réponses à vos questions concernant les pizzas dans le chapitre 3. Je pense que vous auriez intérêt à lire l’article que j’ai publié sur les OGM sur ce blogue. Inscrire OGM dans « recherche articles ».

  4. Micheline Bercier-Lariviere

    Je suis très étonnée de votre réponse. À la lecture de vos divers livres, j’étais convaincue que toutes les céréales contenant du gluten étaient néfastes pour tous. Même l’avoine et le maïs étaient à proscrire, en plus de tous les laits de mamifaires. Je croyais que de bien s’alimenter de manière rigoureuse en vue de prévenir de nombreuses maladies chroniques nécessitait obligatoirement d’opter pour une diète hypotonique. Pouvez-vous clarifier votre position parçe que c’est vrai que c’est assez compliqué de suivre religieusement cette diète ?

    • Jacqueline

      La diète hypotoxique dans toutes ses restrictions est destinée aux personnes qui souffrent de maladies chroniques pour leur permettre de retrouver une bonne qualité de vie. Par contre, comme il s’agit d’une diète santé qui vise à éviter les aliments qui ont des caractéristiques pro-inflammatoire, il est vrai que ses bases peuvent s’appliquer en prévention. Toutefois, je vois la prévention de deux façons, les gens qui ont une bonne santé et dont les proches parents ne sont pas affectés par des maladies chroniques. Dans ce cas, la prévention vise simplement à diminuer la consommation des aliments identifiés comme pro-inflammatoires et cela parce que notre alimentation moderne comporte une grande quantité de ces aliments. L’autre groupe comporte des gens dont la parenté immédiate est affectée souvent lourdement par des maladies chroniques. Dans ce cas, je pense que ces derniers doivent être très attentifs aux petits messages que leur corps leur envoie et que bien souvent, ils ont intérêt à cesser de consommer les aliments pro-inflammatoires avant que des symptômes importants apparaissent.

  5. Pour le matin, les choix sont variés, en passant du pain sans gluten aux céréales permises, galette de sarrasin et céréales chaudes.

    Moi j’aime beaucoup le matin le type de recette de chia et fruits et noix séchés trempés toute la nuit dans un lait d’amande maison ou d’autre noix, au goût.

    Il y a beaucoup d’idées sur internet et dans les livre de recettes écrits par Jacqueline Lagacé !

    Bons déjeûners !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s